Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La correction de ptôse mammaire (affaissement de la poitrine féminine)
La correction de ptôse mammaire (affaissement de la poitrine féminine)
note des lecteurs
date et réactions
20 novembre 2012 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Dr David Picovski, 3 articles (Médecin)

Dr David Picovski

Médecin
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
3
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La correction de ptôse mammaire (affaissement de la poitrine féminine)

La correction de ptôse mammaire (affaissement de la poitrine féminine)

De nombreuses causes sont à l’origine d’une chute de la poitrine (ptôse mammaire) et beaucoup de femmes acceptent très mal leurs seins, en particulier au décours d’une grossesse, vivant le phénomène comme une injustice. Il n’existe aucun traitement pour remonter les seins, seule la chirurgie esthétique peut redonner galbe, volume et harmonie à une poitrine qui s’est affaissée.

Les indications d’une correction de ptôse mammaire

La correction d’une ptôse mammaire, également appelée « chirurgie des seins qui tombent », est indiquée chez les femmes lorsque le sein est en position trop basse et fréquemment "déshabité" dans sa partie supérieure.
La ptôse mammaire peut exister d'emblée, mais survient le plus souvent après un amaigrissement important ou au décours d'une grossesse avec allaitement. Elle peut être isolée : on parle de ptôse mammaire pure, ou être associée à un certain degré d'hypertrophie mammaire (volume des seins trop important par rapport à la morphologie) ou d’hypotrophie mammaire (volume de seins insuffisamment développé). 
En cas de ptôse mammaire associée à une hypotrophie, la pose d'implants mammaires peut être indiquée pour restaurer le volume.

La correction de la ptôse mammaire

Pour la correction d’une ptôse mammaire, une consultation préalable est indispensable avant l’intervention. Elle permet d’étudier la morphologie de la patiente, la qualité et le volume de la glande mammaire et l’importance du relâchement cutané, ainsi que déterminer le siège de la cicatrice, informer la patiente sur le déroulement de l’intervention, ses risques et les suites opératoires.
Un bilan pré-opératoire est également réalisé avant l’intervention, avec l’étude d’une mammographie et d’une échographie mammaire. En fin de consultation, des photos de la poitrine sont prises pour permettre d’apprécier le résultat de l’intervention de la correction de la ptôse mammaire avant/après.
Correction de ptôse mammaire avec augmentation de la poitrine de 220cc
L’intervention dure en moyenne 1 heure et demie à 2 heures selon le degré de ptôse et les gestes associés, et se pratique sous anesthésie générale. Les cicatrices peuvent être différentes selon les cas. Le choix s’imposera en fonction du relâchement de la peau : plus il sera important, plus les cicatrices seront nombreuses (3 maximum). Ainsi, en fonction de la correction à apporter, les composantes des incisions peuvent être soit péri-aréolaires (autour des aréoles, dans leur partie inférieure - procédé Round-Block), soit péri-aréolaires et verticales (incision supplémentaire de l’aréole vers le sillon sous-mammaire), soit en ancre marine dans le cas de ptôse très importante (le chirurgien incise en plus dans le sillon sous-mammaire, donnant une forme en T inversé à l’ensemble des incisions).
L’hospitalisation est de 24 à 48h et un arrêt de travail de 7 à 10 jours est recommandé.
L’Assurance Maladie considère la correction d’une ptôse mammaire comme un acte purement esthétique. A ce titre, il n’y a pas de prise en charge possible de l’intervention. La patiente doit s’acquitter de l’ensemble des honoraires (chirurgien, anesthésiste, établissement hospitalier, etc.).
Dr David PICOVSKI Chirurgien Plastique 2 Avenue Van Dyck 75008 PARIS Tél : 01 58 05 11 25 Site : http://docteur-picovski.com
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par mez (IP:xxx.xx0.129.204) le 22 novembre 2012 a 08H31
mez (Visiteur)

Ajoutons que pour les origines natives de la ptôse hors amaigrissement et grossesses, qu’il est possible d’envisager l’intervention à partir de 17 ans. L’intérêt, outre celui de la transition vers un mieux-être psychologique, est de permettre à la jeune fille de ne pas souffrir des douleurs notamment dorsales imputées par le volume des seins M.Mezhoud : http://www.docteur-sami-mezhoud.com

1 vote
(IP:xxx.xx4.127.243) le 22 novembre 2012 a 11H41
 (Visiteur)

Merci pour ce message Cher Confrere , en sachant que la ptose mammaire ne sous entend pas une hypertrophie responsable de dorsalgies ; le fait de remonter la poitrine ne suppose pas une dimiution du poids des seins. bien Cordialement. Dr Picovski. http://docteur-picovski.com/

0 vote
par jennifer (IP:xxx.xx3.230.217) le 4 janvier 2013 a 18H11
jennifer (Visiteur)

bonjour cher docteurs, voila j’ai actuellement une ptôse mammaire suite a mes 2 grossesses et cela va de pire en pire hors ma dernières a 3 ans ... vont il continué de fondre ??? (excusez mon expression) puis je voir pour me faire remboursé par la sécu ???? je suis a bout je n’en peu plus ... merci de vos réponses. salutations.

1 vote
par Dr David Picovski (IP:xxx.xx4.127.243) le 14 janvier 2013 a 13H51
Dr David Picovski, 3 articles (Médecin)

bonjour je ne peux vour répondre sur l’évolution du volume de votre poitrine car chaque cas est différent. En effet, si vous vous plaignez d’une diminution de volume, l’opération consiste en une "plastie-protheses mammaires". Il s’agit d’une intervention combinant correction de ptose (remontée) et augmentation de volume par implants. Malheureusement, lorsqu’il s’agit d’une augmentation et lorsqu’il n’y a pas de malformation mammaire, l’intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. Je reste a votre disposition Cordialement Dr Picovski