Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
55% des Français cacheraient des informations à leur médecin
55% des Français cacheraient des informations à leur médecin
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
19 janvier 2012
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

55% des Français cacheraient des informations à leur médecin

55% des Français cacheraient des informations à leur médecin

Le chiffre surprend par son importance : Plus d’un Français sur deux (54,4%) indique avoir passé sous silence des informations personnelles qu’il aurait pourtant eu intérêt à communiquer à un personnel soignant dans l’intérêt de sa propre santé. Et si autant de Français cultivent le secret sur une maladie sensible ou autre, ce serait dans le souci de préserver une vie privée. Ces constatations ressortent d’une étude réalisée en ligne en septembre dernier par New London Consulting, et présentée le 17 janvier dernier dans FairWarning (un acteur de solutions de protection des données de santé à caractère personnel).

La méfiance règne, c’est le moins qu’on pourrait dire à la vue de ce sondage étonnant (dont les auteurs, qui ont interrogés 1002 patients français, préviennent qu’il n’est pas rigoureusement représentatif de la population française, il est vrai). Pour 54,4% des habitants de l’hexagone, ce serait motus et bouche cousue sur telle ou telle pathologie lors d’un rendez-vous avec un professionnel de la santé. Et cette proportion serait deux fois plus importante que de l’autre côté de l’Atlantique : Une enquête similaire a révélé que seuls 27,1% des Américains taisent une information médicale chez leur médecin. En Europe également, les Français se montreraient particulièrement cachottiers.

Selon ce sondage effectué en ligne par New London Consulting, 22% des personnes interrogées en France décaleraient le moment de consulter par peur de non respect de la confidentialité, et 32% des sondés se disent prêt à rechercher des soins en dehors de leur périmètre médical habituel... quatre dixièmes de ces derniers se disant même prêts à parcourir plus de 50 kilomètres pour parvenir à leurs fins. Signes positifs tout de même : 67% des sondés disent avoir confiance quant à la protection de leurs dossiers médicaux et de leur vie privée, et 93% des patients français affirment que la numérisation de leur dossier médical présente des avantages importants.
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté