Accueil du site
> Je gère ma santé > Le tabac > Comment franchir le
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Comment franchir le pas ?

Comment franchir le pas ?

Comment franchir le pas ?
Je choisis la méthode qui me convient

Arrêter de fumer est une démarche personnelle qui oblige à connaître ses limites et à identifier les situations à risque.

Arrêter seul, c’est possible

Si vous êtes un fumeur peu dépendant et que vous vous sentez réellement motivé(e), vous pouvez arrêter seul(e). Modifiez vos habitudes, effacez les signes de votre ancienne vie de fumeur(se). N’hésitez pas à reprendre une activité physique qui vous permettra de vivre votre corps différemment.

Un accompagnement peut être nécessaire : parlez-en à votre médecin

>Les substituts nicotiniques : patchs, comprimés à sucer et gommes à mâcher à base de nicotine réduisent le manque physique et permettent de gérer sereinement la dépendance psychique et comportementale. Ils doublent vos chances d’arrêt du tabac.

>Les traitements d’aide au sevrage : deux types de traitement peuvent vous être prescrits par votre médecin :

• Le bupropion augmente la concentration de la dopamine, substance présente dans le cerveau et responsable des sensations de plaisir, ce qui diminue l’envie de fumer.
• La varénicline bloque les récepteurs nicotiniques. Ceux-ci deviennent insensibles et l’envie de fumer disparaît.
D’autres méthodes existent mais n’ont pas fait la preuve de leur efficacité (l’acupuncture, la mésothérapie, l’hypnose), même si elles ont pu aider certains fumeurs dans leur démarche d’arrêt.

Les thérapies comportementales et cognitives

Fondées sur l’écoute, ces méthodes peuvent prendre différentes formes : entretiens motivationnels pour aider le patient à mûrir sa décision d’arrêt, analyse du comportement qui conduit le patient à identifier et noter toutes les circonstances liées à chaque cigarette fumée… En aidant le patient à gérer son stress et les situations « à risque », ces thérapies sont un soutien efficace pour le sevrage car elles induisent un changement. Si elles sont bien conduites et associées à des médicaments du sevrage tabagique, les chances d’arrêt seront particulièrement élevées.

Et si je demandais de l’aide ?

De nombreux professionnels de santé sont là pour vous aider.

Si vous ne vous sentez pas prêt(e) à arrêter seul(e), en cas de difficulté ou d’échec, des professionnels de santé sont là pour vous soutenir : médecin généraliste, cardiologue, pneumologue, tabacologue, médecin du travail, pharmacien, infirmière scolaire…
N’hésitez pas à les solliciter !

>Votre médecin traitant vous prescrira les substituts nicotiniques et les traitements adaptés à votre dépendance. Il sera également disponible pour écouter les difficultés que vous pouvez rencontrer, vous conseiller et vous accompagner dans votre démarche de sevrage.

>Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à consulter un tabacologue. Professionnel de santé spécialement formé à toutes les techniques de la dépendance au tabac et du sevrage, il saura soulager les symptômes du manque et répondre à vos inquiétudes. Il pourra vous suivre, même au-delà du sevrage, sur le long terme.

>Votre médecin du travail peut aussi vous informer et vous orienter dans votre démarche d’arrêt du tabac, ainsi que votre employeur s’il souhaite vous accompagner dans cette démarche. Employeurs et salariés peuvent également lui demander conseil pour faciliter la mise en oeuvre de la réglementation* d’interdiction de fumer sur les lieux de travail.
Vous n’êtes pas seul(e) face à votre dépendance !

*Décret 2006-386 du 15 novembre 2006 applicable dès le 1er février 2007.

Fédération Française de Cardiologie

SOURCES

  • www.fedecardio.fr
Mots-clés :
Tabac