Accueil du site
> Médicaments & Soins > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Vaccins contre le cancer du col : vraiment efficaces ?
Vaccins contre le cancer du col : vraiment efficaces ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
16 juillet 2008 | 234 commentaires
Auteur de l'article
Etoiledelanuit, 1 article (Rédacteur)

Etoiledelanuit

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Vaccins contre le cancer du col : vraiment efficaces ?

Vaccins contre le cancer du col : vraiment efficaces ?

Même si, dans les faits, la controverse concernant ces nouveaux vaccins transgéniques bat son plein, il est véritablement désastreux de constater qu’une bonne partie du public croit encore à l’existence d’un large consensus sur le sujet au sein de la communauté médicale.

Cette discordance entre la réalité des faits et la perception d’une partie du public, c’est au silence décevant d’une certaine presse que nous la devons.

Une presse qui ne réagit jamais ou alors toujours trop tard, la même qui aurait pu, en étant plus réactive, sauver tant de vies de cet immense gâchis sanitaire que l’on doit aux vaccins anti-hépatites B, eux aussi lancés à grand renfort de propagande à l’époque.

Alors, même si certaines télés ou certains journaux se sentiront peut-être forcés de sortir quelque chose sur le sujet vu la place qu’ils ont consacrée à des scandales d’une ampleur au moins égale (OGM, ondes GSM, etc.), nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre leur bon vouloir pour savoir et agir en connaissance de cause.

Car TOUTE la question se résume ainsi : croire ou savoir ?

Gober le discours officiel parce nous le croyons fiable, ou faire l’effort de rechercher différentes analyses indépendantes et témoignages de victimes pour se forger une opinion rationnelle et tordre ainsi le cou au cruel « ah, si seulement j’avais su ! » ?

Lorsqu’il n’est question que de sa propre personne, l’individu doit toujours pouvoir, s’il le décide, s’enfouir la tête dans le sable mais ici, avec des vaccins destinés principalement à une population d’adolescentes, mineures dans la majorité des cas, il y a un vrai problème éthique qui se pose : les parents peuvent-ils réellement forcer la main de leur adolescentes et décider à leur place, qu’ils croient savoir ou qu’ils sachent qu’ils croient ?

Les adolescentes mineures ainsi que leurs parents doivent savoir, puisque « Nul n’est censé ignorer la loi » que selon l’article L 1111-4 du code de santé publique, le mineur doué de discernement (c’est à dire la vaste majorité des adolescentes concernées par la dite vaccination) est tout à fait en mesure de prendre seul la décision d’accepter ou de refuser de faire un tel vaccin non obligatoire.

Seulement voilà. Pour qu’un maximum d’adolescentes puissent choisir librement sans donner prise aux éventuelles pressions de leur entourage ou intimidations toujours possibles du corps médical, il est crucial qu’elles puissent connaître un certain nombre de faits concernant tant la fraction « bénéfices » que la fraction « risques » du ratio « bénéfices/risques » de ces vaccins mais aussi concernant la maladie contre laquelle ils prétendent protéger.

Concernant les « bénéfices » invoqués en rapport avec ces vaccins, il convient de rappeler que :

-Le virus HPV (papillomavirus) se diversifie au travers de plus d’une centaine de souches.

Or les vaccins anti-HPV n’en couvrent que 4 pour le vaccin Gardasil (6, 11,16 et 18) et 2 pour le vaccin Cervarix (16 et 18). Compte tenu que, dans les pays industrialisés d’Occident, les souches 16 et 18 ne sont impliquées que dans 2,3% seulement des contaminations par HPV [1], on devine que les affabulations scandaleuses des fabricants d’éviter 70% des cas de cancer du col se solderont par un cuisant échec sur le terrain et résultent, comme c’était aussi le cas pour les faux chiffres de l’hépatite B, de mélanges douteux de chiffres des pays du Sud avec ceux du Nord.

-Selon les règles de l’Evidence Based Medecine (médecine basée sur les preuves), il faudra au moins une vingtaine d’années pour pouvoir affirmer que ces vaccins auront permis d’éviter le moindre cas de cancer compte tenu de la lenteur que met habituellement ce type de virus pour contribuer éventuellement à la genèse d’un cancer. Toutes les vaccinées qu’elles en soient conscientes ou non font donc actuellement office de cobayes.

-Selon la notice du fabricant du Gardasil « la durée de protection n’est actuellement pas connue » ce qui là aussi pose question à son utilisation aussi précipitée. Certains laissent entendre une soit disant « durée de protection record » d’à peu-près 6 ans mais rien n’est sûr et rien ne dit qu’après cette durée, les femmes ne seront pas contaminées par les sérotypes initialement couverts pas ces vaccins.

-Apparemment, les anticorps ne sont pas la seule solution pour éviter le cancer du col. En effet, moins de 70% des gens au contact du HPV finiront à terme par développer des anticorps spécifiques. Or il n’y a pas 30% de contaminations « à problèmes » au HPV mais un chiffre de l’ordre de moins de 10% ce qui signifie très clairement que les anticorps ne sont pas un moyen incontournable et obligé que le corps utilise systématiquement pour résoudre ce type d’infection. Forcer par le biais du vaccin ce type de procédé n’est donc pas forcément un gage d’efficacité absolue.

Concernant les « risques vaccinaux », il convient de rappeler que :

-Le vaccin Gardasil a déjà entraîné officiellement (mais combien en réalité ?) 25 décès aux USA [2] sans compter les décès survenus pendant les essais cliniques [3], 1 décès en Allemagne et 1 en Autriche [4]. Il faut en effet savoir qu’en réalité, ce vaccin a aussi déjà tué en France et en Belgique. Ainsi, Mariane, jeune française de 18 ans qui a ressenti l’urgence de témoigner du décès de son amie après le Gardasil [5] ou une autre jeune femme qui est venue expliquer à une pharmacienne belge que deux de ses amies étaient décédées suite au même vaccin, le Gardasil [6].

Ces décès non relatés dans la presse jettent en effet une sombre perspective sur le nombre de vies que le Gardasil est encore susceptible d’enlever aux quatre coins du monde, que ces décès soient ensuite réétiquetés pour sauver la réputation du produit ou non. Certains décès sont en effet dus à un phénomène thrombotique que les agences officielles se sont empressées de mettre sur le dos de la pilule contraceptive alors que rien n’exclut, au contraire, que ce vaccin ait lui aussi un effet thrombogène qui ait potentialisé celui de la pilule générant in fine un décès prématuré tout comme la dangereuse combinaison tabac+pilule peut le faire chez des femmes après un certain temps de consommation.

-Le vaccin Gardasil a déjà causé des dizaines d’effets secondaires graves [7] parmi lesquels des cas de paralysies pouvant être irréversibles [8] , des convulsions pouvant nécessiter des hospitalisations en urgence[9], des épisodes de bronchospasmes[10] , des douleurs articulaires, des modifications des règles avec souvent douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, des migraines, des pertes temporaires de la vision, des maux de dents, des gastro-entérites, des appendicites, des inflammations du pelvis, des maladies auto-immunes pouvant d’après le fabricant survenir jusqu’à 4 ans après le vaccin [11] !!! Il n’est pas farfelu d’envisager aussi le risque de myofasciite à macrophages compte tenu que chaque dose de Gardasil contient 225 µg d’aluminium et chaque dose de Cervarix, l’autre vaccin transgénique antiHPV, 500 µg.

- En outre, comme ces vaccins sont tous les deux transgéniques, se pose aussi le problème des contaminants génétiques, résidus des manipulations qui peuvent altérer l’ADN de l’hôte avec des effets pouvant potentiellement se manifester des décennies plus tard voire peut-être se répercuter sur les générations futures.

- Des substances potentiellement cancérigènes ou toxiques ? Le Cervarix contient en outre un nouvel adjuvant, le AS04 pour lequel les données manquent quant à son innocuité et le Gardasil lui contient, en plus de son quota en aluminium, du polysorbate 80, une substance cancérigène chez l’animal et donc potentiellement cancérigène pour l’homme ainsi que du borate de sodium, un produit neurotoxique qu’il soit inhalé, ingéré ou mis au contact de la peau [12]

- Le Gardasil est très toxique pour le fœtus et conduit à des fausses couches ainsi qu’à des malformations fœtales [13], raisons pour lesquelles le fabricant conseille de ne pas tomber enceinte moins d’un mois après l’une des trois doses [14] . Certaines jeunes femmes se font vacciner sans savoir qu’elles sont déjà enceintes. Et, pour continuer à en faire des cobayes malgré elles, le fabricant a mis sur pied un registre de grossesses des femmes vaccinées à tort [15].

- Il a été montré que la vaccination par Gardasil de femmes déjà infectées sans le savoir par les sérotypes du vaccin augmentait leur risque de pathologie cervicale de 44,6% [16]

- Le fabricant du Gardasil aurait biaisé ses essais cliniques en ne comparant pas les vaccinées à un véritable groupe placebo mais à un groupe de gens qui auraient reçu un produit à base d’aluminium dont le fabricant a refusé de communiquer le taux [17]. Ceci fausse évidemment tout et, étant donné la toxicité de l’aluminium, cela contribue à mieux répartir les effets secondaires dans les deux groupes pour ensuite prétendre frauduleusement à une tolérance « acceptable » du Gardasil comparée au groupe placebo !

Concernant la maladie contre laquelle on veut vacciner, il faut rappeler que :

- Le HPV n’est jamais à lui seul une cause suffisante pour générer le moindre cancer. En effet, il faut se rappeler que le microbe n’est rien mais que le terrain est tout. Ainsi, 90% au moins des infections par le HPV se résolvent toutes seules mais si le terrain est trop affaibli par le stress, une alimentation déséquilibrée, le tabagisme, la prise de médicaments, la survaccination, alors le risque d’une infection persistante s’en trouve accru.

- Infection persistante et dysplasie du col n’est pas pour autant synonyme de cancer. Les dysplasies de grade 1 et 2 peuvent parfois encore se résoudre d’elles-mêmes et sinon, sous traitement (laser et/ou conisation), le pourcentage de guérison complète est énorme, presque de 100% d’où l’intérêt des frottis de dépistage qui ont permis à eux seuls une réduction de 80% de la mortalité par ce type de cancer. Un cancer qui n’est pas du tout en tête des cancers de la femme ici en Occident et qui est en baisse constante depuis plus de 10 ans sans le moindre vaccin !

- Contrairement à ce que certains médecins se permettent de dire aux adolescentes pour les affoler et les faire accepter ce type de vaccin, les dysplasies du col n’empêchent nullement les femmes qui en sont atteintes d’être un jour enceinte et d’accoucher !

C’est là de la désinformation car ce qui peut parfois générer la stérilité féminine c’est la chimiothérapie qui est utilisée dans les cas de carcinomes vrais et pas dans les cas de dysplasies précancéreuses. En cas de conisation, une opération simple et qui se réalise en one-day, il est parfois possible qu’il faille à la femme un « cerclage » lors de sa grossesse, sorte de fermeture mécanique, transitoire et indolore simplement pour éviter les accouchements prématurés.

- Le préservatif reste un bon moyen de protection contre les contaminations au HPV mais pas seulement et à l’heure du VIH, le préservatif reste une mesure bien plus sure qu’un quelconque vaccin hasardeux qui ne fait que rendre plus réceptif à toute une panoplie d’infections en déprimant notre immunité.

Arrivés au terme de ces quelques rappels d’importance, nous pouvons constater que :

- les « bénéfices » de ce type de vaccins ne sont pour l’heure que pure spéculation

- les risques sont évidents, très loin d’être de simples « coïncidences »

- le cancer du col est en baisse depuis dix ans, sans vaccin et le dépistage permet d’agir efficacement, dans le respect du principe « d’abord ne pas nuire »

Et dès lors, nous ne serons plus guère étonnés de savoir que déjà bien des médecins et groupes de médecins ont remis le bien-fondé d’une telle vaccination en question....

C’est ainsi le cas du chroniqueur médical Dr Martin Winckler [18], de la gynécologue Dr Arnal-Schnebelen qui ne fera pas vacciner sa fille [19], du gynécologue Dr Guérin du Masgenêt [20], du généraliste Dr Marc Vercoutère et du pharmacien belge Christian Rasson [21], du généraliste belge Dr Kris Gaublomme[22], de la gynécologue Dr Françoise-Alice Wolf [23] , du Pr Carlos Alvares-Dardet[24], des médecins du groupe suisse de réflexion sur les vaccins [25], de la société italienne de pédiatrie[26] , des plus de 3300 médecins espagnols qui ont déjà demandé un moratoire sur cette vaccination dès la fin 2007 [27], de l’Union régionale des médecins de la Réunion[28], du médecin australien Dr Gunn [29], du Dr Alain Joseph [30], du Dr Andrea Kdolsky, ministre de la santé autrichienne où ce Gardasil n’est plus ni recommandé ni remboursé [31], etc.

Bref, espérons que les jeunes femmes concernées et leurs parents auront bien compris qu’il n’y a pas à rougir d’oser dire « NON » à ces vaccins et ce, même si la vaccination a déjà été commencée car il est toujours possible d’arrêter en cours de route.

Il y a simplement les faits et puis ceux qui, par stupidité ou appât du gain, espèreront toujours que vous suivrez comme de vulgaires moutons de Panurge, peu importe ce qu’il vous en coûtera.

Les producteurs ne sont pas des œuvres philanthropiques et puis, n’ayons pas la mémoire trop courte et souvenons-nous ce que contenait une note interne de la firme qui commercialise le Gardasil au sujet du vaccin hépatite B dans les années 90’ :

« Sur le marché des vaccinations, les adolescents sont un segment très porteur, il faut dramatiser...FAIRE PEUR avec la maladie » [32]

Ce fabricant et GSK ont tous deux été mis en examen il y a de ça quelques mois pour tromperie aggravée dans cette affaire.

A présent ces firmes nous présentent leurs nouveaux blockbusters, respectivement le Gardasil et le Cervarix mais se pourrait-il vraiment que, par la plus grande des « coïncidences », ces fabricants aient changé ? Un vaccin contre la mauvaise foi et la malhonnêteté existe-il déjà ?

Pas à notre connaissance.

__________________________________________

Sources :

[1] « Estimating the Population Prevalence of HPV » (JAMA.2007 ; 297 : 876-878)

[2] http://www.judicialwatch.org/documents/2008/VAERS_Deaths.pdf

[3] http://www.merck.com/product/usa/pi_circulars/g/gardasil/gardasil_pi.pdf

[4] http://www.destinationsante.com/fr_depeche.php?id_rubrique=329&id_article=24098&cat=1

[5] http://www.alterinfo.net/Les-effets-indesirables-du-Gardasil-se-denombrent-par-milliers_a11985.html (cfr témoignage de Mariane)

[6] Une jeune femme est venue raconter en février 2008 dans une pharmacie bruxelloise (de Saint Gilles) que 2 de ses amies étaient décédées après ce vaccin Gardasil.

Ce fait m’a été rapporté par une personne de mon foyer. Et cela quelques jours avant que Mariane ne poste son témoignage (du 25 et 26/02/08) sur ce décès survenu en France et là aussi non relaté dans la presse....

[7] http://www.judicialwatch.org/documents/2008/Gardasil_VAERS_All.pdf (attention très gros fichier de 58,34 MB !)

[8] http://alisaterry.blogspot.com/2007/05/gardasil-hpv-vaccine-causing-paralysis.html

[9]http://www.kkrasnowwaterman.com/blog/tabid/2962/bid/1691/HPV-Vaccine-fainting-seizures-and-other-side-effects.aspx

[10]http://www.alterinfo.net/Les-effets-indesirables-du-Gardasil-se-denombrent-par-milliers_a11985.html (cfr témoignage de Patricia Lecomte)

[11] http://www.merck.com/product/usa/pi_circulars/g/gardasil/gardasil_pi.pdf

[12] http://www.sefsc.noaa.gov/HTMLdocs/SodiumBorate.htm

[13] http://www.foxnews.com/story/0,2933,315466,00.html

[14] http://www.merck.com/product/usa/pi_circulars/g/gardasil/gardasil_pi.pdf

[15] http://www.spmsdregistregrossesses.com/

[16] http://www.fda.gov/ohrms/dockets/ac/06/briefing/2006-4222B3.pdf

[17] http://www.ahrp.org/cms/index2.php?option=com_content&do_pdf=1&id=263

[18] http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=908

[19] http://www.votre-sante.com/news.php?dateedit=1203450759&page=0

[20] http://www.mutualite.fr/actualites/toutes_les_infos/nos_articles/gardasil_r_prudence_sur_une_vaccination_de_masse

[21]http://visiondepoque.wordpress.com/2007/11/19/col-de-l%E2%80%99uterus-une-vaccination-lucrative-%E2%80%A6-a-risques/

[22] cfr trimestriel sur les effets secondaires des vaccins en langue néérlandaise, ‘t Prikje.

[23]http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/05/23/une-association-feministe-espagnole-lance-une-campagne-d-inf.html#more (cfr partie commentaires)

[24]http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/06/05/gardasil-le-pr-alvarez-dardet-denonce-les-mensonges-du-lobby.html#more

[25] http://www.infovaccins.ch/antiHPV.htm

[26]http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/02/29/gardasil-demande-de-moratoire-en-italie-aussi-petition-de-l.html#more

[27] http://www.formindep.org/spip.php?article150

[28] http://www.urml-reunion.net/ddi/gardasil/vaccination_txt.html

[29]http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/05/31/un-medecin-australien-ose-critiquer-le-gardasil-et-se-fait-r.html

[30] http://www.docteurjo.com/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=1&Itemid=2

[31]http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/06/14/l-autriche-mise-sur-les-methodes-sures-de-prevention-du-canc.html#more

[32] « Vaccination, l’overdose » de Sylvie Simon, édition Déjà (page 238)

Etoiledelanuit
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Mots-clés :
Vaccins
Commentaires
8 votes
par LeBarPirate (IP:xxx.xx9.160.167) le 28 mai 2008 a 00H24
LeBarPirate (Visiteur)

Parfois un peu violent à lire...pour les gens et pourtant c’est tellement vrai, ca fonctionne effectivement, je discuterai simplement les premiers point en disant que peut être il faudrait avoir une vie plus simple, une vie un peu moins matérialiste...Pour ne pas s’attacher, s’ancrer inutilement...

13 votes
par Jason (IP:xxx.xx2.194.106) le 19 juin 2008 a 13H16
Jason (Visiteur)

Je me réjouis de cette découverte. Mais que cela ne nous fasse pas oublier que le cancer, à quelques exceptions près, est une maladie créée par l’homme. Tous les congrès mondiaux, colloques, et réunions d’experts pointent dans cette direction. Et cela depuis 40 ans.

Il est beaucoup plus profitable pour l’industrie pharmaceutique de gérer les cancers plutôt que de les guérir. Rien de tel qu’une bonne maladie chronique pour les actionnaires. Cf. la dernière enquête de France 5

Cela dit, quand les biologistes auront fait de nous des OGM, peut-être n’aurons-nous plus de cancers. Entre temps, il ne faut surtout pas contrarier les lobbies agro-alimentaires et pharmaceutiques.

4 votes
par Baudouin Labrique (IP:xxx.xx7.68.122) le 18 septembre 2008 a 20H18
Baudouin Labrique (Visiteur)

Dire que le cancer est une maladie créée par l’homme à quelques exceptions près dénote un manque criant de connaissance du monde animal !

Dans la nature, demandez à un berger ce qui se passe quand on retire brutalement les petits à leur mère : dans la majorité des cas elles font un cancer des mamelles. Ce n’est qu’après avoir constaté qu’elles ne retrouvent pas leurs petits, qu’en faisant le deuil, le cancer se guérit tout seul.

Las animaux font couramment des cancers dont ils guérissent certes et heureusement sans l’intervention de l’homme !

Chez les humains, faire le deuil est beaucoup plus difficile car ils ont en plus de la notion du présent, celles du passé et du futur ; les conflits engendrés sont alors beaucoup plus fort et difficiles à résoudre.

La nouvelle médecine qui sera quantique met bien en évidence de telles lois naturelles qui expriment ce qu’on sait depuis toujours mais qu’un certain Einstein + la physique Quantique a (re)redémontré : le psychisme est le mattre du jeu sur le corps !

Mais comme la plupart des animaux, ils en guérissent (sans l’aide de l’homme et c’est bien comme cela !)

0 vote
par hmds (IP:xxx.xx1.18.144) le 20 juin 2008 a 12H30
hmds (Visiteur)

Ok, on en a vu d’autres et faut pas trop s’exciter ! Mais voilà, fatalement un jour on va découvrir le remède miracle du cancer (et, peut-être celui du SIDA aussi,mais c’est moins sûr). C’est pour quand cet extraordinaire évènement qui soulagera l’humanité d’une de ses plus grandes angoisses existentielles ? C’est peut-être pour maintenant avec HB19 !!!

2 votes
(IP:xxx.xx4.85.158) le 20 juin 2008 a 19H49
 (Visiteur)

"C’est pour quand cet extraordinaire évènement qui soulagera l’humanité d’une de ses plus grandes angoisses existentielles ? C’est peut-être pour maintenant avec HB19 !!!"

Ne te fais pas trop d’illusions quand même. Avant on mourait de la variole et de la peste. On a vaincu la variole et la peste et les maladies cardio-vasculaires ont explosé. Aujourd’hui, on sait prévenir de plus en plus efficacement ces maladies et on en meurt de moins en moins. Du coup, on meurt de plus en plus du cancer. Le jour où le cancer reculera, ce sera Alzheimer ou autre chose qui prendra le dessus. Tout le monde finit par mourir, si on ne meurt plus d’une maladie, on mourra d’une autre.

Bon, c’est quand même pas tout perdu, à chaque fois qu’on vainc une maladie, on gagne quelques années d’espérance de vie.

3 votes
par Ronfladonf (IP:xxx.xx7.40.227) le 16 juillet 2008 a 13H23
Ronfladonf (Visiteur)

Hé bé... Comment faire pour garder la santé si on ne peut plus faire confiance au médecin de famille ?

3 votes
par error (IP:xxx.xx4.88.131) le 16 juillet 2008 a 14H27
error (Visiteur)

Oups, désolé, j’ai voté non alors que je voulais voter oui...

9 votes
par lisa SION (IP:xxx.xx3.108.220) le 16 juillet 2008 a 14H40
lisa SION (Visiteur)

"...Toutes les vaccinées qu’elles en soient conscientes ou non font donc actuellement office de cobayes..." Dans un autre article d’avx, j’avais noté que le taximophène, je crois, médicament prescrit contre le cancer du sein, entrainait le cancer de l’utérus.

C’est dommage, avx m’a refusé un article sur l’historique du cancer qui confirme bien vos doutes : http://www.lepost.fr/article/2008/0...

La médecine est devenue une affaire économique, et la tendance est à l’obsession sexuelle vers les adolescentes voire un abonnement au suivi régulier... Mais ceci ne fonctionne que si le patient patiente à mourir !

7 votes
par etoiledelenuit (IP:xxx.xx2.150.4) le 16 juillet 2008 a 15H20
etoiledelenuit (Visiteur)

Oui la médecine est hélas une affaire de gros sous depuis des décénies mais cela va hélas de mal en pis !

S’il n’est pas faux d’avoir mis "des dizaines d’effets secondaires graves" puisqu’il y en a, en réalité, des dizaines de milliers (donc des dizaines au moins), c’est bien des dizaines de milliers que je voulais noter. Que les lecteurs m’excusent donc de ce mot "milliers" qui est "resté dans la plume". La réalité est donc pire que ce que certains s’imaginent ! Et je pense qu’il n’est jamais inutile de rappeler que les médecins sont tout de même la 3° cause de mortalité aux USA avec 250 OOO décès annuels juste derrière le cancer et les maladies cardio-vasculaires ! Bien cordialement

7 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 16 juillet 2008 a 18H45
Néwick (Visiteur)

Mouais, alors ce serait bien de ne pas dire n’importe quoi. Si l’on lit la source 3 on trouve dans les "Serious Adverse Experiences" qu’il y a eu 17 morts durant les essais cliniques, que ça correspond à la mortalité de la tranche d’âge et la plupart est due à ... des accidents de la route. Quel argument !

Concernant les 25 morts aux USA (source 2), il suffit de regarder, par exemple, la 2e page, où l’on voit que le décès est du à une cardiopathie déjà connue. Il faut savoir que tous les décès intervenant dans un certains délais après vaccination sont reportés, mais ça ne signifie absolument pas qu’ils sont liés à cette vaccination ! C’est par prévention et pour le suivi que tous les décès sont reportés, même s’il n’ont pas forcément de lien direct.

Eric

2 votes
(IP:xxx.xx5.7.43) le 16 juillet 2008 a 19H09
 (Visiteur)

sans etre ni pour ni contre, ni quoi que ce soit, je me dis juste que les vaccins sont une histoire de gain par rapport au prix. Vous allez voir le cote financier, mais le cote "sante" est aussi a considerer. Il y a, comme pour tout medicament, un risque. On n’a rien sans rien, traverser la route peut induire un accident, rester au lit aussi. Donc evidemment, les vaccins peuvent chez certaines personnes induire une reaction pouvant aller jusqu’a la mort (malheureusement). C’est bien souvent du aux adjuvants de ces memes vaccins. Par contre, cela permet egalement de prevenir ou attenuer chez des milliers, millions de personnes, ce qui les sauve. je comprends largement le desarroi des personnes qui ont eu des problemes avec les vaccins, mais ne surtout pas mettre l’oprobe sur tous les vaccins. Pas de polio, pas de BCG, ... cela fait beaucoup de degats. Tous les jours, je vois le resultat d’un manque de vaccination anti-polio par des parents qui etaient contre : bilan sur 3 enfants : un mort, un tetraplegique, un survivant. beau score ! Le vaccin contre le HPV ne previendra sans doute pas toutes les souches, mais s’il peut sauver plus de personnes qu’il n’en rend malade, il y a gain ! Les milliers de femems qui meurent chque annee du cancer du col, douloureux, auraient sans doute adore l’avoir !

9 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.150.4) le 16 juillet 2008 a 19H44
Etoiledelanuit (Visiteur)

Ce que moi j’estime être du grand n’importe quoi c’est de prétexter que s’il y avait cardiopathie sous-jacente d’office le vaccin ne serait pas en cause !! La vérité c’est que ce vaccin a des effets sur la circulation et les mécanismes de la coagulation et que c’est cela qui, combiné à des produits comme la pilule et/ou le tabac a pu occasionner la mort si précoce chez des jeunes filles très saines auparavant ! Même avec la cardiopathie la jeune fille vaccinée aurait pu vivre bien et de nombreuses années mais ce vaccin a été un facteur déterminant dans la genèse du décès.

C’est évidemment bien plus facile de dire "c’est la faute à la pilule" pour les officiels à la botte des fabricants car même si les pilules génèrent bien des profits, les femmes risquent bien moins de renoncer à la prendre qu’un vaccin qui n’apporte aucun bienfait substantiel et absolument aucun avantage pratique....

Ce vaccin est une affaire purement commerciale tout l’était et le reste le vaccin HB qui a lui aussi fait des dizaines de milliers de victimes. Pour le vaccin HB aussi on a manipulé les chiffres, on a occulté aussi le fait que l’hépatite B était en baisse bien avant ces campagnes de masse, que dans la majorité des cas d’infection c’était non malin, etc etc Fort heureusement bien des mères et bien des femmes qui ont souffert de dysplasie PREcancéreuses ne regrettent pas du tout de ne pas avoir "bénéficié " d’un tel vaccin et d’ailleurs celles qui regretteraient un tel vaccin doivent bien se dire que rien ne prouve que ce vaccin aurait été efficace chez elles, efficaces suffisamment longtemps, qu’elles n’en seraient pas sorties "protégées du HPV" mais paralysées, que les souches qui les ont atteintes auraient été celles incluses dans le vaccin, etc etc Une majorité de femmes atteintes de dysplasies guérissent sous traitement sans séquelles. Elles se rendent bien compte que les risques du vaccin n’auraient pas valu la peine....

11 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 17 juillet 2008 a 12H30
Néwick (Visiteur)

@Etoiledelanuit Le vaccin contre l’hépatite B, des milliers de victimes ? Hum, vous persistez sans preuve. AUCUN lien entre ce vaccin et la sclérose en plaque n’a été établi. Quelques études parues dans le New England Journal of Medecine ici : http://content.nejm.org/cgi/content... et là http://content.nejm.org/cgi/content...

C’est sûr qu’il est plus facile de faire peur que de raisonner, mais au sujet des vaccins, le rapport bénéfice/risque est quand même très favorable, quand bien même on prendrait en compte celui de la SEP (qui n’est pas établi).

11 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.184.94) le 17 juillet 2008 a 17H55
Etoiledelanuit (Visiteur)

Pour Néwick : des DIZAINES DE MILLIERS DE VICTIMES DU VACCIN HB OUI, JE PERSISTE ET SIGNE,absolument ! Il y a tant de preuves.... du moins, pour ceux qui veulent bien en prendre connaissance !!! Les études sur la toxicité de ce poison vaccinal transgénique ne manquent pas et il serait intellectuellement fort malhonnête de se servir de la seule SEP comme arbre qui cache la forêt iatrogène imputable à ce produit !!! Je vous rappelle tout de même que le vaccin HB est le produit (je n’ai pas dit le vaccin mais le produit) qui est le plus grand pourvoyeur d’effets secondaires de TOUTE l’histoire de la pharmacovigilance française, celle-ci remontant officiellement à 1974 ! Un véritable comble pour un produit s’adressant à des individus sains ! Un comble d’avoir donné une AMM à un tel produit alors que l’hépatite B est bénigne dans + de 9 cas sur 10 et qu’elle était en baisse bien avant ces campagnes de masse !!! Parce que les preuves, elles existent ne vous en déplaisent !! L’expert Marc Girard a démontré les failles méthodologiques dans les études partisanes qui innocentaient un peu trop vite le vaccin de tout lien avec la SEP. Le Pr Bégaud lui même a critiqué les biais des études Confavreux et Asherio qu’on nous ressert en entrée, en plat comme en dessert. L’étude Hernan a été occultée par sainte OMS qui est une vraie championne pour commander des études mais une grosse nulle dès qu’il s’agit d’en tirer toutes les conclusions dans le sens du principe de précaution ! Cette attitude de déni de sainte OMS est d’autant moins crédible qu’elle avait agi exactement pareil quand JB Claessen a démontré que ce vaccin transgénique était fortemment diabétogène (de même que le vaccin Hib, deux vaccins introduits dans le calendrier des nourrissons il y a une quinzaine d’année et ô, hasard, j’entendais il y a moins de un an le Pr JJ Robert, chef de diabétologie a Necker déplorer que le diabète infantile avait plus que doublé chez les moins de 5 ans ces 15 dernières années, surtout chez les moins de 1 an ce qu’il jugeait inquiétant ; il a dit que cette hausse était mondiale et qu’on ignorait la cause". La vérité c’est que la vaccinomanie n’a cessé de progresser partout dans le monde et que cela se traduit par une hausse du diabète de type 1 qui ne s’explique pas que par ça mais c’est quand même un facteur majeur) JB Claessen a expliqué que sainte OMS l’a réprimandé pour avoir osé conclure en ce sens sur une base pourtant purement objective.... Idem quand une étude a montré que le vaccin HB augmentait significativement le risque de leucémie infantile, premier cancer de l’enfant en hausse chaque année ! On a vite vite nié cela. Et je pourrais citer ainsi des centaines d’autres exemples ! Je rappelle que comme le Revahb l’a mis en évidence, ce vaccin peut engendrer plus de 70 pathologies graves (même chez des gens non prédisposés) parmi quoi des atteintes hépatiques, un comble ! Des gens qui allaient bien et dont le foie est bousillé par ce poison ! Quelle HONTE ! :-((

Vous pouvez critiquer les auteurs de l’ouvrage mais cela ne suffit pas à établir valablement la non validité de la pléthore d’études qu’ils citent dans "Vaccin hépatite B, dans les coulisses d’un scandale" de Sylvie Simon et Dr Marc Vercoutère. Evidemment il faut avoir la volonté de lire ce type d’ouvrages et surtout, surtout de "mettre les mains dans le cambouis" en écoutant et en lisant les témoignages de centaines de victimes complètement ignorées de ce poison. Une majorité de victimes du vaccin HB s’ignorent ça c’est une évidence, ils ont une thyroïdite, un cancer, un diabète, un asthme, une hépatite auto-immune, une myélite ou une sep etc et ils pensent juste que c’est" la faut à pas de chance" et c’est cette seule croyance qui maintient la viabilité des labos en sursis quant à ce produit parce que dès lors que les victimes réclameront des comptent en ayant suffisamment conscience de ce lien et ce sera une autre affaire pour ces labos sans foi ni loi. Sur plus de 20 000 000 de vaccinés inutilement il y a certainement des effets gravissimes sur 500 000 personnes, effets chroniques, coûteux et incurables avec une très vaste majorité qui ne fait pas le lien, parce que le médecin dogmatique ne les y aide pas, parce que l’effet survient parfois très tard après le vaccin (fait tout à fait possible mais comme les études cliniques partisanes des labos s’arrêtent volontairement à un laps de temps bien trop court en post-vaccination, les médecins disent aux patients que cela ne peut être lié !), parce qu’ils ne lisent que la presse officielle financée en partie par l’industrie, etc etc Une étude avait déjà montré que, même sans compter les victimes de ce vaccin et leur coût financier effroyable pour les caisses de la sécu, la vaccination anti HB coûtait 20 X plus cher que la seule prise en charge thérapeutique des malades nécéssitant un traitement (ce qui est loin d’être le cas de tous les malades chroniques, certains étant porteurs sains) ! Rationnellement parlant, une telle vaccination ne saurait être défendue. Dans l’idéologie et la croyance ça c’est autre chose mais je suis convaincue que nous pouvons nous citoyens attendre légitimement une autre attitude que ce type de décision irréaliste et irresponsable !

Le vaccin HB est associé à une augmentation des décès par oedème cérébral du nourrisson, fait inquiétant que la présidente de l’AAPS (american association of physicians and surgeons des USA), le Dr Jane Orient a dénoncé et demandé un moratoire sur ce vaccin hasardeux. Cette augmentation des cas de décès par oedème cérébral a aussi été constatée en Allemagne et d’ailleurs dans le documentaire "Le vaccin, un geste anodin ?" de Valentin Thurn diffusé il y a un peu plus d’un an sur arte, le Pr Randolph Pennings, médecin légiste dénonçait aussi cette omerta qu’il y avait chaque fois qu’on devait poser ce type de constation qui risquait d’"écorner" mythe des "vaccins sauveurs". Il expliquait lui aussi cette attitude d’exclusion de ces collègues qui traitent et étiquettent à l’emporte pièce de tels savant sérieux de "charlatans" C’est la même sorte d’attitude que celle qui consiste à affirmer péremptoirement sans aucune preuve que "le rapport bénéfices/risque des vaccins est favorable" NON, CELA N’A JAMAIS ETE PROUVE, C’EST TOUT LE CONTRAIRE EN REALITE. Echec vaccinal et iatrogénicité démesurée. Et le fait qu’on puisse sciemment transformer ce flop sanitaire en succès est à pleurer !! C’est juste faire du serment d’hipocrate un serment....d’hypocrite lorsqu’on la jadis prêté (puis oublié)

Pour éviter que les fabricants ne doivent répondre de leurs actes, le Dr Hartmann expliquait, fait TRES intéressant, dans ce documentaire diffusé sur arte que l’EMEA (agence européenne du médicament) avait sciemment menti en déclarant le retrait du vaccin Hexavac imputable à une immunogénicité réduite pour la valence HB alors que ce n’était pas du tout ça la vraie raison. La vraie raison c’est que l’EMEA voulait éviter à Aventis Pasteur, le fabricant du dit produit de devoir assumer la responsabilité du vaccin dans le nombre anormal de décès par oedème cérébral que l’institut Paul Erlich était sur le point d’établir de façon rigoureuse !!!! Alors les décisions "made in sainte OMS ou made in sainte EMEA" on doit savoir ce qu’elles valent à savoir NADA, rien, zéro crédibilité !! Quand l’EMEA nous affirme péremptoirement que les décès survenus en Allemagne et en Autriche étaient sans lien avec le Gardasil, on devine le peu de confiance qu’on peut avoir en pareille déclaration !

En France, ce type de phénomènes a aussi été rapportés (décès de nourrissons par oedème cérébral)puisqu’aux journées de veille sanitaire, une représentante de l’Afssaps à déclaré : "les vaccins hehavalents ont aussi fait du mal en Allemagne" ! En voilà des preuves mon cher, des preuves par A+ B que l’état est complice et continue sciemment sa politique de l’autruche en laissant sur le marché l’infanrix hexa qui tue et continue d’engendrer des décès évitables avec une once de bon sens, ce qui fait décidément cruellement défaut dans ce type d’affaire !!!

