Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
50% des médicaments vendus sur Internet sont faux
50% des médicaments vendus sur Internet sont faux
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 août 2012 | 16 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

50% des médicaments vendus sur Internet sont faux

50% des médicaments vendus sur Internet sont faux

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’avait déjà constaté en 2006 : 50% des médicaments vendus sur Internet seraient des contrefaçons, dangereuses pour les consommateurs. En 2010, les douaniers se sont à leur tour rendus à l’évidence : « Un nombre significatif de médicaments contrefaits ont été interceptés ». Et aujourd’hui, c’est la Fédération professionnelle des industriels du médicament (LEEM) qui met en garde le public contre les risques encourus suite à l’achat de ces médicaments frauduleux.

Il y a deux ans à peine, l’OMS, se rendant à l’évidence du « boom » du marché du médicament sur le Net, se désolait du fait qu’« on retrouve des médicaments faux ou contrefaits sur tous les continents. Il peut s’agir de mélanges aléatoires de produits toxiques comme de préparations inactives et inefficaces. Ces substances sont composées d’un principe actif déclaré et ressemblent à s’y méprendre au produit authentique. C’est pour ça qu’elles trompent à la fois les professionnels de la santé et les patients  ». La situation n’a pas été résolue depuis. En 2011, les douanes ont saisi pas moins de 27 millions de médicaments contrefaits. Et tout récemment Philippe Lamoureux, directeur général du LEEM, n’a pu que déplorer une absence de réglementation sur la toile : « En achetant des médicaments sur Internet, les patients mettent en danger leur propre santé. Ils prennent le risque de consommer des produits au principe actif variable et douteux, sous ou surdosés, voire renfermant des substances nocives ».
 
Résultat : ces médicaments peuvent aussi bien n’avoir aucun effet comme ils peuvent faire des dégâts considérables. Les régions les plus touchées sont les pays pauvres, où une majeure partie de la population achète des médicaments de faible qualité. Mais des pays comme la France ou les Etats-Unis ne pas épargnés. La Fondation Chirac rappelle par ailleurs que ce problème risque de s’amplifier avec la crise. Pour votre santé, et lorsque vous avez besoin de médicaments, allez chez votre pharmacien.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
9 votes
par lemerick (IP:xxx.xx5.40.118) le 2 août 2012 a 18H24
lemerick (Visiteur)

mensonge vous faites le jeu des laboratoires et des douanes françaises

0 vote
par desabuse (IP:xxx.xx8.80.5) le 3 août 2012 a 22H49
desabuse (Visiteur)

Vous avez tout a fait raison. L’OMS, c’est bien le machin qui a cherché à affoler la planète entière avec la grippe H1N1, des escrocs patentés. Avant, il y avait eu la grippe aviaire. Quelle confiance peut-on avoir avec ces escrocs à la solde des laboratoires. Alors, pourquoi les génériques ne seraient pas aussi dangereux, vu qu’ils ont le même principe actif mais pas l’enrobage ? Et puis, tous ces médicaments déremboursés parce qu’ils ne servent à rien : c’était pas une escroquerie aussi ?

9 votes
(IP:xxx.xx2.7.46) le 2 août 2012 a 19H41
 (Visiteur)

que signifie faux ?
- différent du vrai
- fabriqué par quelqun d’autre que le labo créateur

quelle proportion pour ces deux hypothèses

2 votes
par jacques (IP:xxx.xx2.251.156) le 2 août 2012 a 23H15
jacques (Visiteur)

Le faux cul des journalistes qui font l’amalgame entre faux médicaments et médicaments ne respectant pas le droit des brevets. Cette attitude est dommageable pour la santé publique en laissant espérer que les médicaments soient efficaces mais de contrefaçon vivement une étude indépendante des labos sur ces médicaments .

4 votes
(IP:xxx.xx5.178.243) le 3 août 2012 a 09H30
 (Visiteur)

+1 tout a fait d’accord avec vos propos .... l’amalgame est savement orchestrée entre les contrefacons effectivement dangereuses et les génériques fabriqués principalement par de grands groupes pharmathetiques indiens . Le lobby pharmathetique des grands groupes occidentaux est en pleine action avec les douanes en bras armé ....

6 votes
par ryo_saeba (IP:xxx.xx1.148.97) le 3 août 2012 a 09H33
ryo_saeba (Visiteur)

J’adoooooooore ce genre d’articles vide de sens. Pourquoi ne pas prendre le problème à la source, et en commençant par enquêter chez nous en France sur les tarifs exorbitants de certains produits pharmaceutiques. D’une pharmacie à l’autre, il m’est arrivé à de très nombreuses reprises de trouver un prix multiplié par deux, voire par trois pour le même produit.

