Accueil du site
> Je gère ma santé > L’insuffisance rénale > L’insuffisance rénale
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

L’insuffisance rénale chronique, c’est quoi ?

Ligue Rein & Santé, 16 articles (Association)

Ligue Rein & Santé

Association

L’insuffisance rénale chronique, c’est quoi ?

L'insuffisance rénale chronique, c'est quoi ?

On parle d’insuffisance rénale lorsque les deux reins ne peuvent plus assurer correctement leur fonction de filtration du sang ; l’insuffisance rénale est chronique (IRC) quand elle évolue depuis plus de trois mois.

L’insuffisance rénale : lorsque les reins sont usés

 
L’insuffisance rénale chronique est une altération progressive mais irréversible de la capacité des reins à épurer le sang. Les déchets s’accumulent dans le corps et les nombreuses fonctions indispensables à l’organisme ne sont plus assurées par les reins, provoquant à terme de graves dysfonctionnements mettant la vie du malade en danger.
 
L’insuffisance rénale est étroitement liée à certaines pathologies telles que l’hypertension et le diabète qui détériorent les structures du rein progressivement. Son évolution est silencieuse et son diagnostic se fait souvent trop tard pour stopper l’évolution de la maladie.
 
On distingue 5 stades de gravité d’insuffisance rénale. Le plus grave, le stade, est appelé «  insuffisance rénale chronique terminale », les reins assurent moins de 15 % de leur fonction. A cette phase avancée de la maladie, il est indispensable de recourir à la dialyse ou à une greffe de rein pour rester en vie.
 
 

Quelques chiffres sur l’insuffisance rénale

 
On estime que près de 3 millions de français souffrent d’insuffisance rénale[1], la plupart l’ignorant. D’ici à 2050, du fait du vieillissement de la population et de la prévalence croissante des maladies comme le diabète, l’hypertension et les maladies cardio-vasculaires, l’insuffisance rénale va concerner de plus en plus de monde.
 
Actuellement, un Français sur 20 ne sait pas qu’il a les reins malades1. La méconnaissance du rôle indispensable des reins dans notre organisme (60% des français pensent encore que les reins ne font qu’éliminer les déchets, les autres fonctions restant largement ignorées) et le manque de prévention font que la maladie est encore souvent diagnostiquée trop tard. On estime que 20 à 35 % des insuffisances rénales ne sont diagnostiquées qu’au stade terminal. Cela concerne, en France, environ 8500 nouveaux patients chaque année [2].
 
Les dernières estimations montrent qu’en 2009, 68 000 personnes étaient en insuffisance chronique terminale en France[3]. Près de la moitié des malades recourent à la dialyse, tandis que l’autre bénéficie d’une greffe de rein3. Le nombre d’insuffisants rénaux devant recourir aux traitements de suppléance augmente chaque année de 3 à 5%.1. 7300 patients sont actuellement en attente pour bénéficier d’une greffe de rein1.
 
Aux horizons 2025 et 2050, le coût de la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique devrait s’établir entre 5 et 6 milliards d’euros[4]. Cette estimation ne prend en compte ni l’augmentation des coûts des actes médicaux, ni celle pourtant inéluctable de la prévalence de l’insuffisance rénale chronique.
 
 

Avis de l’expert : Selon vous, pourquoi est-il important de sensibiliser le grand public à l’insuffisance rénale ?

 
Professeur Francis DIDELOT, Néphrologue ayant exercé au Val de Grâce : « Les maladies rénales sont des affections fréquentes qui concernent environ 10 % de la population générale, mais elles sont le plus souvent sous-estimées car longtemps silencieuses. Parmi ces malades dont beaucoup s'ignorent, certains évolueront vers l'insuffisance rénale avec nécessité de substituer la fonction rénale, ce qui représente un coût très important pour la société.
Un dépistage et une politique de prévention permettraient d'éviter la survenue d'une Insuffisance Rénale terminale ou du moins d'en retarder l'échéance. Les principales causes d'Insuffisance Rénale sont l'hypertension artérielle et le diabète dont la fréquence ne cesse d'augmenter. Toutefois, une prise en charge précoce et adéquate des deux maladies permettrait une prévention efficace de l'Insuffisance Rénale. Pour ces raisons, l'information du grand public est essentielle pour promouvoir le respect de règles hygiéno-diététiques élémentaires. »