Mais pour les dégâts du vaccin HB chez les enfants ont pourrait aussi parler de l’annerie suprême qu’on a tenté de nous faire gober à savoir que la myéline immature des enfants les protégerait du risque vaccinal de sep (ce qui est déjà un aveu implicite que chez les adultes ce lien existe). Ce type de prétexte pour vacciner à tout prix est absolument grotesque évidemment puisque justement parce que la myéline du SN n’est pas encore mature il faut être d’autant plus prudent et s’il est vrai que la sep est plus rare chez les enfants que chez les adultes et de meilleur pronostic qui plus est quand elle survient, il y a des cas graves de séquelles neurologiques en ce compris de cas d’hémiplégie et de tétraplégie comme le cas du petit Achraf Diwane devenu tétraplégique 48 H après le vaccin HB, fait pour lequel SKB a été condamné au Maroc. Pour les parents et les enfants ainsi touchés, peu leur importe qu’il n’y a pas d’étiquette "SEP", au final les résultats sont identiques : infirmité, invalidité qui auraient pu être évitées avec un minimum de bon sens....

Comme l’a dit le Dr Jane Orient : "La plupart des enfants de moins de 14 ans ont plus de 100 X plus de risque de mourir ou d’être estropié suite à ce vaccin que d’avoir une hépatite B" et elle se base sur les chiffres officiels (alors que même la FDA et le CDC estiment que les cas de complications vaccinales rapportés ne représentent que 1% de leur nombre réel !) On pourrait donc dire que le risque est au moins 1000 à 10000 X plus grand du vaccin que du risque d’hépatite B à cet âge ! Le Dr Donatini estime lui que le risque d’effet grave lié au vaccin est 300X plus grand que celui d’avoir une hépatite B ! Quand on sait que dans 90% des cas l’hépatite B est bénigne, on devine que le rapport bénéfices/risques est encore bien plus défavorable que ça et que les parents ont tout intérêt à refuser net ce vaccin, en doses monovalentes comme dans les vaccins combinés, véritable bombe immunologique antiphysiologique !

Et pour le vaccin contre la méningite à méningocoques c’est pareil : même si non recommandé en routine en France, il l’est en Belgique et pourtant comme le rappellent les médecins du groupe médical suisse de réflexion sur les vaccins, même les études du fabricant du meningitec ont démontré un risque d’effets secondaires graves (en ce compris séquelles neuro irréversibles) supérieur au risque d’avoir une atteinte naturelle !! Des études indépendantes portant sur le même produit ont, comme par hasard montré un taux d’effets secondaires graves + de 100 X plus grand (459 effets graves sur 100 000 doses ce qui fait un taux de quasiment 0,5% bien plus risqué donc de recevoir le vaccin que de risquer une méningite à méningocoques , une preuve de plus que ce qui est "officiellement recommandé" est loin d’être toujours pour autant recommandable" !!

Pour le Gardasil aussi on nous ment c’est limpide ! Le malheureux Dr Gunn qui a tenté de respecter son serment en communiquant honnêtement avec le public en a d’ailleurs fait les frais de cette infâme volonté de mensonge ! Les médecins qui osent donc critiquer les vaccins sont baillonés pour qu’on puisse continuellement nous ressortir le vieux discours péremptoire "les vaccins font consensus" ou bien "il n’y a pas de preuves" etc C’est faux comme je viens de le démontrer. Public, réveille toi...à temps, surtout pour les enfants qui ne savent pas dire "Non" !!!

12 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 17 juillet 2008 a 18H38
Néwick (Visiteur)

Non, désolé, mais vous n’avez rien démontré. Vous imputez aux vaccins à peu près tout (de la thyroïdite au cancer en passant par le diabète type I). Vous rajoutez là-dessus une théorie du complot de l’AFSSA et de l’EMEA, et le tour est joué.

Vous citez quelques médecins mais quid de tous ceux qui ont fait des études cliniques préalables, de ceux travaillant pour les industries pharmaceutiques, de ceux qui administrent et surveillent ? Arrêtez de penser que se sont tous des tueurs assoiffés d’argent !

Quant à vos "témoignages de victimes", ils ne valent rien. Pas parce que leurs maux ne valent rien, mais parce que chaque cas est unique et que pour avoir une relation démontrée de cause à effet, il faut comparer la population vaccinée à la population non vaccinée. Que voit-on ? les effets indésirables qui sont soit bénins et fréquents, ou graves et rares. Il est déjà arrivé qu’un médicament ou vaccin engendre des effets graves, et dans ce cas, il a été retiré ; m’enfin, vous pourrez toujours trouvez un exemple contraire, c’est sûr. Tout comme je vous trouverai pleins de gens vaccinés non malades.

Vous avancez un rapport bénéfice/risque nul voir négatif... on ne dira rien de la variole, de la varicelle chez l’adulte, de la rubéole chez le nouveau-né, de la grippe, etc.

Eric

12 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.184.94) le 17 juillet 2008 a 21H59
Etoiledelanuit (Visiteur)

Non, désolé, mais vous n’avez rien démontré. Vous imputez aux vaccins à peu près tout (de la thyroïdite au cancer en passant par le diabète type I).

Ecoutez, le fait est que les vaccins peuvent engendrer une flopée d’affections très diverses et parfois très graves, le plus souvent très invalidantes. Le problème avec des gens qui tiennent votre discours c’est qu’au simple prétexte qu’il peut exister d’autres causes possibles pour ces maladies, on décide comme ça arbitrairement d’exclure les vaccins pour préserver leur fausse image de "sauveurs" !

Oui les vaccins peuvent causer des thyroïdites, des cancers, des diabètes de type 1 et bien d’autres maux encore, ce qui ne surprend guère quand on sait différentes éléments comme les interactions fortes entre système immunitaire et systèmes nerveux et endocrinien, l’âge de maturité du SN, du SI etc etc), la composition exacte des vaccins etc etc Seulement quand on a décidé d’être aveugle, l’évidence cesse d’avoir cours ! C’est d’autant plus désastreux que les gens ne creusent cette affaire que lorsqu’eux mêmes ou leurs proches (voire leurs patients car il y a encore des médecins soucieux de la vérité des faits !)sont victimes de ces produits inutiles.... On oublie de s’intéresser à ce sujet avant l’injection fatidique, celle qui fera "déborder le vase" parce qu’on fait confiance à Dr Untel ou Pr Machin sans bien se douter qu’on risque le désastre ni que Pr Machin ou Dr Untel aura vite fait de s’éclipser quand la résultante de leurs bons "conseils" aura tourné au cauchemard !

Vous rajoutez là-dessus une théorie du complot de l’AFSSA et de l’EMEA, et le tour est joué.

Ecoutez, il n’y a pas de complot qui tienne mais il y a des faits que vous ne parviendrez pas à balayer comme ça d’un revers de la main en disant qu’avec ça "le tour est joué". Des gens qui ne se connaissent pas entre eux ont attestés que le vaccin HB causait des décès par oedème cérébral et pour n’importe quel produit pharma thérapeutique il aurait déjà été retiré avec ce type de constat de différente pays du monde. C’est bien la preuve que le piédestalle sur lequel les vaccins ont été mis fait clairement obstacle à la rigueur scientifique la plus élémentaire ! Les faits dont je parle au sujet de l’EMEA ont été prouvés. Ok c’est qqch de dégueulasse et d’écoeurant je vous le concède mais ce n’est pas parce que "ça fait froid aux yeux" qu’il faut les fermer. Inutile de se rassurer ainsi sur le fonctionnement vicié de telles institutions. Il est logique qu’avec ce type de mensonge sur les vraies raisons du retrait de l’Hexavac on ne puisse plus avoir confiance dans cette agence quand elle prétexte encore une fois qu’il n’y a pas de lien entre un vaccin et des effets mortels !

Vous citez quelques médecins mais quid de tous ceux qui ont fait des études cliniques préalables, de ceux travaillant pour les industries pharmaceutiques, de ceux qui administrent et surveillent ? Arrêtez de penser que se sont tous des tueurs assoiffés d’argent !

Il n’y a pas selon moi de conspirationnisme qui tienne au sens où il n’y a pas de volonté de tuer et de nuire. La volonté dominatrice qui fait hélas bien du dégât est celle du profit à tout prix et cela quelque en soit le prix. Le profit avant la vie, la santé et les rêves et projets des gens.Oui parfaitement. Ceux qui travaillent pour l’industrie ne vont pas, c’est humain, scier la branche sur laquelle ils sont assis et "cracher dans la soupe". L’industrie paie 20 000 euros par médecin et par an pour son "information" ne l’oubliez pas, ils sont véritablement harcelés par big pharma, certains continuent de jouir de bien gros cadeaux et puis surtout il y a la censure interne. Les médecins savent bien les reproches de vierges effarouchés qu’ils risquent de leurs pairs vaccinalistes bien dociles par esprit grégaire bien plus que par pure réflexion personnelle. Après avoir étudié des années, peu sont prêt à risquer la radiation ou la suspension pour le bien de leurs patients. L’ordre fait des exemples pour marquer les esprits en radiant quelques francs tireurs...

Alors c’est différents types d’attitudes qui se mettent en place, dans la pratique : certains médecins appliquent la pitoyable politique du "faits ce que je dis, pas ce que je fais" (je rappelle à cet égard que selon une enquête parue dès 1993 dans la revue Pediatrics, 87% des médecins interrogés répondent que le vaccin est inutile à leurs yeux contre seulement 13% de oui ce qui d’office vu ce type de pourcentage signe que certains qui jugent ce vaccin inutile doivent cependant allègrement le recommander à leur patientèle naïve)d’autres plus logiques déconseillent les vaccins à leurs patients sans trop se risquer à parler plus haut et plus publiquement. Et pour ceux qui osent parler, c’est le retour de baton illico.

Pendant ce temps, grâce à internet que les médecins frustrés et en mal d’arguments de fond tentent de diaboliser alors que ce n’est qu’un cadre d’information et pas une information en soi, la population est de + en + consciente des dangers vaccinaux et réclame une information plus honnête et plus indépendante. Pendant ce temps aussi les groupes de victimes s’organisent et agissent dans le bien du plus grand nombre pour lui éviter d’aller au casse-pipe le coeur léger pour lui éviter une avanlanche de désespoir même parfois in extremis alors que le poison vaccinal repose encore dans le frigo. Il est très très clair que la vaccinomanie et même les vaccins sont une pratique condamnée, la seule question c’est de savoir quand cela s’arrêtera aussi surement que s’est arrêtée la manie des saignées. Le plus vite sera le mieux !

Quant à vos "témoignages de victimes", ils ne valent rien. Pas parce que leurs maux ne valent rien, mais parce que chaque cas est unique et que pour avoir une relation démontrée de cause à effet, il faut comparer la population vaccinée à la population non vaccinée.

Des études de ce type existent mon bon monsieur comme dans les cas d’autisme, d’asthme, d’allergies etc etc ou on démontre que les vaccinés ont bien plus de risque que les non vaccinés mais l’industrie qui a bien compris que l’arrêt de mort de ses vaccins-poisons résidait dans une comparaison digne de ce nom (cad pendant longtemps et sur de grands groupes de gens)fait tout son possible pour qu’il n’y ait plus de groupes suffisamment homogènes dans le monde avec zéro vaccins (or les personnes de + en + rares dans le Tiers monde à n’avoir encore reçu aucun vaccin ne sont pas comparables sans biais avec les populations vaccinées d’Occident puisque la dénutrition des premiers influe sur leur capacité immunitaire naturelle de résistance aux infections) A ce niveau clairement c’est exactement la stratégie anticomparative de Monsanto (qui fait son possible pour éviter l’étiquettage comme aux USA et donc les OGM essaiement même dans les champs bio qui ne sont plus bio à 100%). Or il est superbement évident que si on comparait sur le très long terme des 3 groupes suffisamment larges de gens (un groupe avec zéro vaccin donc absolument aucun, jamais, un groupe de gens ayant reçu quelques vaccins et le dernier des gens ayant suivi docilement tout le calendrier vaccinal officiel cad des gens survaccinés de façon certaine), on verrait à quelle point la bonne santé des uns fait écho à la pitoyable santé des autres statistiquement parlant. Qu’a -t-on donc bien pu trouver comme Xième prétexte pour éviter cette comparaison jugée anticommerciale par Big Pharma ? On a osé prétendre que ce n’était "pas éthique" que des gens soient privés de vaccins ! Donc une fois encore on ne veut pas d’une saine objectivité qui aurait dû, rappelons le, présider initialement à toute mise sur le marché du moindre vaccin même du premier !! On veut rester dans sa petite croyance et dans ses a-priori ? Ok mais qu’on ne se dise pas "scientifique" alors.

Un médecin n’est as scientifique par définition, il doit l’être avant tout dans ses actes. Parce que les médecins qualifiés de "charlatans" ne sont pas toujours ceux qu’on croit !!

Que voit-on ? les effets indésirables qui sont soit bénins et fréquents, ou graves et rares. Il est déjà arrivé qu’un médicament ou vaccin engendre des effets graves, et dans ce cas, il a été retiré

Doit-on rire :-)) ou pleurer :/-) devant de tels propos aussi peu réalistes ???

Non il n’y a pas soit l’un soit l’autre, vous vous trompez parce que vous voulez rester consciemment ou non dans votre croyance. Je vous l’ai dit le vaccin HB est le produit qui est le plus grand pourvoyeur d’effets secondaires de la pharmacovigilance et pas des effets anodins (sans quoi on ne prend pas la peine de les rapporter généralement)ce qui témoigne déjà d’un grave problème de logique : des individus sains ont eu droit à un tel produit aussi iatrogène ! Et quid quand un parent qui avait perdu sa jeune fille d’une sep foudroyante envoya une lettre de réclamations à Kouchner ? Aucune réponse comme d’hab mais....la visite des RG qui interrogeait les parents endeuillés pour savoir s’ils faisaient partie d’une secte ! Une copie de cette lettre de demande d’enquête aux RG existe dans le livre de Lucienne Foucras, "Le dossier noir du vaccin contre l’hépatite B". Rien d’inventé donc, simplement l’inévitable (mais très triste) évidence que les vaccins font partie de la raison d’état par les masses financières qu’ils génèrent.

 ; m’enfin, vous pourrez toujours trouvez un exemple contraire, c’est sûr. Tout comme je vous trouverai pleins de gens vaccinés non malades.

Oui le DTP de chez Pasteur actuellement suspendu. C’est étrange je trouve que tout à coup, on le retire au prétexte de réactions allergiques que , personnellement, je ne croit pas plus fréquentes qu’avant mais simplement qu’on a demandé de mieux reporter pour justifier le retrait d’un vaccin pour lequel ça fait des années que les parents ont des difficultés à se le procurer en pharmacie. Il faut dire que quand on fait croire aux parents que le revaxis ou un vaccin tétravalent est une bonne alternative, bon nombre d’entre eux ne sauront pas forcémment qu’ils peuvent légalement refuser ces alternatives même s’il y a une obligation de DTP. Parce que, en effet la loi n’impose pas d’inonder son corps d’aluminium vaccinal (non contenu dans le DTP de chez Pasteur), parce que le Revaxis n’a pas d’AMM pour les enfants de moins de 6 ans, parce que la valence coqueluche du vaccin tétravalent n’est nullement obligatoire qu’on fréquente une crèche ou non, etc etc

Un vaccin comme le DTP serait donc retiré pour réactions allergiques et en cas de décès on laisse courir le Gardasil, on laisse courir des vaccins qui génèrent des accidents neurologiques, circulatoires, etc ? Il y a clairement qqch qui ne colle pas dans le tableau que vous dressez.

Pourquoi ne pas mieux vous informer sur les effets soit disant si rares que ça quand ils sont graves ici :

http://www.freewebs.com/dangervacci...

Vous avancez un rapport bénéfice/risque nul voir négatif... on ne dira rien de la variole, de la varicelle chez l’adulte, de la rubéole chez le nouveau-né, de la grippe, etc.

La variole n’a PAS été éradiquée par le vaccin et même sainte OMS, la reine de l’incohérence l’a admis dans un de ses rapports ! C’est bien la stratégie de surveillance endiguement qui est venue à bout de la variole. Différentes études ont été menées comme celle du médecin allemand Gerard Buchwald et elles ont montré que les décès survenaient plus souvent chez des vaccinés que chez des non vaccinés. Le dernier varioleux du monde, un cuistot somalien avait été dûment...vacciné ! Vu le taux de mortalité de la variole on ne peut EN RIEN conclure abusivement comme vous semblez le faire que sans vaccin il serait mort !

Ce vaccin a généré un bon quotat d’infirmes moteurs cérébraux dont là aussi une bonne partie des familles n’aura jamais fait le lien. Comme d’hab c’est quand le vaccin n’a plus été vendu qu’on a concédé qu’il était redoutablement dangereux !

Cette vaccination a généré une recrudescence des cas de tuberculose...bravo ! C’est d’ailleurs de cela qu’est mort le fils ainé de Jenner qui était devenu mentalement attardé après le vaccin antivariolique que Jenner se garda bien de faire à ses autres enfants !

Un vaccin antivariolique qui engendrait des leucémies, des cancers de la peau, des allergies, etc (études scientifiques à l’appui)

Si la varicelle apparait de plus en plus tard c’est précisément parce que certains médecins irresponsables proposent en routine le vaccin a de jeunes enfants. Comme l’immunité du vaccin est déplorable, la varicelle surviendra plus tard à un âge où les complications sont pires. C’est ce criant échec qui a mené les USA dans le cercle vicieux d’une seconde dose puis ce sera une 3°, puis d’autres vaccins sans cesse parce que la Nature a horreur du vide et qu’elle engendrera une autre maladie bien pire pour combler le manque de circulation virale et rétablir l’équilibre microbien global ! Ce vaccin généralisé aux USA a été clairement associé à une hausse des taux de zona ! Ce vaccin engendre des troubles autistiques, des encéphalites, des troubles digestifs et des allergies, de l’asthme. Il engendre aussi des décès. C’est un vrai non sens !

Le vaccin contre la rubéole ne saurait se justifier tel qu’on le pratique. Sans vaccins plus de 90% des jeunes femmes en âge de procréer étaient déjà immunisées naturellement donc de façon nettement plus fiable puisque le taux de réinfection est de 5% pour les gens naturellement immunisé et de 50% pour les vaccinés ! La rubéole est bénigne pour la petite fille et le petit garçon et ils ne devraient donc jamais être vaccinés si jeune. C’est une grave erreur ! Selon le cours de virologie de la fac de médecine de Lille, le risque pour qu’une femme non immunisée fasse une rubéole pendant la seule période qui soit à risque (c’est à dire premier trimestre) est de 1/10 000 or même si elle est infectée l’enfant ne sera malformé que dans 20 à 30% des cas seulement. Le risque d’avoir un enfant malformé suite à une infection est donc de 0,0023% !!!!! En revanche le vaccin contre la rubéole engendre dans 55% des cas (ce qui est énorme) de l’arthrite or celle-ci peut parfois être irréversible. 55% de risque pour éviter un risque de 0,0023% ?! Il n’y a pas photo ! Et les médecins l’ont très bien compris puisque comme le rappelle l’auteur américain Neil Z miller dans son ouvrage "Vaccines, are they really sure and effective ?", une enquête parmi les médecins (parue dans les annales de maladies rhumatologiques)révèle que 78% d’entre eux refusent ce vaccin pour eux même et ce pourcentage monte même à 91% pour les seuls gynécologues pourtant quotidiennement en contact avec des femmes enceintes. Encore cette lamentable politique du" faites ce que dis, pas ce que je fais" ! Pitoyable !! :-((

Voici un témoignage d’une de ces victimes de ce vaccin contre la rubéole (parce que les autres gens ça les intéresse surement d’avoir du concret plutôt que du déni et de la mauvaise foi) :

Myo -sur le forum d’eco-bioinfo- nous dit ceci :

"[...]La réalité du vaccin poison (c’est ce qu’ils ont été pour moi - et pour bcp d’autres qui ne feront jamais la connexion entre leur pb de santé et la vaccination), j’ai vu, vécu et je vis encore et encore pour de nombreuses années.

Un ex : j’ai eu à l’age de 7 ans le vaccin contre la rubéole (rougeole / rubéole pour être exacte). Et depuis l’âge de 7 ans, j’ai des rhumatismes ... Tous les jours, tout le temps. Pas de répit. Et puis, vacciner une gamine de 7 ans contre la rubéole ?!?!!! Aujourd’hui, 30 ans, je n’ai pas (et ne veux pas) d’enfant. Alors la rubéole ..."

Eh bien, quel mauvais choix de la Sécu ! Le risque d’une rubéole aurait été moins coûteux et celui de conséquences néfastes pour le foetus bien moindres que pour la santé de cette personne ! Et on s’étonne du trou de la sécu ?? Vu tous ces faits c’est de s’en étonner encore qui devient indécent !!!

Et pour le vaccin contre la grippe, n’en parlons pas ! Parmi les plus nuls et inutiles de tous ! Ils accroissent formidablement le risque d’Alzheimer comme l’a démontré le neuroimmunologiste Pr Fudenberg, ils engendrent des syndrômes de Guillain Barré et des paralysies (même chez les médecins pigeons qui l’acceptent pour eux sisi !!), de l’asthme même si on ose le recommander aux asthmatiques, ils accroissent la tension même si on ose les recommander aux hypertendus ayant eu un AVC !!! Ils exacerbent aussi les états diabétiques même si on ose le recommander aux diabétiques !! Une enquête de la CPAM de Nantes dans les années 90 a montré que le taux d’états grippaux était de 14% chez les vaccinés contre 13% chez les non vaccinés et que les vaccinés avaient après ce vaccin coûté 2,5X plus cher en médocs et consultations que les non vaccinés dans la même période !!!. Aux USA, alors que là on vaccine tout le monde même les enfants, ce vaccin n’a eu aucun impact sur le taux de décès ou de complications, il faut arrêter de dire n’importe quoi. Voir notamment ici :

http://www.lefigaro.fr/sciences/200...

Il existe un produit naturel qui plus est, le sambucol qui a une efficacité de quasi 100 % même sur des souches aviaires comme le H5N1 donc la population doit impérativement éviter ce stupide vaccin même en cas d’épidémie !

Donc je pense que vous devriez arrêter de nier les faits parce qu’en niant notamment les innombrables témoignages qui existent c’est ce que vous faites, cela vous éviterait d’affirmer des véritables non sens comme étant des vérités universellement admises !

Bien à vous

10 votes
par ledoc (IP:xxx.xx1.127.208) le 17 juillet 2008 a 10H49
ledoc (Visiteur)

Evidence bases Medecine (EBM) est difficile à traduire en français(se méfier des faux amis !!) La traduction "Médecine basée sur les preuves" montre que l’auteur n’a pas vraiment compris ce que c’est. la moins mauvaise traduction serait "médecine basée sur les niveaux de preuve". Ce qui introduit l’essence même de l’EBM, le doute ! Alors que "basée sur les preuves" évacue le doute ! Comme s’il y avait tant de "preuves" que ça en médecine. Doute que l’auteur ferait bien de s’appliquer à elle même.

11 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.184.94) le 17 juillet 2008 a 18H24
Etoiledelanuit (Visiteur)

Evidence bases Medecine (EBM) est difficile à traduire en français(se méfier des faux amis !!) La traduction "Médecine basée sur les preuves" montre que l’auteur n’a pas vraiment compris ce que c’est.

:-O Ah non ?

Définition donnée donnée sur une page du CHU de Rouen :

"L’Evidence Based Medicine (EBM) pose des questions, trouve et évalue les données appropriées, et utilise ces informations pour la pratique clinique quotidienne. L’EBM suit quatre étapes : formuler une question clinique claire du problème posé par un patient ; rechercher dans la littérature les articles cliniques appropriés ; évaluer de façon critique l’évidence en ce qui concerne sa validité et son utilité ; mettre en application les résultats utiles dans la pratique clinique"

Que font les MILLIERS de médecins qui refusent de vacciner avec ce prouit ? Ils pratiquent justement l’Evidence based medecine ! 1. Un vaccin sort donc, dans le doute systmatique dont vous parlez, ils posent une question claire "Ce vaccin vaut-il vraiment la peine ?" (logique puisqu’aucun produit n’est sans risque) ? 2. Ils se basent sur différentes études et expertises, sur différentes faits aussi (la durée de persistance du HPV avant contribution à un cancérogénèse et aussi la durée totale des essais cliniques, la prévalence des souches 16 et 18 ed HPV, etc etc) Ainsi comme le rappelle le médecin français Dr Alain Siary, formateur à la SFTG,le 23 février de cette année sur le site pharmacritique : "Sanofi Pasteur a créé un site cancer du col destiné aux médecins pour les " informer " sur les problèmes de santé publique concernant cette affection et la vaccination .Des vidéos montrent de experts intervenant en faveur de la vaccination . On peut poser des questions . J’ai donc formulé la question qui intéresse les praticiens que nous sommes et que vous ciblez parfaitement : quelle protection assure le vaccin chez les femmes per protocole ( naïves )vis à vis des CIN2 et 3 ( corespondant aux HSIL en cytologie ) qq soit le HPV responsable . Après 15 jours, j’attends toujours la réponse . Cependant 2 prblications donnent des chiffres :

Prescrire retient une réduction du risque relatif de 40% Le Collège National des Gynéco Obstétriciens dans sa recommandation sur le dépistage et la prévention du cancer du col en date de décembre 2007publiée sur son site retient une RRR de 27% . Il est surprenant qu’une association qui promeut ce vaccin depuis le début publie un chiffre aussi désastreux ! D’où tient -elle cette information ? Il y a parmi les membres de cette association des médecins qui étaient investigateurs dans Future 2 . Livrent-ils les chiffres non publiés par les promotteurs de l’étude ?"

3. Agir en conséquence dans sa pratique clinique c’est à dire ne pas vacciner ni recommander ce produit à quiconque. Logique....à 100%

La médecine basée sur les preuves démontre que les fabricants mentent sur toute la ligne. Il est heureux qu’il existe encore ce genre de médecin formateur, des groupes comme celui de l’URLM de la Réunion, des sites indépendants comme celui de pharmacritique, formindep, etc etc

"la moins mauvaise traduction serait "médecine basée sur les niveaux de preuve". Ce qui introduit l’essence même de l’EBM, le doute ! Alors que "basée sur les preuves" évacue le doute !"

:-O Faux ce n’est pas incompatible. Initialement on se pose une question parce qu’il faut être dans le doute (ne rien accepter a priori, ne rien rejeter à priori)mais il y a un temps pour tout et quand vient celui de la décision, médecin ou patient doivent choisir entre CROIRE ou SAVOIR ? La seule façon de procéder est d’analyser les données factuelles sans les tronquer ou les biaiser -ou alors c’est la politique de l’autruche- Ce qui ne va pas en vous suivant c’est qu’en gros ce que vous insinuez c’est "tant que l’ensemble de la communauté médicale n’a pas daigné critiquer ce vaccin, on continue" ! C’est tout à fait incompatible avec le principe de précaution et le serment d’Hipocrate ça ! Dans le doute, on s’abstient dit le bon sens (chose qui, c’est vrai ne s’apprend pas sur les bancs de la fac !)et là on est bien plus loin qu’au simple doute avec les éléments dont on dispose, les milliers d’effets graves, les dizaines de décès, les malformations congénitales, etc etc Je vous rappelle que le produit s’adresse à des filles saines qui ont donc bien plus à perdre qu’à gagner et surtout qui ignorent tout des constituants exacts des vaccins comme ceux-là et de leur toxicité respective !

Comme s’il y avait tant de "preuves" que ça en médecine. Doute que l’auteur ferait bien de s’appliquer à elle même.

Il vient un moment ou prétexter le doute c’est mettre des vies en danger et se rendre complice de la cupidité des fabricants. Les faits sont accablants et je peux comprendre que le choc frontal entre sa vieille croyance dans la mythologie vaccinale et la dure réalité des faits puisse être douloureux mais quand même ! Il est grand temps de cesser l’incohérence et les "2 poids, 2 mesures", le nombre de domaines de la médecine où les médecins perrorent en disant que cest "sûr", "scientifiquement établi", et que le bon peuple à juste à se taire et à opiner du chef. Eh bien ici moi je dis au public, ce vaccin est toxique et d’une efficacité non significative, c’est prouvé et expliqué en long et en large par des milliers de scientifiques de par le monde. Nous avons donc le droit de les entendre et ceux qui critiquent à la va-vite les personnes plutôt que de se mouiller à analyser leur discours auraient tout intérêt, pour leur propre crédibilité à nous expliquer EN QUOI ils seraient eux plus compétents que tous ces médecins spécialistes ou non, professeurs de médecine pour certains pour décréter que le principe de précaution est à jeter à la poubelle et qu’on attend encore un peu plus de victimes que le bon peuple aura encore à assumer financièrement avant de retirer ce produit du marché. A quand le bon sens dites ?

10 votes
par lisa SION (IP:xxx.xx4.7.161) le 18 juillet 2008 a 02H35
lisa SION (Visiteur)

Jean Palaiseul écrivait « TOUS LES ESPOIRS DE GUERIR, achevé d’imprimer le 8 Avril 1970. En sous titre, remèdes et méthodes d’aujourd’hui et de demain

On peut y lire, page 193 :XI LE VACCIN FRIEDMAN.« ...Depuis un demi siècle, le même leitmotiv vient à intervalle plus ou moins réguliers bercer nos oreilles : « la Tuberculose est vaincue. » Le premier cri de victoire retentit lorsque Robert Koch découvrit l’agent causal de la tuberculose : connaissant le germe pathogène, il allait être facile d’en faire un vaccin suivant la théorie de Pasteur. Koch fabriqua la tuberculine et tous les malades injectés sans aucune exception, moururent... » « ...La tuberculose n’était pas vaincue. La tuberculose étant dûe à un bacille, on en fit une maladie éminemment contagieuse et on proposa l’isolement des malades dans des établissements particuliers évoquant ceux où l’on parquait jadis les lépreux. Les Sanatoriums. Ils allaient naître ainsi que l’organisation de la lutte antituberculeuse. Mais les sanas n’ont jamais arrèté la tuberculose. La victoire n’était pas là non plus !... » « ...Puis ce fut l’invention du pneumothorax et la découverte de tout un arsenal de médicaments à publicité plus ou moins tapageuse dont les derniers en date sont les antibiotiques. Mais les satistiques montrent qu’il y a en France de plus en plus de tuberculeux... » « ...Un certain nombre de médecins ne partagent pas cette opinion. Ils ne sont d’accord ni sur la vaccination par le B.C.G., qui, malgré son officialité, ne présente pas toutes les garanties d’efficacité et d’innocuité, ni sur l’importance attribuée aux sanas, ni sur la valeur des traitements couramment mis en oeuvre aujourd’hui et c’est pourquoi ils s’élèvent avec indignation contre le complot permanent qui tend à les priver d’autres méthodes de soin ayant largement fait leurs preuves, en particulier du vaccin Friedman. ... »

Page 195.

La vaccination : « ...En ce qui concerne la prophylaxie ( contagion ), écrit le Dr Bénaïche, MM. Boquet, Calmette, et Guérin nous ont offert le B.C.G. Ce produit de l’institut Pasteur est considéré comme inoffensif et efficace par les médecins officiels français. D’autres le jugent sans effet. D’autres le jugent dangereux. Des petits enfants sains qui ne demandaient qu’à vivre ont prouvé qu’il était parfois meurtrier. Evidemment, on peut considérer les accidents du B.C.G. Comme négligeables, si tant est qu’une mort par un vaccin obligatoire puisse être tenue pour négligeable par un père de famille... »

Les sanas : « ... Seuls les grands malades devraient être admis dans les sanas, Ceux dont l’état necessite des soins journaliers et constants impraticables à domicile et ceux qui ne peuvent trouver dans leur foyer le repos, le calme, l’hygiène et la nourriture convenant à leur état. Espérons que d’ici quelques vingt ans, peut-être moins, on sera effrayé de penser que des petits malades ont été séquestrés dans ces prisons... »

Les antibiotiques : « ...Seuls ou associés, les antibiotiques agissent comme les rabatteurs d’une chasse à courre. Ils permettent de cerner le gibier en l’acculant dans un coin. Si leur action est prolongée, les antibiotiques peuvent arriver quelquefois à faire en sorte que le gibier perde tout pouvoir de reproduction et par là même, sa toxicité. Si l’action se relâche, le gibier reprend la clé des champs et, chaque fois qu’il s’échappe, il devient de plus en plus résistant. Les rabatteurs ont besoin d’être plus nombreux. Dans la lutte engagée, le foie, les reins, les yeux, le nerf auditif, le système nerveux en général resistent de moins en moins aux battues. Finalement, ce n’est pas le Bacille de Koch qui est détruit, mais l’organisme lui-même... » « ... Tous les antibiotiques, quels qu’ils soient, ne sont pas des tombeurs du B.K., ce ne sont que des gendarmes qui, bien dirigés, permettent souvent, mais pas toujours, de faire règner un certain ordre sur le territoire occupé... »

Page 197.

La chirurgie. « ...Actuellement, on opère à tour de bras, pensant enrayer la tuberculose en pratiquant des ablations d’organes ou de fragments d’organes pour une maladie qui est d’abord et avant tout, une maladie générale, une maladie de terrain. Le résultat est assez pitoyable... » « ... Pour le Dr Bénaïche et certains de ses confrères ( beaucoup plus nombreux qu’on veut bien le faire croire !) ce ne sont pas les malades qu’il faut accuser d’empècher la victoire tant de fois annoncée sur la tuberculose, mais bien les techniques médicales auxquelles on s’obstine à s’en tenir exclusivement en prétendant qu’elles sont parfaites ; c’est ce quasi-monopole imposé par l’orthodoxie, et non l’indiscipline du public, qui conduit au bilan pessimiste dressé par l’auteur du « Friedman dans la thérapeutique de la tuberculose ... »

« ...Le problème de la tuberculose devient de plus en plus épineux car, si la mortalité à diminué, les malades ne guérissent pas pour autant. Le nombre des inaptes et des ambulants chroniques mis à l’invalidité par la Sécurité Sociale forme une armée d’éclopés, de mutilés et de trainards comme on en avait encore jamais vu... » « ...Depuis l’ère des antibiotiques, les rechutes paraissaient plus fréquentes qu’avant et malgré le B.C.G., on enregistre chaque année de » très nombreuses primo-infections, en dépit du dépistage dans les écoles et la médecine du travail, et de la multiplication des vaccinations... » « ... Si la mortalité diminue, cela ne signifie donc pas guérison. Et le déclin de la mortalité n’est pas dû uniquement aux médicaments modernes. Ce déclin a commencé dans chaque pays où les conditions de vie ont été améliorées. Plus un pays est socialement évolué, et plus on y voit reculer la tuberculose sur son territoire. Plus les conditions de vie sont précaires, et plus la tuberculose a tendance à se développer. Il s’agit d’une influence du terrain et le nombre de tuberculeux chez les prisonniers de guerre le prouve bien... » « ...Nous, médecins, souvenons nous que nous avons prèté le serment d’Hippocrate, que nous ne devons être ni vaniteux, ni obsédés par l’amour du gain, ni servile à l’égard des patrons, ni butés, ni sectaires, ni passifs et que nous ne sommes pas faits pour marcher au pas de l’oie, en défilant avec dévotion la tête tournée vers un ministère de la Santé publique, une Caisse de Sécurité sociale ou une académie... »

Je ne suis toujours pas médecin ni journaliste, mais en droit de me poser quelques questions. En regard de ce texte écrit il y a quarente ans, ne dénonce-t-il pas les problèmes toujours chroniques aujourd’hui ? Ne pose-t-il pas les bonnes questions sur ces troubles toujours d’actualité ?

7 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 18 juillet 2008 a 10H56
Néwick (Visiteur)

Vous continuez à affirmer sans preuve. Vous continuez à citer des Pr et Dr : mettez en lien au moins les abstracts des articles auxquels vous faites références.

Au sujet de la varicelle, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : le vaccin est quand même très bénéfique pour les adultes qui ne l’ont pas eu étant jeune. Le vaccin contre la grippe, même s’il ne l’empêche pas de l’avoir, permet d’éviter les formes graves. Et il suffit que la souche en cause soit différente de celles que comporte le vaccin pour qu’il soit inefficace. La seule étude que j’ai pu voir sur le sambucol porte sur 40 personnes... c’est ridicule. (il n’est d’ailleurs même pas référencé par la NIH) Si vous en avez une autre, je suis preneur, ça m’intéresse. Auriez-vous également un article scientifique sur le lien avec Alzheimer svp ?

Le BCG, s’il n’évite pas la tuberculose, permet au moins de diminuer la fréquence de la forme pulmonaire, la plus contagieuse. Fréquentant des patients tuberculeux, je peux vous dire que le traitement et les conséquences d’une telle maladie sont lourdes.