C’est toujours plus facile de rejeter la faute sur les autres... Mais l’hypocrisie atteint des sommets inimaginables chez nous ...

4 votes
(IP:xxx.xx5.0.147) le 3 août 2012 a 10H30
 (Visiteur)

On ferait bien de vérifier aussi ce qui est vendu en pharmacie ! rire !

1 vote
par capitoul (IP:xxx.xx4.211.204) le 3 août 2012 a 10H38
capitoul (Visiteur)

tous les commentaires font apparaitre la vraie question - un le médicament faux et inéfficace ou dangereux et deux le médicament copié - non respect d’un brevet...il faudrait faire la différence mais on dirait que l’on découvre ce qui existe depuis des décénnies, les pharmacies du trottoir en afrique... et les arnaques classiques des journaux ;.... bon internet à développé la question et certains pays se sont spécialisés... chine inde et autres il faut le dire..mais parfois on se pose la question du vrai médicament sorti d’un vrai laboratoire....et si vous franchissez les frontières francaises, aller dans certains pharmacies belges ou allemandes on a des doutes... je recois tous les jours quatre ou cinq messages de orange, des banques, de paypal,,, que ma carte bleue a eu un problème .. que j’ai un remboursement de 405 de la caisse d’alloc fam..internet va mourrir de ces abus....

4 votes
par powl (IP:xxx.xx5.104.3) le 3 août 2012 a 12H40
powl (Visiteur)

Un grossiste Belge avait été approché par des laboratoires qui livraient depuis longtemps les autres grossistes du pays avec de belles remises sur les médicaments. Par acquis de conscience, il a passé les comprimés dédiés aux suites de cancer dans un chromatographe, et surprise, la quantité de produit actif était 50% moins élévé. Il a prévenu les autorités, mauvaise idée, car il a perdu son commerce, sa maison et finalement sa famille. Un reportage l’avait mis en exemple des lobbying dans ce domaine, mais il est passé vers 23h forcemment (je vais tacher de retrouver le titre et la date)

Je me suis moi même intéressé aux médicaments vendus car certains n’avaient aucune action sur mes maux et je croyais qu’une erreur m’avait fait remettre des placebos. Je suis persadé qu’il y a des faux nombreux en pharmacie aussi, et pas des génériques.

0 vote
par Ache T (IP:xxx.xx0.177.66) le 3 août 2012 a 14H48
Ache T (Visiteur)

Ah ah, quand je vois la profession de l’auteur cela m’inspire ce titre pour un article sur Carevox.

50% des massages faits en Thaîlande sont faux.

Quant à la question de l’accès aux médicaments, je peux témoigner pour l’avoir vu que dans l’Afrique de l’Ouest de la fin des années 70s. L’on vendait des médicaments d’occasion, c’est à dire un peu mangé ou sucés tellemnt les prix étaient exorbitants pour la population.

0 vote
par besogneux de base (IP:xxx.xx6.226.49) le 3 août 2012 a 21H17
besogneux de base (Visiteur)

Où est le problème ? A comparer à, au moins, la moitié (voire les 2/3 peut-être les 3/4) des médicaments (remboursés ou pas) en pharmacie qui ne servent strictement à rien ou qui sont de la poudre de perlimpinpin !....

Mais bon qui sont réellement les rigolos dans l’affaire : les abrutis qui se laissent abusés ou ceux qui en profitent ? Car la plupart des consommateurs ne sont pas fous donc ils ne marchent pas : non ! ils sont bêtes alors ils courrent !!!...

Et moi j’en vis donc continuez !...

0 vote
par spiruline_a (IP:xxx.xx4.184.146) le 4 août 2012 a 11H58
spiruline_a-1215 (Visiteur)

Cet article mélange tout .. contre-façon et faux .. Si on interdisait les génréiques comment les appelleraient on ?

Dans les Adidas ; Vitton, et autres Ipad (qu’il vaudrait mieux éviter de rapporter de ses vacances ...) , on peut distinguer les faux vrais et les vrais faux .. Les faux on ne peut pas se tromper ou tromper... Les vrais faux .. sortent des mêmes usines que les vrais. La différence avec les vrais : la loi ... qui protège les détenteurs de la marque. (Il en est qui pense que le commerce de ses faux est plus équitable ... et que ce n’est que justice, etc .. c’est un autre débat) Le problème des médicaments a ceci de différent .. qu’il est produit des faux dont l’apparence est identique au vrai mais seulement elle .. et que cela n’est pas sans conséquence. Si la boite qu’on achete est vide, c’est grave seulement si on ne peut pas acheter une vraie mais si les comprimés contiennent du sucre vous pourrez mourir de votre diabète. S’ils contiennent du platre de votre paludisme. La fabrication de ses médicaments est un gros business .. il rapporte plus que la fabrication des vrais ... et des fabricants de vrais médicaments rentrent dans ce sale business.. (Chine, Inde, Pakistan, ..) C’est facilement traçable ... et pourquoi rien ou presque n’est fait ? ça rapporte des devises ... ou des pots de vin de façon colossale et la lutte est dangereuse.. Il en faut du courage pour faire baisser le taux des faux de 85% à en 5 ans comme au Nigéria il y a quelques années de cela.

