Accueil du site
> Forme & Beauté > Vérité sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Qu’est-ce qu’une CC Cream ?
Qu'est-ce qu'une CC Cream ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 juin 2013
Auteur de l'article
So, 24 articles (Marketeuse dans l'industrie cosmétique)

So

Marketeuse dans l'industrie cosmétique
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
24
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Qu’est-ce qu’une CC Cream ?

Qu'est-ce qu'une CC Cream ?

Après vous avoir expliqué il y a quelques mois ce qu’était une "vraie" BB cream (ICI), je vais tenter aujourd’hui de m’attaquer à la définition de la CC cream.

J'ai bien dit "tenter" car si pour la BB, il y avait au départ, avant la déferlante marketing de crèmes teintées relookées BB par effet de mode, un vrai concept, une véritable nouvelle catégorie de produits, pour la CC, c'est un peu différent : à peine le concept éclos qu'il devenait déjà un fourre-tout encore plus incompréhensible que la "catégorie" BB.
 
Pour les puristes, la CC est à la BB ce que le soin anti-tâches est au soin hydratant antioxydant et le correcteur de teint au fond de teint.
 
CC, ça veut dire (au choix) "Color Control", "Complexion Correction", ou tous autres synonymes de 2 mots qui comment par C et veulent dire "contrôle / correction / maîtrise / camouflage (...) du / de la couleur / teint / homogénéité (...)".
 
Rappelez-vous qu'en Asie les femmes sont sujettes aux tâches dès leur plus jeune âge, d'autant plus que le soleil les intensifie, et que les autres signes de vieillissement (rides, perte de fermeté, sècheresse...) arrivent assez tard, autour de la ménopause. Si on ajoute à ces caractéristiques biologiques spécifiques une dimension sociale et culturelle qui sur-valorise les teints d'albâtre, les asiatiques sont OBSEDEES (le mot est faible) par la clarté et l'homogénéité du teint. 
 
Une BB Cream, c'est un "bridge product" (un produit frontière entre le soin et le maquillage) dont l'action soin est surtout l'hydratation et la prévention du vieillissement (via des antioxydants et des filtres solaires). Une CC Cream, c'est un bridge product dont les bénéfices soin concernent la correction du teint.
 
Plus précisément, pour les puristes, une CC Cream est :
  • CÔTÉ MAQUILLAGE : un correcteur de teint (base de teint), comme il y en existe déjà dans certaines gammes de maquillage, qui va gommer optiquement tous les petits défauts de couleur de la peau : teint terne, rougeurs, cernes... En général, cela est réalisé en apportant la couleur complémentaire de la couleur à masquer (c'est à dire les couleurs diamétralement opposées dans le cercle chromatique ci-dessus) : du vert contre les rougeurs, du mauve contre la grisaille, du jaune contre les cernes bleutés... Et/ou à l'aide de pigments à effet soft-focus qui vont, en reflétant la lumière dans tous les sens, "illuminer" le teint, gommer les zones d'ombre. Et/ou avec des pigments "fond de teint", mais pas toujours, car parfois les CC sont transparentes.
  • CÔTÉ SOIN : une action anti-tâches / éclaircissante doublée d'un fort indice de protection. C'est à dire la base du soin quotidien chez les Asiatiques, ce qu'elles recherchent pour avoir un teint parfait et que la BB cream ne proposait pas forcément jusqu'ici. Le SPF est souvent plus élevé que celui des BB (en général 30 versus 15), pour limiter l'apparition des taches.

Si l'on en reste à cette définition, on peut dire que les 3 CC Creams Nude Magique de L'Oréal Paris, par exemple, y répondent parfaitement : l'une (pigments verts) est anti-rougeurs, l'autre (mauve) anti-teint-terne, la dernière (abricot) effet bonne-mine. 
 

Mais ce sont à peu près les seules en Europe car ici les hommes et les femmes se préoccupent plus de leurs rides et de leur déshydratation que de leurs taches ou de l'hétérogénéité de leur teint. Les taches sont sur peaux caucasiennes des signes de vieillissement, elles n'apparaissent en général pas avant 30-35 ans, et ne sont vraiment perçues comme inesthétiques (car très visibles) que encore plus tard, après 45 ans (notamment sur celles et ceux qui ont abusé du soleil). Les peaux asiatiques ou négroïde (c'est le terme scientifique) d'Europe sont plus sujettes aux taches que les caucasiennes, mais comme il y a moins d'UVA sous nos latitudes et que la blancheur du teint n'est pas aussi socialement importante ici que là-bas, la lutte contre les taches est un peu moins obsessionnelle chez les femmes concernées.
Du coup, la quasi-totalité des CC Creams qui sortent sur le sol européen n'ont aucun effet sur la correction du teint !! C'est quand même fou, non ? Elles affichent "CC" mais proposent plutôt des bénéfices soin hydratants, antioxydants voire anti-âge, un SPF, et, en général un effet fond de teint. Mais pas d'effet correcteur de couleur.
 
Quelle différence avec une BB cream, alors, me direz-vous ?
 
Eh bien je cherche encore la réponse...
 
En fait non, je l'ai trouvée. 
 
C'est du MAR-KE-TING. On surfe sur la vague CC comme on a surfé sur celle de la BB mais comme le consommateur européen moyen de 20-40 ans (la cible) se fiche un peu de la correction du teint, on lui fait une CC sur-mesure qui n'a rien d'une CC.

Une CC cream à l'européenne, c'est, vous diront les marques "une version beta de la BB cream", "une BB cream améliorée". Au choix : plus facile à étaler, et/ou avec une couvrance plus légère, et/ou plus dosée en actifs, et/ou avec un SFP plus fort... Et parfois c'est l'inverse : la CC est plus couvrante que la BB de la même marque, le SPF est de 6 ou 12 versus 15 ou 30... De quoi en perdre son latin (ou son coréen, puisque nos nouvelles amies viennent de là-bas).
 
Si vous voulez creuser un peu le sujet, vous trouverez pas mal de CC creams (qui n'ont pas grand-chose en commun, donc) chez Sephora, dans les gammes Alorée, Erborian, Dr Brandt, Clinique, Smashbox... Et un peu partout en pharmacie, sélectif et grande distribution : Mixa, Chanel (une des pionnières, lancée d'abord en Asie)...... et les autres m'échappent, merci de m'aider en commentaire que je complète un peu la liste.
 

Alors voilà. J'ai envie de vous dire : OUBLIEZ les dénominations (souvent farfelues) BB ou CC, ESSAYEZ les produits en magasin (les testeurs sont faits pour cela), achetez-les si et seulement si ils vous conviennent et non pas parce que c'est la mode ou qu'une vendeuse a réussi à vous convaincre qu'il n'y avait rien de mieux pour votre peau. Essayez-les, j'insiste. Car si je dis ici que la catégorie "CC cream" n'est qu'un vaste fourre-tout plutôt marketing, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas parmi les CC de vraies pépites. Celle d'Erborian, notamment, ne me quitte plus depuis plusieurs mois... et pourtant, ce n'est pas tout à fait une "vraie" CC.
 
  ☼ ☼  ☼ ☼  ☼ ☼  ☼ ☼ 
 
PS : il vous reste moins de 48 heures pour tenter de gagner ICI les 3 lots de soins solaires Sol de Janeiro pour frimer sur la plage cet été !! C'est ma gamme solaire préférée, elle est sensorielle, sexy, efficace, je vous la sur-recommande ♥.
 
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Beauté Cosmétiques