Quid de la rougeole et de la poliomyélite, qui ont également fortement régressé ? (ne me dites pas encore que ça avait déjà commencé à baisser avant : la baisse préalable est due à l’amélioration des conditions de vie, c’est la combinaison des deux qui permet l’éradication)

Votre premier lien mène vers un document qui associe encore sans aucune preuve vaccin et pathologie, sur le témoignage de personnes ayant eu une maladie dans les 6 mois voire l’année suivant la vaccination. Posez-vous la question suivante : quelle est la probabilité de déclarer une maladie dans les 6 mois suivant une vaccination ? Étant donné le nombre qu’on en fait, elle est très élevée !!! (Notamment la SEP pour le VHB, puisque la maladie se déclare généralement à l’adolescence)

Je veux bien arrêter de nier les faits mais alors apportez-moi autre chose que des témoignages. Procédons de manière scientifique, avec des chiffres, des comparaisons placebo/vaccin, population vaccinée/non vaccinée. (si si, les études existent).

6 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.43.88) le 18 juillet 2008 a 19H31
Etoiledelanuit (Visiteur)

Il est capital aussi que les fabricants ne soient plus les seuls à financer les études parce que forcémment ils ne sont pas prêt à se tirer une balle dans le pied.

Prenez le cas du vaccin HB, voici un nouvel article dûment référence de Bernard Guennebaud, qqn qui est mathématicien de formation et que vous ne pourrez donc pas soupçonner de mal comprendre les affaires de chiffres et de statistiques.....

http://questionvaccins.canalblog.com/

Très intéressant !

Sur le vaccin contre la grippe c’est vous qui affirmez sans preuve. Vous n’avez pas lu que l’enquête de la CPAM de Nantes démontre que le vaccin contre la grippe n’est ni efficace ni rentable ? Vous n’avez pas lu l’article du figaro ou cette scientifique démontre que le vaccin contre la grippe n’agit ni sur le nombre de décès ni sur les complications de la grippe ?

Lisez donc encore ceci, pour vore information :

http://www.arsitra.org/yacs/article...

http://www.mondialisation.ca/index....

Le Pr Fudenberg a publié ceci où il parle du vaccin antigrippal :

Fudenberg, H.H. : Requested Opinions : CFIDS and Alzheimer’s Disease International Journal of Clinical Investigation 2000

Fudenberg, H.H. : Familial Memory Disorder and Toxic Heavy Metals International Journal of Toxicology (submitted)

Sur le lien entre aluminium et alzheimer, outre le lien sur les travaux du Dr Shaw que j’ai mis je pourrais aussi vous mettre par exemple ceci :

Ferreira PC, Piai Kde A, Takayanagui AM, Segura-Muñoz SI.Aluminum as a risk factor for Alzheimer’s disease. Rev Lat Am Enfermagem. 2008 Jan-Feb ;16(1):151-7

voir ici pour texte complet dispo on-line :

http://www.scielo.br/scielo.php?scr...

Ou cette étude-ci :

Miu AC, Benga O.Aluminum and Alzheimer’s disease : a new look.J Alzheimers Dis. 2006 Nov ;10(2-3):179-201

Boyd Haley biochimiste américain a mis en évidence lui aussi que des métaux comme le mercure n’est jamais sûr même à l’état de traces comme dans certains vaccins antigrippaux, etc etc

Alors bon si vous n’avez pas un minimum de volonté intellectuelle de sortir de toutes vos croyances tous vaccins confondus, que voulez-vous que j’y fasse ?? Moi j’ai fais l’effort de lire ET des ouvrages défavorables ET des ouvrages favorables mais je sais que les "croyants" sont rebutés par l’idée de lire des propos qui froissent leur religiosité. Que puis-je y faire ? Simplement constater que le label de "société laïque" n’est qu’un vulgaire trompe l’oeil et que la religiosité spirituelle s’est juste reportée sur la science et le monde médical avec tout son flot de croyances sur un terreau de crédulité crasse....

Vous verrez que vos mythes concernant le vaccin polio, le vaccin contre la rougeole ont eux aussi pas mal de plomb dans l’aile mais on ne sait pas non plus prendre le temps pour chacun d’écrire des centaines de pages explicatives sur le sujet. Il y a un minimum d’efforts de recherche perso à effectuer soi-même pour autant qu’on en ait la volonté. Bonne information à vous donc !

4 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 19 juillet 2008 a 20H41
Néwick (Visiteur)

Je connaissais déjà le lien entre la maladie d’Alzheimer et l’aluminium, ce n’est pas nouveau. Ce qui est hasardeux, c’est d’imputer la responsabilité aux vaccins. Ils en contiennent, certes, mais est-ce suffisant pour provoquer la maladie ? N’en ingérons nous pas des quantités infiniment plus importantes par l’eau et les aliments ?

De même pour le lien au sujet du vaccin anti-grippe. Là encore, on part d’une relation scientifique démontrée (les fragments d’ARN double brin modifient l’expression des gènes) et on fait le lien avec les vaccins. Ne vous êtes-vous pas demandé si les ARN double brin du vaccin n’étaient pas différents de ceux qui régulent nos gènes ? Il faut davantage qu’une similarité dans la seule structure pour avoir les mêmes effets, et encore faut-il qu’elles aillent jusqu’au noyau. Et même s’ils sont capables de réguler l’expression de nos gènes, quel est l’importance réelle de ceux-ci comparée à celle des autres ARN présents dans la cellule ? Quel rôle ont-ils exactement ? Bref, là encore, vous avez raison sur la moitié du chemin, mais le reste n’est pas démontré !

Quant au lien sur les campagnes de vaccinations, là aussi le lien entre décès et vaccin est trop vite fait. Exemple : "entre le 13 et le 27 février 2005, treize personnes âgées de 82 à 99 ans, toutes vaccinées contre la grippe, sont décédées dans une maison de retraite" et ??? Le directeur parle de pneumocoque, associé à une grippe (qu’on a quand même)... ça me semble être une cause plausible, non ? (c’est méchant un pneumocoque, et ça fait des épidémies... mais y’a un vaccin ;) Pareil, 4 décès en une semaine en Israël lors d’une campagne de vaccination, c’est statistiquement possible, ne pensez-vous pas ? (d’ailleurs, 2 jours ça suffit pour mettre en évidence de telles statistiques)

Concernant la Loire-Atlantique, quels étaient les critères d’attribution des vaccins ? Etaient-ils vraiment donnés au hasard, ou plus facilement à des personnes souffrant de pathologies chroniques ou graves ? Cela n’est pas dit, donc on ne peut strictement rien en déduire !

Je n’ai pas réussi à trouver les abstracts des articles de Fudenberg sus-cités, ni sur ScienceDirect, ni sur google.

PS : cessez de dire que je "crois" aux vaccins. Mais j’avoue avoir du mal à y voir autant de danger que vous avec les références que vous me donnez.

5 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.187.233) le 20 juillet 2008 a 00H42
Etoiledelanuit (Visiteur)

Je suis du même avis que le Dr Jean Pilette qui explique que les apports d’aluminium dans les vaccins ne sont pas à négliger et il explique très bien POURQUOI dans le dossier suivant, intitulé "Aluminium et vaccins" :

http://www.freewebs.com/dangervacci...

On peut y voir qu’avec les vaccins on dépasse chaque fois de façon très aigue les seuils limites acceptables et que si 95% de l’apport en alu vient de l’alimentation, la toxicité de l’aluminium en solution (vaccins, eau potable) est bien plus grande du fait de sa fraction absorbable. Les expériences du canadien Shaw démontrent là aussi que les vaccins détruisent des neurones avec des conséquences gravissimes, il faut cesser de nier les faits ou alors au minimum ne pas déplorer qu’on vous traite de "croyant" !! Un minimum de cohérence svp !

Vous parlez aussi de l’ARN double brin, parlons en en effet ! Je trouve votre témérité extrêmement choquante parce que le bon sens dit "dans le doute on s’abstient" !!! Le fait que ces vaccins contiennent de l’ARN double brin (du moins certains d’entre eux) est extrêmement grave et même si comme vous le prétendez il existerait un doute sur cette toxicité, la moindre des choses aurait été de le vérifier par des équipes indépendantes parce que je vous le répète, le système est biaisé d’avance avec sa pléthore de cobayes si le seul pouvoir financier pour mener des études reste là où il est cad chez Big Pharma chaque fois juge et partie !! Vu que ce type de vérification n’a pas été faite en amont, le minimum en terme de principe de précaution serait, compte tenu de l’inefficacité prouvée de ce vaccin (tant sur les décès que les complications)de retirer l’AMM sur le champ le temps que ça prendra pour vérifier cette question des ARN double brins notamment à une époque comme la nôtre où les taux d’Alzheimer s’envolent en parallèle d’ailleurs avec la hausse progressive des malheureuses personnes âgées naïves qui se font vacciner sur les conseils de leur "bon docteur" !!!!!!!!!!!! Vous ce que vous signifiez par la légèreté de votre ton ça peut hélas facilement se traduire par "après moi les mouches". Eh bien non ! Je ne peux pas être d’accord avec un point de vue que je juge aussi irresponsable. C’est vraiment inquiétant que des gens puissent cautionner à ce point le statut de "cobaye" qui s’ignore pour le citoyen lambda du bon peuple docile et soumis !!!!!

L’enquête de la CPAM de Nantes a évidemment évité le biais qui serait de dire que les gens recevant le vaccin seraient les plus fragiles. En sélectionnant correctement les gens, on peut éviter ce type de biais pour ce type d’enquête. Cela corrobore parfaitement tant les propos de cette médecin rapportés dans le figaro sur l’inefficacité du vaccin que le triste constat sur les décès chez des personnes TOUTES vaccinées avec un même vaccin d’ene même marque dans une même maison de retraite. En aucun cas un fait comme celui là ne peut relever de la simple coïncidence, il ne faut pas pousser la mauvaise foi jusque là tout de même. Trop de coïncidences tue LA coïncidence ! La probabilité qu’autant de gens d’une même maison de retraite, même âgée et même fragiles et tous vaccinés avec un même produit décèdent dans un même laps de temps est trop infime pour que la coïncidence puisse être invoquée et le vaccin une fois encore blanchi. Une fois encore je regrette d’avoir à le dire mais c’est là la marque d’une très très grande croyance qui relève plus de la foi religieuse que du souci de la vérité factuelle et de la rigueur scientifique c’est patent !!!

N’hésitez pas à envoyer un mail ou à téléphoner au Pr Fudenberg (qui a aussi travaillé beaucoup sur le lien entre vaccins et "syndrôme de la guerre du golfe", un syndrôme très ressemblant aussi à la myofasciite à macrophages, entité pathologique que de nombreuses études attestent être liée de façon directe aux vaccins...) pour discuter avec lui de ses recherches. Moi c’est ce que j’ai fait mais c’est bien connu...qui cherche trouve !! Et qui n’a pas la volonté de savoir.....continue de croire !! Bien à vous

4 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 20 juillet 2008 a 21H08
Néwick (Visiteur)

Vous m’accusez de nier des faits qui vous ont l’air évident, ce à quoi je réponds qu’il ne me paraissent en rien évident, et vous me traiter de croyant parce que je mets en doute votre raisonnement ? Un comble !

Si vous lisez dans le lien que vous m’avez mis, le Pr Pilette ne va pas aussi loin que vous : "Force nous est de constater notre ignorance de l’impact que peut avoir sur un nourrisson, un enfant ou un adulte, une injection de vaccin contenant de l’aluminium". Autrement dit, on ne sait rien ! A vous de choisir si vous prenez un risque dont on ne sait rien ou si vous prenez un risque d’attraper une maladie potentiellement grave et contagieuse...

Concernant les ARN doubles brin, il suffit d’avoir le virus de la grippe, ça fait au moins les mêmes effets, puisque ce sont les siens, et en plus on est sûr qu’ils vont dans nos cellules... Quitte à les avoir, autant que ce soit avec le vaccin.

Les cas d’Alzheimer sont en hausse, mais sont-ils vraiment corrélés avec la hausse de vaccination ? Il y a tellement d’autres facteurs ! D’autre part, on a plus de cas en campagne qu’en ville : j’en déduis, selon votre logique, qu’on vaccine plus en campagne qu’en ville... no comment. (on recherche plutôt du coté des engrais/pesticides) D’autre part, avant, on prenait souvent Alzheimer pour de la sénescence et elle n’était pas diagnostiquée.

Et puis, au sujet du vaccin contre la grippe, je vous signale cette étude : Ahmed AH, Nicholson KG, Nguyen-Van-Tam JS. Reduction in mortality associated with influenza vaccine during 1989-90 epidemic. Lancet 1995 ; 346 : 591-595 Faites une petite recherche "influenza vaccine" sur ScienceDirect, y’a plein de choses intéressantes...

Enfin, si les conclusions de la CPAM de Nantes sont valables, pouvez-vous me dire pourquoi alors la Caisse d’Assurance Maladie recommande le vaccin anti-grippe depuis tout ce temps ? Vu les sommes en jeu, je ne comprends pas qu’on ait pas tout arrêté.

5 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.129.177) le 21 juillet 2008 a 00H03
Etoiledelanuit (Visiteur)

Oui en effet je vous traite de "croyant" MAIS pas sans raison ! Une fois encore ça se vérifie :

vous dites qu’il faut choisir entre prendre le risque d’avoir une maladie grave et un doute sur la sécurité des vaccins.

La vérité c’est qu’il faut choisir entre des risques prouvés des vaccins et une efficacité hypothétique jamais démontrée de façon éclatante. Or une fois encore dans le doute on s’abstient !! C’est ça qui devrait vous sembler évident parce que tout simplement, on s’adresse à des gens sains qui ont plus à perdre qu’à gagner ! Avec les vaccins, on fuit sa santé de peur de la perdre, aussi absurde que cela semble, c’est bien cela qu’on fait !! Une sorte de parallèle à ce que chantait Birkin : "Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve"...

Le Dr (et pas Pr) Pilette est absolument sans équivoque sur la toxicité incroyable de l’aluminium ! On voit que vous avez lu entre les lignes ! Il explique à quel point l’aluminium détraque le fonctionnement enzymatique, l’ADN cellulaire etc etc Les études sur lesquelles il s’appuie sont suffisamment nombreuses et claires que pour arrêter net tous les vaccins en contenant mais c’est précisément parce que ceux qui doivent décider soit disant "au nom du peuple" (tu parles !!) sont comme vous dans la croyance que rien est fait et que la santé publique continue de se dégrader. Ceux qui savent parce qu’ils agissent dans leur unique intérêt ont gagné ! Vive le lobbying !! Et l’"info" en quantité privilégiée sur l’INFO de qualité !!! Ne comptez pas sur moi pour applaudir ça !

Vous parlez aussi de l’ARN double brin et vous dites qqch d’aberrant à savoir que mieux vaut qu’il vienne du vaccin que du virus !! Vous rendez-vous compte de ce que vous dites ??? Je ne pense pas ! C’est en effet ignorer plusieurs points fondamentaux :

1°)Le vaccin brouille les pistes au sens où le corps garde de toute façon le contact avec le premier type de virus rencontré comme une sorte d’empreinte décisive. Michel Georget l’explique bien dans son ouvrage : "La raison principale de cette faible protection réside dans ce que les immunologistes appellent "le péché originel" antigénique.Les sujets ayant été précédemment infectés (ou vaccinés)produisent des anticorps contre le premier type de virus qu’ils ont rencontré plutôt que contre les souches contenues dans un vaccin ultérieur et ce phénomène tend à s’accentuer avec l’âge" (pg 270-271 du livre "Vaccinations, les vérités indésirables" de Michel Georget, éd Dangles). Mieux vaut donc éviter les risques inutiles du vaccin compte tenu de ce fait !!

2°) L’efficacité du vaccin peut être de zéro en cas de mauvaise sélection des souches vaccinales et même si cette sélection est correcte, chez les personnes âgées cette "efficacité" tourne autours des 20-30% ce qui ne vaut pas le coup vu le risque de iatrogenèse et ce d’autant plus que, contrairement à ce que l’on dit de façon débilitante, le vaccin n’est pas la seule façon de se protéger ! Bien au contraire, c’est plutôt une façon de se tirer une grosse balle dans le pied ! La prévention naturelle ça existe et c’est très efficace et surtout, surtout ça ne nuit pas ! Ainsi on stoppe net cette croyance que si on est contre les vaccins c’est qu’on serait antiprogrès ou pour la maladie, anneries que j’ai déjà entendues de gens qui connaissent visiblement mal le sujet !! Pour des infos utiles en terme de prévention, voir ici :

http://biogassendi.ifrance.com/grip...

3°) L’ARN double brin du virus qui nous infecterait naturellement n’entre pas dans le corps par la même voie qu’un vaccin d’une part (or cela peut tout changer parce que courcircuiter la muqueuse respiratoire pour déverser ça par surprise dans le corps c’est loin d’avoir été prouvé dûment "sans conséquences néfastes" !) et d’autre part, l’environnement toxique n’est absolument pas le même. L’ARN double brin d’un virus grippal naturel n’est pas baigné de différentes excipients nocifs or ce type d’association hasardeuse peut faire toute la différence. De plus vous oubliez cette autre possibilité à savoir celle d’une infection virale due à l’inefficacité du vaccin ou bien d’une mauvaise sélection des souches. Le vacciné sera donc possiblement avec des ARN double brins de deux types qui pourraient interférer l’un avec l’autre avec des possibles conséquences qui devraient faire que l’on cesse cette gigantesque expérience consistant à prendre autant de cobayes que possibles, cobayes qui ignorent le sinistre rôle qu’ils jouent.....

Vous parlez de la CPAM de Nantes d’une façon qui démontre que vous ignorez les véritables rouages du système. Vous oubliez que la CPAM n’a pas ce réel pouvoir de décider de ne plus rembourser la vaccination antigrippale et aussi du fait que même si elle voulait le décider pour le bien des gens, nombre de ses affiliés ont été depuis tant de temps embrigadés qu’ils ne comprendraient pas. Les gens doivent avoir TOUTES les infos et si on commençait déjà par leur expliquer de façon honnête ce que contiennent les vaccins, ils auraient déjà un moyen d’un peu mieux comprendre.

Je voudrais signaler que, la mutualité française a elle, depuis le début de cette campagne de folie avec ce Gardasil, émis des gros doutes et n’a pas hésité à les exprimer. Je remets à toutes celles et tous ceux désireux de savoir la position de cette mutualité française qui, contrairement à d’autres, semble avoir retenu les leçons du scandale du vaccin HB même si elle n’a pas forcémment le pouvoir de refuser le remboursement de ce produit, décidé à un autre niveau de pouvoir qui, si on remonte au bout du bout du bout aboutit à sainte OMS manipulée comme une marionnette par Big Pharma !!!

http://www.mutualite.fr/actualites/...

Bien cordialement

2 votes
(IP:xxx.xx3.42.90) le 21 juillet 2008 a 12H04
 (Visiteur)

Argh, j’ai écrit un message hier mais je vois qu’apparemment il ne s’est pas affiché... Je tente de le refaire.

Vous m’accusez de "croire" uniquement parce que je mets en doute les "preuves évidentes" que vous m’apporter, un comble.

Concernant l’ARN double brin du vaccin : on trouve le même dans le virus (c’est le principe) donc quitte à l’avoir dans mon corps, autant que ce soit par le vaccin que par le virus lui-même, non ? En plus avec le virus, on est sur que l’ARN double brin pénètre comme il faut dans la cellule.

"Le fait que ces vaccins contiennent de l’ARN double brin (...) est extrêmement grave" Et le fait que le virus en contienne aussi ?

A propos d’Alzheimer, on a plus de cas en campagne qu’en ville, j’en déduis, selon votre logique, qu’on vaccine plus en campagne ? oO (On ira plutôt chercher du côté des pesticides...) De plus, une part de l’augmentation des cas s’explique par le fait qu’on prenait souvent ça pour de la sénescence auparavant.

Enfin, au sujet de la CPAM de Nantes, je me demande bien pourquoi la CPAM continue de rembourser et fait même des campagnes pour le vaccin contre la grippe si les résultats de l’étude sont fiables. Vu les sommes en jeu, je doute que ce soit par pure idéologie.

D’autre part, le lien entre la vaccination et l’asthme est un mythe : on le recommande même aux patients asthmatiques (The impact of influenza vaccination in the reduction of morbidity and in the exacerbation in asthmatic patients, Suset Oropesa et al.,International Congress Series, Volume 1263, June 2004, Pages 355-359 ) D’autres études vont dans le même sens (Does influenza vaccination exacerbate asthma in children ? Herman J. Buevinga et al.,Vaccine Volume 23, Issue 1)

Et je n’ai fait que taper "influenza vaccine" dans sciencedirect. Qui cherche trouve !

Au sujet du syndrome de Guillain-Barré, il y a effectivement un doute, puisque la vaccination augmente le taux de SGB ("Influenza vaccination and Guillain Barre syndromes" Mark R. Geier) mais "the total estimated incidence of serious neurological illness after vaccination was 0.1–0.2 per million immunization practices". (Vaccine adverse events reported in post-marketing study of the Kitasato Institute from 1994 to 2004, Tetsuo Nakayama)

Un autre article au sujet des effets des vaccins : "Consequence or coincidence ? The occurrence, pathogenesis and significance of autoimmune manifestations after viral vaccines", Ami Schattner, qui conclut par "no evidence linking viral vaccines with type 1 diabetes, multiple sclerosis (MS) or inflammatory bowel disease can be found."

0 vote
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 21 juillet 2008 a 12H05
Néwick (Visiteur)

euh... petit problème de visualisation des commentaires chez moi, désolé

4 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 21 juillet 2008 a 12H16
Néwick (Visiteur)

Encore une fois, vous avez superbement ignoré l’article que j’ai cité, qui prouve l’efficacité du vaccin contre la grippe. D’autre part, un vaccin, comme n’importe quel autre médicament, n’est pas mis sur le marché sans avoir prouvé son efficacité face à un placebo en double aveugle.

"La prévention naturelle ça existe et c’est très efficace" Ah bon ? Laquelle ?

4 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.42.224) le 21 juillet 2008 a 17H41
Etoiledelanuit (Visiteur)

S’il y a bien qqn qui ignore superbement ce qui est écrit c’est bien vous ...

En effet, vous ignorez le contenu de l’article du figaro au simple prétexte j’imagine que ce n’est la presse scientifique ? Pourtant ce que cette médecin dit aurait pu être dit dans un article scientifique en substance et de plus,et de plus la littérature scientifique traine quand même derrière elle le lourd boulet des conflits d’intérêt avec l’industrie comme le rappelait l’ancien directeur du British Medical Journal, Richard Smith

http://pharmacritique.20minutes-blo...

Vous parlez d’une étude qui vante le vaccin de la grippe ? Eh bien moi je vous donne les références d’une autre qui parle du fait que le vaccin exacerbe l’état asthmatique ici : Hassan, WU &al, "Influenza vaccination in asthma", The Lancet, t339 [8786],p194 ;1992

Et aussi celle-ci :

Daggett P.Influenza and asthma.Lancet. 1992 Feb 8 ;339(8789):367

De plus une autre étude dont il me parait bon de parler aussi ici démontre le lien entre la vaccination aussi massive et aussi précoce des nourrissons et le développement d’asthme, preuve qui montre que vacciner sur un système immunitaire complètement immature ne peut être sans risques. Il s’agit d’une étude assez récente faite par une équipe de médecins canadiens du Manitoba je pense.

Et alors il y a aussi les études de Michel Odent qui démontre de façon tout à fait significative que les enfants sans vaccins sont bien moins souvent sujet à l’asthme et aux allergies en tous genres. Ces enfants non vaccinés sont plus robustes et moins souvent hospitalisés.

Par rapport à votre question sur l’ARN double brin, j’ai passé des lignes à expliquer que ce n’était pas la même chose en ce qui concerne le mode d’introduction dans le corps et les substances nocives qui accompagnent cet ARN double brin. Il est aberrant de préférer cet ARN double brin d’un vaccin (qui selon la marque en apporte de façon certaine) à un virus naturel qui lui ne sera pas forcémment rencontrer -mais que la propagande fait craindre comme un véritable tsunami de façon complètement irrationnelle-

Les moyens naturels de se protéger de la grippe comprennent la prise d’échinacéa , d’acerola (des études ont montré que cela prévenait la grippe et racourcissait le temps de la maladie quand elle survenait)éventuellement aussi des probiotiques pour maintenir une flore intestinale en bon état, condition importante de défenses immunitaires robustes. Les médecines naturelles offrent des moyens plus sûrs et plus efficaces pour anticiper les infections en aidant le corps plutôt qu’en le sapant d’une façon contre-productive et absurde.

Comme les lecteurs pourront le voir, Newick avance des études, j’en avance d’autres contraires, preuve que le sujet est BIEN PLUS CONTROVERSE que ce que la propagande veut faire croire ! Alors dans ce type de débat, on peut se demander "QUI CROIRE ?" et rester dans l’impasse et le doute d’où l’impérative nécessité si on veut vraiment y voir clair de rechercher par soi-même en acceptant que cela prenne le temps qu’il faudra et que l’on ne se privera pas d’une analyse fouillée et approfondie de la chose en ne lésinant pas sur la diversité des sources et la comparaison des 2 types de discours ce qui suppose inévitablement de prendre aussi connaissance d’ouvrages qui vantent cette sombre pratique. C’est à ce prix et seulement à celui-là que le lecteur circonspect et avide de SAVOIR (et non pas de croire) sera récompensé de ses efforts par l’établissement personnel de ce qu’il juge vrai et crédible et de ce qu’il juge incohérent et imbécile. A chacun de juger. Il ne faut que la volonté. Sinon ce sera toujours "QUI croire" ? Dr Untel ou Pr Machin comme si on était de gentils moutons ignares et quand le mal est fait les regrets éternels "ah, si seulement j’avais su !" (Et PAS ah si seulement j’avais CRU, toute la nuance est là !) Bonne santé à tous.

PS : Quant à cette phrase grotesque qu’est-celle-ci "D’autre part, un vaccin, comme n’importe quel autre médicament, n’est pas mis sur le marché sans avoir prouvé son efficacité face à un placebo en double aveugle."

Laissez moi rire ! En gros votre naïveté étonnante pourrait se résumer par l’affligeante phrase "Si c’était vrai cela se saurait" Et vous savez quoi ? Des milliers de gens en sont déjà morts de ce type de naïveté : Et le Vioxx qui a tué des milliers de gens, et le vaccin HB qui en a éclopé tant ? Et la thalidomide alors ? Et le Diantalvic qui n’est plus commercialisé partout à cause de décès ? Etc etc Ce que vous dites est donc lamentable d’inexactitude vraiment ! Je veux bien que l’idéologie puisse être forte mais quand même il y a le poids des faits ! Alors, vous faudra-t-il en plus des mots le choc des photos avec des images de gens estropiés de ces fléaux ? Cela me semblerait franchement indécent mais on ne sait jamais.... Par respect pour le flot de victimes, je pense que vous devriez plus réfléchir avant de décréter des postulats à ce point invérifiables qu’ils sont éclaboussés de sang !!!!!!! :-((

Et pour le Gardasil votre placebo en double aveugle parlons-en ! Quel fiasco dites ! Merck qui ne compart pas les vaccinées à un vrai groupe placebo mais un groupe pseudo placebo puisque recevant de l’aluminium dont Merck a refusé de dire l’exact dosage précisément parce qu’il avait fait cela pour mieux répartir les effets secondaires dans les 2 groupes et prétexter à une sécurité acceptable du vaccin par rapport à un groupe faussement placebo où les effets graves n’étaient pas sans lien avec l’alu reçu !!

3 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 21 juillet 2008 a 21H11
Néwick (Visiteur)

Moui, enfin les 2 études que vous citez datent de 1992 et depuis, d’autres études ont été faites pour savoir ce qu’il en est. C’est le principe de la science, on refait des choses déjà faites pour confirmer ou infirmer. Et bien ici elles ont tendance à infirmer les premières, voyez donc :

http://www.pubmedcentral.nih.gov/ar... (1992)-> la conclusion est très bien rédigée.

http://www.pubmedcentral.nih.gov/ar... (2004)-> une étude chez les asthmatiques

Comme vous l’avez dit, le débat est complexe, et on peut trouver deux études disant les choses contraires. La médecine n’est pas une science exacte, loin de là. Là-dessus nous sommes d’accord. Et quand on y rajoute des études sur des effets secondaire avec les outils statistiques que ça suppose, ça devient difficile d’être certain. L’article suivant, dans sa section "Comment", montre bien le problème :

http://archfami.ama-assn.org/cgi/co... (2000)

(D’ailleurs, cette étude tant à prouver qu’il y aurait même une réduction des crises d’asthme chez les asthmatiques...)

Bien à vous.

PS : désolé, le Figaro ne fait pas parti de mes références en matière scientifique.

3 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 21 juillet 2008 a 21H24
Néwick (Visiteur)

Je n’ai trouvé qu’une étude de Michel Odent au sujet de la vaccination, et vous lui faites dire ce qu’il n’a pas dit. Conclusion de l’abstract de "Effect of immunisation status on asthma prevalence", The Lancet "We conclude that, in the future, epidemiological studies of asthma should look at the immunisation status of the population under study" car il _soupçonne_ l’association du vaccin BCG précédé de DTPolio d’être un risque d’asthme.

(voir aussi "Vaccinations as risk factors for wheezing disorders" Claudia E Kuehni)

3 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.152.144) le 21 juillet 2008 a 21H50
Etoiledelanuit (Visiteur)

Vos études ne sont pas exemptes de conflit d’intérêt, plusieurs chercheurs les ayant conduit ayant ou ayant eu des liens avec l’industrie ce qui les rend donc juges et parties !! C’est précisément cela , ce manque de bon sens qui surement devrait vous faire redescendre de votre piédestalle pour peut-être aussi oui...tenir compte d’analyses faites dans des journaux grands publics qui les font avec plus de recul et c’est ici d’autant plus significatif que le figaro est pour un % non négligaeble tributaire de l’industrie au sens large. Mais c’est vrai le bon sens ce n’est pas une affaire de diplôme et cela ne s’apprend pas sur les bancs de la fac d’où que les plus grands pontes "Pr" qui soient peuvent briser des vies par manque de bon sens, parce que cette cruelle carence a fait qu’ils ont de façon stupide transformé leur serment d’Hipocrate en serment d’hypocrite.... Malheureusement, comme ils sont professeurs, ils enseigneront donc à un flot d’étudiants leur arrogance et l’art de jouer à Ponce Pilate (= art de ne surtout jamais reconnaître ses erreurs graves de jugement qui coûtent des vies et des santés)et cela pourra alors pendant encore tout un temps donner l’illusion à des gens comme vous que "les scientifiques veillent au grain" et en gros "dormez tranquilles bonnes gens" .... Avec un trou de la sécu qui ne cessera de s’allonger et les santés se dégrader ! Comme c’est affligeant dites !!!!!!!!!!!!!!!

Odent a parlé de la valence coqueluche très allergisante en tout cas ça c’est sûr. Mais voyez ici comme l’explique très bien le Dr Sherry Tempeni sur l’excellent site "Sayning NO to vaccines" que la valence coquelucheuse est reliée à l’asthme :

Sunday, January 20, 2008 Positive Association between pertussis vaccination and allergies Pertussis infection has been suspected to be a potential causal factor in the development of atopic disease because of the effect of pertussis immunization on specific IgE antibodies. Although several studies found a positive association between pertussis infection and atopic disorders, this relationship has not yet been studied in a population stratified by vaccination status. Atopy is the tendency to develop an allergy. Allergic conditions include eczema and hay fever as well as asthma.

To assess the association between pertussis infection and atopic disorders in pertussis-unvaccinated children and in pertussis-vaccinated children. Using data from a previously conducted study on the relationship between the diphtheria-tetanus-pertussis-(inactivated) poliomyelitis vaccination in the first year of life and atopic disorders, the study population of 1,872 children who were between 8 and 12yrs of age was divided into children pertussis-unvaccinated and children pertussis-vaccinated in the first year of life.

Within each group, the association between pertussis infection and atopic disorders (both as reported by the parents) was assessed. In the unvaccinated group, there were no significant associations between pertussis infection and atopic disorders.

In the vaccinated group, all associations between pertussis infection and atopic disorders were positive, the associations with asthma [odds ratio (OR) = 2.24, 95% confidence interval (CI95%) : 1.36-3.70], hay fever (OR = 2.35, CI95% : 1.46-3.77) and food allergy (OR = 2.68, CI95% : 1.48-4.85) being significant.

There was a positive association between pertussis infection and atopic disorders in the pertussis vaccinated group only. (In other words, if you have been vaccinated and get the infection, there is a significant increased risk of allergy ST)

From the present study, it cannot be concluded whether this association is causal or due to reverse causation.

FROM : Pediatric Allergy and Immunology, Volume 19, Number 1, February 2008 , pp. 46-52(7)

Pour conclure je vous dirais que la valeur d’une étude n’est pas liée à son âge en particulier.Croire cela c’est confondre nouveauté avec progrès et c’est là une grave erreur de jugement. Vous êtes en effet dans cete croyance (une de plus !) que si une étude est ancienne forcémment elle serait à jeter ce qui est grotesque parce que la science n’a pas du tout un parcours rectiligne bien au contraire. Regardez le temps béni des saignées qui a été vécu comme une innovation pour finir pour être jeté et d’autres procédés qui restent efficaces à travers les époques. Les vaccins sont une approche condamnée qu’on jettera comme on a jeté les saignées et même si nous ne seront peut-être plus là pour voir ce si salutaire effondrement franc de cette sinistre vaccinomanie. Mais, c’est bien connu nos problèmes d’aujourd’hui sont le fruit de nos brillantes solutions d’hier ! C’est véritablement ce que pourront se dire les générations qui auront stoppé net cette pratique antiscientifique qu’est la vaccination. Sans doute qu’il faut encore un peu plus de maladies auto-immunes, de cancer et de maladies neurodégénératives pour qu’on brandisse enfin de manière désespérée le principe de précaution....les désastres se produisent de toute façon toujours selon le même schéma parce que les gens ne tirent pas suffisamment de leçons. Nous aurons pourtant eu de TRES GROS signaux d’alerte et aussi comme à chaque fois quantité de scientifiques baillonés et mis au banc comme à chaque fois pour les lanceurs d’alerte aussi honorables soient-ils !!!!

2 votes
par MJO (IP:xxx.xx5.11.164) le 22 juillet 2008 a 00H16
MJO (Visiteur)

Je suis une vieille femme qui a connu des amis handicapés suite à la polyomiélite, qui a passé une hépatite B à l’époque où le vaccin n’existait pas et je peux vous affirmer que ce ne sont pas des maladies banales et sans risque vital... Chacun d’entre nous réagi en fonction de son vécu, c’est simplement humain. Je ne suis pas pour les vaccins à tout prix mais avec dicernement. J’ai refusé dans un premier temps la vaccination contre l’hépatite B pour mes enfants sans vérification de leur immunité (si elle est positive le vaccin est inutile). Je n’ai pas conseillé à ma mère agée vivant seule de se faire vacciner contre la grippe mais lui aurais conseillé de le faire si elle avait été dans un établissement avec de nombreux contacts avec d’autres personnes, son médecin n’a pas cherché à l’influencer. C’est ma façon de percevoir ce problème mais vous avez le droit de penser différemment et de sanctionner les commentaires qui vous semblent opposés, simplement celà ne favorise pas le débat... chacun devrait pouvoir faire des choix en connaissance de cause mais il y a beaucoup à dire concernant l’information aussi bien dans un sens que dans l’autre...

