Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Concours de médecine : explosion du prix des hôtels
Concours de médecine : explosion du prix des hôtels
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
7 mars 2013
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Concours de médecine : explosion du prix des hôtels

Concours de médecine : explosion du prix des hôtels

Près de 5 000 étudiants en médecine, en provenance notamment de l’Université Paris-Descartes, seront conviés à passer leur concours de première année d’étude les 24, 27 et 28 mai prochain. Le Parc des expositions de Villepinte, à 25 kilomètres au nord de Paris, servira pour l’occasion de salle d’examen géante. Une profession se frotte les mains à l’approche de l’événement. En effet, les hôteliers des alentours du parc font flamber les prix. Le prix d’une chambre, d’ordinaire relativement modeste, se monnayera souvent entre 100 et 200 euros durant les derniers jours de mai.

Le quotidien Le Monde a, lui, déjà planché sur le concours où se jouera la carrière de médecin de plusieurs milliers d’étudiants. Un étudiant du nom de Josselin Moncomble, désormais en seconde année, a indiqué dans les colonnes du journal ce qui attendait les nouveaux du cru 2013 : « Ils plancheront dans un hangar ». Et Yves Le Merrer, responsable pédagogique de la première année a rectifié : « Il s’agit d’un hall ». C’est dans le Parc des expositions de Villepinte, en Seine-Saint-Denis, qu’auront lieu les examens. Et une polémique enflamme déjà l’événement. Il ne s’agit pas, cette fois, d’une fuite de sujets d’examens ou d’une grève des transports en commun qui pourrait retarder les étudiants.
 
Non. Ce sont les tarifs des chambres de certains hôtel de la ville de Villepinte qui provoquent la colère des futurs médecins. Exemples : Le tarif ordinaire pour une chambre à l’hôtel "Première Classe" de Villepinte est de 40 euros. Mais pour une réservation le 23 mai prochain dans cette même chambre il faudra débourser 124 euros. Et une chambre spartiate, avec vue sur l’autoroute, dans un Campanile de la commune, sera affichée durant les journées d’examen à 194 euros, sans petit-déjeuner. Selon le mensuel Que Choisir, certains hôteliers multiplient même les prix par six. Et les hôtels Ibis et Formule 1 affichent déjà complet.

Le dernier mentionné, de même que l’hôtel du Vert Galant, seraient les seuls aux dires du Monde à maintenir des prix raisonnables, autour de 50 euros. Les raisons de cette hyper-inflation subite ? Chez ces quelques milliers d’étudiants, beaucoup préfèreront dormir à proximité du lieu d’examens. Pour Pierre Catoire, président de l’Association Nationale des Etudiants en Médecine de France, « les hôteliers profitent honteusement de la faiblesse et de la précarité de jeunes étudiants. On a cette idée d’étudiants en médecine, fils de médecins, capables de se payer une chambre à 200 euros. Mais c’est loin d’être la réalité pour tout le monde ».

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus
Mots-clés :
Université Médecine