Accueil du site
> Je gère ma santé > L’insuffisance rénale > Symptômes de l’insuffisa
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Symptômes de l’insuffisance rénale

Ligue Rein & Santé, 16 articles (Association)

Ligue Rein & Santé

Association

Symptômes de l’insuffisance rénale

Symptômes de l'insuffisance rénale

L’insuffisance rénale chronique : un mal silencieux détecté trop tard

 
L’insuffisance rénale est une maladie silencieuse qui ne provoque aucun symptôme perceptible, en dehors de douleurs liées à des calculs urinaires ou des kystes rénaux compliqués (hémorragie, …). Son diagnostic se fait encore trop souvent tardivement, lorsque les reins ont au moins perdu plus de 50% de leur capacité. Certains patients ont souvent une bonne santé apparente alors que leurs reins ne fonctionnent plus qu’à 10 ou 20% de leurs capacités.
 
Pourtant, détectée à temps, il est possible de ralentir considérablement la progression de l’insuffisance rénale grâce à une prise en charge médicale précoce.
 

Les symptômes de l’insuffisance rénale

 
Indépendamment de la maladie qui en est la cause quand cette maladie engendre des symptômes, l’insuffisance rénale à son stade précoce est une maladie asymptomatique. Au début, il n’y a donc aucun signe d'alerte pour le malade. Il faut attendre une dégradation importante des reins pour que des manifestations apparaissent. Chez les personnes à risque, le suivi régulier par des analyses de sang et d’urines est donc la seule manière de détecter la maladie à temps.
 
 
Lorsque l’insuffisance rénale chronique a déjà atteint un stade sévère, les symptômes suivants peuvent apparaitre (liste non exhaustive) :
  • une sensation de mal-être global, une fatigue excessive, des essoufflements à l’effort, des troubles du sommeil  : les reins ne stimulent plus suffisamment la production de globules rouges qui deviennent insuffisants à une bonne oxygénation des organes, provoquant une anémie,
  • perte d’appétit, nausées, mauvais goût dans la bouche qui sont dus à l’accumulation de déchets toxiques dans le sang ayant un effet anorexigène,
 
A un stade plus avancé de l’insuffisance rénale chronique, on peut constater aussi :
  • des gonflements paupières et/ou des chevilles (œdèmes) : l’élimination d'eau et de sel devient insuffisante et les reins produisent moins d’urine.
  • démangeaisons persistantes, crampes nocturnes, troubles du rythme cardiaque : provoqués par un surplus de phosphore ou de potassium dans l’organisme,
  • de l’hypertension : l’accumulation du sel dans le sang ainsi que la sécrétion en excès d’une hormone hypertensive par les reins provoquent une augmentation de la pression artérielle.
 

Avis de l’expert : Malgré la facilité de dépistage, pourquoi l’insuffisance rénale est-elle encore détectée trop tardivement pour bon nombre de patients ?

 
Professeur Francis DIDELOT, Néphrologue : « Notre culture n'est pas orientée vers la médecine préventive qui peut paraître moins valorisante que la médecine curative. La prévention concerne des personnes dont la majorité n'est pas malade et ce vocable a encore pour beaucoup, une résonnance administrative.
Les visites d'embauche, les visites périodiques de médecine du travail représentent une forme de médecine préventive et de dépistage, mais les conséquences professionnelles éventuellement préjudiciables de la découverte d'une anomalie et le fossé séparant la médecine du travail de la médecine de soins limitent la portée de cette activité.
Enfin, les conditions d'exercices des médecins en particuliers libéraux, sur-occupés par la pression de la demande, ne sont pas propices au développement du dépistage de l'Insuffisance Rénale. »