3 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.133.189) le 22 juillet 2008 a 02H08
Etoiledelanuit (Visiteur)

Bonsoir,

Il y a en effet beaucoup à dire sur le sujet voilà pourquoi justement je conseille à chacun de bien s’informer en évitant l’écueil géant du "tout officiel".... Bien sûr que chacun peut avoir son point de vue mais on peut aussi, je le crois, le défendre avec conviction. L’hépatite B n’est pas toujours une maladie banale mais alors on peut dire que la voiture est une tueuse et d’autres choses de ce style. Il est clair que je trouve mensonger d’étiqueter comme ça l’hépatite B comme étant "une maladie grave" parce que tout simplement les chiffres sont ce qu’ils sont et quand on est infecté par ce virus on a plus de 9 chances sur 10 de n’en avoir aucune séquelle fonctionnelle à terme ! Cela ne veut pas dire que je m’en fiche des victimes qui n’ont pas cette chance mais je reste convaincue que faire prendre des risques énormes en ce compris du diabète (incurable et irréversible), de la leucémie, une thyroïdite, un lupus, une sclérose en plaques (toutes des affections jamais réversibles) pour une maladie assez bien gérable et évitable cela n’est pas raisonnable ni sanitairement défendable. Moi je n’ai pas eu d’hépatite B naturelle mais je peux vous assurer que je donnerais cher pour avoir ça plutôt que d’avoir reçu le vaccin HB contrainte et forcée par ma mère et le pédiatre, un vaccin transgénique qui m’a lésé mon foie pour me donner la même chose qu’une hépatite, les 90% de chance d’en guérir en moins !!!!! Et puis, n’oublions pas non plus que 14% des vaccinés ne sont nullement protégés (mais ils se croient tels) parce qu’ils sont mauvais répondeurs. Pourtant ils ne sont pas exemptés des risques à court, moyen et long terme dûs à ce vaccin car ce sont surtout les mauvais répondeurs ainsi que les trop bons répondeurs qui risquent le plus mais ce type de "statut" ils ne le savent pas à l’avance. Cette roulette russe confine donc à une pratique archaïque de la médecine avec le principe des sacrifices exactement comme dans les sociétés primitives qui pensaient ainsi s’attirer les bonnes grâces des dieux. On ne peut pas tolérer ça à l’échelle d’une population entière or c’est pourtant ce qu’on a fait avec ce vaccin HB. Des fabricants qui le disaient d’ailleurs dans leurs notes internes : "Sur le marché des vaccinations, les adolescents sont un segment très porteur, il faut dramatiser, faire peur avec la maladie" Et c’est TOUJOURS cela qu’ils font faire peur aux gens pour vendre et créer un marché. Toujours. Les faits le démontrent. Avant cette folle campagne personne ne parlait de l’hépatite B et il faut dire qu’elle était en baisse avant la moindre campagne de vaccination. Idem pour le virus HPV et les taux de cancers du col qui sont en baisse depuis plus de 10 ans sans aucun vaccin avec des lésions précancéreuses que les gens assimilent toujours au mot "cancer" alors qu’elles sont quasiment réversibles dans 100% des cas soit sous traitement soit naturellement suivant le sujet et le stade lésionnel. Il n’est pas raisonnable selon moi (et bien des gens) d’octroyer une AMM pour prévenir une maladie hypothétique assez bien gérable et guérissable quand elle survient avec un produit non testé à long terme avec déjà à court et moyen terme des effets gravissimes irréversibles chez des jeunes femmes à l’aube de leur vie.

Le vaccin de la grippe n’a pas une réelle efficacité que l’on soit chez soi ou en institution et le fait est qu’il amenuise les défenses du sujet le rendant autrement plus susceptible à toute une flopée d’infections qui règnent en établissement. On dit que l’on vaccine beaucoup les enfants en crèche pour leur éviter d’être sans cesse malades....rien n’est plus absurde que cela puisque dans les faits, tout le monde le sait, les enfants sont sans cesse malades quand ils vont en crèche et on dit alors "c’est normal ils sont en crèche", jamais on ne réfléchit un peu plus loin en se disant "tiens tous ces enfants dont le système immunitaire est encore immature sont tous polyvaccinés" ! Pour ma part c’est clair je continuerai de recommander aux gens de s’abstenir de tout vaccin s’ils veulent rester en santé et la sécu devrait en être gré car cela fera bien moins de malades chroniques à devoir financièrement assumer. Elle qui ne pense qu’à ses petits sous... Mais chacun ses choix en effet, pour autant que le plus grand nombre ne soit pas privé de cette chance de choisir et donc de s’informer complètement.

Bien à vous

5 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 22 juillet 2008 a 14H42
Néwick (Visiteur)

"je peux vous assurer que je donnerais cher pour avoir ça plutôt que d’avoir reçu le vaccin HB (..) un vaccin transgénique qui m’a lésé mon foie pour me donner la même chose qu’une hépatite, les 90% de chance d’en guérir en moins "

Vous ne savez décidément pas du tout comment fonctionne un vaccin. Je comprends mieux vos réticences ! Vous prétendez que vous vous êtes renseigné, mais vous ne connaissez même pas la base du fonctionnement du vaccin et ce qu’il contient ! :-O Laissez-moi rire !

Le vaccin de l’hépatite B est constitué des antigènes de surface du virus HBs, qui vont être reconnus comme des corps étrangers par les cellules présentatrices d’antigènes. Celles-ci vont permettre la production des anticorps correspondants par les lymphocytes B. Votre foie n’a rien à voir là-dedans et il n’en sera en rien lésé.

Nan, pour quelqu’un qui cherche, franchement...

PS : Je n’ai JAMAIS dit qu’une étude ancienne avait moins de valeur. J’ai juste dis qu’après cette étude, on en avait fait d’autres pour vérifier. C’est normal, non, que quand on a un doute, on vérifie ? C’est le cas.

4 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 22 juillet 2008 a 14H56
Néwick (Visiteur)

Avant de dire n’importe quoi, relisez attentivement la dernière phrase de votre article.

"From the present study, it cannot be concluded whether this association is causal or due to reverse causation."

No comment.

Relisez celle d’avant aussi : le risque d’allergie est augmenté si on fait une infection à pertussis alors qu’on a été vacciné.

Votre article ne dit pas DU TOUT ce que vous prétendez, à savoir "que la valence coquelucheuse est reliée à l’asthme".

3 votes
par callendes (IP:xxx.xx5.97.115) le 22 juillet 2008 a 16H37
callendes (Visiteur)

Là c’est trop ! Etoiledenuit faites une pause, votre discours est completement discredité par vos certitudes. Vous parlez de preuves mais vous ne cherchez que celles qui alimentent votre obsession. Vous jetez votre anatheme sur le vaccin comme le font les fanatiques sur un sujet qui cristalise leur religiosité. Comment discuter avec une personne qui n’écoute pas et reponds avec forte logorrhée inquisitrice. Vous avez des idées et nous aurions pu en partager certaines mais tant d’extremisme font preuve d’obscurentisme. Vous semblez avoir souffert d’un traumatisme medical que vous imputez a tord ou à raison sur les vaccins, et je le regrette pour vous. Mais arretez de dire que 10% d’hepatite B qui finissent en cancer ou en greffe de foie sont négligeable. Arretez de jetter l’opprobe sur les medecins qui ont des familles et les vaccinent Arretez de croire que les medecins sont credule fasse a l’industrie

1 vote
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.153.210) le 22 juillet 2008 a 19H24
Etoiledelanuit (Visiteur)

Rebonjour,

Newick je sais TRES bien comment marche un vaccin merci, je n’ai pas cours d’immunologie à recevoir de votre part. Ce que je sais et que vous ignorez ou faignez d’ignorer c’est :

- que la notice du dit vaccin parle d’élévation transitoire des enzymes hépatiques

- que ces vaccins HB contiennent TOUJOURS des résidus génétiques à savoir des enzymes non souhaitables comme la Tdt de même que de l’ADN contaminant hétérogène issu de la manipulation génétique car une purification de 100% est impossible et vous le savez très bien. Les OGM alimentaires engendrent entre autres des problèmes hépatiques comme le suggèrent fortemment les recherches du Dr Armad Pusztai (tiens encore un chercheur qui a été banni et bailloné pour son honnêteté, quel "hasard" dites !!!!)

- Le corps n’est pas segmenté en milles secteurs qui ne sont pas interconnectés comme le sont de façon complètement artificielle les disciplines et sous-disciplines te plus en plus sectorisées de cette "chère" médecine allopathique en pleine dérive à part pour le sensationnel et l’urgent. Donc méconnaitre les liens qui existent entre le système immunitaire et les cellules du foie c’est faire preuve d’une grande méconnaissance de la physiologie du système immunitaire vous savez.... D’un côté vous voulez vous faire le porte parole de la science mais d’un autre, vous jeter des pans entiers de l’immunologie à la poubelle (une science qu’on ne connaissait pas du tout quand sont nés les premiers vaccins ce qui démontre bien tout le côté hasardeux et d’apprentis sorciers des vaccins !!!).

Le foie synthétise ainsi les protéines de la phase aigue comme le CRP, différentes alpha protéines,les facteurs du complément (TRES important), etc etc Or pour votre gouverne, chaque dose de vaccin va entrainer une phase inflammatoire du système de défenses inné parce que leurré par les adjuvants qui contournent le fait qu’il ne sait pas répondre aux agents non microbiens complets avec tout le pouvoir infectant nécessaire. En cas d’atteintes auto-immunes que ce soit en post-vaccination ou non, le caractère lésionnel est imputable à ces atteintes inflammatoires non maitrisées (souvent décuplées avec ces adjuvants dont on ne maitrise RIEN).

- Parmi les cas d’effets secondaires du vaccin HB, plusieurs cas d’hépatite auto-immune ont été répertoriés et bien des cas de douleur et problèmes hépatiques avec problèmes de dyspepsie et de langue sabhurale chronique. Ce n’est évidemment pas un hasard. Chez des gens qui allaient fort bein avant cela, qui sont négatifs pour les hépatites auto-immunes ou infectieuses et qui ne boivent pas une goutte, il faut cesser de se voiler la face et bien constater que le vaccin a détraquer qqch. Des lésions hépatiques en absence d’autre cause peuvent très bien être imputables à des cas d’hépatite toxique post-vaccinale. Je rappelle que le foie est un organe en première ligne lors d’intoxications or les produits des vaccins sont tout sauf sûrs. Selon la sensibilité des gens même d’infimes quantités de produits chimiques utilisés comme excipients peuvent faire d’énormes dégâts

Pour Callendes, je pourrai vous recommander de faire une pause dans la désinformation mais soit...

Quand vous dites ceci : "Mais arretez de dire que 10% d’hepatite B qui finissent en cancer ou en greffe de foie sont négligeable"

C’est de la désinformation criante je regrette d’avoir à le dire mais ça je ne peux pas laisser passer ! Ce que vous dites est TOUT A FAIT FAUX. IL N’Y A JAMAIS 10% D’HEPATITE B QUI FINIRONT EN CANCER OU EN GREFFE DE FOIE !!! Ca c’est le type de discours peu honnête que nous ont tenu des bonshommes comme Douste et Kouchner et franchement cela ne les honore nullement.

L’hépatite B est bénigne dans 9 cas sur 10. Dans les 10% restant il y aura hépatite chronique ce qui n’est absolument pas synonyme de cancer ou de cihrrose !!! En fait, dans 7% des cas d’hépatite B (donc dans 70% des cas d’hépatite B chronique) il y aura portage sain c’est à dire que le sujet pourra présenter au niveau sanguin des protéines antigénique du virus HB mais aussi des anticorps. Ceux-là n’ont aucun symptôme et vont bien. Leurs enzymes hépatiques sont normales. Ils n’ont pas à suivre de traitement. Juste à se protéger lors de leurs relations sexuelles et éviter de donner leur sang. Dans 3% des cas (donc 30% des 10% des cas d’hépatite B chronique), il y a élévation des enzymes hépatiques avec nécessité de conduite un traitement pour éviter ou limiter le risque de cirrhose. Dans 0,6% à 1% des cas d’hépatite B (donc dans 6 à 10% des cas d’hépatite B chronique), il y aura cirrhose hépatique. Et, PARMI ce % maximal de 1% qui aura fait une cirrhose, il y aura 1/5 à 1/3 (donc 20 à 30%) d’évolution en cancer du foie. Comme le rappelle le Dr Louis de Brouwer dans son excellent ouvrage "Vaccination : erreur médicale du siècle", les cas de cirrhose et de cancer hépatiques post hépatite B sont tout à fait insignifiants au regard de ce que génère l’acool au niveau de ce type de pathologies !! Evidemment contre l’acoolisme et l’abus d’alcool, point de vaccins n’est-ce pas...cela mettrait un peu trop en colère l’industrie des producteurs d’alcool et entre industriels, on est solidaire !!!

L’hépatite B peut aussi générer c’est vrai des cas très rares d’hépatite B fulminantes mortels alors dans 85% des cas et qui peuvent nécessiter une greffe de foie. Le risque d’hépatite fulminante après infection par le virus HB est de 0,001 donc de 1/1000° ce qui signifie que, pour calculer le risque de mourir d’une hépatite fuminante, il faut calculer, en fonction du mode de vie individuel de chacun le risque d’être infecté X 1/1000X 85%= ? Pas vraiment très élevé ! Je rappelle en effet que si une infirmière se piquait avec une aiguille infectée de façon certaine avec le virus de l’hépatite B (dun patient donc), elle garde quand même 2 chances sur 3 de ne pas être infectée du tout malgré tout !!!! Donc dans un cas comme celui-là, il faudrait multiplier le risque de se piquer X la population porteuse du virus HB dans le service ou l’infirmière travaille X 1/3X 1/1000= là on aura le risque qu’une infirmière non immunisée qui se piquerait ait une hépatite fulminante. Même calcul mais X 1/100 au bout pour avoir le risque de cirrhose ou X 3/1000 pour le risque maximal d’avoir à terme un cancer hépatique des suites de l’infection. Donc faut vraiment cesser la propagande de peur pour écouler un vaccin à ce point inutile que dans des pays comme l’Angletterre le personnel médical n’est pas du tout obligé de faire ce poison.

On a donc, si on fait le décompte, ce qui est important :

1/1000 d’hépatite fulminante, 3% des cas qui nécessiteront une prise en charge thérapeutique et dans ces 3% un tiers de cirrhose (1%) et dans ces derniers 20 à 30% de cas de carcinomes hépatiques.

ON AURA DONC NULLEMENT BESOIN DE TRAITEMENT DANS 96,999% DES CAS D’INFECTION AU VIRUS HB. (On est loin des 10% de cas pouvant mener au cancer ou à la greffe de foie !!!) Le risque de suite fatale est quant à lui de 1,001% si on comptait que tous les cas de cihrrose ce qui n’est pas le cas et de 0,301% si on ne comptait que les décès par cancer du foie (or certains carcinomes ne se soldent pas non plus par le décès). Donc le risque de létalité oscille entre 0,3% et 1% et certainement pas 10%, resoulignons-le !! Les gens qui regardent cela sans recul peuvent peut-être se dire que 1% de mortalité c’est déjà pas mal et dire que les effets graves du vaccin HB ne sont peut-être pas de 1% MAIS à cela il faut ajouter 2 choses :

- les effets graves du vaccin sont clairement sous-estimés

- il ne faut pas comparer 1% de mortalité avec le risque grave lié au vaccin (mal établi puisque recensement déficient mais il doit au moins se situer entre 1/400 et 1/600 ce qui est énorme)CAR faisant cela on oublie que pour risquer le décès suite à une infection au virus de l’hépatite B encore faut-il avoir été préalablement contaminé et donc il faut encore multiplier 1% de risque de létalité X la probabilité d’être en contact avec le virus selon son mode et vie ET LA, quand on compare le fruit de cette multiplication avec le risque grave qui peut découler de chaque dose de vaccin faite, le rapport apparait bien moins favorable !!!

Mais Callendes dit aussi ceci : "Arretez de jetter l’opprobe sur les medecins qui ont des familles et les vaccinent"

Ecoutez ça peut vous déplaise que l’on prouve que nombre de médecins appliquent la cynique politique du "faites ce que je dis, pas ce que je fais" mais c’est comme ça, c’est un fait. Il ne s’agit pas d’en être sur ou pas. Ca existe c’est tout et bien plus qu’on ne peut l’imaginer. Quand on fait une enquête auprès de milliers de médecins pédiatres et généralistes américains en leur demandant s’ils jugent ce vaccin HB utile, 87% répondent NON. (Pediatrics 1993) Plus clair que ça, on meurt c’est tout. On ne peut donc qu’en déduire que bien plus que 13% des médecins recommandent ce vaccin à leur patientèle. Ils le font pas jemenfoutisme, par conformisme, par "robotisation", par peur que leur refus de faire ce vaccin se sache et qu’ils soient réprimandés par l’ordre etc etc Ca ce sont les faits. Pas très glorieux je vous le concède mais les rappeler est important pour permettre un vrai consentement éclairé !!

Ce type d’attitude affligeante est un classique puisque une autre enquête un peu plus ancienne démontre que 78% des médecins US refusent le vaccin antirubéolique pour eux-mêmes et ce pourcentage monte à 91% des obstétriciens, pourtant en contact quotidien avec des femmes enceintes. Un comble ! Faites ce que je dis pas ce que je fais. C’est limpide !!

Il convient de rappeler tout de même qu’en France alors que le vaccin HB est obligatoire en milieu hospitalier, 99% des infirmières sont vaccinées, un peu plus de 75% des personnels de labo et pas tellement plus de 50% des médecins. Une fois encore ce sont les faits et ils ne s’expliquent pas par mille raisons !! Le fait est que les médecins savent bien plus qu’ils ne veulent bien le dire publiquement que les vaccins peuvent leur coûter la santé et entre eux, pas si dur que ça de se faire faire des certificats de contre-indication là où les pauvres infirmières ont bien moins à dire : "Le médecin du travail a dit que ! Chuut silence, on intoxique...

Enfin Callendes, vous dites :

"Arretez de croire que les medecins sont credule fasse a l’industrie"

Croire ou savoir ? La croyance très peu pour moi (idem la religiosité merci bien !)

Je n’ai jamais dit que l’attitude que je juge parfaitement irresponsable de la part des médecins était toujours causée par de la crédulité. Parfois c’est cela, parfois c’est du dogmatisme parfois c’est du conformisme, la crainte d’être mis au banc de leur communauté, etc etc

Alors bon ce qui est trop pour vous ne l’est peut-être pas du tout assez pour moi et vice-versa voyez-vous....

Cordialement

2 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 22 juillet 2008 a 22H26
Néwick (Visiteur)

Encore heureux que le foie synthétise de la CRP quand on lui administre un vaccin : figurez-vous qu’il se passe la même chose avec un virus ou une bactérie. Cela ne constitue EN RIEN une lésion hépatique. Oui, en tant que scientifique je prends le mot lésion comme ceci : une altération morphologique d’un organe. Cela se voit en cas de cirrhose, de cancer, mais pas pour un vaccin ! Ce n’est pas parce que le foie se met en mode "anti-agression" qu’il est lésé : ce n’est qu’une réaction normale face à une attaque, et c’est le principe même du vaccin ! Encore une fois, vous me prêtez des paroles qui ne sont pas les miennes !

"Parmi les cas d’effets secondaires du vaccin HB, plusieurs cas d’hépatite auto-immune ont été répertoriés et bien des cas de douleur et problèmes hépatiques avec problèmes de dyspepsie et de langue sabhurale chronique." Des preuves des preuves des preuves ! Des études avec de belles méthodes bien solides svp !

A chaque fois vous rajoutez une liste de pathologies sans une preuve, sans un lien vers une étude correcte ! Vous n’avez décidément pas l’air de douter de vos certitudes.

1 vote
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.185.250) le 23 juillet 2008 a 01H48
Etoiledelanuit (Visiteur)

Ecoutez, ce qui n’est clairement pas sérieux c’est que vous niez qu’un vaccin peut générer des atteintes auto-immunes et c’est une grossière erreur de jugement. On le sait certaines atteintes naturelles virales peuvent générer des syndrômes de Guillain Barré et plus encore les vaccins. Ceci n’est bien sûr qu’un exemple parmi tant d’autres. Que vous soyez un scientifique ne devrait pas vous dispenser de vous renseigner sur les nouveautés comme la toute jeune science psychoneuroendocrinoimmunologie qui apprend de façon détaillée les connexions très étroites entre système immunitaire, neurveux et endocrinien. Une connaissance minimale de ce type d’interactions subtiles couplée au fait que chaque vaccin comporte une part au moins d’incontrôle total quant à l’ampleur de la réaction immunitaire qui s’en suivra devrait vous faire voir de façon extrêmement limpide que les vaccins peuvent léser des organes et des sytèmes par des atteintes auto-immunes qui auraient très bien pu ne jamais arriver sans cette vaccination même pas toujours en cas d’atteinte par le virus naturel. Si vous avez de décider cette évidence alors je ne peux rien faire pour vous pace que vous savez, les études qui parlent d’auto-immunité après le vaccin HB, il y en a à la pelle. Celle de JB Claessen par exemple qui attestent d’une augmentation notoirement significative du risque de diabète de type 1. Mais aussi concernant la sclérose en plaques, la thrombocytopénie, les maladies dermatologiques auto-immunes, le lupus, les thyroïdites,l’arthrite rhumatoïde,les études de Shoenfeld ont mis en évidence une variété notoire de complications auto-immunes possibles après le dit vaccin ET...ET, oui les vaccins peuvent induire des hépatites auto-immunes :

http://cat.inist.fr/?aModele=affich...

Au cas où vous l’ignorerez une hépatite auto-immune sévère peut se marquer par un aspect lésionnel détectable à l’échographie ! Doit-on dire merci à des vaccins qui bousillent des foies alors qu’ils devraient les protéger ?? Certainement pas car le comble est trop grand et les gens qui reçoivent ce poison ne se doutent nullement de cet effet tout a fait contre-productif qui leur pend au nez !

Une autre étude que j’ai lue récemment parlait du cas d’une hépatite auto-immune après vaccin contre l’hépatite A aussi . C’était l’étude de Berry & Smith Laing.

Vous savez je n’aime vraiment pas la malhonnêteté qui consiste à faire comme s’il n’y avait pas d’études tout ça parce que vous n’avez visiblement par le courage intellectuel de les rechercher par vous mêmes. Achetez vous "Vaccinations, les vérités indésirables" de Georget, "Vaccin hépatite B, les coulisses d’un scandale" de Sylvie Simon et Dr Marc Vercoutère et voyez les études qui ne manquent pas, vous aurez alors toutes vos références et cela vous évitera de jouer à ce type de petit jeu de dupe.

Si vous jugez préférable d’en rester à vos seules sources et/ou à demander uniquement aux autres de vous mâcher le travail quant à l’indispensable travail contradictoire qui est à faire aloors je dirai sans hésiter que vous n’êtes pas vraiment mur pour aborder ce type de sujet. Moi j’ai fais l’effort de lire des ouvrages favorables à la vaccination, je n’ai pas attendu ou exigé des autres qu’ils me m’épargent du temps de lecture et de recherche. Personne ne sait vous forcer à chercher de toute façon.... Pour vous donner envie de faire des recherches, pourquoi donc ne pas lire la très intéressante interview d’un "repenti" de l’industrie pharmaceutique qui a expliqué la réalité du décors et tout ce qu’elle a d’écoeurant. Voilà qqn que vous ne pourrez pas accuser de ne pas savoir de quoi il parle et, pour ma part, ayant pu entendre plusieurs témoignages similaires d’anciens chercheurs de Big Pharma dont des chercheurs de GSK, je sais la crédibilité que j’accorde à ce type de témoignage...

LE Dr Marc Randall, sachant le type de pressions auxquelles il peut s’exposer a tenu à parler sous un pseudo et franchement je le comprends, quand on voit le peu de cas fait des lanceurs d’alerte aussi respectables soient -ils....

Il dit bien "Je travaillais dans un secteur basé sur un tissu de mensonges"

Lisez donc son interview qu’une bloggeuse a eu la fort bonne idée de placer sur son blog :

http://emmanuelleseve.unblog.fr/200...

Evidemment ceux qui en sont encore au triste et très affligeant "si c’était vrai , ça se saurait" peuvent rire dans leur barbe. Bien sûr mais quand on prend le bouquin de Lucienne Foucras dont le mari est décédé d’une SLA post vaccin HB, il n’empêche que l’on peut clairement voir la copie de la lettre envoyée du ministère aux RG pour aller faire des recherches concernant le malheureux papa qui avait osé écrire à Kouchner parce que le vaccin HB avait tué sa fille de façon fulgurante. On le voit les vaccins font bien plus partie de la "raison d’état" en ce qu’ils sont une manne financière encore très extensible que parce qu’ils seraient "bons pour la santé" et où qu’on soit dans le monde, on peut constater la même mauvaise foi, le même déni et les mêmes méthodes antidémocratiques pour museler les courageux lanceurs d’alerte. En conclusion je ne dirai que ceci : "Aussi vite que court le mensonge, la vérité un jour le rejoint" (Jacob Cat).....

2 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 23 juillet 2008 a 17H50
Néwick (Visiteur)

Je n’ai pas pu avoir accès à l’abstract de votre article. Après recherche, je n’ai vu qu’un seul article sur UN cas d’exacerbation d’hépatite auto-immune. Quant à l’interview, j’ai rarement vu autant de mauvais foi, que ce soit sur les chiffres de la grippes ou au sujet de Wakefield.

Vu que vous ne prenez jamais en compte ce que j’apporte, je vais m’arrêter là. Vous pourriez argumenter sur les études, la façon dont elles sont faites par exemple, mais non. Ca ne sert à rien de débattre avec quelqu’un qui apporte quantité de "témoignages" et si peu de preuves scientifiques.

1 vote
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.168.35) le 23 juillet 2008 a 19H38
Etoiledelanuit (Visiteur)

Vous n’avez pas vraiment l’air d’avoir qqch de consistant à proposer sur les vaccins anti-HPV sujet initial de cet article bien qu’il aborde aussi la triste affaire du vaccin HB dont on n’a pas retenu la leçon...

Vous savez, même si vous vous fichez des faits de la vie, je vais quand même vous raconter cette anecdote qui mérite bien plus que ce simple statut en ce qu’elle a de TRES TRES révélateur de notre situation actuelle :

En février dernier je dînais avec une amie qui est doctorante en fac de médecine et, alors que l’on a été pourchassées jusque dans le ciné avec la publi-propagande en faveur du vaccin antiHPV, celle-ci en vient à m’expliquer que, justement, un grand ponte de la cancéro est venu vanter à tous crins ce vaccin dans l’auditoire... C’est là que mon amie m’explique qu’elle a alors demandé à ce professeur quels étaient les effets secondaires du dit vaccin. Et je vous donne sa réponse en milles : il a osé répondre "AUCUN" puis le baratin habituel "mais le vaccin continue de faire l’objet d’une surveillance post commercialisation attentive etc etc"

Ce grand ponte est un nul puisque même à cet instant t où il a osé répondre aucun, la notice du dit produit, bien que fort incomplète est loin, très loin de soutenir qu’il n’y a aucun effet secondaire (c’est donc bien l’idéologie, la croyance et le dogme que le professeur tente d’imposer grâce à l’argument d’autorité que vous soyez d’accord ou pas, les faits sont les faits tout de même)

Le lendemain même de ce jour-là, ma mère revient de la pharmacie homéopathique et m’interpelle "devine ce que j’ai entendu à la pharma ?" Et là elle me raconte que la jeune fille devant elle dans la file expliquait à la pharmacienne que 2 de ses amies étaient décédées peu après ce vaccin Gardasil.

Qu’est-ce que cette anecdote tout à fait véridique illustre une fois de plus ? Le fossé entre les certitudes académiques et la dure réalité des faits. Comment s’étonner avec un tel grand écart que les médecins ne sachent ni diagnostiquer les effets secondaires des vaccins ni les rapporter et que donc le rapport bénéfices/risques est tout a fait biaisé ? De plus en plus de patients constatent que le système de "santé" est en fait bien plus un système de maladie qui détraque et affaiblit bien plus qu’il ne soulage et guérit... Voilà bien pourquoi. Parce qu’on a décidé abusivement que les idéologies devaient primer sur les faits et cela se vérifie dans toute une panoplie de domaines.

Evidemment dès que j’ai appris ces décès occultés en Belgique suite à ce vaccin, j’ai immédiatement prévenu mon ami doctorante afin qu’elle soit consciente qu’on lui avait servi un vrai baratin et en espérant vraiment qu’elle n’aura pas été endoctrinée par ces fadaises sur les vaccins avec un cortège de victimes potentielles si on s’y fie.

Certains diront que c’est l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours. Il n’empêche que ces décès surviennent à un moment où plusieurs décès sont déjà survenus aux USA ainsi qu’en Allemagne et en Autriche.

Quelques jours à peine après cela, je tombe sur le témoignage de Mariane, jeune française de 18 ans qui raconte qu’elle avait déjà perdu une amie suite au vaccin HB et qu’elle a vu mourir une autre de ses amies suite au Gardasil sous ses yeux.... ça commence à faire un peu trop voyez vous et le décès de l’amie de Mariane EN FRANCE n’a pas non plus, comme les décès en Belgique été rapportés dans la presse, preuve que des décès occultés de ce type doivent être bien plus nombreux que les seuls chiffres officiels.

Voici l’intégralité de ce que Mariane a dit sur le sujet :

"Une autre amie a cru au vaccin gardasil (pourtant je lavais prevnu de ne pa le faire) J’ai du aller la voir pendant 2 semaine a lhopital, 1h apres ke le vaccin est été effectué (je l’avais accompagné), elle est tomber dans les pommes, elle etait pâle, elle tremblais, et il a fallu aller aux urgences.

....j’ai acompagné cette amie faire le vaccin du gardasil, c’etait pendant les vacances, on s’eclatait comme des folles et elle ma anoncé qu’elle voulait le faire, je l’ai prevneu mais j’ai respecté son choix bien que je ne sois pa en accord avec elle. Elle a insité pour ke je l’accompagne j’y suis donc allée. Elle la fait, noussomme sortie du cabinet et somme allées en ville, 1h apres je la racompagne chez elle, sur le chemin elle commence a devenir tres pale et me dit kel ne se sens pa bien du tout, elle commencais a trembler comme une feuille, elle etait gelé kan je lui est pris la main, elle me disais kel ne se sentais pa bien, puis elle est tomber dans les pommes. J’ai du apeler les urgences, j’ai passée la nuit dans le couloir a attendre ce que me dirais les medecins.

Rien ne s’arrangeait, tous les jours pendant 2 semaine j’ai du aller la voir, elle etait dans un etat vraiment horrible, ele pleurait, me disait kel avait mal partout et surtout au bas de ventre, elle se sentais "gonflé". J’ai essayé de la rasuré mais rien a faire. Et le jour ou l’inevitable est arriver, j’etais a son chevet je lui lisais les repliques de la piece de theatre que nous devions jouer a la fin de l’année pour un spectacle. A un moment, j’ai entendu un bip tres long sur les apareils, j’ai levé les yeux, ses yeux etait dirigé vers moi, seulement elle ne pouvaisplus me voir, car elle est morte.

jpeu vous dire kil y a eu une eprsone morte dese vaccin en france. Seulement les medecin ont decidé de ne pas en parler pour ne pas affoler les gens, je les est entendu me dire ce smots de leur propre bouche lorsque je les regardais debrancher les apareils. "

source : http://www.alterinfo.net/Les-effets...

Quelque soit le pays donc ou presque les médecins veulent ne pas affoler le bon peuple mais par cette attitude timorée, il morfle bien le "bon peuple" et accessoirement la sécu qu’il finance à la sueur de son front aussi.

En Autriche, un seul décès officiel suffit pour que la ministre de la santé , pleine de bon sens, décide que ce vaccin ne sera plus ni recommandé ni remboursé. C’est bien le minimum !!!

Qu’est-ce qu’on a donc comme situation en résumé ? DECES PENDANT LES ESSAIS CLINIQUES, DECES EN POST COMMERCIALISATION AUX USA, EN ALLEMAGNE, EN AUTRICHE PUIS AUSSI EN FRANCE ET EN BELGIQUE AU MOINS mais non "officiellement rapportés" Trop c’est trop c’est tout et si vous vous braquez sur vos seules études "officielles" vous manquez forcémment les éléments pour appliquer le principe de précaution et vous faites trinquer la population. C’est évident ! Parce que, autant la rappeler, qu’a dit sainte OMS sur la sécurité de ce vaccin ? Qu’il était sûr alors qu’il provoquait des syncopes (incompatible et incohérent donc) et qu’il suffisait de donner à boire et de garder les jeunes femmes quelques minutes au cabinet pour éviter ça. En réalité il faut dire que pour les amis de sainte OMS, à savoir Big Pharma, mieux vaut que les malaises et syncopes se dériulent derrière les murs feutrés des cabinets médicaux plutôt que dans la rue, à la vue des passant qui pourraient fort bien entendre les jeunes femmes murmurer avant de s’évanouir "j’ai...vaccin gardasil" Je rappelle que les journalistes B. Deveaud et B Leminnicier ont conclu, au terme d’une enquête rigoureuse que l’OMS n’était plus que "le bateau ivre de la santé publique, naviguant sans maitre à bord ni objectifs clairs sur un océan de corruption et d’inefficacité" et qu’une récente étude de scientifiques baltes a pointé du doigt l’OMS pour ses recommandations basées sur pas grand chose de sérieux et consistant...

Qu’a dit l’EMEA, l’agence européenne du médicament après les décès en Allemagne et en Autriche ? Elle a conclu come ça, dans le vent, sur base de RIEN du tout, d’aucune enquête digne de ce nom que ces décès n’étaient pas liés au Gardasil. Peut-on réellement gober pareille annerie EN SACHANT QUE CETTE MÊME AGENCE EMEA A TROMPE TOUT LE MONDE ET DE FACON TOUT A FAIT OFFICIELLE QUAND LE VACCIN HEXAVALENT HEXAVAC A ETE RETIRE DU MARCHE ? Remémorons-nous, c’est important, LA PREUVE PAR A + B QUE CETTE AGENCE N’EST AUCUNEMENT FIABLE : Le vaccin Hexavac d’Aventis Pasteur était un vaccin hexavalent pour nourrissons incluant les valences tétanos, diphtérie, polio, coqueluche acellulaire, Hib ET valence hépatite B. Comme l’ont constaté différentes médecins légistes dans différents pays du monde dont en Allemagne, ce type de vaccin était associé à une augmentation plus qu’inquiétante du nombre de décès de nourrissons par oedème cérébral... Comme l’a bien rappelé le Dr Hartmann, un ancien collaborateur de l’institut allemand Paul Erlich, l’institut s’apprêtait à boucler une enquête sur ces décès soudains mais, pour lui couper l’herbe sous le pied, l’EMEA a sorti un communiqué officiel EN MENTANT TOUT A FAIT UNE FOIS ENCORE POUR NE "PAS AFFOLER LE PUBLIC" SANS DOUTE en donnant comme fausse raison au retrait du vaccin Hexavac une soit disant baisse d’immunogénicité de la valence HB (en mots + simples, l’EMEA a prétendu que si l’hexavac était retiré c’était parce que ce vaccin n’entrainait pas assez d’anticorps protecteurs contre l’hépatite) et chose incohérente pourtant venant d’une telle agence super ultravaccinaliste, elle a dit qu’il ne fallait pas revacciner avec du vaccin HB. Ce faisant l’image de marque du fabricant est préservée et cela, l’EMEA le sait très très bien. Il vaut mieux que les gens croient que le vaccin a été un peu moins "utile" que un peu plus dangereux c’est clair.

Alors soyons logiques parce que des vies et des santés en dépendent : qui ment une fois peut mentir une seconde fois et même plus. Les vaccins ont un statut qu’ils ne méritent pas et qui n’est pas rationnel. Des vies sont sacrifiées et des gens foutus à qui ont ne rend même pas justice tout ça pour préserver ce statut privilégié, ce mythe des "vaccins sauveurs". Force est de constater même si ça doit faire mal que ce qui est officiellement recomandé est loin d’être pour autant simplement recommandable...

Si vous vous braquez sur des études officielles uniquement alors que le problème des conflit d’intérêt relève lui de l’évidence avant de relever de la science, vous manquer les éléments capitaux et vous perdez les gens et leur santé dans des détails qui ne leur seront en rien bénéfique. Les détails peuvent être importants je ne dis pas mais PAS s’ils sont là pour constituer un rideau de fumée qui fait oublier la vraie valeur (voisine de zéro) des avis d’agences officielles, complices de toujours des fabricants juges et partie.

Cordialement

2 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 24 juillet 2008 a 11H51
Néwick (Visiteur)

Bien, vous ne faites que confirmer mes dires. Vous apportez des témoignages invérifiables, des affirmations non vérifiées. Des on-dit. Aucune preuve. Continuez donc de propager vos rumeurs,

Au revoir.

1 vote
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.156.86) le 24 juillet 2008 a 14H12
Etoiledelanuit (Visiteur)

Franchement heureusement que la justice accpete de se baser sur un faisceau d’éléments graves et concordants pour agir parce que sans cela, les hommes n’existeraient plus depuis longtemps avec de telles dérives scientistes !

Ce que vous appelez "rumeurs" par facilité et par manque d’argument tangible sur la crédibilité des recommandations officielles ne doit pas faire oublier aux gens ce qu’a fait l’EMEA parce que ce fait est prouvé. Commandez-vous le documentaire rigoureux de Valentin Thurn et voyez les éléments concernant la malhonnêteté de l’EMEA.

Dires que ce sont des rumeurs c’est faire preuve de lâcheté selon moi parce que là, la situation appelle une réponse rapide. Je ne suis décidément pas sure du tout que la vie humaine ait le même prix pour nous deux. Ce n’est en tout cas pas mon impression. Que voulez-vous que je vous dise d’autre ? Continuer dans vos croyances que la forme doit toujours primer sur le fond et c’est selon moi le plus sûr moyen pour aboutir au chaos.

Bien à vous

16 votes
par Liberty (IP:xxx.xx1.30.59) le 24 juillet 2008 a 17H07
Liberty (Visiteur)

Ce sont de bonnes méthodes en 12 points mais elles font abstraction de l’environnement de l’individu .

Ce qui rend le plus heureux est d’apprendre et de comprendre.

