Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’huile d’argan : une panacée ?
L'huile d'argan : une panacée ?
note des lecteurs
date et réactions
1er septembre 2010 | 1 commentaires

L’huile d’argan : une panacée ?

L'huile d'argan : une panacée ?

Dotée de propriétés exceptionnelles, l’huile d’argan est utilisée depuis très longtemps en cosmétique mais ses vertus culinaires, moins connues, en font également un produit de choix.

 

Connue depuis très longtemps des populations berbères, l’huile d’argan est obtenue à partir du fruit de l’arganier, arbuste originaire du Maroc, par extraction des amandons contenus dans les noyaux. Sa richesse en acides gras polyinsaturés (oméga 3 et oméga 6), en vitamine E et en insaponifiables confère à cette huile de multiples propriétés diététiques et cosmétiques.

L’huile d’argan possède, en effet, des vertus cosmétiques exceptionnelles. Pure, elle n’a pas d’odeur et sa couleur est plus claire que l’huile alimentaire. Utilisée en massages ou en applications locales sur le visage et le corps, elle hydrate, nourrit et redonne de l’éclat aux peaux ternes et fatiguées. Ses propriétés anti-oxydantes retardent le vieillissement de la peau et l’apparition des rides. On comprend donc qu’elle entre dans la composition de nombreux sérums et crèmes anti-âge.

Elle est aussi utilisée sur les cheveux pour les protéger du dessèchement et leur redonner souplesse et brillance. Appliquée localement, elle régénère et fortifie les ongles abîmés.

Selon la Pharmacopée marocaine, cette huile aurait également une action bénéfique sur les rhumatismes et certains problèmes de peau (acné, cicatrisation des boutons de varicelle, brûlures et prévention des vergetures).

L’huile d’Argan n’a pas que des propriétés cosmétiques, elle est aussi utilisée en cuisine car sa saveur très particulière en fait un produit de choix pour relever salades et plats traditionnels.

Pour être utilisée dans l’alimentation, les amandons sont légèrement torréfiés, ce qui donne à l’huile son goût de noisette et sa couleur légèrement plus foncée. Elle peut être consommée crue ou légèrement chauffée mais ne peut pas servir pour les fritures. Sa richesse en acide oléique et linoléique lui confère, entre autres, des propriétés régulatrices dans le métabolisme des lipides et la prévention des maladies cardiovasculaires.

L’huile d’Argan mérite donc bien sa réputation. Seule ombre au tableau, son prix relativement élevé ; en effet, il faut environ 38 kg de fruits (soit 2.6 kg d'amandons)  pour produire 1 litre d'huile !

Joëlle G.

SOURCES

  • http://www.argan.com/

    http://www.huileargan.fr/

    http://www.huile-argan.fr/

     

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Eric (IP:xxx.xx8.3.164) le 14 octobre 2010 a 01H49
Eric, 24 articles (Magnétiseur)

On trouve parfois des huiles d’argan pour le massage en pharmacie ayant une odeur très forte (il s’agit alors d’une huile torréfiée) - et donc d’une arnaque dont peut faire les frais le revendeur local.

Comme vous le soulignez dans votre article, une huile cosmétique (normalement de première qualité) n’a pas d’odeur (ou très peu). Il est donc indispensable de savoir faire la différence à l’achat, selon l’usage que vous souhaitez en faire. D’ailleurs, il n’existe pas une huile, mais des huiles d’argan, suivant la méthode de travail et son terroir.

Je l’utilise particulièrement pour tous les problèmes d’épiderme (crevasse, fissure, peau sèche) et cela donne rapidement de très bons résultats...

Au sujet de la fabrication de l’huile d’argan : http://pescalune.canalblog.com/arch...