Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Autotests : Les principaux sont en pharmacie
Autotests : Les principaux sont en pharmacie
note des lecteurs
date et réactions
27 mai 2011
Auteur de l'article
Bien-être et santé, 172 articles (Magazine Santé)

Bien-être et santé

Magazine Santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
172
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Autotests : Les principaux sont en pharmacie

Autotests : Les principaux sont en pharmacie

Vous vous sentez de plus en plus concernés par votre santé. Grâce aux autotests à domicile vous pouvez, sans bouger de chez vous, effectuer des mesures d’autosurveillance rapides, efficaces et fiables.

Vous souffrez d'une maladie chronique qui nécessite une surveillance régulière ? Avec l'âge vous voulez mieux évaluer votre état de santé ? Vous avez besoin de confirmer une éventuelle grossesse ? Les autotests les plus utilisés en pharmacie concernent la mesure de la glycémie (taux de sucre dans le sang), de la pression artérielle (autotensiomètres) et les tests de grossesse. D'autres autotests, plus récents et moins connus, permettent de dépister et parfois de prévenir des maladies graves.
 

Avantages vrais mais limités

Les arguments en faveur de ces méthodes d’autosurveillance sont très nombreux.
  • Leur rapidité : la réponse est immédiate et le temps d'affichage est court.
  • Leur simplicité : les technologies modernes ont permis la mise au point de produits très maniables (lecteur de glycémie miniature, stick ou stylo urinaire).
  • Leur fiabilité et leur sécurité : la précision et la sensibilité des résultats sont garanties.
  • Leur facilité de lecture : les résultats sont clairs et bien lisibles.
  • Leur mémoire électronique et leur faculté de stockage de plusieurs mois de mesures et, pour certains, leur connexion à un logiciel.
Mais l'achat d'un test est souvent une démarche spontanée qui ne relève d'aucune prescription médicale. N’hésitez pas à demander au pharmacien des explications concernant le mode d'emploi et éventuellement l'interprétation des résultats. Bien que pratiques et de plus en plus performants, ces appareils ne remplacent pas les indispensables bilans de santé et analyses des laboratoires.
 

Tests d’autosurveillance

Il en existe toute une batterie ayant pour objectifs de mesurer des paramètres biologiques spécifiques qui renseignent sur l’évolution d’une maladie chronique.
  • Lecteurs de glycémie, bandelettes réactives, lancettes, autopiqueurs constituent l’arsenal d'autosurveillance du patient diabétique pour lui permettre d’équilibrer sa glycémie et de gérer son traitement de façon autonome.
  • L'automesure tensionnelle surveille le risque cardiovasculaire lié à l'hypertension. La majorité des autotensiomètres vendus en pharmacie se placent au poignet. Ils sont plus simples d’utilisation que les brassards, mais ils sont source de variabilité et leurs règles d’utilisation sont strictes. Ce qui compte c’est la moyenne des mesures.
  • Les débitmètres de pointe (peak-flow) sont utiles au patient asthmatique pour évaluer l'état de sa fonction respiratoire. Ils sont aussi très utiles pour responsabiliser les gros fumeurs.
  • Les balances à impédancemètre ne contrôlent pas seulement l’excès de poids, elles mesurent aussi la masse grasse corporelle, facteur de risque important d’obésité.
 

Autodiagnostic et dépistage

D'autres tests sont destinés à détecter précocement des maladies pour les traiter rapidement.
  • L'autotest des infections urinaires (recherche de leucocytes) s'adresse surtout aux femmes qui font des cystites à répétition. Il contrôle l’efficacité du traitement.
  • Les thermomètres électroniques modernes affichent la température (rectale ou tympanique) au centième près sur écran digital.
  • Le test de dépistage du sang dans les selles autoprélevées à domicile (Hemoccult) est proposé en priorité chez les sujets à risque de cancer colorectal. Il est envoyé à un centre de lecture spécialisé et, si du sang est détecté, il est suivi d’une coloscopie. Mais sa sensibilité est limitée et il sera progressivement remplacé par un test immunologique plus spécifique.
  • Le test de l'ulcère gastrique dû à la présence de la bactérie Helicobacter pylori est disponible en pharmacie, mais il est effectué uniquement au cabinet du médecin ou en laboratoire, car sa réalisation (prélèvement d’air expiré) et son interprétation sont délicates.
 

Cas particuliers détectés

Vous avez le désir d'un enfant ; vous vous interrogez sur une éventuelle grossesse ; vous voulez savoir si vous avez franchi le cap de la ménopause ; vous souhaitez prendre le volant sans risque…
  • Les tests d'ovulation permettent de connaître les périodes de fertilité en repérant un pic hormonal urinaire de LH (hormone lutéinisante). Ils aident les femmes à planifier leur grossesse ou à déterminer la période féconde pendant laquelle la mise en route d'une assistance médicale à la procréation (AMP) sera préconisée.
  • Les tests de grossesse actuels sont très sensibles. Ils détectent le taux urinaire de HCG (hormone gonadotrophique chorionique) très précocement. Leur manipulation est très simplifiée et le résultat est quasi immédiat (une minute).
  • Les tests de ménopause fonctionnent sur le même principe que ceux de grossesse, ils mettent en évidence un taux urinaire hormonal (hormone folliculo-stimulante ou FSH), mais celui-ci est très fluctuant pendant cette période et peut induire des erreurs d’interprétation.
  • L'éthylotest reste le meilleur moyen de connaître le taux d'alcool contenu dans l'air expiré et va dans le sens de la prévention d’accidents mortels (sur la route ou au travail).

Prise en charge responsable

Avec la réalisation de ces autotests, vous devenez votre propre acteur de santé. Des écarts de régime, quelques abus, une mauvaise observance des traitements sont aussitôt sanctionnés. Cette autosurveillance régulière vous renseigne en permanence sur les erreurs que vous pouvez commettre et les conséquences qui en résultent. Si vous constatez des écarts par rapport aux mesures habituelles, vous pouvez immédiatement corriger vos comportements hygiéno-diététiques de façon à rétablir l'équilibre. Grâce à ces tests, vous pouvez également prévoir la survenue d'événements qui vont modifier votre vie. Suite à la révélation d'une grossesse, d'une ménopause ou d'une maladie infectieuse, vous pouvez prendre les mesures nécessaires pour faire face à ce nouvel état de santé, et éviter ainsi d'éventuelles complications.
 
Christelle Piat

Recommandations à la pharmacie

  • Prenez l'avis d'un professionnel de santé en cas de doute sur l'interprétation d'un résultat.
  • Méfiez-vous des « faux positifs » qui font suspecter à tort une pathologie et des « faux négatifs » qui peuvent faire passer à côté d'une maladie.
  • Certains autotests ne permettent pas d'établir un bilan complet, confirmez ou complétez les résultats par un examen médical ou de laboratoire.
  • Ne pratiquez pas d'automédication anarchique à la simple lecture des résultats.
  • Continuez de faire régulièrement des bilans de santé et des analyses médicales.

Les erreurs à éviter

  • Parfois le test n'est pas lu dans les bons délais ou il n'est pas conservé dans de bonnes conditions. Par exemple, un test de grossesse doit être utilisé immédiatement après la sortie de son sachet.
  • Pour les tests de dépistage d'infections urinaires, le recueil des urines doit se faire dans un récipient propre, sec, voire stérile. Pour prélever une goutte de sang avec un autopiqueur, piquez le bord externe du doigt et pressez doucement la pulpe du doigt, déposez ensuite la goutte bien calibrée sur la bandelette prévue pour l'analyse.
  • Lorsque vous prenez votre tension, le poignet portant l'autotensiomètre doit être maintenu à hauteur du cœur, en évitant de bouger le bras pendant la mesure.

 

Numéro Mai 2011

Le magazine Bien-être & Santé est un mensuel gratuit offert à leurs clients par les pharmaciens abonnés uniquement. Pour savoir si votre pharmacie est partenaire, rendez-vous sur le site dédié.

Cet article est extrait en exclusivité du magazine Bien-être & Santé - Tous droits réservés
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Je Gère Ma Santé
Mots-clés :
Test Pharmacie Autotest