Pour ce qui est de notre époque je me refuse à faire semblant de trouver qu’il y a matière à se réjouir ! De toute façon même malheureux, les "élites" et les privilégiés voient toujours les plus modestes trop heureux. Le moindre bonheur est suceptible d’être enlevé aux modestes pour voiur les nantis un peu plus favorisés !

Je ne vois donc aucune raison à jouer la comédie du bonheur, c’est proche de la lobotomie ...

Le bonheur est en chacun de nous et sous différentes formes, heureusement, sinon nous voudrions tous exactement les mêmes choses pour se dire heureux, ce qui n’est pas le cas !

1 vote
par MJO (IP:xxx.xx5.11.164) le 24 juillet 2008 a 18H28
MJO (Visiteur)

La population mondiale a été multipliée par 6 en un siècle et l’espérance de vie moyenne a augmenté de 20ans un demi siècle... Quelques épidémies comme celles qui ont sévit au cours des siècles précédents et on se posera moins de questions... si on fait partie des survivants...

2 votes
par Callendes (IP:xxx.xx9.235.101) le 24 juillet 2008 a 18H44
Callendes (Visiteur)

Désolé pour vous mais je rejoins newick à 100%. Vous etes d’une mauvaise foi toute pathologique. Vous degnez manier les probabilités lorsque cela vous arrange pour dire qu’en sorte 1% de mortalité pour l’hepatite B c’est rien du tout parce que finalement il n’y a que les malchanceux qui vont la contracter et que dieu choisira les siens dans le tas. Pour les 9% de morbidité chronique, vecteur de la maladie et de ses handicaps, On doit pouvoir ouvrir des camps pour les isoler des saines brebis. (cf vos allusions sur la variole) Passons. Personne n’affirme que les vaccins comme toutes therapeutiques puissent être sûre a 100%. Les effets secondaires peuvent être multiples allant de differents mecanismes allergique à des mecanismes autoimmuns induits par des Antigenes proches du SOI. Ainsi que l’on puissent faire un gillain-Barré à la suite d’une vaccination est possible bien que la physiopathologie soit encore peu claire. Mais une SLA, savez-vous au moins de quoi vous parlez, j’ai lu que ... on m’a dit que ... il parait ... Autant je suis outré par les politiques de santé et par le mercantilisme aveugle des labos pharmaceutique qui peinent a se fixer des limitites dans leurs politiques marketing. Mais cela devient degueulasse d’associées les souffrances d’autrui a votre "combat". Allez-voir les familles des personnes souffrant de SLA, dites leur qu’il parait que c’est peut etre le vaccin. on en sait rien mais c’est possible. IL y en aura bien une ou deux qui a fait son rappel du tetanos dans les 5 ans. Parlez leur du complot mondial Ourdis par Bigbrother pour tuer leur proche. Pietinez leur peine pour tenter de satisfaire votre delire. L’histoire a montrer que les organes officiel peuvent se tromper pour de multiples raisons pas toutes excusables (cf sang contaminé ou GH). Mais a l’echelle mondiale un conscensus de genocide aleatoire... Et j’adore egalement le A la pharmacie quelqu’un ma dit que 2 des ses amis sont morte apres le gardasil ... d’un point de vu probabilité c’est enorme. soit il y a des milliers de morts et les medecins tuent leur patientes sans vergogne... soit il y a quelqu’un qui perd les pedales... Personne n’alerte la pharmacovigilance ... en gros on tue des gamines de 13 ans. Parce qu’en pratique on ne vaccine que les jeunes filles vierges. Et comme vous le dites si bien on ne mesurera les benefices de ce vaccin que dans 20ans ce qui en pratique rends pas mal de medecin frileux et en font part a leur patiente. Ce qui est contestable c’est la suggestion publicitaire payé par les labos a la télé qui joue sur les bonnes meres proteges leurs enfants.

on a rien dit sur la rougeole : cas annuels de rougeole dans le monde est de 30 millions, et celui des décès imputables à cette maladie de 875 000. les handicapes mentaux suites aux encephalites de la rougeole compte pas

Je polemique car j’ai bien compris que le debat n’est plus le gardasil ou il y a en effet plein de chose a dire mais bien la satanique vaccination.

1 vote
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.161.251) le 24 juillet 2008 a 23H59
Etoiledelanuit (Visiteur)

Plusieurs choses à dire :

1°)Pour ce qui est de l’allongement de l’espérance de vie, cela n’"est nullement lié aux vaccins mais à l’alimentation, à l’hygiène et aux antibios. Vivre pour vivre , de plus en plus longtemps mais en moins en moins bon état, désolé ce n’est pas un progrès mais juste un nivellement par le bas de notre qualité de vie et de notre santé. Après si certains sont dans la confusion et confondent ça avec le "progrès", cela n’est pas du tout mon opinion.

2°) Pour Callendes : la mauvaise foi pathologique et surtout l’incohérence crasse qui confine là pour le coup à un vrai délire c’est, de ne pas vous rendre compte que la vraie roulette russe c’est aussi pour les malheureux vaccinés qui eux en faisant ce vaccin croient se protéger là où d’autres savent les risques qu’ils prennent en se piquant ou en couchant sans capote.... Les gens qui vont au casse-pipe le coeur léger, ceux qui ont cru aux "belles" sornettes de Big pharma et ses serviles valets les médecins et qui sont si vous me passez l’expression "tombés dans le ravin" c’est eux aussi qui n’ont pas de chance et qui sont les malheureux dont vous auriez dû parler !!!!!! Evidemment très peu d’entre eux penseront à faire le lien avec le vaccin mais cela n’enlève rien au véritable nivellement par le bas que ces crasses auront fait à leur santé....

3°)Je sais très bien ce qu’est la SLA.... Ce n’est pas parce qu’une maladie est monstrueusement horrible et génératrice de souffrances qu’il est alors impossible que les vaccins (produits censés garder en santé !)puissent la générer. Je veux bien que ce saisissant contraste puisse vous gêner mais c’est ainsi. Vous devriez donc lire le livre de Lucienne Foucras ("Le dossier noir du vaccin contre l’hépatite B" aux éditions du Rocher, un éditeur qui quand il a été racheté par un labo a bizarremment décidé de ne plus éditer le bouquin de Foucras tiens tiens...)dont le conjoint est décédé de SLA après le vaccin HB. Ayez donc le courage vous avant de donner la moindre leçon à quiconque à ce sujet de lire l’odieuse façon et le déni criminel dont ce couple a été victimes et tant d’autres aussi car le conjoint de Mme Foucras est loin d’avoir été le seul à subir ce drame, cette véritable tragédie de mourir éveillé. Allez donc lire cela et on en reparlera avant parce que là vraiment vous ne savez pas ce que vous dites !!!!!!!!

4°) Callendes, ce n’est pas bien de déformer mes propos parce que je suis d’avis qu’il n’y a pas une volonté de tuer ou de nuire donc désolée de vous décevoir mais je ne suis PAS une conspirationniste dans l’ame vous savez. Comme plusieurs j’ai déjà pu lire un semble de citations faites publiquement de différentes personnalités du monde sur le nombre jugé trop grand de citoyens de ce monde et j’ai été écoeurée par cela. Ceci étant dit je suis convaincue que s’il n’y a pas réellement de volonté de nuire, il y a un système qui tourne fou parce que l’argent est devenu une fin et non plus un moyen et cela se traduit par des morts collatéraux après tout si ça sert le système de profit à tout prix... C’est ça l’actuelle réalité, ce qui fait que de + en + de malades sont mécontents du système qui entretient leur maladie et en vit !!!!!

Alors bon vous pouvez essayer de caricaturer mes propos si ça vous chante, c’est VOTRE responsabilité c’est tout.

5°) Vous parlez du témoignage que j’ai fait sur ces décès survenus en Belgique et du témoignage de Mariane. Vous osez appeler cela des rumeurs alors qu’au contraire c’est très crédible parce qu’un produit qui tue autant aux USA, qui tue en Allemagne et en Autriche ce serait intenable au niveau statistique qu’il n’arrive à tuer personne dans d’autres pays où ce vaccin est fait en masse comme en France et en Belgique. Nier cela et salir à ce point le décès de pareilles victimes et après venir me faire la leçon sur la souffrance des gens et de familles de patients SLA, c’est maxi incohérent et ça vous décrédébilise un maximum vous savez. Commencez donc svp par balayer devant votre porte avant de donner des leçons de morale, merci.

6°)Vous parlez des cas d’encéphalite rougeoleuse en manipulant votre monde comme d’hab parce que d’une part, contrairement aux mensonges de la publipropagande ce n’est pas 1 rougeole sur 1000 qui aboutit à cela mais une sur 10 000 ce qui change déjà pas mal les choses. Le Dr Mendelsohn dans son ouvrages "Des enfants sains même sans médecin" dénonce cette tentative d’épouvante pour écouler un vaccin lui même neurotoxique et pourvoyeur d’encéphalites avec des infirmes moteurs à la clé (comme le vaccin antivariolique que l’on a accepté de critiqué seulement une fois qu’il n’a plus été commercialisé, c’est dire la bonne foi des autorités !! Ce qui contredit votre vision idéologique, les FAITS vous contredisent tout simplement). Les médecins du groupe médical suisse de réflexion sur les vaccins déconseillent aussi cette vaccination et je rappelle que ce groupe rassemble plus de 1600 médecins pédiatres et généralistes. D’ailleurs je vous donne à lire une intéressante lettre de la pédiatre suisse Dr Françoise Berthoud sur cette question de la rougeole :

http://www.lecourrier.ch/index.php?...

Le pédiatre belge aujoud’hui retraité Dr Leduc qui a une expérience de plus de 40 ans en pédiatrie et a connu l’avant comme l’après vaccin déconseille le dit vaccin parce qu’il rend les enfants plus souffreuteux et plus souvent allergiques. Il atteste du fait qu’avec une prise en charge homéo des cas de rougeole il n’a jamais eu affaire à la moindre complication.

Peu de temps avant que le vaccin antirougeole ne sorte on pouvait encore lire des grands pontes qui écrivaient dans le quotidien du médecin que "la rougeole mérite pleinement son appelation de maladie infantile bénigne" et puis, comme par hazard , alors que la rougeole avait déjà commencé à baisser, avec l’arrivée du vaccin qu’il a fallu écouler on en a fait une "grande méchante maladie" comparant malhonnêtement la vulnérabilité des enfants dénutris et carencés donc en vitamine A des pays du Sud avec ceux bien nourris et donc normalement non immunodéprimés des pays du Nord. Comme pour la varicelle qu’on noircit actuellement en prévision du nouveau vaccin tétravalent ROR+ varicelle (PROQUAD) pour forcer une nouvelle fois la main aux parents !!! Ouvrez les yeux c’est tout ! On ne sait rien vous dire d’autre parce que là vous voulez donner l’illusion (à vous surtout je crois )que vous avez pleinement conscience des dérives de ce système mercantile mais vous n’en tirez aucune conclusion je regrette !!!

Encore assez récemment, même si ça vous dérange que je parle de ce type d’anecdote qui renforce ce que je lis et constate au jour le jour, j’avais été au labo d’analyses médicales pour une prise de sang et en en discutant avec la médecin préleveuse, celle-ci m’a dit du vaccin ROR comme ça "Ah mais ça c’est bien connu ce vaccin c’est seulement pour le confort social entendez par là que moins de mères ne doivent rester garder leur enfant malade quelques jours de l’un de ces 3 maladies donc ne s’absente du travail et puis dit-elle les complications comme les encéphalites c’est 1/10 000 et pas 1/1000 comme on l’entend souvent" Et hop encore un avis ainsi. Pensez ce que vous voulez mais ne vous voilez pas trop la face sur la fiabilité des demi-conclusions que vous n’osez pas tirer de l’état de la situation.

Bien à vous

4 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 25 juillet 2008 a 09H16
Néwick (Visiteur)

"Vous parlez des cas d’encéphalite rougeoleuse en manipulant votre monde comme d’hab (...) ce n’est pas 1 rougeole sur 1000 qui aboutit à cela mais une sur 10 000 ce qui change déjà pas mal les choses."

Non non, il parle des décès qu’entraine la rougeole : ils sont pour la plupart dus aux surinfections bactériennes et non à l’encéphalite ! Celle-ci a une fréquence de 1/1000 et un taux de mortalité de 10% et des entraîne des séquelles dans 20% des cas (source : Pilly). Ca nous fait donc une mortalité de 1/10000 du aux encéphalites. Bref, vous confondez un peu tout dans vos propos et tapez à côté de la plaque.

"ce type d’anecdote qui renforce ce que je lis et constate"

Et vous faites de la science avec des anecdotes ?

3 votes
(IP:xxx.xx8.162.15) le 25 juillet 2008 a 12H34
 (Visiteur)

Mouais, j’ai l’impression que certains côtés qui pourraient être perçus comme négatifs ne sont pas abordés. L’égoïsme n’aide-t-il pas à être heureux ? Ne faut-il pas vivre caché ?... Etre fainéant plutôt que "travailler plus pour gagner plus" ?...

Am.

4 votes
par judel.66 (IP:xxx.xx2.203.76) le 25 juillet 2008 a 14H44
judel.66 (Visiteur)

toutes les cucurbitacées tendres et fraiches contiennent du licophène mangez des courgettes avec leurs graines , en gratin , en potage , rapées crues en salade et faites vous tous les soirs un gaspacho : autant de concombre avec ses graines que de tomate , un peu de poivron ,un peu d’huile d"olive ou de colza , sel , eau glacée et le tout mixé ...en avant .....

2 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.34.209) le 25 juillet 2008 a 18H06
Etoiledelanuit (Visiteur)

Les surinfections se traitent bien avec des antibios et ce taux de mortalité avancé est contestable. Sur quels types de sujet se base-t-on pour établir ce chiffre ? Les enfants sont-iuls dénutris DONC immunodéprimés ? C’est donc vous qui mélangez tout et manquez cruellement de précision mais soit passons.

Une fois encore si vous voulez caricaturez sur les anecdotes libres à vous c’est votre responsabilité pas la mienne. Je suis favorable au développement d’une science responsable qui ne piétine pas à coup d’expérience le principe de précaution parce que la campagne de vaccination antiHPV est une gigantesque expérimentation humaine où les cobayes ignorent qu’ils jouent ce triste rôle. Il y a des FAITS : les effets secondaires de ces vaccins par DIZAINES DE MILLIERS aux 4 coins du monde, l’absence évidente de consensus au sein de la communauté médicale mondiale et il y a aussi des anecdotes personnelles qui vous confirment dans l’analyse que vous avez patiemment attendu de pouvoir faire sur base de données factuelles.

Cordialement

1 vote
par Gasty (IP:xxx.xx4.4.187) le 25 juillet 2008 a 18H15
Gasty (Visiteur)

Merci Gilbert.

2 votes
par Gilbert Spagnolo dit P@py (IP:xxx.xx8.210.8) le 26 juillet 2008 a 00H24
Gilbert Spagnolo dit P@py, 7 articles (Rédacteur)

Salut Gasty,,

Faut quand même pas oublier que le lycopènee de la pastèque, plus ses autres qualité décrites par nos deux rédacteurs d’AV... sont bien utiles pour l’entretien et le bon rendement de la « tuyauterie » qui alimente notre service 3 pièces !!!!!

@+ P@py

2 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 25 juillet 2008 a 23H43
Néwick (Visiteur)

"Les surinfections se traitent bien avec des antibios et ce taux de mortalité avancé est contestable"

Non, malheureusement les antibio ne permettent pas de tout traiter ! Et ce taux de mortalité je ne l’ai pas inventé, vu que c’est une maladie à déclaration obligatoire et qu’elle est suivie de près par l’OMS. Vous avez d’autres études qui contestent ces chiffres ?

"si vous voulez caricaturez sur les anecdotes"

Non je veux faire de la médecine, pas une collection de "on-dit-que/j’ai entendu que" comme vous le faites. Vous vous répétez et vous me faites répéter : c’en est plus que lassant.

3 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.33.62) le 26 juillet 2008 a 15H25
Etoiledelanuit (Visiteur)

Désolée d’avoir à le redire mais l’OMS est TOUT sauf une référence. Outre ce que j’ai montré sur la fiabilité du label "officiel" à tout prix, il y a tout de même des enquêtes qui le démontrent (celle de Deveaud et Lemmenicier notam)de même que des études. Voyez ceci :

L’OMS accusée de manque de transparence et de rigueur scientifique.

Selon la prestigieuse revue "The Lancet", l’Organisation mondiale de la santé (OMS) négligerait régulièrement de préciser sur quels éléments de preuve elle s’appuie pour formuler ses recommandations, manquant ainsi de transparence.

Les Drs Andrew Oxman et Atle Fretheim du Centre norvégien de la connaissance des services de santé, et le Dr John Lavis, de l’Université McMaster (Canada) ont interviewé des responsables de l’OMS et analysé les différentes recommandations.

"Il est difficile de juger de la confiance qu’on peut avoir dans les recommandations de l’OMS si on ne sait pas comment elles ont été élaborées", fait valoir Andrew Oxman.

Le Dr Tikki Pang, directeur de la recherche de l’OMS reconnait le mérite de cette critique. Le temps qui presse et le manque d’information et d’argent peuvent parfois compromettre le travail de l’OMS, a-t-il admis. "Nous savons que notre crédibilité est en jeu", dit-il.

Des responsables de l’OMS ont aussi reconnu que, dans bien des cas, la preuve censée être à l’origine d’une recommandation n’existait pas.

Source : The Lancet, May 8

Mais comme ce type de sistuation est bien plus structurelle que conjoncturelle hélas, voici d’autres éléments qui prouvent le peu de cas que l’OMS fait de la "santé" publique....

L’étude Hernan, celle de JB CLaessen, celle sur le lien entre leucémie et vaccin HB toutes niées sur bases de rien de solide. Le scandale de Simpsonwood et la soutien complice et odieux de gens de cette institution (dont le Dr John Clements).

Mais l’OMS c’est aussi le soutien à des actions crapuleuses lors desquelles les mères africaines sont violentées pour que leurs enfants puissent être vaccinés de force plusieurs fois par jour contre la polio quelques soient la conséquence sur leur santé ! Voyez ici ce que deux médecins français ont pu constater sur place au Congo :

http://www.sunsimiao.org/spip.php?a...

L’OMS c’est aussi une politique humanitaire schizophrène avec la primauté de poisons immunodéprimants (les vaccins) sur le développement massif et rapide d’infrastructures d’eau saine et de distribution d’alimentation en suffisance POUR TOUS.

Mais l’OMS c’est surtout la reine incontestable de l’incohérence. La preuve c’est que, cette agence qui est consciente de la contre-indication des vaccins à virus vivants chez des sujets immunodéprimés (même les labos le reconnaissent dans leurs notices)c’est à dire que ce vaccin est contre-indiqué chez la quasi totalité des enfants vaccinés car dénutris donc immunodéprimés (la dénutrition est une cause majeure d’immunodépression, immunodépression fort renforcée par ce type de vaccins)a quand même décidé en souverainne illégitime de la santé (mais bien de la maladie !!)d’élargir ces contre-indications. On voit mal comment on peut élargir ces contre-indications qui restent pourtant inchangées pour les fabricants. Ces derniers peuvent faire un gros smac à leur sainte amie, la sinistre OMS ! Et sainte Oms de feindre d’embrasser les objectifs de la santé publique. Juste un baiser de Juda, ne soyons pas dupes. L’OMS est aussi l’alliée de l’industrie des OGM en déclarant qu’il n’y a "pas de dangers", l’alliée des firmes polluantes et des firmes de GSM en déclarant qu’avec les ondes "il n’y a pas de problèmes" avec des seuils si hauts que de plus en plus de pays se sentent obligés par leur opinion publique de diminuer fortemment ces seuils ! L’OMS et les labos c’est une très très grande histoire d’amour. Ce sont les faits et chaque jour le démontre. Si vous avez envie de dire que ce sont des anecdotes, vous en assumez la responsabilité, c’est tout mais si c’est votre idéal d’une médecine "responsable" pour moi ce n’est que faire du serment d’hipocrate un serment de gros hypocrite.....

Les vaccins contre la rougeole tuent à la pelle mais évidemment ces enfants ne meurent pas toujours de la rougeole. Quelques semaines ou mois après ce choc vaccinal débile et absurde, ils décèdent d’une infection opportuniste (rappelons aussi que nombre d’enfants vaccinés à l’aveuglette sans dépistage préalable sont séropositifs or le VIH est une contre-indication formelle à la vaccination par vaccins à virus vivants...)et leur décès ne sera alors pas répertoriés dans les décès par rougeole. Certes. Mais que les gens ne soient alors plus dupes, qu’ils ne gobent pas tout cru que "grâce à ses vaccins, l’OMS peut revendiquer une forte baisse de mortalité par rougeole". C’est juste un réétiquettage des décès rien de plus et c’est affligeant, à pleurer vraiment ! Il faut se réveiller.... quoi de mieux pour cela que l’excellente analyse de Bernard Guennebaud sur son blog de qualité :

http://64.233.183.104/search?q=cache:QcsbOtBhFVcJ:questionvaccins.canalblog.com/archives/le_vaccin_ror/index.html+canalblog+OMS+2010+%C3%A9limination+rougeole&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=be

Il faut regarder notamment à la rubrique "Rougeole : Mortalité réduite de 91% en Afrique ! Trop beau pour être vrai ?" (11 décembre 2007)....

Et pour votre gouverne sachez que je n’ai jamais dit que les antibiotiques étaient une panacée et guérissaient tout d’ailleurs ils ont aussi une certaine toxicité et les résistances augmentent précisément parce qu’un grand nombre de médecins ignares avaient pris pour habitude de donner cela même en cas d’affection virale banale !! Mais il faut dire que les enfants de plus en plus polyvaccinés dès le plus jeune âge, à un moment où leur système immunitaire est encore pleinement immature tombent de plus en plus facilement malades d’où prescriptions récurrentes d’antibio chez ces pauvres mômes. Les vaccins c’est encore une fois plus de mal que de bien : dommages directs et indirects, une vraie hécatombe !

Si vous êtes lassé d’avoir à débattre de façon contradictoire ne vous en prenez qu’à vous mêmes mais de grâce ne choisissez pas la facilité de dire que je n’avancerais que des anecdotes car c’est tout simplement inexact. Ce n’est pas parce qu’on donne AUSSI des anecdotes que l’on juge importantes que l’on ne fournit rien d’autre comme éléments de fond et c’est très clairement ce que je pense avoir fait. Désolée pour vous et ceux qui pourraient de pas en avoir eu l’impression. Cordialement

3 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 26 juillet 2008 a 23H19
Néwick (Visiteur)

"la quasi totalité des enfants vaccinés car dénutris donc immunodéprimés" euh... elle est où la logique ? vacciné->dénutri ??? Des preuves ? Une étude ?

Puisque vous n’avancez pas que des anecdotes mais aussi des liens, regardons-les :

1er lien : article fait par 2 médecins qui relatent leur séjours au Congo. Il y a un bon témoignage sur le comportement des "vaccinateurs" locaux, qui est inadmissible. Mais aucune étude scientifique concernant l’efficacité des vaccins. -> HS

2e lien : article dénonçant à tort l’OMS, puisque celle-ci prend elle-même le soin de signaler les défauts de ses résultats. En effet, l’auteur les a trouvé... dans les publications de l’OMS. D’autre part, il ne sait vraiment pas de quoi il parle concernant le modèle d’estimation, il le dit et argumente quand même dessus. Trop fort. Enfin, toujours pas de preuve de l’inefficacité d’un vaccin.

3 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 26 juillet 2008 a 23H36
Néwick (Visiteur)

Concernant l’article du Lancet, si vous l’aviez lu, vous auriez vu que c’est autrement plus complexe que cela. Oxman met en évidence les défauts d’une telle organisation, qui émet trop souvent des recommandations sans apporter les preuves. Cependant cela ne veut pas dire que ces preuves n’existent pas ! Il dénonce également l’opacité du fonctionnement de certains services, mais reconnait des avancées dans d’autres !

Enfin, cet article se base sur les données 2003 avant que les "guidelines" publiée en 2004 ne soient parues... et depuis, ça a encore changé.

Bref, avant de citer, lisez !

2 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.191.114) le 27 juillet 2008 a 01H10
Etoiledelanuit (Visiteur)

Je trouve votre position des plus incohérentes !! Vous prétendez que les éléments avancés ne font avancer le débat, je prétends le contraire parce que ça en dit long sur le caractère peu fiable de l’OMS. Vous critiquez Bernard Guennebaud mais prouvez moi donc que vous vous y connaissez plus que ce mathématicien expérimenté ?

Les études qui prouvent de façon accablante l’inefficacité des vaccins existent à la pelle mais ce n’est tout de même pas à moi de passer des heures à vous les recopier. Je vous le redis, si vous voulez les trouvez, procurez-vous donc le bouquin de Georget présent dans nombre de bibliothèques de médecine ou encore celui de Neil Z Miller "Vaccinations, are they really sure and effective ?" Vous les trouverez à la pelle ces études qui démontent votre mythe vaccinal à la vitesse grand V. Mais la vérité c’est surtout que vous ne voulez surement pas vous réveiller de votre doux rêve sur l’efficacité vaccinale et leur soit disant rapport bénéfices/risques si favorable....

Vous n’avancez aucune preuve tangible d’une efficacité universelle des vaccins et encore moins du fait qu’ils feraient plus de bien que de tort. Aucune preuve de leur sécurité. Il faut se rendre à l’évidence. Vous voulez le statu quo d’une médecine à bout de souffle qui mécontente de plus en plus de gens , moi je prône le changement....

Quant à votre mauvaise foi crasse concernant le fait que l’OMS ne se donnerait pas la peine d’argumenter ses recommandations (pour ne pas dire ses ukases) ou à tout le moins aurait difficile à le faire ce qui dans un cas comme dans l’autre est soit une faute grave soit une erreur, c’est ça qui est vraiment trop fort car tout simplement trop incohérent : quand il s’agit de protéger à tout prix les produits pharmaceutiques de ses amis industriels, sainte OMS est capable de soutenir différentes études toutes partisanes et bourrées de conflits d’intérêt, elle est aussi alors capable de museler et réprimander les chercheurs intègres qui trouvent des éléments de preuve comme quoi les vaccins sont fort néfastes mais quand il s’agit de "sa vérité" (la vérité toute personnelle de sainte OMS), cette agence hautaine et inconséquente estime que la preuve existe dès qu’elle dit "amen, courez vous faire vaccinez !" De qui se moque-t-on à la fin ? La formule "absences de preuve ne veut pas dire preuve de l’absence" est exacte mais si ces preuves existent et que sainte OMS a tellement de mal à les trouver alors cessons de dire que ce serait si évident et prouvé que les vaccins sont salutaires et efficaces. On ne peut pas dire tout et son contraire indéfiniment !! Et devant ces "preuves qui manquent" rendons-nous compte alors que toute obligation vaccinale est une insulte au droits du citoyens (à son intégrité physique notamment) et que les éléments sur les risques sont loin d’être à mettre sur le côté. Les vaccins sont une pratique périmée que l’on veut encore faire durer un maximum. Au fil des ans, les gens et les jeunes parents se posent heureusement de plus en plus de questions et ce sont ces millions de gens en train de s’informer de plus en plus qui auront in fine le dernier mot et pas sainte OMS ou les fabricants. Même si ça prendra du temps, les vaccins seront jettés au feu parce qu’ils ne mènent qu’à une affligeante impasse au plan sanitaire. Les gens se rendent compte que ça fait des années qu’on les entube et la colère monte, croyez-moi je le constate depuis des mois et des mois. A chacun de juger par lui-même et de voir s’il accepte surtout de se soumettre à une tyrannie scientiste au péril de sa vie et de celle de ses enfants !!!!!!!!!!!!!!!! Bonne nuit.

3 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 27 juillet 2008 a 18H18
Néwick (Visiteur)

"Vous critiquez Bernard Guennebaud" oui oui : il critique un modèle qu’il ne connait même pas et il ne s’est pas renseigné dessus. Il a beau être expérimenté, ça ne le dispense pas de se renseigner ! Je le connais ce modèle, il est très simple et se base sur la probabilité de tomber malade lorsqu’on est en contact avec le pathogène, la probabilité d’en guérir et la probabilité d’en mourir... après ce n’est qu’une question d’équations différentielles à modéliser !

"Les études qui prouvent de façon accablante l’inefficacité des vaccins existent à la pelle" Mais alors, pourquoi je ne les trouve ni sur ScienceDirect, ni sur le site du Lancet, ni dans le New England Journal of Medecine, si elles sont si nombreuses ? Il faut que je lise le Figaro ?

"mais ce n’est tout de même pas à moi de passer des heures à vous les recopier" Je vous ai mis en lien et cité de nombreux articles, faites de même !

1 vote
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.153.247) le 28 juillet 2008 a 01H17
Etoiledelanuit (Visiteur)

Vous savez pourquoi on est en train de s’enliser dans un véritable dialogue de sourds depuis un max de temps ? Parce que tout simplement, on a l’inquiétante impression que c’est le BMJ ou le Lancet qui pense pour vous et que, comme un docile petit mouton vous vous n’auriez plus qu’à dire "amen" Vous n’avez du reste tendance à considérer comme "scientifiques" que les seules références qui sont favorables aux vaccins. Comme c’est étrange.....

Pour le modèle dont vous parlez, vous n’avez pas expliqué EN QUOI B. Guennebaud se tromperait ! Si vous y compreniez qqch vous sauriez ne pas critiquer pour critiquer mais dire, comme moi je le fais à chaque fois expliquer (avec votre jugeotte propre, votre bon sens et votre esprit critique si vous en avez) en quoi vous n’êtes pas d’accord. Mais il est vrai que comme le lancer, le british medical journal etc n’allongent pas pour vous la conversation et ne vous fournissent pas à eux -seuls de quoi remplir vos maigres posts, vous semblez quelque peu largué.....

Bien à vous

2 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 28 juillet 2008 a 12H59
Néwick (Visiteur)

Contrairement à vous, je ne suis pas partisan des posts à rallonge... c’est illisible.

B Guennebeau se trompe en effet en disant que l’OMS part de ce qu’elle veut démontrer. L’OMS, grâce au modèle, déduis de l’estimation de la couverture vaccinale le nombre de morts du à la rougeole. On passe d’une estimation à une autre, rien de plus.

D’autre part, sachez que le Lancet et le NEJM (et non BMJ !), ainsi que les autres journaux scientifiques, acceptent de publier toute étude scientifique solide, qu’elle soit favorable ou non au vaccin. La preuve : Wakefield, Odent, l’étude sur Guillain-Barré, et bien d’autres y ont été publiés !

Je ne garde pas les seules références favorables aux vaccins, je prends les références les plus valables, les plus sûres, càd, en médecine, le NEJM, le Lancet, le JAMA, et bien d’autres journaux référencés par ScienceDirect pour ne citer que lui. Pour la communauté scientifique, même pour le chercheur le plus rebelle, ça reste LE moyen de renseignement. Si on fait de la science, on s’appuie sur ce genre de littérature !

2 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.35.182) le 28 juillet 2008 a 14H32
Etoiledelanuit (Visiteur)

Rebonjour,

Pourtant les dites revues ne nient même pas qu’il y a un tout gros problème de conflit d’intérêts et cela se trouve d’ailleurs confirmé pour différentes études qui ont été publiées puis villipendées comme celle de Wakefield dont un des juges dans une affaire d’autisme où Wakefield était expert avait un frère président d’une de ces revues....

Ce n’est pas en contournant les problèmes de conflits d’intérêt comme vous le faites que vous contribuerez le moins du monde à la crédibilité du discours médico-scientifique vous savez, bien au contraire ! Tant que ces problèmes ne seront pas résolus, ne vous abreuver qu’à ces seules sources de "savoir" biaisera fatalement votre opinion !!! Voilà pourquoi sans le bon sens pas de bonne science ou comme l’a dit jadis Rabelais aver beaucoup de lucidité "science sans conscience n’est que ruine de l’âme" !

Et vous êtes aussi, je le souligne une fois encore d’une incohérence hallucinante parce que, quand il s’agit de déductions logiques et limpides à savoir que tant que le problème des conflits d’intérêt n’est pas résolus, cela biaise fortemment l’accessibilité aux très nombreuses études qui osent incriminer les vaccins, vous ne les faites pas mais quand il s’agit de déductions scabreuses et vascillantes comme celle consistant à dire que l’OMS déduit le nombre de morts du taux de vaccination, alors là vous êtes là pour donner dans le panneau.

Vous ne pouvez pas scientifiquement parlant reconnaître comme valide ce type de déduction alors que ces vaccins ont un fort taux d’échec et que, ce vaccin étant qui plus est-contre-indiqué chez les sujets immunodéprimés (= le cas de quasiment tous les enfants dénutris), il va engendrer des problèmes et des décès qui ne seront pas "soustraits" de ce soit disant si positif bilan. C’est quand même un peu fort alors que jamais la sécurité et l’efficacité des vaccins n’ont été prouvées que l’OMS déduise d’un taux de vaccination le taux de décès qui seront évités ! Ca vous savez c’est de la logique de base : si on déduit d’une prémisse fausse ou douteuse, bonjour la validité de la réponse ! Même en fac de droit on enseigne ce type de logique fondamentale, pas besoin d’être en médecine pour voir cela.

Bien à vous

ps : Comme je l’espère Mr Guennebaud à qui j’ai soumis vos critiques viendra peut-être vous répondre lui-même.

2 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 29 juillet 2008 a 11H25
Néwick (Visiteur)

Vous m’accuser de partir de prémisses fausses, à savoir que le vaccin contre la rougeole réduit le taux de mortalité. Tapez donc "measles vaccine efficacy", dans google ou sciencedirect, et vous verrez que c’est effectivement le cas, même sur une population dénutrie (avec une efficacité cependant moindre, c’est logique).

Vous affirmez "ces vaccins ont un fort taux d’échec", sans preuve là encore.

Vous mettez en avant le conflit d’intérêt pour discréditer n’importe quelle étude scientifique qui ne va pas dans votre sens ! C’est mépriser quand même une grande partie des médecins et scientifiques qui font leur boulot avec conscience !

Je pense que notre dialogue de sourd qui dure depuis quelques temps est largement du au fait que vous n’avez JAMAIS pris en compte les remarques et les recherches dans la littérature que j’ai faites et que vous ne m’avez JAMAIS apporté les preuves que je vous demande depuis le début.

3 votes
par BernardGuennebaud (IP:xxx.xx7.147.197) le 29 juillet 2008 a 15H04
BernardGuennebaud (Visiteur)

Rougeole : Mortalité réduite de 91% en Afrique ! Trop beau pour être vrai ?

Ce que j’ai écrit dans cet article ne demande nullement de connaître le modèle en question puisque mes réserves se bornaient à faire remarquer que les décés supposés évités par la vaccination étaient calculés à partir d’une modélisation et non pas à partir d’un dénombrement sur le terrain. C’était un distinguo important à faire car l’annonce très médiatique faite par l’OMS en page d’accueil ne le précisait pas et beéaucoup de médias l’avait reprise. Qu’on le veuille ou non la modélisation suppose de faire beaucoup d’hypothèses alors qu’une simple comparaison entre les nombres de cas enregistrés sur 2 périodes ne demande pas d’hypothèse sauf à admettre que la réduction constaté doit être attribuée à la vaccination et non à une autre cause comme cela peut aussi se produire dans certaines situations. Un modèle, aussi soigneux qu’il puisse être, peut fort bien passer à côté du problème et c’est pourquoi j’incitais à la prudence.Voici plusieurs remarques à ce sujet :

1- Les exemples passés : en 1958 l’OMS avait lancé le programme d’éradication de la variole en s’appuyant sur une modélisation qui conduisait à affirmer que pour faire disparaître la maladie il suffisait de vacciner 80% de la population. Il a été démontré par les faits que cela n’a pas fonctionné et que même avec des couvertures dépassant les 90% c’était encore l’échec. En fait il fallut changer de stratégie en s’orientant vers l’isolement. (Voir sur mon blog http://questionvaccins.canalblog.com catégorie variole, l’éradication de la variole)

De même, en 1988 l’OMS avait lancé le programme d’éradication de la polio en disant qu’il aboutirait à la disparition des 3 virus polio en 2000 et à la proclamation officielle de l’éradication de la polio en 2003, ce qui permettrait d’interrompre la vaccination contre cette maladie. On est très loin du compte aujourd’hui et rien ne permet d’affirmer que la polio sera éradiquée d’ici 10 ans par exemple. Il est possible que la solution passe par le traitement des eaux usées surtout celles souillées par des excréments humains (voir mon blog catégorie polio).

