Accueil du site
> Je gère ma santé > Le diabète > Les deux types de (...)
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Les deux types de diabète

Les deux types de diabète

Les deux types de diabète

On distingue principalement deux types de diabète : le diabète de type 1 qui touche 10% des personnes diabétiques. Le diabète de type 2 qui en touche 85%. Les autres types de diabète concernent les 5% restants.

Le diabète de type 1 (diabète insulino-dépendant ou DID)

 
Le diabète de type 1, anciennement appelé diabète insulino-dépendant (DID) est habituellement découvert chez les sujets jeunes : enfants, adolescents ou adultes jeunes.
 
  • Les symptômes du diabète de type 1
Les symptômes sont : soif intense, urines abondantes, amaigrissement rapide. Ce diabète résulte de la disparition des cellules bêta du pancréas.
L’organisme ne reconnaît plus ces cellules bêta et les détruit (les cellules bêtasont détruites par des anticorps et des cellules de l’immunité, les lymphocytes, fabriquées par l’organisme) : on dit que le diabète de type 1 est une maladieauto-immune. Le glucose ne pouvant entrer dans nos cellules retourne dans le sang. Le taux de glucose dans le sang s’élève alors. 
 
  • Les causes du diabète de type 1
On ignore pourquoi cette destruction des îlots de Langherans se produit, pourquoi chez certains et pas chez les autres. Il existe une prédisposition génétique (familiale) mais les autres causes sont mal connues : l’environnement aurait également un rôle.
 
  • Le traitement du diabète de type 1
Le corps ne fabriquant plus du tout d’insuline, l’unique traitement actuel est l’apport d’insuline :
  • soit sous forme d’injections (injection d'insuline avec une seringue ou un stylo)
  • soit avec une pompe à insuline (traitement par pompe), appareil portable ou implantable destiné à administrer l’insuline en continu.
 

Diabète et hérédité ?

Le poids de l’hérédité diffère selon qu’il s’agit du diabète de type 1 ou du diabète de type 2. Lorsque l’un des deux parents est diabétique de type 2, le risque de transmission à la descendance est de l’ordre de 40% et si les deux parents sont atteints, le risque grimpe à 70%. Il n’est que de 5% dans le diabète de type 1, plus précisément 6% si le père est diabétique, 2 à 3% si c’est la mère (mais 30% si les deux parents le sont). Il est donc utile de se construire un arbre généalogique pour repérer les personnes de sa famille qui sont diabétiques et connaître son patrimoine génétique.
 

Le diabète de type 2 et l'insulino-résistance

 
Le diabète de type 2 apparaît généralement chez le sujet de plus de 40 ans ; cependant les premiers cas d’adolescents et d’adultes jeunes touchés apparaissent en France.
 
Le surpoids, l’obésité et le manque d’activité physique régulière sont la cause révélatrice du diabète de type 2 chez des sujets génétiquement prédisposés. Sournois et indolore, le développement du diabète de type 2 peut passer longtemps inaperçu : on estime qu’il s’écoule en moyenne 5 à 10 ans entre l’apparition des premières hyperglycémies et le diagnostic.
 
Dans le diabète de type 2, autrefois appelé non insulino dépendant (DNID), le processus est différent que dans le diabète de type 1. Deux anomalies sont responsables de l’hyperglycémie :
Soit le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais pas assez, par rapport à la glycémie : c’est l’insulinopénie.
Soit cette insuline agit mal, on parle alors d’insulinorésistance.
 
L'insuline ne peut plus réguler la glycémie et cette résistance épuise progressivement le pancréas qui finit par ne plus assurer une production suffisante d'insuline. Ces deux mécanismes font que le glucose ne pénètre pas dans les cellules du corps et reste dans la circulation sanguine. Le taux de glucose dans le sang n’est pas régulé par l’insuline.
 
  • Les causes du diabète de type 2
Il n'existe pas une cause précise mais un ensemble de facteurs favorisants :
  • une origine génétique : le facteur familial est tout à fait prépondérant. Des antécédents de diabète du même type sont souvent présents dans la famille.
  • des facteurs environnementaux : alimentation déséquilibrée, manque d’activité physique régulière, surpoids.
     
  • Quel est le traitement du diabète de type 2 ?
Il est traité dans un premier temps par des mesures hygiéno-diététiques puis on a rapidement recours à des traitements anti diabétiques oraux ou injectables (injection d'insuline avec une seringue ou un stylo) dont l’efficacité n’est optimale que s’ils sont associés à une alimentation équilibrée et une activité physique régulière.
 
Le diabète de type 2 étant une maladie évolutive, après l’augmentation progressive des anti diabétiques (escalade thérapeutique), des injections d’insuline seront proposées au patient lorsque la carence en insuline sera trop importante.
Fédération Française des diabétiques

SOURCES

  • http://www.contrelediabete.fr/
Mots-clés :
Diabète