Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Accompagner les nouveaux professionnels infirmiers : un enjeu de taille !
Accompagner les nouveaux professionnels infirmiers : un enjeu de taille !
note des lecteurs
date et réactions
24 mai 2012
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Accompagner les nouveaux professionnels infirmiers : un enjeu de taille !

Accompagner les nouveaux professionnels infirmiers : un enjeu de taille !

La diversité des spécialités et des services, la complexité et l’évolution rapide des prises en charge et des thérapeutiques et les difficultés de recrutement rendent primordiaux l’accueil et l’intégration dans les services des nouveaux professionnels recrutés et jeunes diplômés. Tour d’horizon de quelques actions menées à l’AP-HP

Après un premier entretien d’évaluation des compétences et des éventuels besoins de formation par un cadre de santé, chaque infirmier(e) recruté(e) à l’AP-HP se voit proposer, au regard de ses compétences et de son parcours professionnel antérieur (professionnels reprenant le travail après une période plus ou moins longue d’interruption, jeunes diplômés, professionnels connaissant déjà la spécialité…), un tutorat et un parcours personnalisé d’adaptation à l’emploi. Ce parcours d’intégration se fait en tutorat par une infirmière référente et sous la responsabilité d’un cadre de santé. Ce parcours d’intégration dure – selon la spécialité, les compétences et le parcours professionnel – entre 15 jours et 2 mois. Des bilans réguliers entre le cadre et/ou le tuteur et l’infirmière sont organisés de façon à pointer les acquisitions de compétences et les problématiques restantes.

L’adaptation de ce parcours d’intégration à la diversité des profils répond à un objectif de taille : il s’agit bien sûr d’assurer le maintien de la qualité et de la sécurité des soins, mais aussi de sécuriser les nouveaux professionnels dans leurs pratiques et de leur permettre de développer leurs compétences.

Zoom sur quelques actions engagées dans certains des 12 groupes hospitaliers de l’AP-HP

Les Hôpitaux Universitaires Paris Ouest (Corentin-Celton, HEGP, Vaugirard) ont développé une démarche innovante dans le domaine du développement des compétences, qui prend appui sur un réseau de professionnels référents au sein de chacun des pôles. Ceux que l’on appelle « COCO » (COordonnateurs COmpétences) assurent la gestion des compétences et la déclinaison de la politique de formation de la Coordination Générale des Soins. Ils impulsent également la démarche spécifique des pôles : formation initiale et continue, intégration de nouveaux arrivants, promotion professionnelle, etc… Interlocuteurs privilégiés des équipes, les COCO sont en lien avec les écoles de formation initiale ainsi que le service de formation du Groupe Hospitalier. Ils formalisent les parcours de stage des étudiants infirmiers et proposent des formations ciblées aux équipes. Les COCO doivent enfin veiller à l’évolution des compétences des soignants dans le cadre de l’Education Thérapeutique des Patients ou des programmes de recherche.
 
A l’hôpital Necker-Enfants malades (AP-HP) … une première journée paramédicale a été organisée en avril dernier. L’occasion pour l’hôpital de présenter notamment les outils mis en place depuis 2010 dans le pôle pédiatrie générale et multidisciplinaire pour améliorer l’accueil et faciliter l’intégration des professionnels. Un référentiel d’activités de soin permet de suivre l’acquisition des compétences au cours de la période d’intégration, à l’issue de laquelle des questionnaires de satisfaction sont distribués. Des temps d’évaluation sont programmés avec le cadre et le référent au cours du premier mois, puis à intervalle régulier ensuite. Une charte du personnel déplacé a été également été élaborée et fixe les règles d’un bon accueil : une visite guidée dans le service, la désignation d’une personne « ressource » et le respect du roulement du nouvel arrivant.

Au sein des hôpitaux universitaires Saint Louis-Lariboisière-Fernand Widal (AP-HP) … la politique d’encadrement des stagiaires est commune aux 3 établissements du groupe hospitalier (GH) et coordonnée avec l’IFSI. Les parcours d’intégration des nouveaux arrivants sont en cours de formalisation dans les pôles : cette réflexion a d’ores et déjà été menée dans les pôles médecine et neurosciences, où les jeunes professionnels passent quelques temps dans les différents services. « Ce parcours leur donne l’occasion de visualiser l’articulation de la prise en charge au sein du pôle (services supports, services de soins, parcours patients…). C’est utile pour une bonne compréhension des rôles de chacun et de leur complémentarité » explique Marie-Claire Fonta, directrice des soins du site Lariboisière/Fernand-Widal. Le GH travaille également à une politique de fidélisation axée sur le concept de l’hôpital magnétique et des 8 conditions essentielles de mise en œuvre. Des pistes d’actions précises pour les atteindre progressivement ont été identifiées (collaboration médecins/soignants, valorisation professionnelle individuelle et collective, relations positives avec les pairs, supports dans les conditions de travail…)

Voir aussi : le programme de la journée organisée par le GH

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté