Accueil du site
> Médicaments & Soins > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Danger : 62 % des médicaments sur le Web sont faux
Danger : 62 % des médicaments sur le Web sont faux
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
3 juillet 2008 | 11 commentaires
Auteur de l'article
Christelle, 7 articles (Rédacteur)

Christelle

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
7
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Danger : 62 % des médicaments sur le Web sont faux

Danger : 62 % des médicaments sur le Web sont faux

62 % des médicaments achetés sur le Web sont des contrefaçons ou des médicaments de qualité inférieure selon la dernière enquête de l’EAASM ( Alliance européenne pour l’accès à des médicaments sûrs).

Dans ce cadre, le cybersquatting est un facteur majeur. En effet, c’est en partie grâce aux enregistrements abusifs de noms de domaine que les contrefacteurs prospèrent dans le commerce de médicaments contrefaits.

Selon le Centre d’Arbitrage et de Médiation de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (CAM-OMPI), l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies fait partie des secteurs les plus touchés par les cybersquatteurs puisque seulement 10 % des demandeurs de nom de domaines pour vendre des médicament (procédure DRP *) seraient bien des entreprises pharmaceutiques.

On trouve ainsi facilement des médicaments prescrits dans le traitement des maladies graves, comme les affections cardiovasculaires et respiratoires (Lipitor, Plavix, Loversyl, Micardis…), les troubles neurologiques et les maladies mentales (Zyprex, Eflexor…), sans compter le Viagra ou le Cialis.

A ce titre, le Viagra est un exemple. Les laboratoires Pfizer ont dû défendre le médicament près de 80 fois. Tandis que le groupe Sanofi Aventis est déjà intervenu pas moins de 200 fois auprès de l’OMPI.

L’analyse approfondie des auteur de l’étude de l ’EAASM révèle également que les médicaments ont été livrés « sans qu’ils aient eu à simplement montrer le moindre justificatif médical » ce qui est totalement illégale. 95,6 % des pharmacies en ligne étudiées travailleraient d’ailleurs en toute illégalité, 90 % des sites délivreraient des médicaments sans ordonnance et 86 % des tampons «  pharmacien agréé » seraient des faux.

Les moteurs de recherche les plus utilisés (Yahoo, Google et MSN) cherchent à lutter contre ce phénomène en éliminant des résultats de recherche les pages Web qui proposent des médicaments de contrefaçon.

Selon l’OMS, le commerce de la contrefaçon serait actuellement plus lucratif que celui des drogues dures. Or, les médicaments contrefaits présentent des risques majeurs pour la santé publique du fait de l’absence, du surdosage ou plus fréquemment du sous-dosage du principe actif. Un traitement contrefait peut aussi renfermer des substances toxiques.

La prudence s’impose. Au total, 4 millions de médicaments contrefaits ont été saisis rien qu’en Europe en 2007. Le Viagra serait le médicament le plus contrefait d’après les données publiées en 2006 par les douanes françaises.

Alors simple conseil : pour garantir sa qualité et se protéger des contrefaçons, il convient de toujours acheter un médicament dans une pharmacie. En dehors du médecin, le pharmacien est le seul habilité à donner des conseils sur la prise d’un médicament. Les officines sont également l’unique lieu dans lequel l’authenticité d’un produit de santé est garantie. Conseils de l’AFSSAPS sur Afssaps.sante.fr.



Sources :  

-WIPO, DNS Developments Feed Growing Cybersquatting Concerns, Geneva, March 27, 2008 (wipo.int),

-LeFigaro.fr,

-www.domainesinfo.fr

*DRP (Dispute Resolution Policy ) : En droit des noms de domaine, les DRP constituent un corpus de dispositions régissant les méthodes électroniques de règlement des litiges (MERL) destinées à résoudre les conflits nés de l’éligibilité, de l’accès, de l’enregistrent ou de l’utilisation d’un nom de domaine.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
3 votes
par mariner valley (IP:xxx.xx4.64.144) le 3 juillet 2008 a 13H15
mariner valley (Visiteur)

Salut

Faut etre un peu idiot ou inconscient pour acheter ces medicaments sur internet. je ne comprends toujours pas que ce business par internet soit toujours viable et fasse recette.....

2 votes
(IP:xxx.xx6.210.190) le 3 juillet 2008 a 16H12
 (Visiteur)

en effet en france on est très peu touchés grace au très bon remboursement de la sécu mais dans d autres pays ou le remboursement lui est beaucoup moins suivi le pourcentage de gens qui passent par le net augmente

5 votes
par geo63 (IP:xxx.xx5.12.152) le 3 juillet 2008 a 14H38
geo63 (Visiteur)

Simple question : quel est le pourcentage des "médicaments" qui ne servent à rien dans une pharmacie ?

5 votes
par mariner valley (IP:xxx.xx4.64.144) le 4 juillet 2008 a 09H23
mariner valley (Visiteur)

Les medicaments qui servent dans une pharmacie sont ceux que vous ne voyez pas sur le presentoir et qui vous sont delivrer sur ordonance. En gros ceux qui sont dans des tiroirs. Ceux qui sont en libre service sont soit des antalgiques basiques (doliprane...), soit des medicaments qui servent a repare la bobologie (plaies, gorge qui gratte, creme....),capottes et autres brosses a dents eux aussi utilent....

Donc pour conclure a part : la poudre de poisson pour a memoire qui est un attrape gugus et qques autres une grande majorite des produits vendues en pharmacie sont utiles.

1 vote
par mr-bienetre (IP:xxx.xx7.214.121) le 26 février 2009 a 10H33
mr-bienetre (Visiteur)

Il est hélas très élevé !

5 votes
par Randall (IP:xxx.xx4.214.185) le 3 juillet 2008 a 16H25
Randall (Visiteur)

Quelques remarques

1°) L’EAASM c’est qui ? Aller voir sur son site. Probablement une émanation de l’industrie pharmaceutique qui tente de protéger son pré carré. Qui la finance ? Des patients ? Dans quel intérêt ??

2°) C’est vrai que l’internet fait exploser les petits monopoles et qu’il y a du trafic hors frontières, comme pour le tabac et l’essence, ou même les voitures. Cette étude dit que c’est pas bien, avec des arguments plausibles bien sûr.

3°) Cette enquête, tu l’as lue ? Tu as vérifié sa rigueur méthodologique ? Moi aussi je peux te pondre des pseudo-études disant que Villepin c’est mieux que Sarkosy si tu ne me demandes pas les preuves. Personne n’a jamais vu cette étude, ou alors tu es fortiche (et je veux bien une copie).

Je crains que cette affaire soit largement bidonnée. D’autant que les plus grands labos sous-traitent leur production en Inde ou en Chine aussi... Ce serait bien que Carevox fasse un peu de ’modération’ !

4 votes
(IP:xxx.xx7.141.9) le 3 juillet 2008 a 22H07
 (Visiteur)

"62 % des médicaments sur le Web sont faux" Peut-être alors un peu moins dangereux que les vrais ???!!!

4 votes
par mariner valley (IP:xxx.xx4.64.144) le 4 juillet 2008 a 09H13
mariner valley (Visiteur)

Mais personne ne vous force a prendre des medicaments si vous n’en voulez pas attender que ca passe tout seul.

Non mais je reve. Oui un peu comme tout il y a des effets secondaires, genants, un peu dans les aliments aussi ca arrive (allergies en sont un exemple).

Alors ne manger plus ca peut-etre dangeureux... :-))

Acheter vos medocs sur internet et quand vous vous retrouverez aux urgences, vous ne viendrez pas pleurer.

0 vote
par Gasty (IP:xxx.xx4.4.187) le 3 juillet 2008 a 23H35
Gasty (Visiteur)

J’avais acheté du Viagra, :-/ , quand je me suis réveillé deux jours plus tard, y’avait marqué sur un papier" Pôv con, tu crois tout de même pas que j’ai repassé ton linge par dépit".

