Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mythe 4 : Contrôler la pronation
Mythe 4: Contrôler la pronation
note des lecteurs
date et réactions
19 septembre 2011
Auteur de l'article
Daniel Riou, 12 articles (Kinésiologue)

Daniel Riou

Kinésiologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
12
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Mythe 4 : Contrôler la pronation

Mythe 4: Contrôler la pronation

Travaillant moi-même dans une boutique de course à pied et ayant déjà pratiqué un test pour voir si la personne « fait de la pronation », j’ai dû me rendre à l’évidence : ce test n’est pas efficace.

En effet, voici l’étude effectuée sur des militaires (excellent sujets, car ils font le même entraînement et doivent obéir aux ordres) :

408 hommes et 314 femmes à qui on assigne une chaussure en fonction de la hauteur de leur arche de pied. De l’autre côté, 432 hommes et 257 femmes à qui on donne une chaussure de type « stability ». Résultat ? Pratiquement aucune différence dans l’incidence des blessures. Cette étude est difficile à contredire, d'une part car le nombre de sujets est élevé, d'autre part parce que ce sont des militaires, et enfin parce que la durée de l’étude était de 12 semaines. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20576837

 

 

 Alors si vous allez dans une boutique et qu’on vous vous fait faire ce test, dites-vous seulement qu’il est bon, mais pas meilleur que la chance !

Alors qu’est-ce qu’on fait ? surtout, ne pas paniquer. Dans les chaussures, je dirais qu’une règle de base c’est : « if it’s not broken, don’t fix it ». Donc si vous êtes heureux et non-blessé avec vos chaussures actuelles, restez avec cette chaussure, même si scientifiquement, elles ne sont pas meilleures que d’autres. C’est souvent les changements qui font qu’on se blesse. Par contre, si vous êtes continuellement blessé, ou si vous commencez à courir, je vous suggère fortement des chaussures plus basses, qui vous permettront d’avoir une foulée plus naturelle ! Il n’est pas encore prouvé hors de tout doute que ces chaussures réduisent l’incidence des blessures, mais tant qu’à faire confiance à la chance, pourquoi ne pas courir avec ce qui vous plaît ?

Daniel Riou, kinésiologue, couseapied.ca
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté