Accueil du site
> Je gère ma santé > L’Asthme > L’asthme, c’est quoi
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

L’asthme, c’est quoi ?

Asthme & Allergies, 23 articles (Association)

Asthme & Allergies

Association

L’asthme, c’est quoi ?

L'asthme, c'est quoi ?

L’asthme est une maladie des bronches qui se traduit par une sensibilité excessive de celles-ci à certaines stimulations telles que le contact allergique, le froid, le tabac, la pollution atmosphérique… : c’est ce qu’on appelle l’hyperréactivité bronchique.

L’avis de l’expert : Quand peut-on dire qu’une personne est asthmatique ?

Professeur VERVLOET, Pneumologue Allergologue, Association Asthme & Allergies : « L’asthme se définit avant tout par la crise. Tout asthmatique en a connu au moins une au cours de sa vie. La crise d’asthme se manifeste par un essoufflement dans la poitrine, se déclare spontanément ou à l’effort, de préférence le soir, la nuit ou au petit matin. »
 
 

Une maladie chronique répandue

 
Avec plus de 4 millions d’asthmatiques en France, 6.7 % des Français souffrent actuellement de cette maladie chronique dont la prévalence a fortement augmenté au cours de ses 30 dernières années. Responsable d’absentéisme, retard scolaire, qualité de vie amoindrie, l’asthme est une problématique majeure de santé publique et de nombreux progrès à réaliser afin d’améliorer la prise en charge. 
 
Car, malgré l’existence de traitements efficaces, seuls 4 asthmatiques sur 10 contrôlent efficacement leur maladie. De nombreuses raisons sont en cause : manque d’adaptation des médicaments prescrits au malade, mauvaise observance du traitement de fond, techniques d’inhalation des médicaments incorrectes, déni de la maladie, peur des médicaments, éducation thérapeutique des malades insuffisante, nécessité d’une prise en charge plus globale prenant en compte l’environnement particulier à chaque asthmatique.
 
 

Les causes

L’asthme n’a généralement pas une seule cause mais résulte de plusieurs facteurs :
  1. Une prédisposition génétique et familiale qui constitue un terrain favorable à l’asthme : Elle se traduit par une irritabilité particulière (hyper réactivité) des bronches. C’est la cause essentielle de l’asthme. C’est pourquoi le médecin cherchera à savoir s’il y a des cas similaires dans la famille et si le malade lui-même a déjà eu des épisodes d’allergie cutanée (eczéma) ou ORL (rhume des foins). D’autres facteurs en cause dans l’apparition des crises :
  2. Les allergies  : aux acariens de la poussière de maison, aux blattes, aux animaux domestiques, aux pollens, aux moisissures et parfois (plus rarement) à certains aliments. 80 % des asthmes sont d’origine allergique. Les acariens sont à l’origine de 80 % des asthmes allergique de l’enfant.
  3. Environnement : fumée de tabac (tabagisme actif ou passif), pics de pollution atmosphérique, brouillard, air froid, certaines substances chimiques (produits de ménage, de bricolage,…)
  4. L’effort : Suite à une activité physique, des sifflements peuvent survenir.
  5. Enfin, les infections respiratoires répétées - rhumes, bronchites, bronchiolites- favorisent l’apparition de crises d’asthme et doivent être traitées efficacement
Toutes ces causes peuvent être aggravées par le stress.
 
 

Que se passe-t-il lorsqu’une personne fait de l’asthme ?

 
L’asthme associe deux phénomènes :
1. une contraction des muscles qui entourent les bronches,
2. une inflammation qui se traduit par un œdème bronchique (gonflement de la paroi intérieure des bronches) et par une hypersécrétion bronchique (sécrétion plus abondante de mucus). Le mucus est une substance visqueuse qui tapisse l’intérieur des bronches et qui aide à l’élimination des particules inhalées.
L’ensemble aboutit à une réduction du calibre des bronches et donc à la diminution du flux aérien, surtout lors de l’expiration.
 
 
 
 
Que se passe-t-il dans les bronches de l’asthmatique quand il fait une crise ?
 
La crise d’asthme banale résulte d’une contraction des muscles qui entourent la bronche. Cette réduction du calibre de la bronche va entraîner :
  • d’une part, un essoufflement puisque l’air et donc l’oxygène parviennent difficilement jusqu’aux poumons pour oxygéner le sang,
  • d’autre part, l’apparition de sifflements perceptibles par le malade mais aussi par son entourage. La question « Avez-vous déjà eu une respiration sifflante ? » est une de celles qui servent à identifier l’asthme.
Quand la crise est plus sévère, ou qu’elle se prolonge, un autre phénomène se produit : l’inflammation de la paroi de la bronche, qui se traduit par un épaississement de celle-ci et la présence de sécrétions épaisses (les patients parlent de « glaires ») dans le conduit de la bronche. Ce phénomène est responsable d’une toux grasse qui fait penser à tort, aux patients, qu’ils ont une bronchite.
 

L’avis de l’expert : Il y a-t-il un âge d’apparition de la maladie ?

 
Pr. Daniel VERVLOET, Pneumologue Allergologue, Association Asthme & Allergies  : « L’asthme peut survenir à tout âge de la vie, aussi bien chez les tout-petits que les adultes. Il existe aussi un asthme d’apparition tardive entre 50 et 60 ans souvent assez sévère. L’asthme tardif n’a pas de cause particulière, contrairement aux autres types d’asthmes, reliés à des allergies dans 80 % des cas. Mais l’asthme peut également évoluer favorablement dans la durée. Ainsi, on observe que deux tiers des asthmes les moins sévères développés pendant l’enfance, disparaissent spontanément après la puberté. »
Mots-clés :
Asthme