Accueil du site
> Dossiers > Les sports à la mode
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les nouvelles activités d’Aquafitness
Les nouvelles activités d'Aquafitness
note des lecteurs
date et réactions
8 décembre 2009
Auteur de l'article
Fitéo, 8 articles (Site internet)

Fitéo

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
8
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les nouvelles activités d’Aquafitness

Les nouvelles activités d'Aquafitness

Toutes les salles de sport équipées d’une piscine proposent désormais un panel élargi de cours aquatiques. Outre l’aquagym « traditionnelle », de nouvelles activités émergent : Aquaboxing, aquastep, aquabiking, aquajogging… De quoi s’agit-il au juste ?

Le bodycombat devient l’aquaboxing

Seul le « terrain » d’entraînement de ces deux activités diffère, car le principe est le même : utiliser les techniques pieds-poings inspirées des arts martiaux et de la boxe. Direct, esquive, crochet, jeu de jambes, attaques, tout y est ! Muni de gants adéquats, vous vous défoulez sur un rythme tonique et des enchaînements simples. L’eau supprimant les risques de claquage ou d’élongations musculaires, il n’y a aucun risque de se faire mal !

Le step devient l’aquastep

Évidemment, le cours est adapté à l’élément… Point de chorégraphies virevoltantes comme en salle, et pour cause ! L’eau exerce sur le corps une pression presque mille fois supérieure à celle de l’air. Il serait humainement impossible de suivre leurs rythmes effrénés. La séance n’en est pas moins stimulante, originale avec ces steps lestés, et gratifiante. L’agitation de l’eau provoquée par les mouvements de votre corps provoque un massage des plus efficaces. Plus les mouvements sont rapides, plus le massage se fait en profondeur.

Le RPM devient l’aquabiking

Ce programme collectif de vélo en salle alterne relief musical et profils de terrain. Son équivalent aquatique est plus doux mais tout aussi efficace. Chaque participant adapte ses capacités à l’intensité de l’exercice (sprint, balade, montagne…) en tournant simplement la molette de résistance. Pour plus de confort sur les pédales, il est bon de prévoir des chaussons d’aquagym ou des « claquettes ». Les maîtres mots étant cadence et résistance, l’aquabiker entretient sa capacité cardiaque tout en se musclant. Le dos est épargné, les jambes sont fuselées, les graisses brûlées.

Le tapis de course devient l’aquajogging

Vous conviendrez que courir dans l’eau est nettement plus ludique que sur un tapis ! Ceinturée à la taille, vous devez avancer sans toucher le sol avec les pieds. Il s’agit d’un excellent exercice pour drainer et éliminer la cellulite. De plus, c’est sans danger pour les articulations car vous ne risquez pas l’impact au sol. Vous vous sentez légère, le corps immergé ne pesant plus que le quart de son poids. Enfin, il faut savoir qu’un quart d’heure d’aquajogging vaut trois quarts d’heure sur la terre ferme !

Merci un Cath H. pour cet article

Fitéo, votre e-coaching sportif
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sport Eau