Accueil du site > Médicaments & Soins
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

Eye tracking : la relation visuelle entre patients intubés et soignants

Suivant >>

Au CHU de Tours, dans le service de réanimation, des patients volontaires ont testé avec succès le nouveau matériel d’eye tracking. Grâce à ce dispositif s’instaure un dialogue entre patients et soignants – même ténu, l’échange se révèle salutaire, pour les hospitalisés comme pour l’équipe. Retour sur une initiative qui bénéficie du soutien de la Fondation MACSF.

L'eye tracking ou oculométrie (commande oculaire) est une technique basée sur la mesure de la pupille et des reflets cornéens dans un champ lumineux infra rouge. C'est l'utilisation du regard pour commander/activer/valider une fonction comme par exemple cliquer sur un pictogramme, déplacer la souris du regard. En pratique pour exprimer son choix le patient doit fixer du regard le pictogramme pendant quelques secondes : un cercle commence à apparaitre et dès que celui-ci est complet la réponse est exprimée oralement par la tablette.

Au départ une difficulté à surmonter

Lorsqu’un patient est pris en charge dans un service de réanimation, il est très fréquemment intubé. Or, la communication du patient intubé est une réelle difficulté puisque la sonde d’intubation endotrachéale située entre ses cordes vocales le prive de la parole. Cette incapacité à communiquer est source de frustration et de stress pour le patient, rendant son séjour difficile. La plupart des patients rapporte qu’il s’agit de la chose la plus horrible du monde majorant le risque de syndrome de stress post-traumatique. Pour les soignants, cette difficulté à communiquer est source d’insatisfaction dans la prise en charge du patient et pour les proches d’un sentiment d’impuissance.

Les bienfaits de l’interdisciplinarité

Quand un psychiatre spécialisé dans l’étude du comportement dans les pathologies de l’autisme parle du matériel d’eye tracking qu’il utilise pour ses recherches à sa consœur de réanimation polyvalente, l’idée germe de tenter d’adapter ce matériel de commande visuelle pour les patients de réanimation !

L’équipe soignante, composée de personnels infirmiers et d’aides-soignants est enthousiaste et travaille, avec le fournisseur, à une configuration spéciale de la tablette pour les patients intubés. Au printemps 2015, les premiers patients volontaires testent le matériel dont l’ergonomie et les fonctionnalités sont rapidement modifiées pour être rendues plus pertinentes et pratiques. Pour tous, l’enjeu est important, car avec un nombre suffisant de tablettes, plus de la moitié des patients du service pourront communiquer avec les soignants mais également avec leurs proches.

"Le système d’eye tracking répond de manière innovante au besoin de compréhension réciproque entre les patients et les soignants. C’est pourquoi cette initiative a été adoptée à l’unanimité par le conseil d’administration de la Fondation MACSF qui a financé l’acquisition de 7 tablettes » commente son délégué général, Yves Cottret.


 

En savoir plus sur la Fondation MACSF

Depuis sa création en 2004, la Fondation MACSF soutient les démarches d’amélioration de la relation de communication entre patients et soignants. 

A ce jour, la Fondation a soutenu près de 110 projets sur l’ensemble du territoire, décerné 39 prix de thèses et mémoires et organisé plus de 70 conférences sur la violence subie par les soignants, sur l’identitovigilance, et sur les risques liés à la mauvaise utilisation des réseaux sociaux 

Pour sa session d’automne 2015 la Fondation MACSF lance à compter de ce jour un double appel à candidatures :

Prix de thèse et de mémoire
Les travaux doivent avoir pour thème - ou être en relation avec - l’objet de la Fondation « améliorer la relation de communication patients - soignants. Les prix récompensent individuellement les professionnels de la santé pour les travaux effectués à l’occasion de formations initiales ou continues.


Appel à projets sur le thème du " processus partagé de décision patient-soignant " également énoncé " décision médicale partagée " ou encore " prise de décision partagée " cf le guide méthodologique " état des lieux " de la HAS.

Les équipes médicales et paramédicales des établissements de santé ainsi que les organisations professionnelles de médecins ou paramédicaux libéraux ayant réalisé des démarches, actions, et/ou des supports de mise en place de ce processus sont invitées à candidater.

A ne pas manquer