Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Anxiolytiques : Les français toujours plus accros
Anxiolytiques : Les français toujours plus accros
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
21 mai 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Anxiolytiques : Les français toujours plus accros

Anxiolytiques : Les français toujours plus accros

Selon une étude de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), près d'un tiers des Français (32%) consomment régulièrement ou à l'occasion, des anxiolytiques et des hypnotiques.

En effet, ces tranquillisants destinés à combattre l'anxiété et le stress sont de plus en plus utilisés.Généralement, les anxiolytiques agissent rapidement et permettent de soulager de la tension anxieuse qu'elle soit physique ou psychique.


Cependant, ils ont également des effets secondaires notamment une somnolence, des troubles de l'équilibre, de la mémoire. Par ailleurs, les médecins examinent de plus en plus de dépendances aux anxiolytiques. Les patients continuent trop souvent le traitement au-delà de 12 semaines, la date limite pour éviter les risques de dépendances.

De ce fait, l’ANSM alerte les patients qui consommant les Xanax, Tranxène, Lexomil et le Rophynol durant plus de cinq mois. Selon leurs recherches, quelque 230 000 français dont 92 000 âgés de plus de 70 ans, seraient confrontés à ces effets secondaires souvent amplifiés par l’association d’autres médicaments non compatibles.

Si la France est la première consommatrice au monde de psychotropes, c’est surtout par méconnaissance des consignes de prescriptions. Certains médecins établissent une corrélation entre ces médicaments et l’augmentation du nombre de personnes atteints de la maladie d'Alzheimer.

SOURCES

  • http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/un-francais-sur-trois-prend-des-psychotropes-20-05-2014-3854775.php
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Docteur David Vincent (IP:xxx.xx9.86.37) le 24 mai 2014 a 15H24
Docteur David Vincent, 74 articles (Médecin généraliste)

C’est vrai que c’est facile de prendre un petit cachet, plus facile que de changer ses habitudes toxiques ou de faire du sport. Mais ce n’est pas la solution. Et il faudrait que les médecins s’en convainquent aussi.