Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Asthme : la thermoplastie bronchique arrive en France
Asthme : la thermoplastie bronchique arrive en France
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
31 janvier 2013
Auteur de l'article
Florence B., 33 articles (Rédacteur)

Florence B.

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
21

Asthme : la thermoplastie bronchique arrive en France

Asthme : la thermoplastie bronchique arrive en France

La thermoplastie bronchique, une opération chirurgicale venue du Canada et destinée aux asthmatiques sévères, est maintenant pratiquée en France.

L’asthme en France

L’hexagone compte 3 millions d’asthmatiques déclarés, un tiers d’entre eux sont des enfants. A l’heure actuelle les remèdes les plus utilisés sont les bronchodilatateurs et les anti-inflammatoires.

Les premiers sont des médicaments à inhaler, tels que la Ventoline. Les patients y ont recours ponctuellement lors des crises ou comme traitement de fond. Ils combattent la constriction et le rétrécissement des bronches et permettent le relâchement des muscles lisses, ce qui a pour effet d’ouvrir les voies respiratoires.

Les anti-inflammatoires traitent l’inflammation de la muqueuse des bronches, empêchant ainsi une hypersensibilité aux allergènes et aux virus, principaux déclencheurs de l’asthme. Ces médicaments peuvent être inhalés ou pris oralement. On les utilisent généralement en traitement de fond, seuls ou accompagnés d’un bronchodilateur d’action prolongée.

Dans certains cas d’asthme allergique, il est également possible de se faire désensibiliser.

La thermoplastie bronchique, un nouveau traitement médical contre l’asthme sévère.

Cette méthode vient de faire son apparition en France. Elle est pour l’instant réservée aux asthmatiques sévères. Chez ces derniers, le muscle lisse qui entoure les bronches les enserre en augmentant. L’objet de la thermoplastie bronchique est de brûler ce muscle pour libérer les bronches.

Elle consiste en l’introduction par endoscopie d’un cathéter thermique dans les bronches. La sonde est reliée à un appareil qui dégage une chaleur de 60 degrés Celsius sur le muscle lisse, pour le détruire. Cela permet aux bronches fermées de s’ouvrir et de laisser le patient respirer.

L’opération peut être réalisée en trois séances sous anesthésie locale ou générale.

Les effets secondaires provoqués par des irritations des voies respiratoires sont limités et disparaissent rapidement.

Au Canada et aux Etats-Unis, cette chirurgie a déjà été pratiquée avec succès. Elle a été approuvée par l’Agence fédérale Américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) Des études canadiennes ont permis d’observer une baisse de 32% des crises d’asthme, une diminution de 84% des visites aux urgences causées par la maladie et une amélioration nette du quotidien des patients. 

Cette opération sera effectuée sur 20 patients à Paris par le Professeur Aubier de l’hôpital Bichat, et également à l’hôpital Nord de Marseille.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus