Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pure obligation ou simple précaution : ailleurs et vaccinés
Pure obligation ou simple précaution : ailleurs et vaccinés
note des lecteurs
date et réactions
15 août 2008
Auteur de l'article
Bien sûr santé, 12 articles (Site internet)

Bien sûr santé

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
12
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pure obligation ou simple précaution : ailleurs et vaccinés

Pure obligation ou simple précaution : ailleurs et vaccinés

Partir loin de chez soi ne mérite plus aujourd’hui de figurer au rang des exploits à la Indiana Jones. Mais, les vaccinations qu’on néglige si souvent dans le train-train de notre quotidien domestique peuvent, si l’on n’y prend garde, rendre nos destinations internationales inutilement aventureuses. En route pour un tour du monde des soucis évités.

Lorsque l’on veut voyager, il n’existe que deux catégories de vaccins : ceux que l’on doit faire, quelle que soit sa destination, lointaine ou pas et ceux qui s’imposent en fonction des pays où l’on va séjourner.

Pour tous - qu’importe le périple ou le pays choisi - il faut contrôler la mise à jour des vaccinations figurant dans le calendrier classique contre notamment le tétanos (contractable à la suite d’une banale blessure), la poliomyélite (endémique dans tous les pays en développement) et la diphtérie (très répandue sous les tropiques mais aussi dans la plupart des pays de l’ex-URSS...). La vaccination des adultes contre la coqueluche est indiquée à l’occasion du rappel D.T.Polio afin de prévenir la coqueluche des nourrissons, trop jeunes pour avoir reçu les trois doses de vaccin coquelucheux.

Tout dépend où

Les recommandations du Haut Conseil de la Santé publique sont claires : la vaccination contre la fièvre jaune est indispensable pour tout séjour dans une zone endémique intertropicale d’Afrique ou d’Amérique du Sud, même en l’absence d’obligation administrative. Elle est possible pour les enfants dès l’âge de 9 mois mais est fortement déconseillée aux femmes enceintes, pendant toute la durée de la grossesse.
Attention ! : La vaccination n’est possible que dans un centre agréé et nécessite une injection au moins 10 jours avant le départ (mais elle est efficace 10 ans).

La vaccination contre l’encéphalite japonaise concerne les séjours dans une zone délimitée par le Pakistan à l’Ouest et les Philippines à l’Est. Elle est possible chez les enfants dès l’âge de 1 an.
Attention ! : La vaccination n’est possible que dans un centre agréé. Prévoir un délai confortable car elle nécessite trois injections réparties sur un mois entier.

L’encéphalite à tiques est peu connue, mais active dans les zones rurales ou en forêt en Europe centrale, orientale et du Nord, au printemps et en été. Il existe depuis peu une présentation enfant.
Attention ! : Des injections très espacées sont nécessaires : 3 injections espacées d’un mois, puis deux autres aux mois 5 et 12...

La vaccination contre la méningite à méningocoque est exigée pour les personnes se rendant notamment aux pèlerinages de La Mecque et de Médine, en Arabie Saoudite. Elle est possible dès l’âge de 2 ans.
Attention ! : La vaccination doit dater de plus de 10 jours et de moins de trois ans au moment du départ.

Tout dépend comment

La vaccination contre l’hépatite A est recommandée en cas de séjour dans un pays où l’hygiène est précaire et particulièrement pour un voyageur porteur d’une maladie chronique du foie. Elle peut être pratiquée à partir de l’âge de 1 an.
Attnetion ! : Une injection deux semaines avant le départ, rappel 6 à 12 mois plus tard, durée de protection : 10 ans.

La fièvre typhoïde se contracte lors de séjours prolongés ou dans de mauvaises conditions dans certaines régions. Les zones à haut risque sont le Maghreb, le sous-continent indien, l’Asie du Sud-est et l’Amérique du Sud. Vaccination possible à partir de l’âge de 2 ans.
Attention ! : Une injection à pratiquer 15 jours avant le départ pour une protection de trois ans.

Le vaccin contre l’hépatite B n’a, hélas, pas bonne presse en France, malgré les recommandations du calendrier vaccinal. Outre celles-ci, la vaccination concerne les séjours fréquents ou prolongés dans les pays à haut risque (Afrique et Asie). Il existe une présentation enfant.
Attention ! : La vaccination nécessite deux injections espacées d’un mois avec rappel unique six mois après. En cas de départ rapide, il existe un protocole accéléré.

Le choléra rappelle de vieux souvenirs d’épidémies meurtrières mais cette maladie n’affecte plus qu’exceptionnellement les voyageurs, même si elle est encore répandue dans la plupart des pays en développement. Le vaccin
anticholérique n’est plus disponible en France.
Attention ! : Le respect des mesures d’hygiène alimentaire et le lavage scrupuleux des mains constituent une prévention très efficace.

La rage a quasiment disparu en France mais sévit encore dans de nombreux pays (particulièrement en Asie et notamment en Inde). Elle reste donc recommandée, notamment pour les enfants dès l’âge de la marche. En cas
d’exposition, la vaccination préventive ne dispense pas d’un traitement curatif.
Attention ! : Trois injections à J0, J17, J21 ou J27 sont nécessaires. Rappel un an plus tard, durée de protection : 5 ans.

La grippe ne sévit pas que l’hiver entre Marseille et Lille ! Les centres de
vaccination disposent d’un stock de vaccin antigrippe, même en dehors de la période habituelle d’octobre à décembre. Une précaution dans le cadre des voyages en groupe.
Attention ! : Le vaccin adapté à l’hémisphère sud n’est disponible que dans les centres agréés.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...
Mots-clés :
Vaccins