2- Sur les valeurs des paramètres :

Ces modèles font obligatoirement appel à des paramètres auxquels il faut attribuer des valeurs et c’est un très gros problème. Comme vous le dites, il faut connaître la probabilité de tomber malade lorsqu’on est en contact avec le pathogène, la probabilité d’en guérir et la probabilité d’en mourir... Il faut aussi connaître la capacité du vaccin à empêcher le décès, ce qui conduit à admettre, comme je l’avais écrit, ce qu’il faudrait démontrer. Tout un programme, d’autant plus qu’il n’y a aucune raison pour que ces probabilités soient uniformes dans les populations, mais au contraire toutes les raisons pour qu’elle ne le soient pas, ce qui contraint à créer des strates, c’est à dire un découpage où ces paramètres auront des valeurs à peu près uniformes sur chaque partie du découpage, et ce n’est pas simple à faire sur le terrain, surtout pour un continent entier comme l’Afrique ! C’est une vraie gageure il ne faut pas se le dissimuler.

Par analogie ou pourrait prendre le problème de nos instituts de sondage quand ils doivent donner le résultat d’une élection à 20h au moment où ferment les derniers bureaux de vote. Il faut un échantillon à la fois représentatif et suffisamment grand. Pour qu’il soit représentatif il faut mixer dans les bonnes proportions les zones rurales, les villes moyennes et les grandes villes. Il faut aussi mixer selon les âges et les catégories socio-professionnelles, voire les sexes et j’en passe. Tout cela demande un ajustement régulièrement réactualisé. Il ne doit pas être simple de stratifier ainsi l’Afrique entière même par rapport au seul problème de la rougeole et de sa vaccination.

Je peux illustrer avec le modèle de l’expertise collective Inserm pour estimer le nombre de cas évités par le BCG qui est un problème tout à fait analogue. Ils ont oublié de stratifier au moins en séparant les enfants à faible risque des enfants à risque élevé de tuberculose, ce qui était le minimum. Ils ont modélisé avec une valeur moyenne supposée appliquée à tous, ce qui est d’un simplisme affligeant et entraîne très certainement une erreur importante. J’ai écrit un article sur le sujet “Cas évités par le BCG : un calcul très simpliste” sur mon blog vaccinbcg.canalblog.com catégorie Expertise où on peut voir comment nos meilleurs épidémiologistes font usage de la règle de 3 : c’est le célèbre problème de l’école primaire "3 choux coûtent tant, combien coûtent 10 choux ? " Mais ce célèbre problème suppose que tous les choux soient au même prix, petit détail qui change tout quand on veut appliquer cette règle de calcul à une situation très contrastée comme l’est la tuberculose en France.

Nos meilleurs experts de l’Inserm et de l’InVS ont été incapables de modéliser sérieusement en France pour la tuberculose et le BCG et il faudrait croire sans formuler la moindre restriction ni même de s’interroger que l’OMS y serait parvenu pour l’Afrique, la rougeole et sa vaccination !!! Il faut admettre qu’il y a de quoi s’étonner, non ?

Quand je vois que l’on pourrait croire que c’est simple, je suis très inquiet ! J’ai assisté à l’audition BCG, le 13 novembre 2006, à l’exposé du calcul des cas évités par le BCG. Il était présenté par notre meilleur expert sur le sujet mais c’est avec beaucoup de candeur et de naïveté qu’il exposa son gentil petit calcul que nos plus grands professeurs de santé publique acceptaient les yeux fermés sans se poser la moindre question alors qu’il aurait dû sauter immédiatement aux yeux de tous qu’il n’était pas vraisemblable de régler aussi facilement un problème aussi complexe. Ce calcul simplet était promu au rang d’une « très belle modélisation mathématique ». On pourrait sourire...C’était simple parce qu’ils n’avaient aucune conscience de la difficulté du problème. C’est pourquoi il est permis de douter que l’OMS y soit vraiment parvenu pour l’Afrique toute entière avec la rougeole et sa vaccination.

3- Sur les modèles mathématiques eux-mêmes

Il y a la modélisation elle-même, indépendamment des valeurs attribuées aux différents paramètres. Comme vous y allez quand vous dites, : “Après, ce n’est qu’une question d’équations différentielles à modéliser !” Y-a qu’à, et c’est bien ce qui m’inquiète !!! Là aussi on peut se poser beaucoup de questions, et d’abord par le fait de le faire avec des équations différentielles. J’ai justement travaillé cette question. Par des systèmes d’équations différentielles on traite la modélisation comme s’il s’agissait d’un phénomène continu alors que les contaminations, les durées d’incubation, les vaccinations, les durées pour qu’elles deviennent efficaces, voire la durée de cette efficacité, introduisent des discontinuités fondamentales et inhérentes à la nature du problème à traiter. Noyer tout cela par des modèles continus introduit un décalage dont les conséquences peuvent être très importantes. De plus, comme il est impossible de résoudre mathématiquement les systèmes différentielles en question on les traite par des méthodes numériques, ce qui revient à les remplacer pas des systèmes de suites numériques. C’est pourquoi j’avais étudié des modélisations par des systèmes de suites numériques dont le premier avantage est de permettre de tenir compte des discontinuités, le second étant que la programmation et la résolution sont beaucoup plus simples qu’avec les systèmes différentiels.

De plus, la réalisation de ces modèles demande de formuler des hypothèses qui ne sont pas toujours réalisées ou qu’imparfaitement réalisées. La réalisation d’un modèle mathématique est très intéressante mais surtout par ce qu’elle contraint à se poser des questions qu’on ne se poserait pas autrement, à mettre le doigt sur des aspects ignorés sur la propagation de la maladie. Toute cette démarche peut être très utile mais de là à s’en servir pour annoncer ceci ou cela il y a un pas qu’il est sans doute encore très prématuré de franchir.

1 vote
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.166.22) le 29 juillet 2008 a 15H20
Etoiledelanuit (Visiteur)

Bonjour,

Merci Bernard, excellente analyse ! Ce que certains croient si "simple" en s’étourdissant du label" scientifique" finissent par oublier l’essentiel : que la science doit avant tout se baser sur des FAITS et non pas des spéculations simplistes !

Cordialement

0 vote
par MJO (IP:xxx.xx9.74.131) le 29 juillet 2008 a 20H13
MJO (Visiteur)

Si vous voulez du concret, je peux apporter mon témoignage mais comme il ne va pas dans le sens que vous souhaitez... j’ai passé une hépatite B en 1978 avec 1/3 du personnel du service dans lequel je travaillais à l’époque, c’était une maladie professionelle assez courante et qui laissait souvent des séquelles. Tous les collègues qui ne l’avaient pas passée se sont portés volontaires pour les essais de vaccin contre cette hépatite et aucun d’entre eux n’a rencontré de problèmes particuliers de santé jusqu’à ce jour, cela fait bientôt 30 ans... et il n’y a plus eu de cas depuis... c’est évident, si vous avez des problèmes de santé suite à un vaccin, vous ne voulez que démontrer leur aspect néfaste cependant d’autres personnes se réjouissent de leur existence... Une véritable information se veut objective sinon ce n’est que désinformation...

1 vote
par Prométhée (IP:xxx.xx6.73.117) le 29 juillet 2008 a 23H51
Prométhée (Visiteur)

Je dois vous avouer pour vous lire que je me délecte des conflits d’interets. "Etoiledenuit", faut-il y voir un rapport avec les tenebres ? Vous citez des articles d’homeopathe suisse digne du temple solaire. Vous melangez allègrement science et confusion pour installer un profond malaise. Inconsciemment je percevais le sectarisme de vos propos. Car personnne ne prétendra que tout fonctionne a merveille dans ce monde. Mais refuser en bloc un progres comme la vaccination sous le pretexte introducteur du gardasil (qui merite a juste titre des interrogations) ...

Alors tout ce verbiage millenariste, est-il le fait des témoins de jehotruc ou de l’eglise à Tom Gun ?

p.s : J’aime bien l’idée du complot mondial tenu par des incapables a la solde de "Big Pharma" c’est X-files en plus contemporain. Sans compter que dans la réalité les labos sont pas toujours clean ... j’adore

3 votes
(IP:xxx.xx2.130.52) le 30 juillet 2008 a 00H59
 (Visiteur)

Une véritable information se veut objective sinon ce n’est que désinformation

ALLEZ DONC VOUS "DELECTER" ALORS DES DESASTRES COMME CELUI-CI (j’espère que vous piger l’anglais...) :

http://www.kkrasnowwaterman.com/blo...

Des dizaines de témoignages dramatiques qui en disent long sur les dessous de cette vaccination anti-HPV parce que, je le rappelle, c’était le sujet de cet article que vous avez zappé sans doute par manque d’argument pour tenter de discréditer la personne l’étiquettant de "membre de secte" etc, une stratégie éculée dans laquelle fort heureusement de moins en moins de gens tombent ! On peut être opposé au principe de la vaccination parce qu’il y a bien des contradictions évidentes avec la diversité biologique qui elle ne fait plus aucun doute. On ne fait pas pour autant partie d’une secte. Prétendre cela c’est vraiment être au ras des pâquerettes. Allez donc expliquer aux millions de victimes de vaccins (parce qu’en plus de 200 ans de vaccinomanie il y en a eu DES MILLIONS de victimes ..)que cela aurait servi aux "progrès" de la médecine..... Il faut arrêter les bêtises. Si vous voulez continuer à vous enfouir la tête dans le sable, ok très bien. Ce seront juste vos enfants qui auront un peu plus de chance que vous de "percuter" suite aux cancers, maladies auto-immunes, allergies, maladies neurodégénératives etc qui se seront encore un peu plus envolés...

Ah, il n’y aura pas à dire, elle sera "belle" alors la qualité de vie des gens malades à en crever qu’on saura éventuellement tirer jusque 150 ans. Bravo "progrès". on en a décidément vraiment pas la même notion.

4 votes
(IP:xxx.xx5.137.142) le 30 juillet 2008 a 12H38
 (Visiteur)

Une simple question à l’auteur : ne croyez-vous pas que le marché des placebos est déjà largement ouvert ? Il suffit pour s’en convaincre d’analyser le discours de tous les vendeurs de (j’allais dire de soupe),yaourts au bifidus, "petite" bouteille d’eau contenant du magnésium etc...etc...Tous ces discours s’appuient sur un message sanitaire manipulateur totalement comique mais ça semblerait marcher pour les ventes !

1 vote
par clostra (IP:xxx.xx1.6.1) le 30 juillet 2008 a 13H27
clostra (Visiteur)

Pas si simple justement ! Ici sont nommés des principes actifs...une eau riche en magnésium peut à double titre résoudre "une constipation" sans prendre ces "cours plus vite que ton ombre" plutôt dangereux...

Dans ces cas précis et dans tous les autres d’ailleurs : chacun peut apporter sa pierre à l’édifice en témoignant : les études liées à l’apport des "patients" eux-mêmes devraient avoir un poids "scientifique" et participer de la "culture de santé" confisquée au profit de quelques uns.

Pour le reste, je vous laisse seul juge de la malice de certains de mes propos...

9 votes
(IP:xxx.xx9.127.66) le 31 juillet 2008 a 09H42
 (Visiteur)

D’abord merci pour cet article très rigoureux Puis une question dans ces études : y-at-il un lien en post natal entre certains états psychotiques et des maladies virales comme Rpstein-barr Ces maladies sont souvent fréquentes chez les ados souvent et s’accompagnant souvent de grandes fatigues qui persistent quelques mois ?

7 votes
par Cyril Malka (IP:xxx.xx5.163.68) le 31 juillet 2008 a 11H37
Cyril Malka (Visiteur)

Merci de votre commentaire.

Il y a des cas d’adolescents ayant eu des micro-épisode psychotiques lors d’une infection aigüe d’Epstein-Barr.

Par contre et à l’heure actuelle, une augmentation d’anticorps d’infections avec, entre-autres, le virus d’Epstein-Barr n’a pas été trouvé chez les personnes souffrantes de Schizophrénie.

6 votes
par Deneb (IP:xxx.xx6.180.73) le 31 juillet 2008 a 10H41
Deneb (Visiteur)

Le plus drôle c’est que cela redonne quelque crédibilité aux horoscopes. En effet, si la saison de la naissance peut prédisposer aux certains pathologies, établir une carte de caractères suivant la saison de naissance n’est peut-être pas si loufoque que cela. Je ne tiens nullement à défendre l’indéfendable astrologie, mais la médecine pourrait établir une base de données des pathologies les plus probables suivant la date de naissance, recoupée avec les données épidémiologiques..., et s’en servir comme outil de diagnostique.

2 votes
par Néwick (IP:xxx.xx3.42.90) le 31 juillet 2008 a 12H13
Néwick (Visiteur)

Merci Bernard Guennebaud de votre réponse. Cependant, l’OMS a, malgré ce que vous dites, bien une idée de l’efficacité du vaccin (95% dans le cas de la rougeole), et le modèle prend en compte le temps d’incubation... Le but du calcul est d’obtenir une estimation de la mortalité à partir de la couverture vaccinale estimée, et l’OMS n’a jamais dit le contraire. Et on ne se mort pas la queue en faisant ça. (départ : 95% d’efficacité/couverture vaccinale xx%, arrivée : Y morts évités). Rien d’illogique.

Le cas de la tuberculose n’est pas tout à fait le même. Elle est parfois très difficile à documenter (beaucoup de cas sont déduis de l’efficacité du traitement par exemple, d’autres ne sont jamais diagnostiqués), le temps d’incubation peut être de plusieurs années... et on peut l’avoir sans le savoir. Bref, ce n’est pas du tout le même problème que la rougeole !

@EtoileDeLaNuit "que la science doit avant tout se baser sur des FAITS et non pas des spéculations simplistes !" Voilà qui est bien dit ! Maintenant, allez relire ce qui a été dit depuis le début : qui se base sur les faits, les études scientifiques ? qui se base sur des témoignages et autres spéculations simplistes ?

Quant au lien ci-dessus, ce n’est qu’une accumulation de "témoignages" dont on ne sait rien, où des personnes anonymes impliquent d’elle-même leurs symptômes au vaccin alors qu’ils n’ont aucune preuve de causalité. "Avant j’étais athlétique, depuis je suis fatiguée", mais il y a 10000 autres raisons d’être fatigué...

Sur ce, je m’en vais à l’étranger pendant 1 mois. Ciao !

2 votes
par Etoiledelanuit (IP:xxx.xx2.185.231) le 31 juillet 2008 a 12H44
Etoiledelanuit (Visiteur)

Si l’OMS se mord la queue et vous le savez. "Elle a bien une idée de l’efficacité de ce vaccin"....si ça c’est pas des approximations et des postulats anti-scientifiques, je ne sais pas ce que c’est alors !

Alors bon comme l’arroseur n’aime pas être arrosé, reposez-vous bien et bon séjour ! Pour ne pas mourir idiot toutefois, pourquoi ne pas lire le rapport des médecins du forum européen de vaccinovigilance, rapport basé sur 1000 cas dans différentes pays européens avec des constats qui ne trompent pas :
- les effets secondaires des vaccins ne sont si rares que ça
- les médecins sont généralement dans le déni et ne les recensent pas etc etc etc

Informez-vous mieux :

http://www.freewebs.com/dangervacci...

Cordialement

1 vote
par BernardGuennebaud (IP:xxx.xx1.27.10) le 31 juillet 2008 a 14H56
BernardGuennebaud (Visiteur)

Justement, l’un des principaux problèmes est de choisir « la » bonne efficacité du vaccin or il est probable qu’elle n’existe pas en ce sens qu’elle prend sans doute des valeurs assez différentes selon les populations et certaines conditions comme la fréquence et l’importance des contaminations ou la chaleur par exemple. Le vaccin est très sensible à la chaleur et il avait justement été constaté une moindre efficacité sous les tropiques par rapport aux régions tempérées. C’est pourquoi il n’est pas raisonnable d’appliquer à une autre région du monde ce qui a pu être constaté ailleurs. Il n’est sans doute même pas possible de lui attribuer la même efficacité à toutes les populations africaines, du nord et du sud, de l’est, de l’ouest et du centre, du désert et de la forêt.

L’OMS avait publié un communiqué de presse le 29/11/07 pour faire cette annonce de 91% de diminution de la mortalité par la rougeole en Afrique. Les journalistes et le public pouvaient être trompés en pensant qu’il s’agissait d’une comparaison de cas enregistrés. Pour apprendre que cela n’avait pas été fait ainsi il fallait aller consulter le REH et ce fut la raison de mon article : faire savoir à un public d’ailleurs très limité que la diminution annoncée résultait d’hypothèses et de calculs avec un modèle mathématique et non d’une observation de cas. C’est une chose de dire que la vaccination a pu réduire considérablement la mortalité mais c’en ait une autre de la chiffrer. C’est une chose de dire que le oui va l’emporter au référendum mais c’est autre chose de dire que ce sera avec 55% des suffrages. La taille des échantillons doit alors être beaucoup plus grande. Pour passer de 55% à 2 % près à 55% à 0,2% près il faut prendre un échantillon 100 fois plus grand.

Pour l’Afrique en 2000, la fourchette d’incertitude des décès était évaluée à 290000-514000 et pour 2006 à 26000-49000 avec les valeurs « centrales » 396000 et 36000. Selon l’OMS ces larges fourchettes sont liées aux incertitudes sur la couverture vaccinale et sur le taux de létalité (taux de décès parmi les malades). Cela signifie sans doute aussi que l’échantillon était faible et on n’a aucune garantie sur sa représentativité.

Que le vaccin contre la rougeole ait eu une certaine efficacité cela ne fait aucun doute quand on constate la réduction considérable de la maladie en France par rapport aux années 70. Mais attendons la suite...Les résultats spectaculaires de la vaccination sont dus à l’addition de 2 choses : d’une part l’immunité acquise par la maladie par les adultes et les enfants après leur rougeole ; d’autre part la vaccination des enfants. Mais quand les adultes encore immunisés par la maladie ne seront plus là et auront été remplacés par des adultes n’ayant connu de la rougeole que sa vaccination la population deviendra très vulnérable car il sera impossible d’immuniser par la seule vaccination la totalité de la population de zéro à 100 ans. De très graves épidémies pourront alors se produire, touchant principalement les adultes pour lesquels la maladie est plus grave. Cela commence à se produire comme à Reims en 2008 où un médecin de 46 ans a fait la rougeole (voir mon article http://questionvaccins.canalblog.co...)

Il est de plus en plus vraisemblable que la rougeole qui immunise à vie est une légende. Cette immunisation avait sans doute besoin d’être entretenue et elle l’était par la circulation du virus chez les enfants qui recontaminaient les adultes. La rougeole avait parfois des complications graves, on ne peut le nier, mais indépendamment de ses effets secondaires la vaccination pourrait avoir à terme des conséquences redoutables avec la rougeole elle-même. Avec la vaccination on s’est engagé dans une voie dont personne de connait l’issu. C’est si vrai que nos experts ne veulent pas que nous tentions l’aventure avec la varicelle dont l’épidémiologie est très proche de celle de la rougeole et c’est pourquoi ils ne recommandent pas cette vaccination.

Enfin, il ne s’agissait pas, bien entendu, de comparer la tuberculose et la rougeole sur le plan médical mais seulement de dire que nos experts avaient eu recours à une modélisation et à des hypothèses sur cette efficacité et en ce sens les 2 problèmes sont donc proches.

2 votes
par elisa (IP:xxx.xx6.99.125) le 2 août 2008 a 03H07
elisa (Visiteur)

je suis victimes d’attaques depuis l’adolescence, je le vis a chaque fois comme une premiere fois, on ne s’y habitu jamais..

0 vote
par maxime (IP:xxx.xx2.166.167) le 28 octobre 2008 a 08H16
maxime (Visiteur)

tu as bien raison on ne s’habitu jamais je susi terrifier a chaque fois :(

Max

0 vote
par GT0world (IP:xxx.xx7.27.143) le 23 octobre 2011 a 01H03
GT0world (Visiteur)

J’aimerais ici vous apporter mon aide. Ecrivez-moi à l’adresse suivante : tekorko@yahoo.fr comme objet du message mettez : Cauchemar éveillé + votre prénom et je vous répondrais. à très bientôt

0 vote
par Anonyme (IP:xxx.xx2.101.7) le 30 octobre 2011 a 19H01
Anonyme (Visiteur)

Moi aussi ça m’es arrivé quand j’était petite plusieurs fois... je me souviens avoir entendu une voix me réveiller j’ai sursauter je me suis retourner à moitié j’était donc sur le coté et j’ai eu le relfexe de mettre ma main devant mes yeux... Pour la 1ère fois j’ai osé écarter 2 de mes doit et j’ai vu le visage d’une femme à 8 ou 10 centimètres de moi qui me regardait, elle avait du mascara noir tout autour des yeux. J’ai vu dans certaine vidéos que je n’étais pas seule à voir cette chose... Je ne me souviens pas avoir la sensation de ne plus pouvoir respiré : c’était volontaire je ne voulais plus bouger ni respirer ; J’avais l’impression que si je faisais ne serais-ce qu’un mouvement qu’il arriverai quel que chose. J’étais en sueur...

Au gens à qui cela arrive bonne chance... Moi c’est passé... HEUREUSEMENT !

5 votes
par dentistefou (IP:xxx.xx8.210.134) le 2 août 2008 a 15H59
dentistefou (Visiteur)

je precise que ce medicament n’est rien d’autre que du bleu de methylène, donc sous les grands effets d’annonces (monnaie courante en medecine/pharmacie) ce n’est qu’un vieux remede utilisé depuis longtemps comme antiseptique ... Mais mefiez vous toujours des informations délivrées comme ca, derriere se cache BIG PHARMA, étant futur pharmacien ....je sais de quoi je parle

9 votes
par E-fred (IP:xxx.xx1.17.67) le 5 août 2008 a 13H23
E-fred (Visiteur)

Merci pour cet article ;

je me suis souvent posé cette question à travers les emplois que j’occupais dans le socio-éducatif. J’ai travaillé dans différents secteurs : crêche halte garderie-animation- éducation spécialisée-séjour de rupture pour jeunes délinquants...etc, et à chaque fois je me posais cette question : "qu’est ce qui fait du lien ?".

J’ai trouvé des études sur le net : Eric Hollander, Evdokia Anagnostou et leurs collègues ont administré de l’ocytocine par voie intraveineuse et par vaporisation nasale à des adultes avec des troubles du spectre autiste.

"Ceux qui ont reçu de l’ocytocine semblaient fonctionner beaucoup mieux" dit Dr. Anagnosto.

Ceux qui ont reçu l’hormone avait une meilleure habilité à identifier les émotions et avaient réduit des comportements répétitifs caractéristiques de l’autisme. Ils ont maintenu leurs améliorations deux semaines après l’administration de l’ocytocine.

mais quand il s’agit du "contrôle " du bien être...celà fait tout de suite penser à ce qu’on pourrait en faire : http://www.psychomedia.qc.ca/pn/mod...

http://www.futura-sciences.com/news...

9 votes
par luc dussart (IP:xxx.xx4.214.185) le 5 août 2008 a 17H34
luc dussart (Visiteur)

Que des médecins généralistes cotisent pour faire paraître une publicité pour contrer le discours d’urologues intéressés par des interventions de spécialistes est révélateur des dérives actuelles de la médecine.

Voir par exemple cette publicité dans le journal Le Monde, à l’initiative de l’URML (Union Régionale des Médecins Libéraux) de la Réunion :

http://www.urml-reunion.net/ddi/LeM...

On y lit :

« L’efficacité du dépistage systématique du cancer de la prostate n’est pas à ce jour prouvée. Ce type de dépistage présente actuellement plus d’inconvénients que d’avantages pour le patient en raison de ses nombreux effets négatifs, et sans qu’un bénéfice réel en terme de nombre de décès ait été démontré, même en cas de cancer. »

Evidemment si ceci était inexact, ces médecins auraient été poursuivis. La réalité est que le cancer de la prostate est une maladie dont il n’est pas prouvé qu’il soit judicieux de faire le diagnostic. Je sais, cela semble incroyable, mais les hommes âgés gagneraient – en termes de qualité et de durée de vie - à ne pas s’en préoccuper !

Une thèse de médecine vient d’être présentée sur cette question, qui heurte le sens commun. Si ça vous intéresse : Dépistage du cancer de la prostate par dosage des psa

http://www.esculape.com/cqfd/THESE_...

Les pages 90 à 93 en particulier expliquent pourquoi il y a cette ‘mode’ du traitement de la prostate. Plus de médecine ne veut pas dire plus de durée de vie : il va falloir se faire à cette idée incongrue…

Ceci dit on peut comprends que des laboratoires soient intéressés pour vendre des médicaments pour cette maladie inventée (’disease mongering’) comme la ménopause, la calvitie les ‘dysfonctions érectiles’ et autres manques de libido chez les dames. Ça fait marcher le business, mais il n’est pas sûr que notre santé gagne à avaler cette nouvelle pilule.

A trop vouloir traiter la santé comme une marchandise, il va falloir devenir des clients exigeants, difficiles ! Attendons de voir si cette molécule dont leurs inventeurs sont déjà en train d’en faire le marketing présente plus d’avantages que d’inconvénients. Ca ne vous rappelle pas quelques flops ?

2 votes
par Roseline (IP:xxx.xx5.221.39) le 6 août 2008 a 09H31
Roseline, 56 articles (Rédacteur)

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous ai laissé le temps de réagir face à cette article.

En ce qui concernene Ablatherm®, le système de traitement du cancer de la prostate qui consiste à utiliser des ultrasons par voie endorectale.

Il s’agit d’un traitement palliatif.

Il est utilisable uniquement pour les patients qui sont diagnostiqués au stade précoce de la maladie et souffrant uniquement d’un cancer de faible gravité.

Ce n’est pas une solution miracle et est surtout réservée à certains patients.

En effet, le comité de Cancérologie de l’Association Française d’Urologie a émis un avis favorable, mais beaucoup d’établissements ne proposent pas encore ce traitement, même si leur nombre est en net évolution.

Puisque nous y sommes, nous pouvons parler aussi de Criochirurgie qui consiste à détruitre les cellules cancéreuses par congélation brutale et répétée de la prostate grâce à une sonde refroidissante (azote liquide) introduite sans anesthésie dans la prostate du patient.

Ceci est également un traitement expérimental.

L’efficacité de cette technique n’est pas encore prouvée.

Sinon concernant le fait qu’il n’est peut-être pas toujours judicieux de soigner le cancer de la prostate, je trouve que c’est un conseil dangereux.

Lorsqu’un cancer nous touche, la seule idée qui vient à l’esprit est le plus souvent de le soigner.

Il arrive que certaines personnes fassent un denie de la maladie et refusent les traitements proposés au point de se tourner vers la phytothérpapie qui ne fait que cacher les symptômes...

Un cancer qui peut évoluer au point de toucher d’autres organes comme la vessie, le rectum et les muscles, est un cancer qui peut apporter une fin de vie bien plus difficile que quelques petits désaventages urinaires ou d’impuissance.

Maintenant, il faut apprendre à s’entourer quitte à demander plusieurs avis médical et trouver le traitement ou non adapté à chaque personne en fonction de sa tumeur.

Il faut que le patient soit conscient de tous les risques et de tous les effets secondaires qu’il a en étant traité ou non.

La seule possibilité est de consulter et de faire le point avec son médecin traitant en cas de doute ou en cas de volonté de rassurer.

En ce qui concerne l’alimentation, nous pouvons en effet prendre en considération certains aliments pour réduire les risques de cancer que ce soit celui de la prostate ou un autre.

J’en ai fais plusieurs sujet sur mon site personnel.

Je vous y laisse vous y référer, car l’étendue des aliements et boissons à prendre en compte est impressionnante.

Les plus courants dans l’aide à la lutte contre le cancer sont l’ail et l’oignon.

Merci en tout cas à tous pour vos réactions,

Bonne journée,

Roseline

0 vote
par waris (IP:xxx.xx6.115.67) le 9 août 2008 a 16H23
waris (Visiteur)

je soufrique d’une retraicissement de l uretre le proble ceque jai eu un complexe mes rapport insatisfait de par la deformation de ma verge (penis) qui est pencher vers le bas . je vois egalement de satisfaire une fille parce que le complexe de ma verge a fais que j ejacule vite vopil jusqu’a la je demeure faible et celibataire .donc je voudrai si il existe un moyen de convaincre ce probleme de retraicissement de luretre

1 vote
par MJO (IP:xxx.xx9.140.65) le 10 août 2008 a 22H58
MJO (Visiteur)

Beaucoup d’interrogations... simplement pour ce qui concerne l’augmentation des cas de Listériose, cette maladie touche presque exclusivement les personnes affaiblies (agées ou immunodéprimées) et les enfants. Même si le nombre de personnes agées est en augmentation, cela ne peut pas expliquer une brusque augmentation. Dans le changement des habitudes alimentaires, la préparation anticipée des repas avec une conservation réfrigérée pourait être une cause car si la température optimale de multiplication de cette bactérie est 22°, elle se multiplie sans problème à 4° mais elle est détruite à la cuisson... Si il s’agissait de produits frais (laitages, etc)les cas de listérioses sur les enfants seraient également en augmentation logiquement... c’est une simple réflexion personnelle.

2 votes
(IP:xxx.xx3.66.219) le 11 août 2008 a 14H46
 (Visiteur)

...Bravo ! mais, alors....les ayatolas de l’hygiène...c’est quoi ? de la m.... ? alors, notre lièvre à la royale qui nous remet en forme...et les enseignements qui nous ont appris que le plus important pour retrouver une santé perdue était de retrouver notre équilibre, ils avaient raison !!! et contre notre conseil de l’Ordre ? .....pour quand les excuses. ?... ... Pour quand de vrais recherches qui trouvent en France ? et la recherche médicale de Liège de 1990 sur les traitements de maladies à délivrance mensuelle tq le diabète gras, le lupus, etc...on va reprendre et poursuivre ? Vouloir nous priver de bons fromages , de bons plats bien faisandés qui ont du gout ! et qui remettent en forme gratuitement....ah, le vilain mot ! gratuit ... ah ,les cons ! vous pourriez pas circuler, allons du vent ....gratuit....alors, il ne faut pas désespérer avec le traitement gratuit de l’ulcère de Buruli ? On peut peut être arriver à 5 euros avec l’aide d’administratifs par personne sauvée !....enfin, ça va bouger en médecine ?

1 vote
par etonne (IP:xxx.xx9.194.188) le 12 août 2008 a 11H33
etonne (Visiteur)

une autre info complémentaire :

http://www.sciencepresse.qc.ca/node...

Des asticots pour sauver sa peau

(Agence Science-Presse) – Ils sont dégoûtants mais ils font un travail extraordinaire : les asticots ou les vers de mouche peuvent nettoyer plus efficacement certaines plaies que les médicaments.

La bactérie résistante à de nombreux antibiotiques, le staphylocoque doré, a maintenant un nouvel adversaire : l’asticot. Des chercheurs du Manchester, en Angleterre, ont récemment comparé le travail des asticots avec d’autres traitements plus modernes pour le traitement des pieds infectés des diabétiques. Les asticots ont gagné la partie haut la main.

Le quart des personnes aux prises avec le diabète risquent de souffrir d’ulcères aux pieds à cause d’une circulation sanguine réduite causée par le taux élevé de glucose dans leur sang. Ces lésions s’infectent fréquemment. Les infections au staphylocoque doré résistant aux antibiotiques sont devenues communes et difficiles à traiter chez les diabétiques

Andrew Boulton, de l’Université de Manchester, a cherché d’autres types de traitements pour les plaies. Son choix s’est arrêté sur les asticots. Ces vers sont reconnus pour manger de la chair en décomposition et en putréfaction. Ils ont souvent été utilisés pour se débarrasser des tissus infectés notamment, lors de la guerre civile américaine. Boulton a voulu savoir à quel point ces asticots étaient efficaces pour lutter contre le staphylocoque doré. La thérapie à base de larves a donné des résultats étonnants. Les plaies de 12 des 13 patients qui s’étaient soumis à l’expérimentation étaient guéries après cinq ou six applications d’asticots. À chaque application, les vers devaient rester en place pendant quatre à cinq jours consécutifs, le temps d’accomplir leur travail. « Ça semble être un traitement très primitif, mais ça fonctionne », explique Boulton.

Le scientifique collabore maintenant avec des microbiologistes pour tenter de percer le secret du travail de ces vers. Sécrètent-ils une substance gluante antibactérienne ou dévore-t-il tout seulement la chair infectée ?

1 vote
(IP:xxx.xx9.206.177) le 12 août 2008 a 23H15
 (Visiteur)

La thérapie par les bactériophages est à nouveau considérée comme une alternative face à la multirésistance des bactéries aux antibiotiques. Dans les années 1920, les phages étaient utilisés pour traiter diverses maladies infectieuses (choléra, fièvre typhoïde). L’arrivée des antibiotiques vers 1940 a entraîné le désintérêt pour cette thérapie dans les pays occidentaux. Malgré tout, dans certains pays de l’Europe de l’Est la phagothérapie a continué à être pratiquée et l’est encore aujourd’hui (ainsi que dans le secteur vétérinaire) mais il serait nécessaire d’éclaircir les problèmes liés à la conversion lysogénique, la variabilité génétique et l’immunogénicité des phages. On sait aussi que la résistance bactérienne envers les phages peut se développer comme pour les antibiotiques. Je dois dire que je préfèrerai ne pas avoir besoin d’asticots, fussent-ils en pommade ou liquéfiés !!! (rire)

7 votes
par lea (IP:xxx.xx3.106.168) le 22 août 2008 a 04H52
lea (Visiteur)

ecouter j’ai fait exactement ce qui il y avait dans la video et je tien a dire un grand bravo pour l’explication car d’habitude j’aurai galerer. j’ai toujour fait a la cire et c’etait vraimen jamai net. mais le hik que ce soit a la cire ou la la pince a epiler le sourcile gonfle et il devient tout rouge et je c pas koi faire pour qu’on le voye moin.

merci :-)

8 votes
par Mademoiselle Boudoir (IP:xxx.xx0.80.213) le 17 septembre 2008 a 17H46
Mademoiselle Boudoir, 1 article (Rédacteur)

Bonjour Léa ! Je suis ravie que cette technique ai pu vous être utile ;o) Concernant votre question, d’habitude, sur d’autres parties du corps, il existe des soins calmants post épilation. Cependant ces produits ne sont pas recommandés pour le contours de l’oeil et je n’en connais personnellement pas de spécifiques à cet usage (si une lectrice a l’info merci de penser à nous ;o)La seule petite astuce que je pourrais vous conseiller pour calmer votre peau serait par exemple d’appliquer une compresse d’eau de bleuet que vous garderez au frais pour associer l’effet calmant du bleuet à l’effet décongestionnant du froid ;o) A très bientôt pour d’autres techniques et astuces sur mademoiselleboudoir.com !

1 vote
par claudia (IP:xxx.xx6.121.44) le 4 octobre 2009 a 18H42
claudia (Visiteur)

Bonjour,

J’aimerai savoir si vous aviez un institut, est-il possible de prendre rendez vous pour une epilation des sourcils ? Merci

0 vote
par Yveline (IP:xxx.xx4.23.2) le 5 mai 2010 a 12H49
Yveline (Visiteur)

Après épilation des sourcils, j’hydrate plusieurs fois pendant 2 à 3 heures avec de l’eau d’avène, vendue en bombe en parapharmacie. Idem après un coup de soleil ou un bouton percé. Super produit et pas cher.

1 vote
par Joelbart (IP:xxx.xx0.232.185) le 26 août 2008 a 18H38
Joelbart (Visiteur)

Il existe une recommandation précisant les modalités de prise en charge de la borreliose de Lyme à l’adresse : http://www.infectiologie.com/site/m... pense qu’il faut aborder cette maladie avec beaucoup de sérieux !!! D’autre part les tiques véhiculent d’autres maladies dont la méningo-encéphalite à tique d’Eurasie, qui justifie que l’on réagisse rapidement lorsque l’on est mordu par une tique au dessus d’une ligne passant dans l’est de la France par la vallée de Munster. Un vaccin est disponible pour cette maladie , et notamment destinés aux professionnels travaillant en forêt dans ces régions .Les personnes qui se rendent en Europe de l’Est ( Autriche, Croatie)en forêt doivent également se prémunir.

2 votes
par zediet (IP:xxx.xx4.110.58) le 13 septembre 2008 a 08H26
zediet (Visiteur)

Vous semblez jeter l’opprobre sur le sirop de glucose, entre autre, pouvant entrer dans la composition des "mauvais" biscuits, à très juste titre d’ailleurs.

Comment se fait-il alors que la présence de sirop de glucose-fructose présent dans la confiture Andros allégée, par exemple, ne vous pose pas de problème en tant que nutritionniste conseil officiel du groupe Andros ?

7 votes
par Gnole (IP:xxx.xx8.181.37) le 15 septembre 2008 a 16H25
Gnole (Visiteur)

Juste pour information... la pierre d’Alun que vous présentez ici comme un déodorant "miracle" n’est rien de plus que des sels... d’aluminium

alun / aluminium, il y a comme une ressemblance non ?

Sulfates d’aluminium, hydrates de chlorure d’aluminium etc...

Les même causes ayant les même effets, si vous n’utilisez pas de déo "classiques" pour crainte de l’effet de l’alu... ne conseillez pas la pierre d’alun qui est de l’alu !