On peut faire une analogie avec la prohibition .. il y avait la mafia et se vendait de l’alcool de bois qui rendait aveugle. Certes les vrais médicaments ne sont pas interdits par la loi mais le sont par leur prix. Quand on sait que le seul médicament efficace dans la maladie du sommeil n’a vu sa production continuer que grace à un chercheur qui a pu vanter son effet sur les problèmes d’acné, on peut se poser des questions. Je mélange tout à l’instar de l’article, désolée .. Tant pis je continue mon envolée ..

Qui décide qu’un médicament est vrai ? Savez vous combien va payer Janssen pour ses 24 000 allégations mensongères sur l’innocuité de sa cochonnerie de Risperidone ? et encore c’est un accord à l’amiable. (rien sur la page française de wikipedia, voir la page en anglais) Je reviens au sujet ..si, si : on peut le commander sur internet sur le site officiel où il n’y aucune mention de scandale : risperidal.com. Est juste fait mention du retrait d’un lot pour moisissures il y a de ça quelques années si je me souviens bien : un problème plus esthétique que sanitaire.

Le scandale des vrais médicaments mériterait bien aussi un article à mon avis.

0 vote
par spiruline_a (IP:xxx.xx4.184.146) le 4 août 2012 a 12H14
spiruline_a-1215 (Visiteur)

Tant pis je le dis .. oui j’ai un site qui commercialise la spiruline que je produis (pas vraiment cacher : voir mon pseudo et ma signature)

Tenez vous bien !

Je ne peux plus vendre mes gélules végétales de spiruline en Union Européenne .. pour cause d’allégations de santé non prouvées. !

Votre médecin traitant lui reçoit lui des visiteurs médicaux ... Il y a eu du ménage de fait, il n’y a plus de croisières ou des bonnes bouteilles offertes par les laboratoires à ce qu’on dit ..

Il n’empêche que le Risperidone peut vous être prescrit en France dans un vrai cabinet. On ne parle plus d’internet.

Vous avez confiance en votre docteur, n’est ce pas ? Il le mérite mais a t-il des informations non biaisées ?

Comment des médecins (américains) auraient ils pu prescrire en connaissance de cause de la Risperidone à des enfants un peu turbulents ?

La spiruline, elle, n’a aucun effet secondaire connu et est utilisée depuis des siècles...

Cherchez l’erreur !

0 vote
par comète (IP:xxx.xx4.210.127) le 5 août 2012 a 15H35
comète (Visiteur)

Ecoutez, il y en a assez de voir sur ce site des inexistants écrire des articles aussi pervers. Allez-vous continuer encore longtemps à offrir de telles tribunes à des vampires sans foi ni loi, sans aucune morale, et leur laisser répandre le venin de leur névrose ? S’il vous plaît, veuillez cesser de cautionner ce type de manipulateurs !

0 vote
par Patricia Pacaut (IP:xxx.xx1.88.112) le 6 août 2012 a 16H09
Patricia Pacaut, 10 articles (Rédacteur)

Selon mes sources...

La contre façon des médicaments sur le Net atteint... les 80%.

En Pharmacie nous sommes à 30%.

Je tiens à préciser que je suis Pharmacienne... ni pro OMS, ni pro industrie pharmaceutique.

0 vote
par tania78370 (IP:xxx.xx8.59.122) le 8 août 2012 a 01H08
tania78370 (Visiteur)

De deux choses l’une : tout d’abord je me méfie toujours des pseudo enquêtes menées par l’OMS et de la véracité de leur résultats, je doute très sérieusement qu’ils agissent en toute neutralité sans succomber à la pression de l’industrie pharmaceutique, je me rappelle trop la fameuse polémique sur le virus de la grippe H1N1 qui n’as eu que pour but de nous faire cracher de l’argent ! Ensuite 50% des médicaments sur internet sont contrefaits ? étrangement j’aurais dit un peu plus, et puis qu’est ce qu’un médicament contrefait on ne connaît déja pas la composition exact de nos médicaments et leur gènériques ! Bref on le sait tous l’achat de médicaments sans controle médial sur le net ou en pharmacie peut s’avérer très dangereux !