Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’épilation laser enfin accessible aux peaux mates
L'épilation laser enfin accessible aux peaux mates
note des lecteurs
date et réactions
14 février 2012
Auteur de l'article
Joan, 2 articles (Rédacteur)

Joan

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’épilation laser enfin accessible aux peaux mates

L'épilation laser enfin accessible aux peaux mates

Jusqu’à présent, les peaux mates et foncées ne pouvaient pas bénéficier de l’épilation au laser. C’est désormais chose possible...

Les peaux foncées concentrent beaucoup plus de mélanine dans toutes les couches de l’épiderme, et les lasers classiques ne distinguent pas la mélanine contenue dans le poil et celle dans la peau, ce qui peut provoquer un risque de lésion épidermique supérieur chez les patients de couleur.

Mais Heureusement, les traitements au laser ne sont plus réservés uniquement aux peaux blanches. Certains types de lasers permettent un paramétrage adapté à tous les phototypes et notamment aux peaux noires.

Aujourd’hui il existe un laser spécial : le laser NdYag. 
Le laser Yag est capable de détruire le poil sans faire monter la température cutanée. Il est utilisé pour les peaux noires et métissées sans aucun risque de brûlure. On obtient un excellent résultat sur les poils sous-cutanés et microkystes qui disparaissent en quelques séances. 

Ce laser agit sur la mélanine du poil sans interagir sur la mélanine épidermique. Sa longueur d'onde est faiblement absorbée par la mélanine mais suffisante pour détruire le bulbe et préserver la peau. 

On réussit à chauffer le poil plus vite que la peau avec l'aide du système de refroidissement par air pulsé qui, en évitant de faire monter la température cutanée, protège des lésions.

Seuls les poils en phase anagène (phase de croissance) peuvent être détruits car ils sont rattachés au bulbe. Le laser émet un faisceau de lumière qui va traverser l’épiderme le long du poil jusqu’à atteindre sa cible finale, le bulbe. Une destruction maximale des poils nécessite plusieurs séances d'épilation laser (de 5 à 10) à un intervalle dépendant du pourcentage de poils en phase anagène dans la zone concernée.

Le laser endosse deux rôles :

curatif car il supprime les poils incarnés en traversant la peau 

préventif car il élimine le poil et supprime l'apparition d'autres poils incarnés qui sont plus fréquents chez les patients à peau mate ou noire. Les zones ou les poils s'incarnent en général sont chez la femme au maillot et sur les jambes et chez l'homme à la barbe et au cou.

En effet, le cheveu africain est crépu et recourbé. Il traumatise de façon continue la peau provoquant des irritations avec des infections locales (folliculites). Ceci entrave la sortie du poil, entretient les lésions et les rend plus inflammatoires. Le rasage en général démultiplie le nombre de folliculites.

L'épilation laser peut remédier au problème en s'attaquant directement à sa cause à savoir le poil. 

Une réelle innovation qui devrait séduire à l’heure ou l’épilation se démocratise fortement. 

Mais prudence, car face à la multiplication des établissements qui proposent des soins d’épilation définitive, il est impératif de faire attention où l’on met les pieds.

POST-SCRIPTUM

  • Retrouvez plus d’informations sur www.epilium.com, ou par téléphone au 01 40 06 02 02.


Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...
Mots-clés :
épilation Peau