Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Découverte d’un médicament pour guérir du racisme
Découverte d'un médicament pour guérir du racisme
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
9 mars 2012 | 6 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Découverte d’un médicament pour guérir du racisme

Découverte d'un médicament pour guérir du racisme

Des chercheurs britanniques, qui ont effectué des travaux sur le Propranolol, un médicament utilisé pour lutter contre l’hypertension, ont fait une découverte surprenante : Les individus prenant cette pilule seraient moins sujets aux élans de racisme inconscient.

Le Propranolol, connu en France sous le nom Alvocardyl, est un médicament qui sert à abaisser le rythme cardiaque et à réduire l’anxiété. Il combat en outre certaines douleurs au torse. Mais selon la psychologue expérimentale Sylvia Terbeck, à la tête d’une équipe de chercheurs de l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni, il aurait d’autres vertus… des effets secondaires qu’on ne soupçonnait pas jusqu’à présent. Une étude, un « test d’association raciale implicite » a été menée sur 36 hommes d’origine ethnique blanche, se voyant proposer du Propranolol. Il était question d’associer des mots positifs ou négatifs avec des photos de personnes noires ou blanches. Et les participants ont tenu des propos moins « inconsciemment racistes ou xénophobes » que des volontaires traités avec une pilule placebo.

Julian Savulescu, coauteur de l’étude, a précisé lors d’un point presse que « c’est tout à fait par hasard que l’équipe de recherche est arrivée à ces conclusions. Les scientifiques n’avaient pas cherché de remède direct pour guérir du racisme ; ils se sont simplement servis de ce médicament pour vérifier l’importance des processus émotionnels sur les attitudes racistes inconscientes ». Les chercheurs sont convaincus que cette découverte empiète sur les champs des questions philosophiques et éthiques. Encouragée par les résultats apportés, Sylvia Terbeck songe dorénavant à étudier les effets des émotions sur d’autres préjugés, tels que l’appartenance religieuse ou l’homosexualité.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par Desir art (IP:xxx.xx7.101.116) le 10 mars 2012 a 12H49
Desir art (Visiteur)

Article aseptisée. Le racisme, comme la haine ou la connerie, une maladie ? A chaque matin prenez un Jésus en suppo, du bien...

3 votes
par Christian Navis (IP:xxx.xx0.234.119) le 10 mars 2012 a 13H11
Christian Navis (Visiteur)

Je préfère croire qu’un médicament qui ralentit le rythme cardiaque et réduit l’anxiété peut avoir un effet secondaire sur la régulation des pulsions agressives, dont le racisme fait partie. Sinon, ce serait très inquiétant si une molécule avait le pouvoir de faire "bien penser" ou plus généralement d’orienter la pensée dans un sens ou dans un autre. On se retrouverait alors dans une variante du "Brave new world" de Huxley. Le cauchemar !

Imaginez qu’un futur président de la république, en cheville avec les barons monopolistiques de la distribution de l’eau, fasse répandre dans les réserves de flotte des molécules agissant sur le cerveau et donnant envie de voter pour lui. Et entre deux "élections" persuadant les gens de ne plus protester ni revendiquer. A côté, le lavage de cerveau de la télé serait un placebo !

1 vote
par focalix (IP:xxx.xx2.90.212) le 10 mars 2012 a 14H28
focalix (Visiteur)

La racisme est une pathologie qui a fait des ravages au siècle dernier et qui croît de façon inquiétante en ce début de siècle.

Le malheur est qu’elle est contagieuse et que les malades préfèrent tenter de contaminer les autres plutôt que de se soigner.

1 vote
par botul henry levy (IP:xxx.xx8.229.33) le 10 mars 2012 a 18H40
botul henry levy (Visiteur)

c est pas un medoc c est un poison !!

1 vote
par Personne (IP:xxx.xx9.160.204) le 10 mars 2012 a 19H59
Personne (Visiteur)

Quand un médoc se vend moins bien, il faut en faire de la pub... En faisant couler de l’encre ?

1 vote
par Denis (IP:xxx.xx7.61.52) le 10 mars 2012 a 22H24
Denis (Visiteur)

Je prends moi même ce médoc quand j’ai des présentations à faire . Il s’agit d’un bêta bloquant. Je ne sais pas si ça rend moins con mais ça diminue l’anxiété et régule l’humeur c’est prouvé cliniquement ! Après que les personnes racistes utilisent préférentiellement leur cerveaux reptilien ça me semble assez logique (au cerveau reptilien est dévolue la gestion des fonctions et besoin physiologiques, ainsi que la peur, la colère et l’abattement) Est ce qu’on peut en fabriquer facilement ? Est ce qu’on peut le mettre dans l’eau ? Ce serait pour essayer quelque chose le 6 mai ...