Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le changement d’heure influe sur notre organisme
Le changement d'heure influe sur notre organisme
note des lecteurs
date et réactions
9 avril 2015
Auteur de l'article
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Marchaux

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
94
nombre de commentaires
220
nombre de votes
5

Le changement d’heure influe sur notre organisme

Le changement d'heure influe sur notre organisme


 

Changement d'heure : un sommeil perturbé

Troubles généraux

Lorsque l'on recule l'horloge de 1 heure à l'automne, on "gagne" 1 heure de sommeil, à l'inverse, on "perd" 1 heure lorsqu'on l'avance au printemps.

Le sommeil, qui fonctionne par cycles de 24 heures peut être ainsi perturbé pendant plusieurs jours, surtout au passage à l'heure d'été qui ampute le sommeil d'une heure et peut provoquer chez certaines personnes :

  • des troubles de l'endormissement ou de l'attention ;
  • des troubles de l'appétit ;
  • une baisse de la capacité de travail ;
  • des troubles de l'humeur.


Quels risques et pour qui ?

Personnes vulnérables au changement d'heure

Les troubles liés au changement d'heure seront plus fréquents chez certaines personnes et l'on distingue classiquement 3 groupes à risque :

  • les personnes âgées, plus habituées à des horaires fixes et à un sommeil court sont susceptibles de subir plus intensément un décalage d'horaires ;
  • les enfants et en particulier les bébés : au cours du changement d'heure d'été, les nourrissons passent d'un coucher/réveil dans la pénombre à un coucher/réveil à la lumière du jour, ce qui peut engendrer des perturbations sur leur sommeil ;
  • les personnes malades ou hospitalisées déjà affaiblies et subissant plus fortement des troubles d'adaptation aux nouveaux horaires saisonniers.


Changement d'heure : comment s'y préparer ?

On estime qu'il faut environ 1 semaine pour s'adapter au changement de rythme provoqué par le passage à l'heure d'été ou d'hiver. Mais pour mieux s'y préparer, il existe quelques précautions à prendre :

  • décaler ses heures de sommeil de quelques minutes/quarts d'heures pendant 2 ou 3 jours en amont ;
  • limiter le stress dû à la peur de ne pas se réveiller en programmant ses équipements électroniques la veille ;
  • sortir quotidiennement afin de profiter de l'ensoleillement et ainsi prévenir la dépression saisonnière, notamment lors du passage à l'heure d'hiver ;
  • ne pas hésiter à modifier son rythme de travail si possible afin de se caler sur le rythme solaire, aller au travail plus tôt pour finir plus tôt et profiter de la lumière jusqu'à la fin de la journée par exemple ;
  • se reposer le plus possible dans la semaine qui suit le changement d'heure.

 

marchaux
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté