Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
1 médicament sur 2 serait inutile, 1 sur 20 dangereux
1 médicament sur 2 serait inutile, 1 sur 20 dangereux
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 septembre 2012 | 10 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

1 médicament sur 2 serait inutile, 1 sur 20 dangereux

1 médicament sur 2 serait inutile, 1 sur 20 dangereux

Deux médecins, Bernard Debré et Philippe Even, affirment dans le "Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles et dangereux", un livre publié le 13 septembre, que la moitié des médicaments vendus en France ne servent à rien. Pire, selon ces deux professeurs de médecine 5% des médicaments vendus en pharmacie seraient potentiellement dangereux.

Après le rapport au vitriol adressé en mars 2011 par les médecins sur le Mediator, c’est un nouveau coup porté par Philippe Even (directeur de l’Institut Necker) et Bernard Debré (urologue et député de Paris) à l’industrie pharmaceutique. Selon leur ouvrage de 900 pages paru aujourd’hui, le "Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles et dangereux" (qui, selon les auteurs, « s’appuie sur des informations et non des opinions »), près d’un médicament sur deux vendu en pharmacie serait inutile. Et à l’heure où le déficit de la Sécurité sociale s’élève à 14,7 milliards d’euros, le duo enfonce le clou en affirmant que le déremboursement de ces médicaments inefficaces permettrait à l’Etat de réaliser des économies se montant à au moins 10 milliards d’euros.
 
S’appuyant sur une étude réalisée sur 2 000 produits, les experts ont fait part de leur constat : « 40% des médicaments proposés dans l’hexagone présentent une efficacité faible ou nulle, 25% font courir un risque potentiel pour la santé, et 5% seraient franchement dangereux pour la santé ». Parmi les médicaments dangereux (qui seraient au nombre de 58), les médecins mettent par exemple l’accent sur le Ketum, une pommade anti-inflammatoire censée venir à bout des tendinites et des entorses, et qui entraînerait des brûlures sérieuses lors d’une exposition au soleil. Ils n’épargnent pas non plus la pilule contraceptive de 3ème génération Varnoline qui favoriserait quant à elle la formation de caillots de sang (thrombose).
 
Les auteurs ajoutent en outre que les statines, ces médicaments contre le cholestérol « consommés par 3 à 5 millions de Français et qui coûtent 2 milliards d’euros par an à l’Etat, sont complètement inutiles ». La réaction du LEEM, porte-voix des industries du médicament, n’a pas tardé. Christian Lajoux, président de cette organisation, a ainsi estimé qu’ « il y a des amalgames et des approximations dans cet énième réquisitoire de Bernard Debré et Philippe Even ». L’intéressé juge en outre que « le livre en question risque d’avoir un impact déstabilisant sur les patients en les poussant à arrêter des traitements de leur propre initiative ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
7 votes
par jumbo11 (IP:xxx.xx0.208.180) le 13 septembre 2012 a 17H30
jumbo11 (Visiteur)

bonjour, ayant vecu au canada 17 ans , je peux vous dire que le gaspillage de medicaments est quasiment nul .exemple , si le docteur vous donnes une prescription pour une affection , disons un traitement de 3 jours 3 comprimés par jour, vous allez au drugstore , la pharmacie et la on vous donnes les comprimés au detail , , on vous compte 3x3 = 9 un petit sachet et hop , l’affaire est reglée, pas du tout comme en france , ou les medics sont a gogo et ou on en a plein les tiroirs , merci de me publier

5 votes
par jumbo11 (IP:xxx.xx0.208.180) le 13 septembre 2012 a 17H33
jumbo11 (Visiteur)

j’ai oublié de dire que les pharmacies ne sont pas aussi frequentes qu’en france et la plupart du temps la pharmacie fait aussi office d’epicerie ou de super market , ce n’est pas une affaire juteuse comme ici.

2 votes
par tousensemble (IP:xxx.xx1.141.30) le 14 septembre 2012 a 10H03
tousensemble (Visiteur)

LA PROPOSITION DE jumbo serait aussi efficace que la vignette bleue....pourquoi ne pas

appliquer les 2..responsabiliser labos et pharmaciens...........et patients........

et le déficit de la "sécu" dit "ABYSSAL "SERAIT comblé

0 vote
par Abou Antoun (IP:xxx.xx2.236.121) le 14 septembre 2012 a 14H39
Abou Antoun (Visiteur)

Je confirme l’exactitude des propos de jumbo11

4 votes
par tousensemble (IP:xxx.xx1.141.30) le 14 septembre 2012 a 09H59
tousensemble (Visiteur)

peut etre 1 sur 2 ou3

LA FRANCE N EST PLUS UN PAYS DE COCAGNE..MAIS UN PETIT PAYS QU VEUT JOUER AU GRAND ET AU RICHE :  : -sécu en voie de privatiation"voulue"
- 5 millions de chomeurs qui utilisent la sécu ... anti dépresseurs.gratis.mais ils n’ont rien pour le dentaire et l’optique
- les assureurs privés et mutuelles se font de l’or.......
- 8 millions de citoyens qui ont moins de 940 euros par mois pour vivre et utilisent la sécu pour des anti-dépresseurs...gratis
- 50 % DES FRANCAIS GAGNENT MOINS DE 1500 EUROS PAR MOIS donc UTILISENT LEUR DECOUVERT BANCAIRE CHAQUE MOIS et utilisent la sécu....anti-dépresseurs....gratis

ON DIRAIT QUE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ENCOURAGE CETTE........PRIVATISATION ET POURQUOI NE PAS METTRE TOUS LES MEDICAMENT "DITS" DANGEREUX OU INUTILES EN VIGNETTES BLEUES IL RESTERAIT 5% A PAYER...LE PETIT MALADE SERAIT RESPONSABILISE.

