Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Côte d’Ivoire : Médecins du Monde intervient dans les quartiers tendus d’Abidjan
Côte d'Ivoire : Médecins du Monde intervient dans les quartiers tendus d'Abidjan
note des lecteurs
date et réactions
4 mai 2011
Auteur de l'article
medecinsdumonde, 26 articles (Rédacteur)

medecinsdumonde

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
26
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Côte d’Ivoire : Médecins du Monde intervient dans les quartiers tendus d’Abidjan

Côte d'Ivoire : Médecins du Monde intervient dans les quartiers tendus d'Abidjan

A côté de l’accalmie qui prévaut dans la majeure partie d’Abidjan, le quartier de Yopougon, dans l’ouest de la ville, reste le théâtre d’affrontements.

Une partie des habitants a fui mais plus d’1.5 million de personnes y vivent dans des conditions précaires. En effet, l’accès à la nourriture et à l’eau potable reste limité. Alors que l’arrivée de la saison des pluies provoque une hausse inquiétante de la malaria, MdM s’inquiète du manque de services de santé : seuls quatre des quinze structures de soins de santé primaires du quartier de Yopougon sont en effet accessibles à ce jour.

Par ailleurs, face à la situation de crise que traverse le pays, le Président de la République a annoncé un décret promulguant la gratuité des soins de santé pour les six prochaines semaines. Mais le secteur de la santé est exsangue et les centres de santé publics n’ont pas les moyens de payer le personnel ni d’assurer l’approvisionnement en médicaments.

Médecins du Monde a donc déployé un dispositif pour soutenir les structures fournissant des soins de santé primaires - en particulier à destination des mères et des enfants de moins de 5 ans - à Yopougon mais aussi à Attécoubé et Willamsville. 23 centres de santé primaire et 1 hôpital psychiatrique sont concernés. Nos équipes réhabilitent ces centres, assurent l’approvisionnement et garantissent la disponibilité du personnel médical. Nous fournissons aux centres qui ont été pillés les équipements qui permettront à leur personnel de reprendre leur activité lorsque les conditions de sécurité seront rétablies.

Médecins du Monde
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté