Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
25 propositions pour renforcer la pratique de la chirurgie ambulatoire
25 propositions pour renforcer la pratique de la chirurgie ambulatoire
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
3 octobre 2013
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

25 propositions pour renforcer la pratique de la chirurgie ambulatoire

25 propositions pour renforcer la pratique de la chirurgie ambulatoire

Pour réduire les dépenses des hôpitaux français, l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) et la Haute autorité de santé (HAS) recommandent d’adopter les incitations tarifaires afin d’accélérer le déploiement de la chirurgie ambulatoire.

En effet, dans le cadre d'un programme commun publié récemment, elles avancent 25 propositions issues d'un travail d'analyse de la situation de la tarification de la chirurgie ambulatoire en France et à l'étranger et des éléments fournis par la littérature.

Ces propositions sont présentées dans 10 grands thèmes : place des incitations tarifaires dans la politique de développement de la chirurgie ambulatoire, tarification à l'activité, tarification identique, neutralité tarifaire, dynamique d'évolution, taux cible, tarification des centres indépendants de chirurgie ambulatoire, tarification et efficience, coûts pour l'hôpital de la chirurgie ambulatoire, information et communication autour des règles tarifaires, part des financements autres que ceux couverts par la tarification.

Ainsi, la HAS propose pour désengorger les hôpitaux, de considérer la prise en charge en chirurgie ambulatoire comme « une activité spécifique, dont les modalités d'organisation et la durée de prise en charge ont des conséquences sur les méthodes de calcul des coûts ». En effet, certaines interventions programmées des établissements français doivent glisser vers le secteur libéral, après avoir mené des « études d'impact des frais de structure ou de personnel en fonction par exemple des durées d'intervention chirurgicale ou des techniques utilisées ».

Par ailleurs, concernant la tarification et l'efficience, les recommandations s’appuient sur le modèle du « paiement à l'épisode de soins » mis en place aux Etats-Unis afin de rémunérer l'ensemble de la prise en charge en chirurgie ambulatoire. Aussi, les tarifs seraient fondés sur le coût moyen des pratiques les plus efficientes.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hôpital Chirurgie