Accueil du site
> Dossiers > Dopez votre mémoire !
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le sport c’est bon pour la mémoire !
Le sport c'est bon pour la mémoire !
note des lecteurs
date et réactions
27 janvier 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
LC, 33 articles (Equipe de Rédaction)

LC

Equipe de Rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le sport c’est bon pour la mémoire !

Le sport c'est bon pour la mémoire !

On savait déjà que le sport permettait l’oxygénation du cerveau. De récentes expériences scientifiques viennent de mettre en avant comment l’activité physique permet de retarder le vieillissement de la mémoire.

J’ai la mémoire qui flanche…

Sur la liste des trucs et astuces de l’aide-mémoire, une nouveauté vient d’apparaître. Des scientifiques du département de psychologie expérimentale de l’université de Cambridge et des chercheurs de l’Institut national sur le vieillissement de Baltimore viennent de publier dans les Actes de l’Académie Nationale des Sciences un rapport, qui montre que des exercices physiques réguliers peuvent améliorer la puissance du cerveau et de la mémoire par la même occasion.

Mémoire d’éléphant pour souris !

Ces scientifiques ont pratiqué une expérience sur des rongeurs. L’étude a été menée sur deux groupes de souris, sur une période de 105 jours. Un des deux groupes de souris avait librement accès à une roue pour pouvoir pratiquer de l’exercice. En moyenne, ce « groupe des sportives » a parcouru environ 20 km par jour. L’autre groupe, celui des « souris témoins » n’avait aucune activité. Les deux groupes ont été mis dans les mêmes conditions. On leur a montré deux cases sur l’écran de l’ordinateur et les deux groupes de souris ont appris à sélectionner la case qui leur permettait d’obtenir de la nourriture. Après cette période de conditionnement pendant laquelle les souris ont mémorisé sur quelle touche appuyer pour pouvoir s’alimenter, il y a eu deux tests. Le premier a consisté à rapprocher les deux cases et le second à les espacer. Lorsque les cases sont rapprochées, les « souris sportives » sont les seules à se rappeler quelle case est reliée à la nourriture. Dans le second test, où la confusion est moins possible et les états de concentration et de mémoire exigés, moins importants, on obtient les mêmes résultats dans les deux groupes.

Mémoire de fourmi ou de lièvre : quelle différence ?

Comme le remarque Timothy Bussey, professeur à l’université de Cambridge et l’un des scientifiques de l’équipe, avoir une bonne mémoire dépend de la capacité à bien distinguer des souvenirs similaires. Bien souvent lorsque les évènements se ressemblent, les personnes ont du mal à les différencier et elles les confondent. Ainsi si deux jours à suivre des personnes se rendent dans le même magasin, certaines d’entre elles vont avoir tendance à mélanger les personnes rencontrées et les produits achetés pendant ces deux jours. L’étude réalisée sur les souris montre que cet aspect de la mémoire qui permet de bien différencier des choses semblables, est amélioré sur le groupe des souris sportives. Le sport leur permet de distinguer les deux cases.Les chercheurs ont par ailleurs constaté que dans ce groupe, le nombre des cellules reliées au cerveau avait doublé par rapport au groupe des « souris témoins ». L’activité physique génère donc chez les souris de nouvelles cellules mentales qui vont permettre au cerveau de se développer et de ralentir le vieillissement de la mémoire. Ces cellules développées au niveau de l’hippocampe, sont bénéfiques pour les actions de mémorisation et d’apprentissage.

Sport pratiqué : performance cognitive assurée

Parce que l’Homme, comme la souris est un mammifère, les scientifiques pensent que ces résultats peuvent s’appliquer aux humains. Ces travaux apportent donc de nouvelles informations sur le cerveau et son fonctionnement : les structures cérébrales, leurs fonctions, leurs relations ainsi que l’action des neurotransmetteurs. Ces tests sur les souris permettent de mieux comprendre les mécanismes de la mémoire visuelle. L’objectif à long terme est de mieux appréhender le mode de fonctionnement de la mémoire gustative, auditive, et sensitive, afin d’améliorer notre performance cognitive. On retiendra donc de cette histoire, qu’elle fait mentir le proverbe « Quand on n’a pas de mémoire, il faut avoir de bonnes jambes », puisque le sport stimule le cerveau ! Alors si vous voulez améliorer vos performances cérébrales, à vos marques, prêts…faites du sport !!!

Pour avoir la mémoire longue : la liste est longue

On n’oubliera pas cependant comme le rappellent les professeurs Jean-François Dartigues, neurologue au C.h.u. Pellegrin de Bordeaux, et Jean Mariani, de la faculté de médecine Pierre-et-Marie-Curie à Paris, qu’il y a des règles d’hygiène de vie à respecter. L’hypertension artérielle, le diabète, le tabagisme, et l’hypercholestérolémie sont à éviter. Une alimentation riche en fruits et légumes ou en oméga 3 entretient les neurones. La stimulation des capacités d’anticipation et de réflexion doit être développée par des activités cérébrales. Et soyons zen, car un stress permanent provoque la fabrication d’hormones nocives pour les neurones, tels les corticoïdes, ou les cytokines (cf., notre article « De belles fesses : gage de bonne santé !) Bref, la mémoire : ça s’entretient !

L.C Journaliste pour CareVox

SOURCES

  • http://news.bbc.co.uk/2/hi/health/8467811.stm

    http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.neuroscience.cam.ac.uk/directory/profile.php%3Ftjb1000&ei=Ka9dS467C5Tw0gSp84D1BA&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=3&ved=0CBQQ7gEwAg&prev=/search%3Fq%3Dtimothy%2BBussey%26hl%3Dfr

    http://news.illinois.edu/NEWS/05/1026brainworks.html

    http://www.parismatch.com/Actu-Match/Sante/Actu/Contre-le-vieillissement-des-neurones.-Cinq-regles-de-vie-incontournables.-70333/
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Estelle Vereeck (IP:xxx.xx4.127.78) le 24 décembre 2010 a 09H38
Estelle Vereeck, 26 articles (Dentiste)

Pour conserver une bonne mémoire, l’état bucco-dentaire compte aussi. Attention au déchaussement, responsable de la dégradation des performances cognitives : http://www.holodent.com/article-dec...