Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La beauté et la bonté sont-elles liées ?
La beauté et la bonté sont-elles liées ?
note des lecteurs
date et réactions
1er février 2010 | 2 commentaires
Auteur de l'article
LC, 33 articles (Equipe de Rédaction)

LC

Equipe de Rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La beauté et la bonté sont-elles liées ?

La beauté et la bonté sont-elles liées ?

Inutile désormais d’avoir recours à la chirurgie esthétique, pour être et rester en beauté : plusieurs études viennent de montrer qu’il suffit tout simplement d’être gentil(le) pour être attirant (e) et s’ensuivent beauté et bien-être.

Des chercheurs des universités de Géorgie et du Texas ont publié une étude dans la revue Personal Relationships, qui montre que les personnes attrayantes ont plus de relations sociales et en conséquence sont mieux dans leur peau.
Mais qu’est-ce qu’être attrayant ? Les recherches actuelles montrent qu’il y a un « où » et un « comment » à prendre en compte pour répondre à la question.

Papillon des villes ou papillon des champs : l’attraction est différente

L’étude publiée dans la revue Personal Relationships montre que l’importance que les gens attachent à l'attrait physique dépend du lieu où ils vivent. Pour les citadins, l’attraction physique compte davantage que pour les personnes vivant à la campagne.

Les chercheurs expliquent cette différence par le fait que les urbains ont un éventail plus large de relations sociales. Et le désir de s’associer à des personnes attrayantes est un de leur objectif principal, lors de leurs échanges avec les autres. Dans les zones rurales, les liens sociaux se construisent différemment. Le choix des relations est moins large et les liens s’établissent en priorité dans la communauté. L’attrait physique ne conditionne pas les rapports.

Sex-appeal : connaître la personne compte

La beauté physique ne se limite pas à ce qui est perçu au premier coup d'oeil. Des traits autres que physiques interviennent dans la perception et influencent le jugement de la beauté. Les travaux de Kevin Kniffin, anthropologue et de Sloan Wilson, biologiste publiés dans la revue Evolution and Human Behavior montrent que les critères d'évaluation de la beauté physique diffèrent en fonction du degré de relation que l'on a avec la personne, c’est-à-dire de la connaissance et de la perception que l’on a de sa personnalité.

La perception de la beauté : une logique mathématique ?

Afin de mettre en avant les critères qui déterminent l’attrait d’une personne, quatre tests ont été réalisés.
Le premier test a consisté à demander à des participants d’évaluer le degré de beauté de personnes qu'ils ne connaissent pas, à partir de photos.
On constate que les candidats ont jugé ces personnes à partir de traits physiques attrayants. Les caractéristiques qui attirent le plus les gens au premier regard sont la symétrie du visage et la proportion taille/hanche.
Dans cette étude, où il n’y a aucun contact entre les participants et les personnes jugées pour leur beauté, les traits non physiques qui peuvent influencer la perception de la beauté d'une personne, ne sont donc pas pris en compte. C’est pourquoi 3 autres recherches ont été menées afin d'évaluer l'impact de la connaissance de la personne dans l'évaluation et la perception de sa beauté. Le test a été réalisé sur des gens étrangers et des gens familiers.

Beauté et attirance : une histoire de connaissance

Il ressort de ces tests que la connaissance des qualités ou des défauts d'une personne influence le jugement de beauté et d’attirance. L'amabilité, le respect que la personne inspire et son engagement dans des buts communs sont pris en compte lors de la perception et de l'évaluation de sa beauté.
Ainsi un participant qui avait côtoyé une des personnes évaluées durant sa scolarité et qui détestait son caractère l'a jugée laide, alors que les autres participants qui ne la connaissaient pas, l'ont trouvé belle sur la photo. De même, les membres d'une équipe de sport ont trouvé très attrayant leur leader, tandis qu’ils ont jugé peu attirante une personne de leur équipe, qui ne s'y investissait pas. Et lorsque les photos de ces deux personnes ont été montrées à des participants qui ne les connaissaient pas, on n’obtient pas le même résultat. Les deux personnes sont toutes les deux estimées attrayantes. L'autre groupe de participants testés était un groupe d'étudiants. Il apparaît que la perception qu'ils avaient des autres s'est modifiée au fil des semaines, en fonction des relations qui s'établissaient.

La bonté de la beauté

L’attirance et la beauté ne reposent donc pas que sur des critères purement esthétiques. D’autres paramètres en rapport avec la beauté intérieure de la personne entrent en ligne de compte. C’est rassurant, quand on pense à la dictature de la chirurgie esthétique qui sévit actuellement dans notre société. D’autant plus qu’être gentil (e), ça ne coûte rien, aussi bien sur le plan de la santé que des finances. 
 
Et enfin dernier avantage pour vous Mesdames : de récentes études réalisées par l’équipe d’Aaron Sell du département de psychologie de l'Université de Californie et publiées dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences montrent que des femmes qui se sentent attrayantes sont plus combatives.
 
Au final tout n’est qu’une question de bonté ! Et sans doute ce n’est pas parce qu’on est beau qu’on nous aime, mais parce qu’on est aimé que l’on est beau.
L.C Journaliste pour CareVox

SOURCES

  • http://www.news.wisc.edu/releases/9679.html
    http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=4730
    http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7519
    http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7424
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Beauté Bien-être
Commentaires
1 vote
(IP:xxx.xx7.109.73) le 2 février 2010 a 13H31
 (Visiteur)

"Une petite fille à qui l’ on avait dit que Lincoln n’ avait pas très belle apparence fut amenée par son père voir le président à la maison blanche. Lincoln prit la petite fille sur ses genoux et bavarda avec elle un certain temps sur un mode aimable et enjoué, comme il avait coutume de le faire. Tout à coup, la petite fille s’ écria : « Papa ! Il n’ est pas laid du tout : il est même beau ! »..." (histoires d’ humour et de sagesse ­Anthony De Mello)

0 vote
par carevox le 5 février 2010 a 16H25
carevox, 90 articles (CareVox)

Merci pour ce commentaire enrichissant. LC