Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
France 2 déprogramme un documentaire sur l’accès aux soins
France 2 déprogramme un documentaire sur l'accès aux soins
note des lecteurs
date et réactions
15 janvier 2009 | 8 commentaires
Auteur de l'article
La mouette, 10 articles (Rédacteur)

La mouette

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
10
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

France 2 déprogramme un documentaire sur l’accès aux soins

France 2 déprogramme un documentaire sur l'accès aux soins

France 2 ne diffusera pas, comme prévu jeudi 15 janvier à 22 h 40, le film de Jacques Cotta ”Dans le secret de l’accès aux soins en danger”. La chaîne publique justifie la modification de la grille par un hommage rendu à Claude Berri.

De nombreux participants au documentaire (malades, usagers, associations et syndicats liés à la santé) évoquent eux, une décision politique à un moment délicat pour le gouvernement. L’Assemblée nationale examinera le trés controversé projet de loi Bachelot sur l’organisation de la santé vers la mi-février. Une journée plus générale de manifestation est déjà arrêtée le 29 janvier.

La déception est forte pour les associations de malades qui se félicitaient à l’avance de la diffusion, sur une grande chaîne publique, d’un documentaire au ton engagé et donc polémique, sur l’accès aux soins. Le film de Jacques Cotta revient sur le concept dominant selon lequel le modèle de sécurité sociale hérité de l’après guerre ne serait plus viable et que la seule solution est un grignotage de la prise en charge (déremboursements, franchises médicales…) et tant pis, pour les moins fortunés.

 Les réalisateurs de “L’accès aux soins en danger”, Jacques Cotta et Pascal Martin confrontent les propos des décideurs politiques en matière de santé à ceux des malades, du corps médical et d’économistes spécialistes des services de santé. Le principal intérêt du documentaire est sans doute de donner la parole à des patients anonymes qui confient leur détresse, leurs choix dramatiques entre se loger, se nourrir ou se soigner. Or, à choisir, beaucoup préfèrent renoncer aux traitements, faute de moyens. Dans ce paysage, l’avenir des hôpitaux, les risques liés à autonomie de gestion sont abordés.

Le côté explosif du documentaire est de tenter de démontrer que les réformes en cours visent à assurer le transfert complet, vers le secteur marchand, des soins « rentables » ou « achetables » et à maintenir un service minimum pour les soins « invendables » ou « non rentables ». La loi « Hôpital patients santé territoires » encourage en effet les hôpitaux à se regrouper dans des « communautés hospitalières de territoire ». Chaque hôpital devra passer un contrat d’objectifs et de moyens pluriannuel avec l’agence régionale de santé, le directeur de l’ARS assignant des objectifs précis au directeur d’établissement. Les pouvoirs du directeur d’hôpital seront renforcés : il présidera un directoire « resserré », le conseil d’administration étant remplacé par un conseil de surveillance. Le texte prévoit un nouveau statut contractuel (avec une part variable) pour attirer les médecins vers l’hôpital, et des mesures d’intéressement pour les salariés.

 Dans un contexte de montée en puissance d’une crise économique majeure, le documentaire retiré avait pour principal mérite de poser un débat qui n’a rien de théorique. Une enquête du Secours populaire fait apparaître un recul important de l’accès aux soins pour près de 40% des Français au cours du dernier semestre 2008.

 Les tensions sociales croissantes pourraient expliquer, si c’est le cas, d’éventuelles pressions destinées à retarder la diffusion d’un documentaire dérangeant et éviter la constitution d’un front social.  C’est la troisième fois que le documentaire est déprogrammé en trois mois. La diffusion pourrait finalement avoir lieu en février.

Le Collectif national contre les franchises, la Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics, la Coordination nationale des Comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité , ont annoncé leur participation à la journée de grève et de manifestation du 29 janvier que convoquent l’ensemble des confédérations syndicales.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Securité sociale
Commentaires
3 votes
par paul (IP:xxx.xx0.21.66) le 15 janvier 2009 a 23H24
paul (Visiteur)

Déprogrammer ce précieux documentaire avant la journée de manifestation du 29 janvier n’est peut être pas innocent. @tonton Archi :la démocratie ne justifie pas d’accepter n’importe quoi pendant 5 ans .

7 votes
par oncle archibald (IP:xxx.xx8.140.47) le 16 janvier 2009 a 08H29
oncle archibald (Visiteur)

Paul : bien entendu, l’opposition a le droit de parole et si cette parole est crédible elle a un impact avant la fin du mandat. Encore faut-il faire autre chose que lire du zola à la tribune de l’assemblée au titre du "droit à l’amendement" qui a justifié, mais pas aux yeux des français croyez le bien, qu’on dépose plusieurs milliers d’amendements débiles, juste pour emmerder. Si c’est votre conception du jeu démocratique je vous la laisse et je vous plains.

2 votes
par parkway (IP:xxx.xx1.238.209) le 16 janvier 2009 a 12H38
parkway (Visiteur)

oncle archibald,

c’est quoi l’opposition pour vous ?

c’est le PS ?

Bon, ben, vouss avez pas tout compris.

On voit donc le pourquoi de vos commentaires.

essayez de lire autre chose que le figaro ou regarder la désinformation à la télé avant 11h du soir...

2 votes
(IP:xxx.xx2.98.151) le 16 janvier 2009 a 11H46
 (Visiteur)

dictature ???

6 votes
par oncle archibald (IP:xxx.xx8.140.47) le 16 janvier 2009 a 12H32
oncle archibald (Visiteur)

Je vous souhaite beaucoup de "dictatures" soeint aussi respectueuses de leurs citoyens que la République Française. Le "catastrophisme" entretenu par certains est totalement contre productif. Que l’opposition fasse son boulot de propositions alternatives meilleures que la proposition du gouvernement, elle passera haut la main aux prochaines élections.

2 votes
par parkway (IP:xxx.xx1.238.209) le 16 janvier 2009 a 12H42
parkway (Visiteur)

comme je vous l’ai dit plus haut, c’est bien là que le bât blesse : il n’ y a plus d’opposition depuis 1983...

L’umps est gagnante sur toute la ligne...

et vous ne voulez pas comprendre !

Bah ! c’est pas grave, la précarité va doubler en Europe et en france dans l’année, je ne vous conseille pas d’avoir ce discours dans la rue...

Restez avec vos copains, vous aurez moins d’emmerdements...

1 vote
(IP:xxx.xx8.140.47) le 16 janvier 2009 a 17H58
 (Visiteur)

Combien de votes sont réellement "pour" le candidat choisi plutot que "contre" l’autre candidat que l’on juge encore plus dangereux que le premier... pas beaucoup certainement.. Ce dont souffre la démocratie française c’est d’un manque de personnel politique capable d’entraîner l’adhésion des électeurs. Sur ce point au moins je suis bien d’accord avec vous. Militons tous les deux pour un renouveau de la vie politique et de justes réformes de la protection sociale, qui est un énorme avantage et non pas quelque chose qui va de soi et ne coûte rien à personne, comme beaucoup feignent de le croire.

0 vote
par carevox le 11 février 2009 a 12H32
carevox, 88 articles (CareVox)

Pour info, le documentaire est normalement reprogrammé le jeudi 12 février 2009 sur France 2 à 22h45.