4 votes
par laugrim (IP:xxx.xx2.24.84) le 15 septembre 2008 a 17H08
laugrim (Visiteur)

Ce n’est pas tout à fait exact : la pierre d’alun naturelle extraite de carrieres est un alun de potassium. Sa charge ionique negative et sa structure moleculaire particuliere ne lui permettent pas d’etre absorbée par la peau et la rendent donc innofensive... contrairement à la pierre d’alun synthetique fabriquée à partir d’alun d’aluminium.

1 vote
par Gilbert Spagnolo dit P@py (IP:xxx.xx5.172.60) le 15 septembre 2008 a 17H10
Gilbert Spagnolo dit P@py, 7 articles (Rédacteur)

Salut Gnole,

Ta remarque est pertinente tu as peut être raison sur le fond, mais je ne pas chimiste,.... mais regardes là :

http://www.pierre-d-alun.com/

Actuellement, il faut noter que seul le chlorhydrate d’alumininum est remis en cause concernant un éventuel passage transcutané.

et là http://www.pierre-alun.com/html/ver... ils disent :

L’alun est une pierre à base de sulfate de potasium ... une chose est sur dans l’alun il n’y a pas de parabens !

Et dans les savons et dans le bicarbonate il n’y a de parabens n’y d’alu.

Reste plus qu’aux scientifiques à dire si la pierre d’alun est dangereuse,... le débat est ouvert.

@+ P@py

4 votes
par halman (IP:xxx.xx8.26.185) le 20 septembre 2008 a 11H17
halman (Visiteur)

C’est très bien de manger des fruits et légumes frais tous les jours.

Mais, lorsqu’on rentre à 19 heures du travail, qu’on est vidé, va t’on vraiment faire encore une heure de courses, une heure de cuisine, épluchages, cuisson et tout le bastringue, plus la vaisselle.

J’ai essayé, même en se shootant au café on se couche au plus tôt à 22h30.

Bref, on ne récupère pas, et l’épuisement n’est pas compensé par l’apport de vitamines.

Le week end en famille oui c’est faisable, pour les gens dont le conjoint travaille assez pour que l’on ai pas à aller bosser c’est possible, mais pas le soir en rentrant à 19 heures complètement sur les rotules.

6 votes
par Eugène Wermelinger (IP:xxx.xx3.144.19) le 20 septembre 2008 a 11H35
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

Oh combien je te comprends Halman et je te remercie car grâce aux bosseurs comme toi et ton épouse, nous touchons notre retraite de répartition. Ceci est dit avec sincérité. Pour en revenir à la nutrition : Vous pouvez emmener au travail 1, 2, ou trois fruits. J’ai cité les graines germées : elles germent tout seul, et on peut aussi les emmener au boulot. De grâce ne passez plus tant de temps aux opérations citées. Je veux encore indiquer que certains légumes supportent très bien la congélation et peuvent être accomodés en qq minutes dans un "wok" al dente. Même des conserves savent garder leurs vitamines. Mais surtout pas au four à micro-ondes qui est le sérial-killer de la cuisine. Merci pour votre commentaire, qui m’aura permis celui-ci.

7 votes
par marcoB12 (IP:xxx.xx0.243.197) le 20 septembre 2008 a 13H26
marcoB12 (Visiteur)

@ Halman Pour compléter ce qu’a dit eugène, je voudrais signaler que la cuisson et les conserves maisons préservent beaucoup de vitamines. Je réalise depuis longtemps (je suis dessus en ce moment) des soupes avec une base de 6/9 légumes souvent de familles différentes en incluant une petite dose d’algues. J’inclus légumes du jardin et achetés bien sûr et je fais à chaque fois de gros volumes (8l minimum). En consommant plus tard une assiette j’ai ainsi tous ces légumes pour un travail initial dérisoire. Idem pour les coulis ou le mélange tomate/potimarrons du jardin et algues fait merveille sur les pâtes. Idem pour les coulis de fruits sur laitages. Idem pour les compotes multi-fruits "maison" (typiquement 3) sur les tartines de petit-déjeuner. Pour la vitamine C, j’ai choisis la cueillette des kiwis (d’ici un mois) et le stockage hors-gel au jardin qui m’en donne jusqu’en mars... J’ai l’odeur d’une confiture potimarron/orange (jus d’orange) qui ne m’aura coûté que peu en argent comme en temps embaumant la maison...

18 votes
(IP:xxx.xx7.150.141) le 20 septembre 2008 a 13H49
 (Visiteur)

J’aimerais signaler que manger les fruits est néfaste pour l’environnement en effet nous prenons à la nature ce qui lui revient de droit.Ce poste du type néo-colonialiste montre bien à quel point la mentalité humaine (dégénérée)pro capitaliste et anti choix lui permet en toute impunité de profiter des masses laborieuses que constituent les plantes . Il est temps que cesse ce perfide pillage de la nature.Les hommes n’ont qu’à faire comme les plantes à savoir se nourrir de la terre au lieu de profiter honteusement de bienfaits de la nature.

9 votes
par nello (IP:xxx.xx1.196.156) le 20 septembre 2008 a 18H07
nello (Visiteur)

CHER MONSIEUR, ALLEZ FAIRE UN EXAMEN VITAMINIQUE DE VOS MELANGES ? APRES ON EN REPARLERA ?? VOUS PENSEZ BIEN, MAIS IL N’YA PAS GRAND CHOSE DANS VOTRE SOUPE. AMITIES.

2 votes
par marcoB12 (IP:xxx.xx4.155.112) le 20 septembre 2008 a 20H37
marcoB12 (Visiteur)

Des vitamines sont perdues, nous sommes d’accord, mais mes soupes contiennent encore des centaines de molécules différentes (d’ailleurs il y a cuisson et cuisson) dont pas mal intéressantes pour la santé et on parlais de consommer facilement fruits et légumes non de se gaver de vitamines. Au demeurant j’utilise aussi la lacto-fermentation (à portée de tous)et les graines germées à domicile (pas achetées) en plus du frais. Bretelles et ceinture, en somme...

6 votes
par herbe (IP:xxx.xx5.135.59) le 20 septembre 2008 a 21H32
herbe (Visiteur)

merci pour votre article.

pour le four à micro onde, c’est bizarre parce que je trouve des informations contraires à votre avis sur ce point.

ex : En ce qui concerne les vitamines et les minéraux

Les plus hauts niveaux d’énergie utilisés par les fours à micro-ondes tendent à réduire les temps de cuisson ; de ce fait la quantité de vitamines restant après ce type de cuisson est parfois plus importante qu’après une cuisson traditionnelle. Les minéraux ne sont pas détruits par la chaleur, par contre, ils peuvent être dissous dans l’eau de cuisson ou dans les sucs des aliments. Des études comparatives effectuées sur divers légumes et divers temps de cuisson démontrent que la quantité résiduelle de minéraux est quasiment identique d’un mode de cuisson à un autre. (1) La cuisson au four à micro-ondes est une méthode sûre, qui génère un gain de temps et des économies d’énergie. L’aboutissement d’une recherche de haute technologie est aujourd’hui une technologie courante, utilisable par tous les ménages !

source : http://www.eufic.org/article/fr/tec...

Par contre quand on voit les membres de cette source ???

14 votes
par Eugène Wermelinger (IP:xxx.xx6.15.158) le 21 septembre 2008 a 09H13
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

@ herbe : micro-ondes : l’agitation moléculaire de l’ordre de trois milliards et demi de fois par seconde provoque l’échauffement, mais en même temps les molécules sont spatialement déplacées de l’ordre d’un tiers et ne retrouvent plus jamais - même après refroidissement - leur place initiale. La molécule d’eau reste certes H2O mais en agencement isomèrique. Cette eau n’est plus reconnue comme de l’eau par nos cellules. Des scientifiques n’hésitent pas à la qualifier de cancérigène. La proline du lait devient ainsi neuro-toxique etc.... Une thésigraphie (cristallisation sensible) d’un lait micro-ondé pendant 2 minutes donne la même image qu’un lait putréfié ! Mon conseil : débarrasez-vous de cet engin de mort.

6 votes
par marcoB12 (IP:xxx.xx4.162.161) le 21 septembre 2008 a 19H42
marcoB12 (Visiteur)

@ eugène

Gros problème : je n’ai pas compris le sens de la réponse à "herbe" et c’est mauvais signe... En tapant "isomères de l’eau" dans Google , aucune réponse. Ce moteur de recherche ne connaît pas plus l’expression "agencement isomérique" qui semble vouloir dire agencement des isomères (de l’eau je suppose). J’ai des lacunes sur les isomères de l’eau si j’ai des souvenirs vivaces de ceux de nombreux alcanes. Un papier (même en anglais) à me donner à "ronger" ? L’eau "micro-ondée" ne serait plus reconnue comme H20 par nos cellules, serait cancérigène, la proline deviendrait neuro-toxique ?... Pour la proline je vois ici (1) la preuve du contraire. Des sources peut-être consultables sur le réseau ? Vous savez qu’en science la charge de la preuve échoit à celui qui affirme un phénomène. Où sont les travaux auxquels vous vous référez ? Mes recherches rapides (ne connaissait pas) semblent indiquer que la thésigraphie est peut-être une pratique mais est fort loin d’être une discipline scientifique. Une phrénologie moderne peut-être ? Je suis dubitatif (et comme disais Desproges aucun lien avec une éventuelle éjaculation précoce...).

(1) http://www.springerlink.com/content...

8 votes
par Eugène Wermelinger (IP:xxx.xx3.224.250) le 21 septembre 2008 a 21H19
Eugène Wermelinger, 2 articles (Rédacteur)

C’est en résonance magnétique nucléaire que l’on a pu identifier les changements spatiaux de l’eau dont l’angle de l08 °3 constant et normal n’est plus respecté et dévié d’environ 1/3. Image : avec trois traits on peut écrire le chiffre romain : III, puis aussi la lettre F,encore N ou Z. C’est ce qui correspond à une forme isomèrique. Pour l’eau cela bouleverse à ce point les croyances de la science, que le Prof. X. ayant le premier vu ceci (1998)a été ostracisé par son milieu. C’est lui, avec un certain nombre d’autres scientifiques, qui nous a apporté ces précisions au CIRDAV. De même pour les cristallisations sensibles que l’on écarte parcequ’elles dérangent. Sans parler de la mémoire de l’eau (découverte par Jacques Bennvéniste - décédé) ouvrant la voie à la médecine numérique que l’on maintient aussi à l’écart. Je ne veux pas en dire plus car les scientifiques impliqués dans ces recherches et trouvailles ont déjà assez à faire pour ne pas s’exposer à leurs puissants détracteurs. Pour moi, non scientifique, mais avec un bon sens que j’estime encore intact, cela me suffit, tout en restant ouvert à d’autres, anciens ou nouveaux, paradigmes. Je ne pensais pas - dans un article aussi "léger" - devoir être amené sur ce terrain miné. Merci de vous satisfaire pour le moment de ma réponse. Cherchez à l’avenir sur les "clusters" de l’eau, les travaux de Vincent et sa bioélectronique. Des méthodes tout aussi contestées. "Et pourtant elle tourne" (la terre de Galileo Galilei)

3 votes
par Traroth (IP:xxx.xx1.139.211) le 22 septembre 2008 a 11H41
Traroth (Visiteur)

"C’est très bien de manger des fruits et légumes frais tous les jours" : Tiens, ça me rappelle une campagne de pub distincte de celle du ministère de la Santé, et qui semblait payée par les maraichers. C’est quoi, cette notion de fruit ou légume *frais* ? Ça n’a aucun sens à mes yeux, à moins de les manger crus, ce que je ne fais que rarement concernant les légumes ! Parce qu’entre une conserve et un légume frais cuit à la maison, il n’y a pour ainsi dire aucune différence. Cette notion a surtout le défaut de complètement brouiller le message. Le but de la manoeuvre n’est pas de préserver les marges bénéficiaires des maraichers, mais d’encourager la santé publique.

0 vote
par krima fatima (IP:xxx.xx1.123.220) le 22 septembre 2008 a 00H45
krima fatima (Visiteur)

est ce que je peux avoir un enfant apres avoir un cancer de sein :-p

2 votes
par marc (IP:xxx.xx5.253.234) le 25 septembre 2008 a 18H16
marc (Visiteur)

oui, j’ai quelques techniques sur mon site : le training autogène, l’auto-hypnose... cordialement, marc

8 votes
par Philippe Renève (IP:xxx.xx5.64.123) le 29 septembre 2008 a 14H08
Philippe Renève (Visiteur)

Furtif, Relaxe-toi : un peu de méditation te calmera... ;-) C’est aussi la rédaction de Carevox et la fondation Agoravox qui devraient méditer sur l’inanité des choses de ce bas-monde de rédacteurs prétendûment médecins qui écrivent des articles dignes de la pire presse pipole-débile. :-((

12 votes
par Leon (IP:xxx.xx3.109.140) le 29 septembre 2008 a 14H31
Leon (Visiteur)

L’auteur n’y connaît rien en méditation :

il y a la méditation horizontale que je pratique quand je dors, et la méditation verticale quand je suis réveillé.

Et la méditation profonde quand je suis mort.

Pas sérieux Carevox...

10 votes
par Philippe Renève (IP:xxx.xx5.64.123) le 29 septembre 2008 a 17H01
Philippe Renève (Visiteur)

Je crois que je vais un de ces jours prendre un pseudo quelconque, me prétendre médecin et spécialiste du pendule thérapeutique, des passes magnétiques ou des emplâtres de fiente de casoar, que j’ai découverts lors de ma première année de médecine, et parler de leurs bienfaits et de mes livres sur Carevox. Ça va douiller. ;-)

5 votes
par claude (IP:xxx.xx9.223.240) le 4 octobre 2008 a 01H14
claude (Visiteur)

@ léon, furtif et philippe, chers st thomas,

je vous reconnais bien là, moqueurs, cartésiens et "je n’y crois que si j’y touche" ! :-p :->

mais, au risque de vous faire avaler de travers le verre que vous sirotez, la méditation, de même que la relaxation guidée, la sophrologie ou l’hypnose ericksonienne, est l’un des outils couramment utilisés dans les centres anti-douleur, dans le cadre d’une prise en charge multi-disciplinaire de la douleur chronique, ce quelque soit sont origine (cancers, diabètes, rhumatismes, fibromyalgies, séquelles d’opérations ou d’accidents...)

effectivement, pour que la méditation soit possible, il faut éviter des vêtements qui "parasitent" les sens.

j’ajouterai que l’exercice est difficile, mais sa pratique permet de mieux maîtriser la douleur, de la ramener à un stade mineur afin de se dégager de l’angoisse permanente qu’elle engendre.

j’en parle en connaissance de cause : c’est mon quotidien... :-)

merci à l’auteur pour son article clair et pédagogique. :-))

4 votes
par Estelle Vereeck (IP:xxx.xx5.239.234) le 2 octobre 2008 a 16H24
Estelle Vereeck (Visiteur)

Bonjour,

Je réagis, non à votre article tout à fait pertinent, mais à cette phrase du Dr Kerrigan que vous citez :

"La bouche est probablement la place la plus sale du corps humain"

Curieuse expression pour un membre du corps médical. Cela sonne plutôt comme un jugement de valeur que comme un fait médical.

Y-a-t-il dans le corps humain une "place" plus "sale" qu’une autre ? Et si cette place existe, pourquoi la bouche serait-elle plus sale que les intestins ?

D’une manière générale, l’ensemble du tractus digestif, dont la bouche est la porte d’entrée, est colonisé par des milliards de germes ou "microbes", ainsi que par des résidus alimentaires en état plus ou moins avancé de décomposition.

Néanmoins pointer ces "microbes" comme quelque chose de sale serait une erreur car cette flore dite commensale a un rôle important à jouer dans notre santé. Par exemple, certaines bactéries présentes au niveau du tube digestif permettent la synthèse de vitamines.

Les bactéries ne sont pas l’ennemi à éradiquer. Le brossage n’a d’ailleurs pas pour but d’éliminer les bactéries (ce qui est impossible) mais les substrats (résidus alimentaires) qui leur permettent de proliférer.

À ce sujet, il est bon de rappeler qu’un brossage simple ne suffit pas. Il faut impérativement lui adjoindre le passage régulier du fil dentaire qui, en complément du brossage, permet de réduire significativement les problèmes de gencives, ainsi qu’une étude clinique l’a démontré récemment : http://www.holodent.com/article-226...

Cordialement

8 votes
par Hieronymus (IP:xxx.xx9.152.172) le 9 octobre 2008 a 12H25
Hieronymus (Visiteur)

Merci pour cet article un peu d’info serieuse qui permet de compenser tous ces spams debiles

5 votes
par Philippe Renève (IP:xxx.xx5.64.123) le 9 octobre 2008 a 15H35
Philippe Renève (Visiteur)

Peut-on modérer une pastèque ?

10 votes
par La Taverne des Poètes (IP:xxx.xx3.28.103) le 10 octobre 2008 a 12H10
La Taverne des Poètes (Visiteur)

Un conseil : choyez-vous même !

5 votes
par Pascal GILBERT (IP:xxx.xx8.93.43) le 10 octobre 2008 a 19H53
Pascal GILBERT (Visiteur)

A mon sens la question à se poser serait davantage : quel est l’intérêt des omégas 3 ?

Si je peux oser une opinion dissonante, je dirais que leur réputation est bien surfaite.

5 votes
(IP:xxx.xx5.155.8) le 14 octobre 2008 a 12H51
 (Visiteur)

"mauvaises nouvelles" à la place de "bad news" n’aurait pas dévalorisé l’article.

3 votes
(IP:xxx.xx1.88.94) le 16 octobre 2008 a 14H42
 (Visiteur)

L’autopalpation, d’accord, mais à condition que cela ne remplace pas les contrôles médicaux.

On m’a découvert un kyste dans un sein à la suite d’une mammographie et d’une échographie. Mes seins sont denses, et ma gynécologue elle-même, au vu des clichés, n’a pas pu retrouver le kyste. Je pense donc que l’autopalpation ne doit être qu’un contrôle complémentaire.

2 votes
par Rim (IP:xxx.xx0.154.145) le 16 octobre 2008 a 17H04
Rim (Visiteur)

Il est vrai que certaines lésions mammaires restent hors de portée de l’examen clinique, d’où l’importance de rechercher les différents facteurs de risque du cancer du sein. Il faut aussi savoir qu’une masse mammaire (solide, liquide ou mixte) n’est pas nécessairement maligne. Ce sont les examens complémentaires, notamment la biopsie, qui infirment ou confirment le diagnostic.

6 votes
par orties (IP:xxx.xx9.147.47) le 20 octobre 2008 a 02H00
orties (Visiteur)

Il est dommage que l’"herbe à sucre" (stevia rebaudiana) utilisée par les Indiens d’Amérique du sud depuis des siècles ne soit pas autorisée en France. Elle "sucre" pourtant 500 fois mieux que le sucre.

Pourtant, son seul effet secondaire serait .... de mettre sur la paille les fabricants d’aspartame et autres édulcorants.

Mais on peut la cultiver soi-même et l’utiliser (même si ce n’est pas simple).On peut facilement acheter des plants en ligne.

4 votes
par zygomar (IP:xxx.xx9.183.114) le 21 octobre 2008 a 15H36
zygomar (Visiteur)

orties

Il est dommage que l’"herbe à sucre" (stevia rebaudiana) utilisée par les Indiens d’Amérique du sud depuis des siècles....

Le stevia sous forme de décoction de feuilles était même utilisé par les indiennes Guarani comme contraceptif.........

0 vote
par Marie isabelle Dessoly (IP:xxx.xx3.22.121) le 11 novembre 2012 a 15H05
Marie isabelle Dessoly (Visiteur)

Ce n’est pas la première fois que je lis un sujet là dessus, il va falloir que je commence à m’y intéresser, en tous cas merci bien !

Marie isabelle Dessoly

Stevia

Le stevia vient d’être autorisé en Europe comme édulcorant naturel, il est 100% naturel et contient 0% de calories. Je vous invite à jeter un oeil là dessus : Stévia
1 vote
(IP:xxx.xx7.108.166) le 20 octobre 2008 a 23H39
 (Visiteur)

Vous avez oublié quelque chose, mr Elia, c’est qu’il est tres mauvais d’etre né au début des années 1970, pour un garçon. En effet, on a constaté en France une forte baisse de la qualité du sperme des garçons nés a cette periode.

Actuellement un certain black-out est observé sur ces mesures. Aucune etude serieuse ne semble avoir ete lancée et seules les pistes, comme celles de hormones présentes dans la viande a cette periode paraissent valides.

Comme pour l’amiante, on est pas prés de voir aboutir quoi que ce soit, le temps est passé et les responssbles des autorisations de mises sur le marchés, comme les producteurs de ces produits sont bien a l’abris de je ne sais combien de divisions d’avocats armés jusqu’aux dents...

Et ce ne sont pas quelques spermatos endormis qui vont pouvoir mener un combat que nos hommes politiques actuels, s’ils ne sont pas impliqués d’une manière ou d’une autre, sont quand même opposés : Responsable, mais pas coupable"... qu’ils disent !!!

2 votes
par Gilbert Spagnolo dit P@py (IP:xxx.xx8.210.8) le 25 octobre 2008 a 07H29
Gilbert Spagnolo dit P@py, 7 articles (Rédacteur)

Salut Cathy,

J’ai vu qu’a la télé qu’il passé une pub pour un déodorant spray ....à base d’alun....comme quoi !

@+ P@py

0 vote
par ophoceces1981 (IP:xxx.xx6.61.25) le 5 juin 2013 a 19H03
ophoceces1981 (Visiteur)

Gas driven automobiles are, you guessed it proper, run by gasoline or oil. Nevertheless, they can also be identified in large forests or the jungle on some situations. clicking here

3 votes
par Mr Hyde ze sexorcist (IP:xxx.xx1.245.1) le 30 octobre 2008 a 11H48
Mr Hyde ze sexorcist (Visiteur)

Moi, j’ ai une solution, faire l’ amour dès que je rentre du boulot en semaine et le faire le matin et l’ après-midi le weekend, comme ça, plus de probleme de sommeil !!! Tout le monde est content !!!

0 vote
par Redj (IP:xxx.xx9.237.207) le 5 novembre 2008 a 16H11
Redj (Visiteur)

Bonjour et merci pour l’article qui met à la lumière un problème dont souffrent pas mal de personne.

J’ai une question : qu’entendez-vous par ablation des glandes sudoripares les plus productrices ? Comment cela se pratique ?

0 vote
par Philippe Desnos (IP:xxx.xx5.47.116) le 5 novembre 2008 a 16H49
Philippe Desnos, 11 articles (Angiologue)

Cette opération chirurgicale est réalisée par aspiration ou par grattage à la curette, après avoir localisé les glandes les plus importantes grâce à un test (iode-amidon) qui permet de les localiser.

0 vote
(IP:xxx.xx9.237.207) le 5 novembre 2008 a 17H50
 (Visiteur)

Merci pour votre réponse.

Mais vers quel genre de chirurgien doit-on se tourner pour ce genre d’opération ? Vasculaire ? Esthétique ? Cela se pratique-t-il en France ?

De plus, certains témoignages de personne ayant subit cette opération font part d’un retour de la transpiration quelques temps après. Ce n’est donc pas définitif ? Les glandes sudoripares se regénèrent ?

Merci de me répondre.

4 votes
par Hieronymus (IP:xxx.xx9.152.172) le 6 novembre 2008 a 18H57
Hieronymus (Visiteur)

encore un article anxiogene .. on en finirait plus de faire la liste des produits nocifs ! a moins de vivre ds une bulle completement aseptisee ... de toutes facons il y a de fortes chances que nous finissions par mourir un jour ! il est vrai que ceux ayant vecu sainement auront le privilege de mourir sains (quelle chance) :-)

3 votes
par Phoebus (IP:xxx.xx4.22.188) le 12 novembre 2008 a 10H33
Phoebus (Visiteur)

Il est tout à fait exact que la viande et le poisson ne représentent pas les seules sources de protéines valables.

Physiologiquement, il n’est pas du tout nécessaire d’en manger à tous les repas. C’est même actuellement déconseillé.

Personne non plus n’est obligé d’en manger, et on peut parfaitement vivre sans consommer de protéines animales, en faisant cependant attention aux risques de carences, notamment en vitamine B12. Cela étant dit, dans ces débats protéines animales vs protéines végétales, il y a beaucoup d’à peu près et d’erreurs.

Primo, la consommation de viande n’est pas culturelle, mais bien physiologique. Homo sapiens est apparu il y a à peu près 200.000 ans. Non seulement on sait qu’il consommait de la viande dès le départ, mais on sait aussi que ses ancêtres en consommait également, et cela depuis fort longtemps, comme c’est le cas des Australopithèques par exemple, dont l’origine remonte à 4,4 millions d’années. Par ailleurs, on sait aussi que de nombreux singes mangent volontairement des protéines animales. Certains, comme les chimpanzés, chassent même. Quand un type d’aliment est présent depuis aussi longtemps dans l’alimentation d’une espèce, et de ses ancêtres, on ne peut qu’en déduire que cet aliment est parfaitement adapté à celle-ci et qu’il est physiologique. Dire le contraire tient de la mauvaise foi.

Il est aussi tout à fait erroné de dire que la consommation de viande est nocive pour la santé. C’est une consommation excessive qu’il l’est. Ne mélangeons pas tout pour des raisons idéologiques ou morales. Les régimes végétariens ne sont supérieurs, en matière de prévention de certaines maladies de civilisation, que comparé à la diète, très déséquilibrée, de l’américain moyen. Il est parfaitement possible d’avoir un régime alimentaire sain en continuant à manger des protéines animales. Le régime Crêtois et le régime Okinawa, tant vanté, en contiennent tous les deux.

L’élevage constitue dit-on aussi une catastrophe écologique. Cet argument est pourtant à nuancer. Il faut faire la distinction entre les élevages intensifs, il est vrai très polluants, et les élevages extensifs, présents dans les fermes familiales, dans lesquelles le pâturage représente la principale source de nourriture du bétail et qui sont de plus souvent autosuffisantes pour le surplus de nourriture pour le bétail. On entend également souvent dire que pour produire une protéine animale, il faut utiliser sept (on dit parfois neuf) protéines végétales. Outre qu’il faut nuancer selon le type d’élevage et d’animal, il faut aussi préciser que nous serions dans la plupart des cas bien incapable d’assimiler les protéines végétales en question. Essayez de manger de l’herbe ou du foin pour voir ! Il est faux aussi de croire que ce qu’on fait pousser pour le bétail remplace des cultures qui seraient plus utiles pour les hommes. On ne fait pas pousser n’importe quoi n’importe où, ni n’importe quand (rotation des cultures). S’il existe depuis des temps immémoriaux des zones d’élevage, c’est qu’il y a une raison, à moins de prendre les paysans pour des imbéciles.

Enfin, il est vrai que si on mange de la viande, c’est parce qu’il y a des gens pour faire de l’élevage. Mais c’est vrai aussi pour la production de protéines végétales, de pain, de voitures etc. Combien de végétariens pourraient produire suffisamment de blé par exemple pour leur consommation personnelle.On ne devient par agriculteur si facilement. Cela tient notamment à l’organisation de plus en plus spécialisée de nos sociétés modernes et à l’urbanisation (difficile d’élever même des porcs en appartement). Ne pas oublier qu’il y a à peine deux siècles, 90% de la population était agricole.

Pour le reste mangez ce que vous voulez, comme vous le voulez sans culpabiliser.

2 votes
par la Mouche du coche (IP:xxx.xx3.93.33) le 12 novembre 2008 a 12H42
la Mouche du coche (Visiteur)

Phoebus, votre commentaire sent la mauvaise foi à plein nez. On y lit très bien que vous roulez pour un grand groupe agro-alimentaire.

vous dites de gros mensonges avec aplomb, mais nous ne nous laisserons pas prendre. C’est gros mais cela ne passe pas.

Avez-vous déjà vu un gorille ou un chimpanzé poursuivre une antilope ?

On ne ment pas sur internet Phoebus, cela se voit très vite. :->

0 vote
par Marie-aline (IP:xxx.xx4.240.64) le 24 octobre 2012 a 15H53
Marie-aline (Visiteur)

Je suis totalement dépassée par le sujet mais il s’avère être toujours réjouissant de voir que d’autres sont présents pour favoriser votre compréhension, j’ai mis votre page dans ma barre de favoris.

Marie-aline Huchet

Rejoignez les élèves de l’académie de créteil pour jouer au poker gratuit

0 vote
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 12 novembre 2008 a 15H03
Capitaine Poltron (Visiteur)

http://animaux.org/chimpanze.htm. Deux minutes de réflexion vous aurait éviter de dire une connerie

5 votes
par la Mouche du coche (IP:xxx.xx3.93.33) le 12 novembre 2008 a 12H07
la Mouche du coche (Visiteur)

Voilà les informations que je cherchais depuis toujours : Quels légumes pour quelle saison ?

J’imprime tout ça et je mets cet article dans mon porte-feuille pour faire mes courses.

Merci à l’auteur. :-)

3 votes
par zygomar (IP:xxx.xx9.168.239) le 13 novembre 2008 a 17H02
zygomar (Visiteur)

Eh ! Bien ! On se demande bien ce que vous pouviez bouffer auparavant et comment.....

0 vote
par Yves (IP:xxx.xx8.99.252) le 26 août 2009 a 23H38
Yves (Visiteur)

Bonsoir, vous pouvez aussi consulter le site www.nutrition.fr. C’est dans la même veine mais plus détaillé. Bon appétit !

3 votes
par Rim (IP:xxx.xx0.24.133) le 13 novembre 2008 a 06H46
Rim (Visiteur)

Il ne s’agit d’aucun cas, comme dans la cadre de tout régime alimentaire équilibrée de se priver. L’essentiel c’est d’adapter son alimentation aux saisons. Si notre organisme change son fonctionnement en fonction du nycthémère (l’horloge biologique), il en fait pareil durant les saisons. A-t-on vraiment envie en rentrant chez soi d’un gaspacho frais quand le thermomètre affiche 0°C ? Il faut savoir allier l’utile à l’agréable.

4 votes
par zygomar (IP:xxx.xx9.168.239) le 13 novembre 2008 a 17H03
zygomar (Visiteur)

Voilà ce qui s’appelle enfoncer des portes ouvertes......

6 votes
par amatchi (IP:xxx.xx0.207.138) le 13 novembre 2008 a 15H11
amatchi (Visiteur)

De quand datent ces arrêts de la Cour de cassation ? Cette jurisprudence est importante, mais comment s’en réclamer sans pouvoir citer de références ?

0 vote
par Phoebus (IP:xxx.xx4.17.179) le 13 novembre 2008 a 15H39
Phoebus (Visiteur)

"Exclusivement" : d’une manière exclusive. Qui exclut une autre chose comme incompatible, qui exclut tout partage (Le Grand Larousse usuel). Il faut apprendre à lire la Mouche.

0 vote
par Alex Kenny (IP:xxx.xx4.14.80) le 18 novembre 2008 a 19H14
Alex Kenny (Visiteur)

Bonjour, Comment trouver du temps... ? Question pertinente et tellement importante d’autant que celui-ci ne nous attend pas ! Avec mes clients, je leur demande de faire un stop toutes les deux heures pendant une semaine. Le but de l’opération étant de prendre conscience de ce que l’on est occupé de faire par rapport à l’objectif. Exemple. Je suis au travail, un dossier à terminer. 1er stop : je suis occupé de rêver 2ème stop : je lis des mails que des amis m’ont envoyés. 3ème stop : je cherche après des documents...

Très vite, vous allez repérer des pertes de temps qui ne demande qu’à être résolu. Il suffit de prendre un peu de temps pour y réfléchir.

Pour continuer mon exemple : Si vous rêvez,choisissez un moment pour vous relâcher quand cela est approprié,fixez-vous un temps décompresser. Un temps pour chaque chose. Si vos mails vous posent un problème, décidez de ne les consulter que deux ou trois fois par jour et jamais de grand matin. Faîtes d’abord l’important et urgent Si vous un souci pour trouver un document, peut-être qu’un rangement s’impose ou que tout simplement vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour vous organiser. N’hésitez pas à tester cette technique, vous serez étonné du temps que vous pourrez récupérer. Il existe pleins d’autres outils...

Bien amicalement Alex, Life & Business Coach. www.coaching-attitudes.com

1 vote
(IP:xxx.xx7.73.28) le 19 novembre 2008 a 10H40
 (Visiteur)

je suis entièrement en accord avec le dernier commentaire la tendance "éduquer- dresser " est à la mode depuis quelques années. La confusion dans les têtes des parents règne entre apprendre et éduquer ce serait là un long débat

0 vote
par pacontent (IP:xxx.xx1.29.175) le 20 novembre 2008 a 21H47
pacontent (Visiteur)

Bonjour I.P. Oui, ce pourrait être l’objet d’un long débat, notamment sur le conditionnement des parents, la force des idées reçues etc...

2 votes
par glandu (IP:xxx.xx5.221.215) le 21 novembre 2008 a 12H56
glandu (Visiteur)

Haaa maintenant j’ai compris pourquoi le docteur il voulait que je me branle pour mettre mon jus dans un pot pour l’analyser !

Je croyais juste qu’il était spermophage !

Il pensait que je n’étais pas assez fertile !

C’était juste ma meuf qui avait des problèmes dans sa tête : quand on lui a dit que j’étais ok on a commencé a avoir des gosses !

3 votes
par lnplv (IP:xxx.xx8.115.61) le 22 novembre 2008 a 17H14
lnplv (Visiteur)

L’acceptation d’une indeminisation pour les victimes d’effets secondaires de vaccins ne s’était déjà pas fait en un jour. La ligue nationale pour la liberté des vaccinations a lutté pour que ces personnes accidentés de la vie aient la reconnaissance légale de victimes et qu’enfin toute victime de vaccins nocifs puisse réclamer des dommages et intérêts devant les tribunaux.

Merci à Pierre Luton pour cette info porteuse d’espoir.

11 votes
par Gilbert Spagnolo dit P@py (IP:xxx.xx5.173.60) le 22 novembre 2008 a 18H40
Gilbert Spagnolo dit P@py, 7 articles (Rédacteur)

Salut Eléonore,

En effet pour les générations futures, c’est une bombe à retardement ! Ca fait 26 ans que je demeure dans l’Sud,....j’commence a regretter ma petite source perso perdue en montagne Bourbonnaise !

@+ P@py

9 votes
par Guillaume BIRO (IP:xxx.xx7.109.162) le 24 novembre 2008 a 14H29
Guillaume BIRO (Visiteur)

Je viens de lire votre très intéressant article traitant enfin des points noirs de la qualité de l’eau de nos robinets domestiques,points noirs constitués des résidus médicamentaux rejetés en quantité considérable par les urines humaines et animales dans les eaux usées, lesquelles retournent sans être traitées à cet égard dans tous les cours d’eau et les nappes phréatiques de notre territoire. Suite aux diverses communications de l’ADEME invitant les français à boire l’eau du robinet "parce qu’elle est 100 à 300 fois moins chère que l’eau en bouteille, que l’excellence de sa qualité est contrôlée 13 fois par jour etc...", j’ai tenté maintes fois sur la toile d’alerter les responsables en posant clairement le problème tout en soulignant les dangers que représentent les innombrables résidus toxiques médicamentaux ainsi rejetés dans la nature dont les traitements actuels des eaux usées ne tiennent aucun compte puisqu’ils n’étaient pas connus jusqu’alors. Ce fut en vain, à l’exception d’une "réponse" disant en substance que pour écrire un papier et alerter sur un tel sujet, il faut faire autorité en la matière", ignorant qu’il suffit de posséder des connaissances en chimie et avoir un peu de bon sens pour se poser une telle quetion ! La preuve en est qu’ Hélène BUZINSKI, chercheuse au CNRS et son équipe de scientifiques cherchant à comprendre pourquoi les poissons mâles de nos rivières se tranformaient en femelles, ont découvert dans nos rivières des molécules d’ubuprofène, de paracétamol, d’antidépressesurs, d’anticancéreux, d’antibiotiques...et de pilules contraceptives, ces dernières étant à l’origine de la transformation des poissons ! Quant aux anticancéreux,ils sont d’autant plus dangereux qu’ils sont destinés à détruire les cellules, disent les chercheurs du pôle Analyse et Santé du CIRSEE dont les travaux devraient être pûbliés fin de ce mois. Enfin, il est rassurant d’apprendre que que l’AFSSA va réaliser de nouvelles mesures des eaux potables qui tiendront compte des molécules médicamenteuses et surtout que le Ministère de la Santé s’engage à coordonner l’action des comités scientifiques pour "améliorer la qualité des stations d’épuration jugée insuffisante au regard des menaces induites par les micro-polluants médicamentaux".

