Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Après le Mediator, le Roaccutane ?
Après le Mediator, le Roaccutane ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 janvier 2011 | 6 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 600 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
600
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Après le Mediator, le Roaccutane ?

Après le Mediator, le Roaccutane ?

Médicament à base d’isotrétinoïne destiné à traiter l’acné, le Roaccutane est remis en cause car il pousserait au suicide.

Une trentaine d’adolescents auraient mis fin à leurs jours après avoir utilisé de l’isotrétinoïne, destinée à venir à bout de l’acné sévère. Il n’en a pas fallu moins pour décider la sénatrice UMP Joëlle Garriaud-Maylam pour pousser le ministre de la Santé Xavier Bertrand à prendre des mesures radicales visant le Roaccutane et ses génériques (Isotrétinoïne Teva, Procuta, Curacné, et Contracné). Pour sa part, et comme l’a indiqué La Provence dans son édition du 27 janvier, l’avocat Gilbert Collard a assigné en justice les laboratoires Roche, Expanscience et Pierre Fabre pour avoir fabriqué les génériques de ce médicament qui ont pris le relais, puisque l’isotrétinoïne a été retirée du marché en 2008. L’affaire devrait être plaidée en mars prochain devant le tribunal de Grande Instance de Nanterre.

Gilbert Collard, qui assiste les parents d’Alexandre Voidey -qui soutiennent que leur fils, un jeune niçois de 17 ans, a été poussé au suicide à cause de la molécule- rappelle que l’isotrétinoïne comporte 152 effets indésirables, dont les risques de dépression et de suicide. Depuis 1986, pas moins de quatre millions de patients se sont vu prescrire le Roaccutane ou ses génériques. Le Docteur Anne Castot, responsable de gestion des risques à l’Afssaps, assure que la molécule est sous surveillance, et qu’une enquête de dermatologue est en cours depuis novembre dernier. Elle affirme que « les résultats seront connus dans l’année ».
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Clojea (IP:xxx.xx1.16.137) le 31 janvier 2011 a 12H36
Clojea (Visiteur)

On en apprend tous les jours. Et encore un médicament qui ne soigne rien, mais qui détruit. A quand l’encadrement ultra plus de tous les labos ? Il est temps. Merci pour l’article.

0 vote
(IP:xxx.xx3.72.210) le 3 février 2011 a 05H16
 (Visiteur)

"Qui ne soigne rien" Je ne suis pas du tout d’accord, j’espère que tu sais au moins de quoi tu parles avant d’avancer tes propos. Je suis actuellement sous ce traitement, et c’est loin de ne rien soigner comme tu dis !

2 votes
par Napier (IP:xxx.xx5.184.215) le 31 janvier 2011 a 13H08
Napier (Visiteur)

Perso j’ai pris du roaccutane il y a 15-20 ans, je n’ai plus jamais eu d’acné et rien à signaler coté "psychisme" !

2 votes
par herbe (IP:xxx.xx5.143.212) le 31 janvier 2011 a 20H49
herbe (Visiteur)

comme le dit le commentaire précèdent, on a près de 20 ans de recul, donc curieux ?!

Une autre chose le fait même de subir l’acné à l’époque très sensible de l’adolescence peut-être à l’origine de dépression !!!

3 votes
par herbe (IP:xxx.xx5.143.212) le 31 janvier 2011 a 22H00
herbe (Visiteur)

une lecture attentive de l’article que consacre wikipedia et plus particulièrement ce chapitre :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Isotr%...

semble aller dans le sens de mon questionnement ...

1 vote
(IP:xxx.xx8.46.109) le 6 février 2011 a 20H24
 (Visiteur)

c’est bizarre l’auteur de cet article prend ses source de l’afsaaps. Or l’afsaaps dit exactement le contraire de cet article.

http://www.afssaps.fr/var/afssaps_s...

Par contre il est vrai qu’il faut etre vigilent ; apres avoir fait des recherche, j’ai vu qu’aux etats unis 4 procès ont ete perdu par le fabricant et un autre procès serait en cours en Suisse !