Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Asthme : bientôt un traitement efficace contre la maladie ?
Asthme : bientôt un traitement efficace contre la maladie ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 mai 2015
Auteur de l'article
Melena-Blog, 20 articles (Rédacteur)

Melena-Blog

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
20
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Asthme : bientôt un traitement efficace contre la maladie ?

Asthme : bientôt un traitement efficace contre la maladie ?

La France compte plus de 3 millions de personnes souffrant d’asthme dont 2000 cas de décès presque chaque année, selon les données du ministère de la santé. Une situation inquiétante qui devrait, toutefois, s’améliorer les prochains mois, à en croire la récente découverte publiée dans la revue Science Translational Medecine.

 

En effet, une équipe de chercheurs de l’Université de Cardiff aurait identifié la protéine responsable des crises d’asthme et envisagerait le développement de nouveaux traitements plus efficaces pour lutter contre la maladie. Une bonne nouvelle forcément pour les millions de français concernés, plus particulièrement les 5% qui ne réagissent pas favorablement aux nombreux traitements existants.

C’est donc en étudiant le phénomène chez des souris que les chercheurs ont déclaré avoir identifié une nouvelle source d’asthme. En effet, en observant les symptômes survenant lors d’une crise d’asthme chez les souris, les scientifiques auraient découvert que la manifestation de la maladie serait liée à la présence de CaSR (récepteurs sensibles au calcium)dans le tissu des voies respiratoires.

Selon toujours les chercheurs, les CaSR s’activent au contact de la fumée de cigarette, des allergènes ou encore des émissions de gaz d’échappement, ce qui enclencherait les symptômes de l’asthme.

Pour ce qui est de l’élimination de ces protéines pour prévenir les crises d’asthme, l’équipe de chercheurs croit savoir la démarche à suivre."En administrant les calcilytiques directement dans les poumons, en diffusant, par inhalation nasale ou buccale, de fines particules à l’aide d’un gaz, nous démontrons [dans cette étude] qu'il est possible de désactiver ces protéines et de prévenir tous ces symptômes", a expliqué le Professeur Daniela Riccardi, co-auteur de la recherche.

La prochaine étape de cette étude sur l’asthme sera donc consacrée au développement d’un traitement efficace pour toutes les formes d’asthme, notamment les plus sévères.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté