Accueil du site
> Forme & Beauté > Vérité sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les cabines de bronzage sont-elles dangereuses ?
Les cabines de bronzage sont-elles dangereuses ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
25 août 2010

Les cabines de bronzage sont-elles dangereuses ?

Les cabines de bronzage sont-elles dangereuses ?

A l’arrivée de l’été, qui n’a pas déjà été tenté de préparer sa peau au soleil en fréquentant les cabines de bronzage ? Mais court-on un réel risque en s’exposant à ces UV artificiels ou faut-il au contraire refuser de céder aux cris d’alarmes lancés par les médias et professionnels de santé ?

Le soleil et les UV n’ont pas fini de faire parler d’eux ! Tout comme la polémique lancée autour des UV des cabines à bronzer, dont 75% des utilisateurs sont des femmes.

Alors que l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) et les professionnels de santé recommandent d’éviter l’exposition prolongée au soleil, le syndicat national des professionnels du bronzage en cabine (SNPBC) sort un livre blanc intitulé : « Mythes et réalités sur l’exposition au soleil et aux UV en cabine ». Lassés d’entendre la même rengaine sur les méfaits du soleil, les professionnels du secteur se défendent et argumentent en disant que : non, l’exposition modérée au soleil n’est pas dangereuse. Le syndicat rappelle que la législation française est très stricte en la matière et que l’utilisation des cabines de bronzage apporte des bénéfices, notamment en permettant de préparer sa peau au bronzage de l’été. Les professionnels du secteur soulignent aussi que 225 millions de personnes dans le monde souffrent d’une carence en vitamine D, carence que viendrait combler les UV, même en plein hiver !

Pourtant, il est aujourd’hui avéré que l’exposition aux UV artificiels avant l’âge de 30 ans augmente de 75 % le risque de développer un mélanome selon l’OMS, et 10 % des cancers cutanés proviendraient des pratiques artificielles. Et comment argumenter quand le Centre international de recherche sur le cancer de l’OMS a ajouté les appareils de bronzage sur la liste des cancérigènes avérés ?
Alors, expositions ou pas, rappelons toutefois ces quelques principes : peaux claires ou rousses, abstenez-vous ! Selon la législation en vigueur, les cabines de bronzage restent interdites aux mineurs de moins de 18 ans. Le port de lunettes y est obligatoire. Les séances doivent être espacées d’au moins 48 heures et dans la mesure du possible, ne pas excéder une centaine par an. Enfin, si vous prenez des antibiotiques ou suivez un traitement, attention aux éventuelles contre-indications médicamenteuses.

SOURCES

  • Livre blanc du Syndicat national des professionnels du bronzage en cabine (SNPBC) consultable sur le site www.snpbc.org
     
    Communiqués de presse de 2008 et 2006 de l’IARC (Centre international de recherche sur le cancer) de l’OMS sur le site www.iarc.fr
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Forme & Beauté