Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Accro au sexe et aux jeux à cause du Requip (ropinarole) de GSK
Accro au sexe et aux jeux à cause du Requip (ropinarole) de GSK
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
1er février 2011 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Remedeo, 34 articles (Site internet)

Remedeo

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
34
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Accro au sexe et aux jeux à cause du Requip (ropinarole) de GSK

Accro au sexe et aux jeux à cause du Requip (ropinarole) de GSK

Un cinquantenaire nantais atteint de la maladie de Parkinson accuse le médicament Requip (ropinarole) de GSK d’effets indésirables non mentionnés. Le procès s’ouvre aujourd’hui à Nantes et a pour objectif de déterminer si GSK peut être jugé responsable.

 

Petit rappel des faits : en 2003, un conseiller municipal est traité pour une maladie de Parkinson avec du Requip qui lui donne entière satisfaction. Puis il découvre le PMU et devient accroc aux jeux jusqu’à dépenser 10 000 euros par mois et voler les cartes de crédit de ses amis. Autre effet, sa libido est décuplée, il va alors multiplier les aventures homosexuelles et s’exhiber sur le net. Entre 2003 et 2006 le neurologue ne cessera d’augmenter les doses du traitement, et donc les addictions de ce patient sans se rendre compte de la relation de cause à effet qui s'instaurait… Tout s’est arrêté lorsqu’il a cessé de prendre ce médicament.

http://remedeo-leblog.typepad.com/....Requip
Ces mésaventures feront faire 8 tentatives de suicide et deux séjours en psychiatrie à ce patient. Sa famille a survécu mais paye aujourd’hui un lourd tribut : outre les dettes financières, elle est isolée.

Le point clé de cette affaire est qu'à cette époque les effets secondaires du Requip n’étaient pas répertoriés sur la notice du médicament. Aujourd’hui ils le sont :

Des troubles du contrôle des impulsions incluant le jeu pathologique et l'hypersexualité, et une augmentation de la libido, ont été décrits chez des patients traités par agonistes dopaminergiques, y compris le ropinirole, principalement chez des patients atteints de la maladie de Parkinson. Ces troubles ont été rapportés spécialement à doses élevées et étaient généralement réversibles lors de la diminution de la dose ou l'arrêt du traitement. » Extrait du RCP du Requip mis à jour le 23 décembre 2009.

Le plaignant espère que le procès reconnaîtra que GSK a volontairement caché les effets secondaires au traitement à ses patients. Là se pose la question de la pharmacovigilance… A quel moment ces effets secondaires ont-ils été remontés aux laboratoires, sachant qu'il est commercialisé depuis 1996 ? Est-ce qu’effectivement le laboratoire a délibérément oublié de mentionner ces effets secondaires ?

GSK

Imaginons que ce soit le cas : GSK se rend compte de ces effets lors du développement du médicament, sait qu’un jour ou l’autre ils vont éclater au grand jour, mettant à mal son image de marque ainsi que celle du médicament… Quel est son intérêt à ne pas les mentionner ? Aucun, puique le médicament aurait tout de même obtenu son autorisation de mise sur le marché et son remboursement. En les précisant, les médecins auraient pu être vigilants quant à la survenue d’addictions.

http://remedeo-leblog.typepad.com/....Les 450 000 euros réclamés par le patient ne font vraisemblablement pas peur au deuxième plus gros laboratoire pharmaceutique du monde, d’autant qu’il est peu probable qu’une telle somme lui soit accordée… Cependant, en ces temps particulièrement difficiles pour la popularité des laboratoires pharmaceutiques, cette nouvelle accusation et la médiatisation qui s'en suit ne va pas aider à la faire remonter…

Anne-Claire pour Jaibobola

L'équipe de Remedeo
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par Clojea (IP:xxx.xx1.3.176) le 2 février 2011 a 12H58
Clojea (Visiteur)

Incroyable. Y-a-t-il d’autres personnes atteintes ? Décidement, les labos sont à revoir

0 vote
par marine (IP:xxx.xx7.173.117) le 12 décembre 2012 a 18H34
marine (Visiteur)

bonjour, oui il y a d’autres malades, atteint de la même façon, je suis une femme de 45a soignée par requip et sifrol, j’ai les mêmes problèmes que M. Jambard et je vais rejoindre l’association. Il faut savoir qu’il n’y a pas que les malades de Parkinson qui prennent ces médicaments, moi je dois les prendre suite à une maladie grave déclenchée par l’aluminium dans les vaccins donc cela fait de moi une double victime des laboratoires ! Je vous informe (silence des médias quasi-total) qu’une grève de la faim a lieu depuis 17 jours à Paris pour dénoncer l’utilisation de l’aluminium dans les vaccins https://www.facebook.com/VaccinsEtA...

si vous souhaitez de plus amples informations, je reste a votre disposition

1 vote
par PATPIC (IP:xxx.xx3.244.93) le 21 mars 2013 a 13H44
PATPIC (Visiteur)

bonjour,

j ai la maladie de parkinson depuis 4 ans- j ai 58 ans homme je prend du sifrol lp depuis deux ans -je prend 1.05+0.52 le matin+modopar 250/125 4xj+azilect

résultats : depuis je ne dort plus la nuit ou très peu, j ai de nombreuses envie de sexe ,mais plus le physique pour le faire, j ai des visions furtive, l humeur très changeante et désagréable....... envie de suicide , faute de gout a la vie.....ect

bref je ne suis plus le meme et cela detruit ma vie de couple

mon neuro vient de me dire de stoper net sifrol en 5 jours !!!!! je craind le pire si vous avez des conseils merci d avance.... PAT

0 vote
par berto44 (IP:xxx.xx4.149.35) le 2 février 2011 a 17H43
berto44 (Visiteur)

Permettez-moi de ne pas etre entièrement d’accord avec le plaignant,et pour cela 2 raisons : le service de neurologie de nantes est excellent,le Professeur DAMIER et son équipe ont acquis une réputation mondiale. Ma compagne est atteinte de la maladie de PARKINSON.Elle a pu bénéficier de la stimulation profonde(électrodes dans une partie du cerveau)et de ce fait, réduire de manière significative les prises de L-dopa ,et en particulier du REQUIP. J’ajoute qu’à l’heure actuelle,il serait de mauvais gout de provoquer la psychose du médicament en général.....

0 vote
par priap (IP:xxx.xx0.169.99) le 2 février 2011 a 19H42
priap (Visiteur)

Faudrait demander à Berlus s’il en a aussi pris.