5 votes
par Gilbert Spagnolo dit P@py (IP:xxx.xx5.172.60) le 28 novembre 2008 a 15H17
Gilbert Spagnolo dit P@py (Visiteur)

Salut Rim,

« Les traumatismes : vélo, équitation, ne sont pas les meilleurs amis sportifs de nos hommes. Microtraumatismes, augmentation de la chaleur locale et gêne à la circulation du sang menacent la qualité du sperme. »

Concernant le vélo et l’équitation,j’aimerais savoir l’incidence du pourcentage des cancers des testicules par rapport aux autres sports !

Il y a 60ans, je pense qu’il y avait bien plus de cyclistes que maintenant, concernant l’équitation,... jusqu’à la fin du 18 éme siècle monter à cheval pour se déplacer était monnaie courante ! Quid des chevalierdu moyens-âge... et des cavaliers mongols passés et présent !!!

Ah ! pour ceux ou celles qui n’auraient pas vu sur Arte mardi 25 « Mâles en péril ! » vous pouvez la revoir gratos jusqu’au 02/12.08 ici :

http://plus7.arte.tv/fr/detailPage/...

Gilbert Spagnolo dit P@py

2 votes
par nello (IP:xxx.xx6.28.26) le 28 novembre 2008 a 16H06
nello (Visiteur)

j’ai vacciné mes 2 enfants uniquement contre la Polio et le typhus ( terminé ). ils ont fait les maladies d’enfances ( rougeole, scarlatine etc..) ceci les a rendu solide pour l’avenir. elles ont passé 50 ans sans aucune maladie ni vaccins de la grippe qui est une monstre foutaise ! lisez le Nexus le seul qui dit la vérité à ce sujet. amitiés.

1 vote
par eugene wermelinger (IP:xxx.xx6.50.45) le 28 novembre 2008 a 17H03
eugene wermelinger (Visiteur)

Excellent votre article. Nos terrains sont altérés par mille choses provenant de l’eau et des aliments. Voir ci-dessous la technique d’analyse globale : http://www.bevincent.com/principe07.php

3 votes
par supastar (IP:xxx.xx5.113.185) le 1er décembre 2008 a 22H41
supastar (Visiteur)

Peut-on se faire aimer de quelqu’un dont on est fou amoureux. Si par exemple je me dis sans arrêt " j’ai développé mes atouts et qualités pour qu’un tel tombe amoureux de moi". Cela est-il possible ?

0 vote
par Raisin (IP:xxx.xx4.208.138) le 13 septembre 2009 a 09H05
Raisin (Visiteur)

Oui, tu peux : voilà d’après mon background ce qu’il faut faire. 1) Imagine des plans où tu te retrouves avec ta blonde/chum par exemples promenades, restaurants, moments intimes, moments de vie avec les amis de ton/son entourage. 2) Utilise l’énergie de l’émotion affective ainsi créée pour créer toutes les conditions d’accueil de l’être aimé par exemple si tu n’as pas de voiture, comment tu feras pour la sortir cet hiver ? en raquettes d’Inuit ? Pareille pour le logement à 2 !! 3) Oser dire à ta blonde/chum que tu l’aimes, bref regarde les films Next et Slumdog, ça t’aidera à comprendre... Go for it !

5 votes
par Diabolomenthe (IP:xxx.xx8.212.240) le 2 décembre 2008 a 15H36
Diabolomenthe (Visiteur)

La vaccination antirotavirus est un non sens absolu qui est déjà inclus dans le calendrier vaccinal officiel belge au plus grand détriment des petits nourrissons belges sans parler des finances collectives pour un vaccin au rapport coûts/bénéfices une fois encore défavorable !

Honte à tous ces politiciens et à leur incurie crasse ! Le jour où leur enfant aura une malrotation intestinale ou finira par en mourir, alors qui sait leur petit cerveau tournant au ralenti comprendra-t-il ??

0 vote
par sylvie (IP:xxx.xx1.111.178) le 15 octobre 2014 a 01H54
sylvie (Visiteur)

voyance gratuite immediate

La voyance en ligne est une petite révolution dans le domaine des sciences occultes. En effet, on peut profiter désormais de consultations en ligne voyance gratuite immediate Les professionnels de la voyance vous répondent en direct par téléphone avec une consultation de voyance gratuite en ligne et sans attente Faculté de percevoir des phénomènes hors de portée des sens naturels, de connaître le passé, l’avenir. Synon. double vue*, seconde vue*. voyance gratuite immediate Quelque chose ne tourne pas rond dans votre vie ? Demandez conseil à nos professionnels de la voyance par téléphone voyqnce-123-exip
2 votes
par Estelle Vereeck (IP:xxx.xx3.45.25) le 2 décembre 2008 a 17H58
Estelle Vereeck (Visiteur)

Attention, la mauvaise hygiène dentaire est un facteur favorisant, en plus de l’alcool et du tabac. Pensez à passer le fil dentaire en plus du brossage.

Il pourrait y avoir un lien entre déchaussement et cancer. http://www.holodent.com/article-226...

1 vote
(IP:xxx.xx4.70.250) le 8 décembre 2008 a 09H17
 (Visiteur)

Merci pour le lien . Du coup je me suis acheté du fil dentaire . Alors que je me brosse les dents 3 fois par jours , J’ai été surpris du résultat ! De plus c’est moins violent que le cure dent pour les gencives

8 votes
(IP:xxx.xx9.114.48) le 4 décembre 2008 a 13H09
 (Visiteur)

et dire qu’un seul suffit pour commettre l’irréparable

17 votes
par Lucas DURTS (IP:xxx.xx4.214.185) le 4 décembre 2008 a 23H58
Lucas DURTS (Visiteur)

Sur la page d’accueil du site de David Elia sont précisés ses liens commerciaux avec les firmes pharmaceutiques : " Il assure, ou a assuré par le passé, des actions d’expertise, d’assistance et de conseil pour la plupart des laboratoires pharmaceutiques impliqués dans le domaine gynécologique : Aventis, Arkopharma, Besins International, CCD, Codepharma, Ethicon, Fournier, GlaxoSmithKline, Innothera, Janssen Cilag, Lilly, Novo Nordisk, Organon, Orion, Parke Davis, Proteika Nestlé, Procter & Gamble, Pierre Fabre Santé, Roussel Uclaff, Sanofi Pasteur, Schering SA, Servier, Solvay Pharma, Theramex, Wyeth, Zambon. "

Un total de 26 entreprises. La multiplication des dépendance ne saurait conduire à l’indépendance...

8 votes
par nautile35 (IP:xxx.xx1.67.243) le 5 décembre 2008 a 13H19
nautile35 (Visiteur)

Merci à Lucas Durst L’existence du site de David Elia me chagrine.

l’absence de limite entre le prosélytisme commercial et l’information de nature médicale sur ce site m’interpelle. C’est sans doute pertinent de se recommander de la charte HON (Health on the net). Mais n’est ce pas la moindre des choses pour un professionnel de santé que de diffuser des informations pertinentes sur .. la santé ! Mais où s’arrête l’information des malades ? où commence la publicité commerciale que s’offre (sur ses propres fonds ?) le bon monsieur ? Pour travailler dans le domaine, je peux vous assurer que ce site n’est pas l’œuvre d’un amateur. Je croyais naïvement que la déontologie interdisait aux médecins de se faire de la publicité !

Merci à Ma&racana C’est effectivement pire que ce que je pensais ...

cela met aussi plus de lumière sur cette dénégation des génériques. Encore une fois, je n’ai jamais pris mon pharmacien pour un ange ! Il n’est d’ailleurs que de pénétrer dans une (sa) pharmacie pour voir quelle est la portion congrue accordée aux médicaments. Ou encore de voir avec quelle vigueur leur ordre a défendu leur bout de gras contre les assauts de l’épicier de Landerneau (fils)

7 votes
par entredeuxeaux (IP:xxx.xx6.190.201) le 5 décembre 2008 a 14H18
entredeuxeaux (Visiteur)

Je pense que ce gynécologue aurait difficilement pu faire plus "vendu" et "jaloux".

En revanche comme médecin, il ne fait pas sérieux. Il aurait été intéressant de voir sa déclaration de conflits d’intéret comme cela se fait usuellement dans les journaux sérieux.

Si sa source d’information scientifique est "le canard enchaîné "(par ailleurs une très bonne source d’informations politiques), je suis très inquiète pour ces patients.

J’espère qu’un jour il découvrira les joies de pubmed, il apprendra même un jour peut-être ce qu’est "un intervalle de confiance"...

:-) Le meilleur passage pour un homme se prétendant "gynécologue" est sans nul doute le croustillant passage sur les ENN. Les pilules génériquées ont moins d’ENN que les pilules de référence, voir pas du tout. Incompétence quand tu nous tiens :-)

0 vote
par napebarsko1984 (IP:xxx.xx6.61.25) le 4 juin 2013 a 03H28
napebarsko1984 (Visiteur)

In significant quantities, it also contributes to air pollution. Do you have spots which are tough to have the carpet cleaner nozzle into. homepage

7 votes
par carevox le 5 décembre 2008 a 15H47
carevox, 88 articles (CareVox)

Chers lecteurs, Nous vous remercions pour vos commentaires et nous avons bien pris en compte vos remarques. La déclaration de liens d’intérêts du Docteur Elia est bien indiquée sur son site en toute transparence. Suite à vos demandes, nous avons complété sa fiche auteur avec la déclaration figurant sur son site afin que cette information soit plus accessible. Nous tenons par ailleurs à préciser que la fiche auteur du Docteur Elia avait été créée par nos soins et qu’en aucun il n’est responsable de ce manquement. En vous remerciant de votre compréhension, L’Equipe CareVox.

10 votes
par entredeuxeaux (IP:xxx.xx6.190.201) le 5 décembre 2008 a 18H36
entredeuxeaux (Visiteur)

Je pense que c’est mieux. Néanmoins, il est pleinement responsable de ces écrits, de son titre très "coup de pub", et vous êtes tout aussi responsable de sa publication.

A moins de vivre dans un monde où le JAMA ferait parti d’un grand complot fomenté par les officinaux français et l’assurance maladie française, cet article donne une image préoccupante de ce médecin et de votre site. C’est bien dommage.

L’information micro-économique communiquée dans cet article est fallacieuse (tous les pharmaciens ne sont pas des margoulins). La qualité de l’information scientifique est misérable, le "docteur" (puis-je rire ?) mêle tous les concepts et tient un propos digne d’un pilier de bistrot. Dur quand on se sert du fait d’être médecin pour prendre la parole.

Quant à la mention "son site blabla y a pas de pub" elle me parait fort hors de propos, son site étant une publicité pour lui-même, je ne vois pas bien l’intérêt de préciser qu’il n’est pas sponsorisé par un labo. C’est un peu comme si vous mettiez un claim "cette pub babybel n’est pas une pub pour les produits laitiers" à la fin d’une pub babybel. C’est un non-sens.

Une question reste en suspens : combien prendrait-il pour dire strictement l’inverse ? :-p

6 votes
par Actias (IP:xxx.xx4.24.30) le 6 décembre 2008 a 23H49
Actias (Visiteur)

Et en sadomasochisme et zoophilie ne me dites pas que nous sommes aussi arriérés ! on est vraiment graves des tocards moyenâgeux nous en France.

Merci pour l’article, j’ai bien rit.

Ça vous dirait d’aller prendre un verre cette semaine ;-)

14 votes
par Anka (IP:xxx.xx2.78.33) le 6 décembre 2008 a 23H54
Anka (Visiteur)

Doit-on en conclure que les anglais sont si mauvais au lit qu’une seule nuit suffit à avoir envie d’aller voir ailleurs ? :-))

2 votes
par marcdamer (IP:xxx.xx2.94.148) le 8 décembre 2008 a 07H42
marcdamer (Visiteur)

très bon, merci à vous

3 votes
par marcdamer (IP:xxx.xx2.94.148) le 8 décembre 2008 a 07H43
marcdamer (Visiteur)

très bien , merci

1 vote
par marcdamer (IP:xxx.xx2.94.148) le 8 décembre 2008 a 07H44
marcdamer (Visiteur)

très bien, merci

0 vote
(IP:xxx.xx7.171.87) le 11 décembre 2008 a 18H02
 (Visiteur)

Ceux qui prescrivent les dietes protéinées que l’on sait non efficaces à très moyens termes pour la majorité des gens sont soit attirés par l’idée de devenir des "gourous" soit l’appât des gains probables car on maigrit vite et c’est une demande certes folle il suffit de la satisfaire. Un sorte de mélange de toute puissance et de toujours plus d’argent

1 vote
(IP:xxx.xx2.26.117) le 11 décembre 2008 a 18H34
 (Visiteur)

Eh bien si ! bien sûr qu’on doit préférer tel comportement à tel autre ; par la force des choses : si l’"activiste" qui a écrit l’article ne fait pas de mal à elle-même ni à personne d’autre en pratiquant ses activités et si elle est capable de changer de pratique dès l’instant où celle-ci porte atteinte ou risque de porter atteinte à d’autres, les activités en question sont préférables pour elle puisqu’elle les a choisies (du moins on le suppose) ; Mais si la Dame a un conjoint non consentant et un ou plusieurs enfants, il est sûr que ses activités sont à condamner fermement en raison des souffrances qu’elle cause à des innocents. En effet, si on décide qu’il suffit d’être adulte pour faire n’importe quoi, que personne n’a de responsabilités et peut faire tous les dégâts qu’il veut autour de lui, il n’y a plus qu’à se réfugier sur Mars.

3 votes
par xray (IP:xxx.xx7.167.50) le 15 décembre 2008 a 16H57
xray (Visiteur)

Les supermarchés de la bonne conscience

http://echofrance36.wordpress.com/2...

5 votes
par TSS (IP:xxx.xx0.146.50) le 17 décembre 2008 a 16H51
TSS (Visiteur)

quand la gastro rode je me contente de ne pas serrer la main des gens que je rencontre !!c’est très efficace... !

5 votes
par perrier (IP:xxx.xx4.22.67) le 19 décembre 2008 a 18H48
perrier (Visiteur)

Le merveilleux mensonge du dr david elia.... qui nous confirme que les médecins n’y connaissent rien en médicament ! Les excipients à effet notoire présents dans la composition de certains génériques le sont également dans d’autres médicaments princeps, que notre bon docteur Elia prescrit tous les jours. Il n’y a pas d’un côté les excipients pour génériques et de l’autre les excipients pour médicaments princeps ! Ces excipients seraient-ils plus mauvais dans un générique que dans un princeps ? Que de telles sornettes viennent d’un professionnel de santé, certainement tout à fait compétent par ailleurs, m’amènent à penser que les labos pharmaceutiques ont des arguments très convaincants bien qu’absolument pas scientifiques... Pour terminer, je pense que la sécurité sociale et le principe de solidarité,Mr Elia n’en a cure. Il a les moyens de se soigner, lui et sa famille, alors le déficit de la sécu cela n’est pas son problème....

1 vote
par lenonsensdelavie (IP:xxx.xx2.182.125) le 26 décembre 2008 a 15H28
lenonsensdelavie (Visiteur)

hum... ça tombe bien, moi j’en raffole... :-))

3 votes
par battement d'elle (IP:xxx.xx3.103.72) le 26 décembre 2008 a 21H35
battement d'elle (Visiteur)

@ l’auteur

C’est étonnant pour un nutritionniste de prôner la consommation de chocolat en cette période de fêtes... et c’est surtout la photo qui accompagne cet article qui est dérangeante : quand on sait ce que contiennent tous ces pseudos chocolats de Noël.... un pourcentage de cacao complètement dérisoire !

4 votes
par Florian SAFFER (IP:xxx.xx4.70.131) le 27 décembre 2008 a 10H57
Florian SAFFER (Visiteur)

Disons que je suis un nutritionniste qui prône le plaisir. Aucun aliment n’est mauvais en soi. Aucun ne doit donc être diabolisé.

4 votes
par Deneb (IP:xxx.xx6.180.73) le 11 janvier 2009 a 08H07
Deneb (Visiteur)

Dans ces temps de lutte contre l’obesité, le comportement de ces jeunes est salutaire. En effet, ils sont prets de se priver d’un repas au profit d’un exercice physique (fort agréable, ce qui ne gache rien). Je note que la diabolisation de la sexualité, pas seulement au Japon, mais dans tous les pays à forte religiosité n’a pour effet que de laisser les jeunes dans l’ignorance quant aux moyens de contraception et de protection contre les MST. En France aussi, la religion fait des dégats : la frustration sexuelle des jeunes musulmans, causé par leur religion des moins tolérantes, s’exprime à travers les incendies de voitures et autres actes de vandalisme. Faites l’amour, pas la guerre, un slogan cuvée 68, qui redevient plus actuel que jamais.

0 vote
par glaspankperus1983 (IP:xxx.xx6.52.191) le 15 juin 2013 a 12H05
glaspankperus1983 (Visiteur)

How very much would you shell out for solutions out there . Social media marketing is the very best and most powerful way to encourage your organization in on the net. reklama online Łódź

8 votes
par zygomar (IP:xxx.xx9.170.189) le 13 janvier 2009 a 16H06
zygomar (Visiteur)

Au rythme où çà va va, il va bientôt être plus rapide de faire la liste de ce qui ne favorise pas le cancer du sein (et d’ailleurs....) !

22 votes
(IP:xxx.xx8.169.151) le 15 janvier 2009 a 14H08
 (Visiteur)

Le plus extraordinaire, en lisant cet article, c’est qu’il existe encore des gens qui ont des doutes sur la dépendance des chaines de télévisions publique et du pouvoir politique !

Le pire, c’est qu’il existe egalement des gens pour souhaiter cette dépendance.

...mais c’est vrai, il faut de tout pour faire un monde, y compris de egoïstes, des masochistes, pour ne regarder que cet aspect des choses...

17 votes
par oncle archibald (IP:xxx.xx7.155.136) le 15 janvier 2009 a 19H43
oncle archibald (Visiteur)

Le plus extraordinaire en lisant ce commentaire, c’est de comprendre que le pouvoir politique serait plein de mauvaises intentions à l’encontre les citoyens qui l’ont élu… drôle de conception de la démocratie … le pouvoir politique a été choisi par une majorité de citoyens, s’il a des actes contraires aux souhaits ou aux intérêts de cette majorité, il sera remplacé par ceux qui sont actuellement dans l’opposition aux prochaines élections. La démocratie c’est aussi simple que cela.

Quand au fond du problème, l’accès aux soins, il faut absolument le maintenir pour tous dans des conditions de remboursement acceptables par tous, ce qui me paraît actuellement le cas. Je n’ai aucune assurance complémentaire santé. Lorsque moi-même ou un membre de ma famille avons eu des maladies bénignes, nous n’avons jamais rechigné à payer notre quote part de soins non remboursés, sachant bien que cela reste nettement moins cher que de payer les cotisations à une mutuelle. Lorsque l’un d’entre nous a eu besoin d’une intervention chirurgicale, même relativement bénigne, il est allé à l’hôpital public et n’a pas déboursé un sou, hormis le « forfait journalier » qui correspond à une petite participation aux frais générés pour son hébergement et à sa nourriture. Quand j’ai eu un cancer, j’ai été fort bien soigné dans ces conditions ; on m’a même remboursé les frais de déplacements avec ma voiture pour les trajets quotidiens nécessités par une radiothérapie. Certains à l’hôpital se sont étonnés que je ne me fasse pas transporter en ambulance « puisque j’y avais droit ».

Ceux qui beuglent qu’on va les saigner ont peut être l’impression qu’on doit tout leur rembourser à 100%, y compris leurs caprices, et que les médecins sont la pour signer tout ce qu’on leur demande, arrêts de travail injustifiés compris, médicaments pour le chien aussi.

Ce sont les abus de toutes sortes, avec la complicité très active de certains médecins qui en profitent bien, qui ont rendu nécessaire une reprise en mains du système de santé. J’ai été scandalisé que mon fils qui avait une suspicion de hernie discale soit d’abord adressé au radiologue pour une image scanner puis au vu du scanner vers une image IRM « puisque ce type de lésion de ne soit pas au scanner ». Et donc un acte coûteux et inutile a été fait soit par incompétence soit par « goût du lucre » mais toujours aux frais de la sécu, c’est à dire de la collectivité. Il faut responsabiliser tous les acteurs du système de santé, que ce soient les patients ou ceux qui les soignent, c’est à ce prix seulement, quelle que soit la couleur du gouvernement en place, que l’on pourra conserver notre très beau système d’assurance maladie.

6 votes
par MarcDS (IP:xxx.xx5.199.235) le 15 janvier 2009 a 23H40
MarcDS (Visiteur)

Si la démocratie était aussi simple que cela il y a belle lurette qu’on ne verrait plus un gouvernement de droite. Le tour de force du libéralisme a été d’amener une bonne partie des ouvriers, des employés, des exclus, bref la grosse majorité de la population à voter pour ceux qui défendent les intérêts du patronat. Ne négligez donc pas l’importance du contrôle de l’opinion par ceux qui ont les plus gros moyens.

Quant au principe de l’accès à des soins de qualité pour tous, on est en train de lui dire adieu. Il suffit d’ouvrir les yeux, ou d’aller voir aux USA comment sont soignés ceux qui n’ont pas d’assurance privée. Il y a beaucoup d’argent à se faire dans les soins de santé, pourquoi les assoiffés de la thune s’en priveraient-ils ?

9 votes
par oncle archibald (IP:xxx.xx8.140.47) le 16 janvier 2009 a 08H25
oncle archibald (Visiteur)

Marc DS vous etes en train d’expliquer que la majorité des francais sont des cons qui ne savent pas ou est leur interet. Si la gauche etait plus crédible ils voteraient sans aucun doute pour elle, dans l’instant, ils ont préféré choisir celui qui leur paraissait etre un gestionnaire crédible plutot qu’une démago prete à foutre en l’air leur pognon.

Pour le reste vous me parlez des etats unis d’amérique, pas de la France.

6 votes
par MarcDS (IP:xxx.xx5.199.235) le 16 janvier 2009 a 10H15
MarcDS (Visiteur)

Je suis en train de vous expliquer que les deux partis qui dominent la scène politique française ont les moyens de crier plus fort que les autres, et qu’ils font tous les deux entendre la voix du capital, donc de la droite, avec simplement des doses plus fortes d’"adoucissement social" dans le discours du PS.

Et si je vous parle des Etats-Unis c’est parce qu’ils connaissent bien à quoi mène le système qui est en train de se mettre en place ici, notamment par la grâce de celui que vous nommez un "bon gestionnaire".

3 votes
par parkway (IP:xxx.xx1.238.209) le 16 janvier 2009 a 12H31
parkway (Visiteur)

au tonton archibald, "Le plus extraordinaire en lisant ce commentaire, c’est de comprendre que le pouvoir politique serait plein de mauvaises intentions à l’encontre les citoyens qui l’ont élu… drôle de conception de la démocratie"

Ben, chef faudrait tout de mêmesuivre ce qui se passe en france !

on peut pas dire que c’est le grand bonheur !

et puis la démocratie, c’est pas être un béni oui-oui !

les politiques sont responsables de ce qu’ils font et surtout de ce qu’ils ne font pas...

Je ne vois pas pourquoi je devrais obéir à des pourris qui ne sont pas démocrates ( cf référendum anti europe de 2005).

Vous trouvez que notre nain excité fait bien son boulot ?

Vous devez être un nanti de neuilly...

2 votes
par oncle archibald (IP:xxx.xx7.155.136) le 15 janvier 2009 a 19H48
oncle archibald (Visiteur)

Sur ce je suis dans l’attente bien sûr de la re-programmation de l’émission annulée pour rendre hommage à feu Claude Berri pour pouvoir apprendre ce que je ne sais pas, et comparer ce qui sera dit à ma propre expérience.

5 votes
par Fabien (IP:xxx.xx4.143.191) le 15 janvier 2009 a 20H51
Fabien (Visiteur)

La programmation de ce documentaire inédit de Infrarouge est prévue pour le 12 février (donc retardée de quatre semaines).

Ce qui est aussi regrettable, dans la mesure où France 2 a consacré dix minutes de son JT de 20h au décès de Claude Berri, c’est de programmer un film en deuxième partie de soirée et non pas de déprogrammer Envoyé Spécial ou une autre soirée de la semaine.

A titre de comparaison, TF1, qui considère que "les Français ne savaient pas qui était Claude Berri" (selon son directeur de la rédaction dans Le Point) n’a fait que trois minutes de JT et programme lundi soir Tchao Pantin à 23h10. Ils sont cohérents, même s’ils ne sont pas intelligents non plus.

France 2, dans le cas d’espèce, n’est pas digne du service public. Je suis sous traitement depuis 1969, et je le pense sincèrement !

6 votes
par TSS (IP:xxx.xx0.146.50) le 16 janvier 2009 a 09H40
TSS (Visiteur)

mr Archibald

petite leçon de calcul :

53% de 68% de votants n’ont jamais fait une majorité,mais seulement 36% soit à peu près comme les abstentions et blancs(32%) il a donc ete elu par 1/3 des français !!

quand au fait de se deplacer soi même pour les soins l’ayant fait moi même ,ce n’est pas moins onereux que le taxi-ambulance.

quand à votre reflexion sur les mutuelles ,j’en ris encore !!faites vous soigner les dents ou faire des lunettes vous comprendrez vite votre erreur... !!

5 votes
par oncle archibald (IP:xxx.xx8.140.47) le 16 janvier 2009 a 11H17
oncle archibald (Visiteur)

@ TSS : jolie leçon de démocratie mathématique .... que ceux qui s’abstiennent ou votent blanc aillent voter ou qu’ils ne se plaignent pas puisqu’ils s’en sont remis à l’avis de ceux qui se déplacent. J’imagine que vous ne tenez pas le même raisonnement si "les vôtres" sont au pouvoir.

Quant aux lunettes et aux soins dentaires, bien entendu la note est salée au moment ou on la paye, mais si vous aviez mis sur un compte épargne le montant des cotisations mutuelles non payées depuis que vous travaillez, il y aurait largement de qui faire face. Peut être faites vous partie des privilégiés qui ont comme avantage salarial la prise en charge de quasiment 80% des cotisations à la mutuelle complémentaire par l’employeur... pas moi.

C’est parce que trop de gens ne réfléchissent pas ce qu’il y a derrière l’expression "soins gratuits" qu’on en est la. Gratuit =pour beaucoup bon à gaspiller ! C’est une énorme connerie. Il faudrait au minimum qu’on les oblige à faire l’avance des "soins gratuits" pour qu’ils se rendent compte de ce que ça coûte à la collectivité. Je suis absolument pour l’accès aux soins gratuits pour tous, mais qu’on ne croie pas que cela ne coûte rien à personne, que ca n’est pas leur pognon ou celui de leur voisin qu’ils gaspillent. L’argent public n’est respecté par personne dans cette affaire, à commencer par certains médecins, pharmaciens, labos, etc....

Exercice pratique : allez dans votre armoire à pharmacie ou tiroir à médicaments et regardez les médicaments périmés, les traitements que vous n’avez pas suivis jusqu’au bout, les conditionnements pour dix jours alors que le traitement était de cinq etc... Croyez vous qu’il n’y ait pas de gaspillages dans le systeme de santé tel qu’il est ?

1 vote
par ange (IP:xxx.xx2.91.111) le 18 janvier 2009 a 16H35
ange (Visiteur)

moi,je viens de me faire larguer après 3ans de relation continue et deux à distance et j’arrive pas à m’en remettre(c’est vrai que je ne l’ai réaliser que hier)ça fait mal,on a le coeur en feu,on pense aux moments vécus et aux projets qu’on avait ! j’espere sincerement que j’arriverais à m’en sortir mais pour le moment,j’en vois pas le bout !

2 votes
par npalma (IP:xxx.xx0.164.94) le 21 avril 2009 a 12H36
npalma (Visiteur)

onjour,

Je suis journaliste pour France 2, pour l’émission Ca se discute de Jean-Luc Delarue sur France 2. Nous préparons une émission dont le thème sera : "comment trouver l’amour quand on a des kilos en trop ?" Alors si :

- Vos rondeurs sont votre principal atout de séduction
- Vous aimez les formes. Les corps bien en chair vous attirent.
- Votre conjoint(e) a grossi depuis que vous le (la) connaissez, son nouveau physique vous déplaît
- Vos kilos en trop vous empêchent de trouver l’âme sœur
- Vous cherchez désespérément à maigrir pour reconquérir votre ex
- Vous êtes en couple et en surpoids tous les 2, cela vous pose des problèmes (vie intime, conception d’un enfant)
- Vous avez maigri pour faire plaisir à votre conjoint(e)
- Alors que n’aimiez que les minces, vous vivez une belle histoire d’amour avec une personne forte
- Vous avez été quitté(e) à cause de vos kilos en trop
- Vous avez quitté votre conjoint(e) à cause de ses kilos en trop
- Depuis que vous avez maigri, l’amour vous sourit
- Vous avez maigri pour trouver l’âme sœur, mais vous le regrettez, ne vous sentez plus vous-même

Et que vous souhaitez témoigner, contactez Nicolas au 01 53 84 34 20 ou par mail npalma@reservoir-prod.fr a très vite

Cordialement

Nicolas PALMA

2 votes
par celine (IP:xxx.xx8.250.102) le 13 mai 2009 a 21H26
celine (Visiteur)

bonsoir j’ai vecu 8ans avec mon amie,et depuis 3 jours nous ne sommes plus ensemble.ca faisait des mois que ca n’allait plus entre nous,j’ai pensé quelques fois à la quitter mais je ne voulais pas lui briser le coeur.après tant d’années la routine s’est installée,plus de dialogue,plus de calins,nous n’étions plus que des "collocataires".il y a trois jours,suite à un événement declencheur,je suis partie dormir chez mez parents,en lui expliquant que ce serait bon pour notre couple de faire un petit brek.contre toute attente,elle m’a dit qu’il valait meme mieux se séparer. trois jours que je pleure,trois jours que je me demande pourquoi on en est arrivé la,je me dis que je n’ai pas su reconnaitre le bonheur ,je me dis que j’ai tout gaché.et c’est trop tard,on a atteind le point de non retour,et moi meme je sais que ca n’aurais pas pu continuer comme ca..mais j’ai peur..peur de ne pas m’en sortir toute seule.peur qu’elle me manque à en mourir. j’ai besoin de reconfort

4 votes
par dianee (IP:xxx.xx2.237.189) le 16 mai 2009 a 10H18
dianee (Visiteur)

coucou celine. ce que tu as vécu est trés difficile et je viens également de vivre une rupture tout comme toi notre histoire se dégradait et la rupture était inévitable même si je l’aime encore et que l’on sait toujours aimé la routine c’est installé ... c’est normal dans un couple ou bout d’un certain temps mais di toi une chose c’est que ce n’est pa de ta faute tu n’as rien gâché c’est juste que ça n’allait plus dans votre couple même si c’est dur à entendre je pense que la rupture était inévitable et que vous n’étiez pa fait pour être ensemble je veux juste te faire comprendre quand la passion s’éteint cela ne sert à rien de continuer, je te dis tout sa mais je juis exactement comme toi plus rien n’allait, plus de relation sexuelle... mais je l’aimais et ne voulais pas que notre histoire se termine... aujourd’hui cela fait une semaine qu’il est parti avec une autre fille... et je pense que pour mieux s’en sortir il faut que t dise que tu as vécu une histoire magnifique mais que voila ça n’allait plus et qu’il fallait mieux en rester la ... même si c’est dur de s’imaginer ave quelqu’un d’autre... maintenant aucupe toi de toi ... sort avec t’es copine... ne reste pa seule... et seul le temps soulagera tes bléssures...

7 votes
par Annie (IP:xxx.xx1.112.150) le 19 janvier 2009 a 13H46
Annie (Visiteur)

Je veux simplement rapporter mon expérience. Je ne suis pas salariée, mais je travaille à mon compte, et je fais donc les frais de chaque journée de travail perdu. Je pensais souffrir de canal carpien avec un poignet extrêmement douloureux, surtout la nuit qui m’empêchait de travailler. Je n’ai pas consulté de médecin, mais j’ai mis une atelle pendant deux mois et j’ai acheté une souris ergonomique, avec une grosse boule au milieu. Cela fait plus d’un an et je n’ai depuis ressenti aucune douleur. Ce n’était peut-être pas un canal carpien, mais il est possible d’adapter son environnement de travail pour limiter ce genre de problèmes. Bien que ce ne soit pas le sujet ici, je voudrai également recommander les claviers ergonomiques, qui préviennent les troubles musculaires, ce dont j’ai également souffert.

20 votes
par mr-bienetre (IP:xxx.xx7.214.121) le 20 janvier 2009 a 12H54
mr-bienetre (Visiteur)

Croyez-vous que les péruviens et leurs encêtres, les incas, auraient attendu qu’un organisme comme l’AFSAA, qui multiplie les incohérences dans le choix des produits à valider sur le marché Français, daigne décider des réalités scientifiques et de la valeur nutritionnelle (au même titre que la coca qui possède des vertues assez similaires) d’une plante qui est consommée depuis la nuit des temps (plus de 2000 ans) en amérique du sud ? Cependant, au sujet des propriétés médicinales, ce que vous dites dans votre article est vrai.

10 votes
par Gasty (IP:xxx.xx2.235.26) le 21 janvier 2009 a 14H33
Gasty (Visiteur)

@ M bienetre

Il est question des vertus aphrodisiaques de la macas, les incas étaient-ils intéressés par ces supposés vertus ou par l’aspect nourricier ?

S’il s’agit d’un aspect nourricier, c’est peut etre pas la peine de piller le sol incas ni d’en faire une culture.

5 votes
par mr-bienetre (IP:xxx.xx7.214.121) le 10 février 2009 a 20H10
mr-bienetre (Visiteur)

Les incas étaient intéressés bien sur par ses deux aspects (nourissier et thérapeutique)

18 votes
par poetiste (IP:xxx.xx4.14.54) le 22 janvier 2009 a 14H02
poetiste (Visiteur)

Le bas et le « Oh ! »

La femme n’est pas vénale ; elle a une tendance à rechercher un nid bien établi sur une haute branche. Il est dans ses gènes de vouloir se fixer là où il y a une sécurité matérielle. Elle accepte la loi du mâle dominant quand cette domination ne procède que de l’argent. Elle n’a pas en ce sens le goût de l’aventure. Comment voulez-vous qu’elle puisse s’attacher à d’autres valeurs, les valeurs morales des hommes étant devenues tellement improbables et hasardeuses. On dirait que l’on découvre dans ce texte que le monde est matérialiste alors que c’est de quoi on crève tous les jours. S’il n’y a plus de femmes de marins, c’est qu’il n’y a plus de capitaines de navires, véritables aventuriers ; ils sont tous achetés. Alors, faute de grives, on mange des merles et on tente de jouir avec ça. Polariser ce problème sur la femme n’est pas très honnête ; on ne peut parler de la femme sans parler de l’homme et vice versa. Est-ce l’homme ou la femme qui dans ce vice versa ? La femme a les pieds sur terre ; elle décolle parfois mais atterrit de nouveau très vite. Si elle ne prend plus son pied qu’avec un compte en banque, c’est qu’elle ne croit plus aux autres contes qui ne la font plus rêver. Mais au jeu des chèques, on peut dire que l’homme et la femme ont perdu tous les deux car sans amour, on n’est rien du tout. Edith Piaf ne s’égosille plus à le dire en un temps où l’on ne parle plus que de « bons coups », expression on ne peut plus inconséquente. Ah ! Quelle époque pas très épique mon brave Monsieur ! Il sent l’alcôve mal distillé ce texte de la médiocrité ordinaire qui ne dépasse pas la ceinture. Allez ! Je vais relire la belle et la bête, c’est moins triste. A.C

1 vote
par Bertrand (IP:xxx.xx2.92.160) le 27 janvier 2009 a 10H11
Bertrand, 3 articles (Rédacteur)

Merci pour ces explications claires notamment sur la douleur qui n’est pas proportionnelle à la taille des varices. Cependant, pour les personnes qui ne peuvent pratiquer une activité physique suffisante, il existe maintenant des stimulateurs électriques très simples d’emploi à la maison qui compensent le manque d’activité des muscles du mollet et favorisent le retour veineux. Qu’en pensez-vous : http://www.em-consulte.com/article/...

0 vote
(IP:xxx.xx3.102.10) le 29 janvier 2009 a 17H05
 (Visiteur)

Vous trouverez beaucoup de renseignements sur le site du GRIO (http://www.grio.org/) et aussi sur celui de IOF (dont je n’ai pas l’adresse) D.ELIA

0 vote
par diasenresccont1973 (IP:xxx.xx6.52.191) le 15 juin 2013 a 11H23
diasenresccont1973 (Visiteur)

Hence, protection will be the primary considerations of web advertising. Really you should not strike your site visitors with preposterous backlinks. reklama internetowa Łódź

59 votes
par Américain à Paris (IP:xxx.xx2.254.16) le 29 janvier 2009 a 23H50
Américain à Paris (Visiteur)

C’est évident. Exposition de lumière du soleil. La Vitamine D est créée par l’exposition de lumière du soleil et la vitamine D promeut le système immun.

http://lpi.oregonstate.edu/infocent...