Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les biens-faits du jogging contre la gonarthrose
Les biens-faits du jogging contre la gonarthrose
note des lecteurs
date et réactions
19 novembre 2014
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Les biens-faits du jogging contre la gonarthrose

Les biens-faits du jogging contre la gonarthrose

À l’occasion du congrès annuel de l’American College of Rheumatology, qui se déroulait cette année à Boston ( Massachusetts, Etats-Unis), le docteur G Hsiao-Wei Lo du Baylor College of Medicine de Houston, (Texas, Etats-Unis), a démontré que la pratique régulière protège de la gonarthrose également appelée l'arthrose du genou.

Pour l’étude, 2683 personnes, de divers âges (12-18 ans, 19-34, 35-49 et au-delà de 50 ans), des deux sexes (56 % féminins), d’une IMC moyenne de 28,6, ont participé. Elles ont été soumises à 2 examens radiographiques des genoux, à deux années de distance, afin de rechercher des signes radiologiques de gonarthrose, éventuellement décorrélés de toute douleur. Les participants étaient également invités à signaler d’éventuelles douleurs dans un ou deux genoux.

Des résultats, la gonarthrose serait moins importante chez les personnes ayant pratiqué durablement ou pratiquant depuis longtemps le jogging que ceux n’ayant jamais pratiqué ce type d’activité physique.

Aussi, le temps de course hebdomadaire idéal serait de 120 à 150 minutes en 3 sinon 2 séances.

On notera que l'arthrose du genou est considérée comme la première cause d'incapacité fonctionnelle en France. Le genou est ainsi l'articulation la plus fréquemment atteinte en cas de rhumatisme. La gonarthrose toucherait en France, 30% des personnes âgées de 60 à 70 ans et près de la moitié des personnes de plus de 80 ans.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté