Accueil du site
> Dossiers > Prendre soin de sa peau
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une "vraie" BBCream, comment la reconnaître ?
Une "vraie" BBCream, comment la reconnaître ?
note des lecteurs
date et réactions
26 octobre 2012
Auteur de l'article
So, 24 articles (Marketeuse dans l'industrie cosmétique)

So

Marketeuse dans l'industrie cosmétique
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
24
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Une "vraie" BBCream, comment la reconnaître ?

Une "vraie" BBCream, comment la reconnaître ?

Mon petit doigt me dit que vous aussi, vous êtes passablement lassés (... agacés ?) par la déferlente BB creams. Que vous devenez insensibles aux multiples "Youpiiiiii, la marque X lance une BB !!", que vous êtes interloqués devant les BB transparentes ou les BB gloss, que finalement, vous ne comprenez plus rien à ce phénomène - sont-cejuste des crèmes teintées, ou des produits multifonctions ?, et puis si ce n'est qu'une mode, autant-qu'on-en finisse-tout-de-suite-car-là-ça-devient-gonflant-passons-à-la-suivante.

Je me trompe ? Probablement pas.

JPEG - 10.4 ko

Et c'est dommage. Car la BB cream, au-delà de la simple tendance makeup éphémère qu'elle a parfois l'air d'être, est vraiment un produit différent, avec des spécificités très particulières. Pas une crème teintée. Pas un fond de teint. Pas un gloss.

Et la multiplication de "BB" qui n'en sont pas est en train de TUER la vraie BB.
 
Je vais donc vous expliquer ce qu'est une BB cream, ce que n'est pas une BB Cream, et comment reconnaître une vraie d'une fausse. Je vais être un peu longue, mais je crois que le sujet le nécessite.
 
 

Retour aux origines

La BB cream est un soin / maquillage qui a été inventé pour un profil de consommatrices bien particulier : les Coréennes adeptes à la médecine esthétique (injections de Botox et/ou acide hyaluronique et/ou peeling light...), des interventions "légères" qu'elles pratiquent entre midi et deux, qui n'obligent pas à un arrêt maladie, mais qui laissent quelques bleus et rougeurs qu'il faut masquer pour que les collègues et le mari ne s'en aperçoivent pas. 
 
(certains disent que l'origine de l'origine est allemande, mais on s'en fiche, ça ne change rien)
 
 

La définition

La BB cream, "Blemish Balm" (= baume anti-imperfections), est comme son nom l'indique :
  • Un baume : plus qu'une simple crème, ce baume doit être adapté aux épidermes fragilisés par l'intervention médicale, donc particulièrement hydratant, apaisant, antioxydant, avec un indice de protection solaire de 15 minimum (on est en Corée et le soleil tape).Et un baume est un fluide, pas une poudre ou autre chose.
  • Qui couvre parfaitement les imperfections, ces rougeurs et petits bleus - et par extension les taches et autres irrégularités du teint.
  • Au-delà de ça, la BB Cream a des caractéristiques optiques (pigments) et galéniques (texture) bien particulières : elle doit être imperceptible une fois appliquée (l'Homme ne réchignera d'ailleurs pas à appliquer une BB cream, j'en connais qui le font, et ils n'ont pas l'air maquillés, non non).
  • Elle contient des pigments "caméléon" : aucun risque de démarcation, la couleur est universelle (ou presque) et se fond dans celle de l'épiderme. C'est pour cela qu'il y a peu de teintes. Une même teinte convient à plusieurs carnations proches. Pour couvrir l'intégralité du spectre des carnations (du teint clair qui tire vers le jaune au teint ébène, en passant par le teint qui tire vers le rose et toutes les nuances du caramel au chocolat), 5-6 teintes de BB creams suffiraient. Ces pigments caméléon se reconnaissent assez facilement : si vous les étalez mal, ils font comme un affreux "masque de cire" gris sur la peau. Il faut vraiment travailler le produit pour qu'il se fonde parfaitement dans l'épiderme.
  • Sa texture zéro matière : pas d'effet poudré comme c'est parfois le cas avec les fonds de teint, pas de résidu brillant, pas de paquets, un peu comme une peau nue mais en mieux. Le secret ?Des silicones volatils, qui "s'évaporent" quelques instants après l'application et laissent sur la peau le même effet imperceptible qu'un collant effet bronzage de Dim - vous voyez ce que je veux dire ? Et une concentration en pigments / poudre bien moindre que dans un fond de teint.
  • Plusieurs fonctions en une : maquillage (elle masque les imperfections et unifie le teint) + soin (elle hydrate + elle apaise + elle a SPF (etc)). Et c'est là que le bât blesse. Que les abus de dénomination "BB" apparaissent. Ce n'est pas parce qu'on est multifonctions qu'on est forcément BB.
JPEG - 11.5 ko

Les dérives

Car aujourd'hui, les marketeurs ont détourné la dénomination "BB" en la résumant à "multifonctions". En gros, si j'ai un produit qui fait plusieurs choses à la fois, je l'appelle BB parce que c'est la mode et que c'est vendeur.

NON.
 
BB ne veut pas dire "Beauty Balm" comme certains essayent de nous expliquer en tentant de diluer sa définition. Ca veut dire "Blemish Balm" et ça doit donc parfaitement camoufler les imperfections.
 
Une crème teintée n'est PAS une BB cream. Même si elle est hydratante et anti-âge. Ces crèmes teintées-là n'ont rien de nouveau, elles existent depuis des années, elles n'ont ni la texture, ni les pigments propres aux BB. Ce sont des crèmes teintées.
 
Un fond de teint compact (poudre pressée) ne peut PAS être une BB cream. Il n'a pas la galénique de la définition de la BB. C'est un fond de teint.
 
Un fond de teint fluide Bio ne peut PAS être une BB. En tous cas pas à date. Tout simplement parce que les silicones sont interdits en cosmétique Bio. Et il me semble même que les pigments caméléon ne sont pas certifiables non plus [EDIT : on me dit en commentaire que ces pigments sont acceptés Ecocert et que des alternatives satisfaisantes aux silicones volatils sont aujourd'hui disponibles, je n'ai pas vérifié mais j'ai envie de faire confiance à mes commentatrices, on devrait donc peut-être bientôt avoir sur le marché des "vraies" BB Bio - pour info, j'en ai testé une ou deux dernièrement qui s'en approchent déjà pas mal, tant au niveau pigmentation qu'effet presque "zéro matière"... ça avance, ça avance...]. Les BB Bio sont aujourd'hui plutôt des crèmes teintées.
 
Une crème transparente avec des pigments flouteurs d'imperfections n'est PAS une BB cream. Elle ne contient pas les fameux pigments caméléon et ne masque pas parfaitement les aspérités de couleur de la peau. C'est une base de teint. Ou éventuellement une CC cream (mais là, c'est un autre sujet).
Un gloss (celui de Bourjois) ne peut PAS être un BB Gloss. Et là, on touche le fond.
 
Attention, je ne dis pas que les produits qui abusent de la dénomination BB ne sont pas de bons produits. Par exemple, moi j'adore la BB-qui-n'en-est-pas-tout-à-fait-une de L'Oréal Paris.
 
Je dis juste que ces BB machinchoses ne correspondent pas à la définition de la BB cream. Qu'elles surfent sur la tendance pour des raisons purement commerciales, qu'elles brouillent le message, qu'elles tuent peu à peu cette nouvelle catégorie hyper-intéressante de soin / makeup en en faisant un phénomène de foire, une simple tendance qui retombera comme un soufflé dans 2 ou 3 ans, laissant sur le carreau les vraies BB creams.
 
JPEG - 9.4 ko

En résumé, comment reconnaître une vraie BB cream ?

 

  • La BB cream est un fluide (c'est à dire une galénique type crème). Pas une poudre pressée, encore moins de la poudre libre comme j'ai pu voir en Thailande. Et absolument pas un gloss (tiens, on prend les paris : qui va sortir le premier BB shampooing qui ne sera en réalité qu'un classique "2 en 1" relooké ?).
  • La BB cream est teintée. Pas transparente.
  • La BB cream est non Bio. En tous cas pour le moment.
  • La BB cream contient des silicones volatils (là, c'est un peu compliqué à reconnaître, cherchez par exemple "cyclomethicone" dans la liste d'ingrédients).
  • Quand vous appliquez une BB cream, même en très petite quantité,vous passez forcément par une étape "masque de cire" avec coloration grisâtre et vous avez l'impression que la texture et la couleur ne se fonderont jamais dans votre épiderme. 
  • Puis, en insistant un peu, vous y arrivez, et là, la BB devient imperceptible, tant au niveau couleur (pigments caméléon, zéro démarcation) que texture (pas de paquet, pas d'effet poudré).
  • La BB cream ne sera sur vous probablement pas assez hydratante, malgré ses promesses. Vous aurez besoin de mettre une crème avant. Parce qu'on n'est pas sous un climat tropical en France et qu'on a besoin de plus d'hydratation que les coréennes. 
 

Des exemples de vraies BB creams parmi toutes celles que j'ai pu tester ?

Celles qui sont arrivées directement d'Asie où la catégorie existe depuis un certain nombre d'années et a complètement suplanté les fonds de teint et crèmes teintées classiques.
 
La BB Crème de Erborian et ses dérivés (Dorée, Light - mais attention, pas le BB Mask), pionnière en France mais qui n'a fait qu'adapter avant tout le monde le phénomène asiatique. Des BB creams dont la texture a été un peu retravaillée (moins couvrante que les asiatiques) et la couleur également (moins jaune, plus rosée).
La BB Cream de Clinique, tout simplement car celle qui a été lancée en France est la même que celle qui existe en Asie depuis quelques années, et qu'il n'y a pas eu (à ce jour, à ma connaissance) de formulation spécifique pour le marché européen (la couleur est correcte sur un teint caucasien, je vous rassure).
La BB Cream de Unt parce que c'est une marque made in Taïwan et qu'ils n'ont développé aucun produit spécifique pour l'Europe (la couleur est correcte sur un teint caucasien également).
Et probablement d'autres, je vous laisse les lister en commentaire maintenant que vous avez tout compris.
 
Et je ne vous donnerai pas de contre-exemple, je crois que vous pourrez dorénavant faire le diagnostic vous-même, la liste est longue. 
Ah si, je voudrais juste revenir sur un produit. Non, deux.
 
Le premier, c'est Hydreane BB Crème de La Roche Posay. Julia du blog Bazar de Fille nous démontrait ici que c'était à la virgule près la même formule que leur ancienne crème teintée Hydreane, qu'ils auraient juste changé le pack et le nom pour surfer sur la vague BB. Le Directeur Marketing précise en commentaire - et c'est tout à son honneur d'être venu apporter ces précisons, que la texture et les ingrédients actifs sont effectivement les mêmes mais qu'ils ont changé les pigments pour mettre les fameux pigments caméléon dont je vous parlais (La Roche Posay, one point). J'ai testé cette BB cream. Et si je la trouve plutôt très sympa, je suis au regret de vous dire qu'elle n'a pas une texture BB, ni même le fameux effet masque de cire. Disons que c'est une 90% BB. Ce qui est déjà mieux que la plupart de ses collègues.
 
JPEG - 4.8 ko

 
Le second produit dont je voulais vous toucher un mot, c'est la BB Lessive Dash 2 en 1 (ici). C'est une lessive qui "respecte et adoucit votre linge. Et en plus, elle lave". Ou comment démontrer par l'absurde l'énormité du BB Gloss de Bourjois et par extension les excès de BB naming. Merci Fifi pour la démonstration magistrale teintée d'humour. Tu as un BB Blog, bravo (blog multifonctions : bons plans, infos, tests produits, humour, par contre sans SPF, tu devrais y réfléchir).
 
JPEG - 16.8 ko

 
Voilà pour le cours de cosmétologie de ce mardi matin. J'ai été longue cette fois (spéciale dédicace à Pure Beauté qui me traite de flemmasse dès que mes billets font moins de 15 lignes), mais ça en valait la peine. Enfin, je l'espère. 

Ces quelques explications vous ont-elles un peu éclairés sur le sujet ?

(si vous répondez "non", je démissionne) 
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Beauté Peau Cosmétiques