Accueil du site
> Dossiers > Pas malade cet hiver !
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Le vaccin anti-grippal : questions fréquentes

GrippeNet.fr, 7 articles (Surveillance de la grippe auprès de la population en France)

GrippeNet.fr

Surveillance de la grippe auprès de la population en France

Le vaccin anti-grippal : questions fréquentes

Le vaccin anti-grippal: questions fréquentes

La vaccination antigrippale est le principal moyen de prévention pour ne pas attraper la grippe. Voici quelques réponses pratiques sur le vaccin contre la grippe saisonnière.

Pour qui ?

Les personnes à risque, en majorité les personnes de plus de 65 ans, et les personnes souffrant de pathologies chroniques doivent se faire vaccinées en priorité ainsi que le personnel soignant, pour limiter les risques de contamination auprès des patients. En cas d’allergie à un excipient du vaccin, aux œufs, protéines de poulet, le vaccin est contre-indiqué.


Personnes prioritaires pour la vaccination antigrippale :

  • Les personnes âgées à partir de 65 ans ;
  • Les femmes enceintes quel que soit le trimestre de grossesse ;
  • Les personnes atteintes de certaines affections chroniques : affections broncho-pulmonaires chroniques obstructives dont Asthme, Mucoviscidose, Dysplasie broncho-pulmonaire, Insuffisance cardiaque grave et valvulopathies, Néphropathies chroniques graves, syndromes néphrotiques purs et primitifs, Diabètes insulinodépendant ou non, Drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, Thalassodrépanocytose, Déficit immunitaire cellulaire dont les personnes atteintes par le VIH ;
  • Les personnes obèses avec un indice de masse corporel supérieur ou égale à 40 ;
  • L’entourage familial de nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave.
Avis de l’expert : Quels sont les risques pour les personnes sensibles qui ne se font pas vacciner ?

Docteur Thierry Blanchon  : "Les personnes dites « à risque » sont plus susceptibles que les autres, en cas de grippe, de développer une forme grave de la maladie. Même imparfaite, la vaccination constitue le meilleur moyen de protection contre le virus. Les risques de complications ont été détaillés dans la partie La grippe : quels symptômes ?."

Quand faut-il faire le vaccin ?

Le vaccin doit être réalisé avant l’hiver, entre septembre et novembre. Demandez conseil à votre médecin traitant. Il faut ensuite attendre une quinzaine de jours pour que le corps soit immunisé, le vaccin sera ensuite efficace pour 1 an.

A quelle fréquence ?

Contrairement aux autres vaccins, le vaccin antigrippal doit être renouvelé chaque année. Sa composition est en effet actualisée en fonction des nouvelles souches de virus détectées chaque année.

Où ?

Chez votre médecin traitant ou auprès d’une infirmière agrée.

Quelle efficacité ?

L’efficacité du vaccin contre la grippe est évaluée chaque année. Elle varie en fonction des individus, de l’adéquation du vaccin avec les virus en circulation. La vaccination antigrippale présenterait une efficacité moyenne entre 50% et 60%. Le risque d’attraper le virus serait donc deux fois moins important. Une chose est sûre : le taux de mortalité associé à la grippe a nettement diminué depuis que le vaccin est disponible auprès de la population.

Avis de l’expert : Pourquoi existe-t-il autant de polémiques sur l’efficacité autour du vaccin contre la grippe ? Selon vous, pourquoi une telle méfiance ?

Docteur Thierry Blanchon : "La grippe présente plusieurs caractéristiques, qui peuvent expliquer cette réticence. S’il s’agit bien d’une maladie fréquente, puisqu’elle touche entre 3 et 6 millions de personnes par an, on estime qu’à titre individuel le risque est de la contracter tous les 10 à 20 ans. De plus la maladie est le plus souvent bénigne. Enfin, l’efficacité du vaccin n’est pas parfaite (entre 50 et 60%) et nécessite de se vacciner tous les ans. Malgré cela, le vaccin reste aujourd’hui la meilleure arme pour lutter contre la maladie, et diminuer le nombre de cas graves ou de décès liés à la grippe."

Existe-t-il des risques ?

Le vaccin antigrippal est très bien toléré et les cas d’allergies restent rares. De manière générale, peu d’effets indésirables sont observés à part une légère douleur à l’endroit de l’injection, fièvre, nausées, courbatures dans les deux jours suivant le vaccin. Pas de risque d’attraper la grippe puisque le virus est inactivé.

Quel prix ?

Le vaccin est totalement gratuit pour les personnes identifiées à risque. L’injection est prise en charge au taux habituel de remboursement. Si vous êtes identifié comme tel, vous recevez un bon de prise en charge envoyé par l’Assurance Maladie, à votre adresse. Si vous ne l’avez pas reçu, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant. Pour ceux qui ne sont pas remboursés, le prix du vaccin est d’environ 6,25 euros.

 

Participez à la surveillance de la grippe avec GrippeNet.fr