5 votes
par tousensemble (IP:xxx.xx1.141.30) le 14 septembre 2012 a 10H07
tousensemble (Visiteur)

j’oubliais les "élus lobbystes" des labos

- pour le médiatior .87 depuTés et sénateurs étaient impliqués.CLUB HIPPOCRATE OU "HIPPOCRITE"

- sanction...aucune....le président du "club" CARDIOLOGUE a MEME été réélu député PS !!!!!

2 votes
par tousensemble (IP:xxx.xx1.141.30) le 14 septembre 2012 a 10H08
tousensemble (Visiteur)

RECTIF

87 DEPUTES ET 14 SENATEURS..........

3 votes
par Warrior of light (IP:xxx.xx8.28.185) le 14 septembre 2012 a 11H56
Warrior of light (Visiteur)

Et la responsabilisation dans tout ça ?

Etre responsable de sa santé, ça ne veut plus rien dire ? Je pense, pour ma part, qu’il faudrait récompenser ceux qui prennent soin d’eux-mêmes car ils tombent moins malade, ont plus d’énergie et présentent souvent une prédisposition plus positive à la vie. A l’inverse, il faudrait punir ceux qui font n’importe quoi. Car c’est conscient désormais. Vous ne pouvez pas prétendre que vous ne saviez pas qu’il est néfaste de fumer ou de trop manger ou de ne jamais faire de sport ou de ne jamais boire d’eau...et dans l’organisation actuelle des choses, c’est tous les autres qui trinquent.

Pour ma part, ça fait plus de 8 ans que je ne suis pas allé consulter un médecin...depuis que j’ai décidé d’arrêter les antibiotiques et de favoriser ma santé naturellement. Je ne prétends pas ne pas avoir été malade, j’ai juste pris les choses en main. Quand j’ai attrapé la grippe AH1N1, j’ai consommé de grandes quantités de vitamine C. Quand je me blesse, j’ai désormais recours au MSM et au DMSO. Quand j’ai des douleurs d’estomac, je me fait une infusion au gingembre frais...etc. Il existe des herbes et plantes pour toutes les affections possibles et celles-ci fonctionnent souvent tout aussi bien voir mieux que les médicaments mais ça demande de s’éduquer et parfois de se pincer le nez car le goût n’est pas exquis...choses inconcevables de nos jours...

C’est un effort collectif que nous devons faire. Il faudrait commencer par enseigner la nutrition et l’herboristerie au collège et lycée...mais attention, les industries pharma s’écrouleraient... Bonne santé à tous et toutes...sans médicaments

1 vote
par sisi (IP:xxx.xx8.238.96) le 20 septembre 2012 a 15H09
sisi (Visiteur)

Vos commentaires sont bien ceux de personnes en bonne santé,

ce que vous oubliez autant l’un que l’autre c’est que c’est pas les maladies bénignes qui coûtent à la sécurité social, et que le prix du médicament n’est pas libre en France, il est administré par les autorités de sanés qui evalue le bénéfice apporter par ces molécules et qui définisse leur prix en fonction du service médical rendu. Si les réponse étaient aussi simplistes que vous le laissez entendre, ne croyez vous pas que les solutions auraient déjà été appliquée ?

Quand au docteur Debré et son collégue, ils sont comme tous les médecins spécialistes, les produits qu’utilisent leurs confrères d’autre spécialités sont toujours très dangereux mais ceux qu’ils utilisent eux sont toujours très efficaces et bien tolérés. C’est simplement la preuve que quand un médecin connait bien sa spécialité, il en maitrise bien les molécules par contre comme il méconnait la sphère thérapeutique et la cliniques des spheres thérapeutique de ses confrêre, il dénigre leur travail

1 vote
par Docteur David Vincent (IP:xxx.xx9.86.37) le 22 septembre 2012 a 08H16
Docteur David Vincent, 74 articles (Médecin généraliste)

Il faut toujours voir la balance bénéfices-risques : une depression réactionnelle ne nécessite la plupart du temps aucun traitement hormis de l’écoute bienveillante. Quand on donne du lexomil à cette personne on peut être pratiquement sûr d’en faire un patient pour longtemps, longtemps.... tout bénéf pour le médecin, la pharmacie, les labos pharmaceutiques. En attendant elle va souffrir de pertes de mémoires, ses réflexes seront moins vifs et elle a un peu plus de chance de finir en démence.