0 vote
(IP:xxx.xx1.68.15) le 4 juillet 2008 a 11H26
 (Visiteur)

L’usage d’ internet est le ’" futur’" nous devrons donc nous y faire comme on doit se faire au despotisme médical en cas de grave maladie. A qui la faute de la disparition de nos médicaments à bon marché, sinon qu’à nos instances médicales despotiques et nuisibles !... A qui la faute de l’impossibilité d’instauration de traitements efficaces comme pour la maladie ’ ulcère de Buruli ’pour raison de prix insuffisants ??? pourtant le traitement fut applaudit lors de sa présentation à l’OMS à Genève en 2002 et 2005 ... ... il nous est impossible d’avoir des médicaments peu couteux en France + plus après la disparition de nos laboratoires pour nationalisation en un grand, le plus grand au monde en 1981 en fabrication et en INVENTION...SANOFI , je crois, lequel a disparu lamentablement , " ’ égaré "’ nous a dit notre Justice !!! Alors, quand nos responsables politiques nous ont mis dans la merde car il ne considèrent plus que le peuple doit être SERVI par eux MAIS ASSERVI , ce qui leur permet de se SERVIR en véritables spéculateurs de bureau qui profitent de leurs diplômes pour attendre une retraite bien imméritée .

Nous avons du nous faire à nos technocrates et énarques qui dégradent la France depuis 1975 si je vois bien les tristes chiffres de notre pays...nous nous ferons au commerce sur internet ou autre ...notre pays est ruiné, " sans le sous" nous a dit le très courageux Monsieur Hollande avant les élections présidentielles , nous en tirons les conséquences, nos médecins ne nous donnent plus ce qu’ils ne peuvent plus prescrire ! Des médicaments bons marchés auraient été retirés du marché pour d’autres raisons, que celles de leurs utilisations, vers les années 1990 et ces paroles ne furent jamais démenties ....et des laboratoires de recherche sont détruits pour empêcher les malades de choisir leur possibilités de survie...car mort à mort, où ’va’ la différence ? je crois qu’il y a un affolement quand quelqu’un parle de la possibilité d’amélioration de certaines maladies ce qui commence à nous déplaire à nous le peuple silencieux. Je pense plus aux conditions de la fabrication de ces médicaments , dans des maisons- masures , et aux intoxications que cela entraine car le repas doit être pris dans la même pièce comme il fut vu au Vietnam ...que devient la poudre pure dans des organismes qui n’en ont pas besoin ? Et tout cela de la faute de nos technocrates qui ont voulu s’instaurer ’" ’" propriétaires " ’ " ’ pour profiter des avantages et bien sûr rejeter les inconvénients sur d’autres, contrairement aux vrais patrons qui faisaient marcher les laboratoires avant les nationalisations ruineuses. Pas vrai ? alors, comparons les prix de 1980 et de 2008 en tenant compte de l’inflation !!! CHICHE !...et vous chialez jusque plus de larmes et encore plus .... Quand à la toxicité de nos nouveaux médicaments révolutionnaires...retournons au "viox" et à tous les autres dont les noms paraissent encore sur internet ...rien que pour celui-là, il ne faisait pas mal à l’estomac, il dégradait le coeur et pour des douleurs qu’un bon rebouteux de nos campagnes reculées peut améliorer ’gratuitement’LUI , l’horreur ...’gratuit’ , ce mot existe encore !.

0 vote
par Clembibi (IP:xxx.xx8.102.173) le 1er septembre 2008 a 12H26
Clembibi (Visiteur)

Bonjour,

Je suis journaliste en France et je travaille actuellement pour le magazine Envoyé Spécial diffusé sur France 2 sur la contrefaçon de médicaments achetés notamment sur internet.

Je souhaitais partager vos expériences. Avez-vous déjà acheté des médicaments sur internet ? êtes-vous déjà tombés sur des copies ou des pilules douteuses laissant à penser que cela pouvait être des copies ? Avez-vous des problèmes de santé suite à la prise d’un médicament acheté sur internet ?

En vous remerciant par avance pour votre coopération, qui peut d’avérer fructueuse.

Clémentine clembibi@hotmail.fr 01 45 74 60 56