Accueil du site
> Je gère ma santé > L’hypertension artérielle > Peu de symptômes
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Peu de symptômes

Peu de symptômes

Peu de symptômes

Peu de symptômes. On dit de l’hypertension artérielle qu’elle est un « tueur silencieux ». Parce que la plupart du temps, elle ne se manifeste à travers aucun symptôme particulier.

Il faut mesurer régulièrement votre pression artérielle, au moins une fois par an à partir de 40 ans. Votre médecin le fera lors d’une visite à son cabinet. Mais une seule prise chez votre médecin ne reflète pas toujours la réalité, car la pression artérielle varie en fonction de l’état de fatigue, de l’émotivité, du stress… Pour réduire les risques d’erreur, vous pouvez prendre votre tension vous-même, avec un appareil d’automesure tensionnelle. Parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien, il vous conseillera.
Si l’hypertension artérielle ne provoque généralement pas de symptôme, certains troubles peuvent néanmoins vous alerter : maux de tête, difficultés de concentration, vertiges, douleurs dans la poitrine, essouffl ement, troubles visuels (papillons devant les yeux), bourdonnements d’oreille, fatigue…
La valeur normale de la pression artérielle est de 120/80*. Le chiffre le plus élevé est la pression maximale, lorsque le coeur se contracte pour se vider. C’est la pression systolique. Le chiffre le moins élevé est la pression minimale, lorsque le coeur se relâche pour se remplir. C’est la pression diastolique.
La valeur limite au-delà de laquelle on parle d’hypertension artérielle est de 140/90* lorsque la mesure est faite au cabinet médical et 135/85* lors d’une automesure. Plus la tension est élevée, plus le risque de maladie cardiovasculaire est important.

* mm de mercure. C’est l’unité de mesure de la pression artérielle.
Fédération Française de Cardiologie

SOURCES

  • www.fedecardio.org
Mots-clés :
Hypertension