Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Free hugs : des câlins qui font du bien
Free hugs : des câlins qui font du bien
note des lecteurs
date et réactions
17 septembre 2009
Auteur de l'article
Laurence Roux-Fouillet, 95 articles (Sophrologue)

Laurence Roux-Fouillet

Sophrologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
95
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Free hugs : des câlins qui font du bien

Free hugs : des câlins qui font du bien

Peut-être avez-vous déjà croisé au coeur des villes des personnes apparemment sans histoires, brandissant un panneau "free hugs", littéralement "câlins gratuits" ? Nulle intention scabreuse dans leur démarche, mais une traînée de poudre de compassion qui semble se répandre à travers le monde.

JPEG - 16.4 ko
Free hugs : des câlins qui font du bien

Cette friendly attitude vient d’Australie où en 2004 un jeune homme déprimé s’est promené dans son centre commercial préféré à la recherche de quelqu’un acceptant de le prendre dans ses bras. Portant une simple pancarte "free hugs", il espérait recueillir un peu de chaleur humaine dans la froideur des villes. D’abord surpris, plusieurs inconnu(e)s s’arrêtèrent...
 

 
Il s’est bien vite fait "distributeur de câlins", ou pour être plus précis d’un étreinte (ou accolade) avec une personne bienveillante croisée dans la rue. Une démarche qui ne laisse pas indifférent et qui a rencontré ses adeptes enthousiastes comme ses détracteurs.

Ci-dessous une véritable démonstration :
 
16Ce qui m’a fait penser à la mission d’une indienne, Mata Amritanandamayi, aussi connue sous le nom de Mère Amma (ce qui paraît redondant puisque Amma signifie mère !). Sa devise : "ma religion, c’est l’amour" (ou, en anglais, pour les adorateurs des Beatles All you need is love !) Cette femme pratique le darshan, la compassion par l’étreinte. Chacun de ses déplacements dans le monde est organisé autour d’une séance publique durant laquelle, des heures durant, elle serre simplement dans ses bras, pendant quelques instants, toutes les personnes qui se présentent à elle. C’est tout. En 35 ans, elle aurait ainsi étreint plus de 26 millions de personnes.

Qu’éprouvent les "freehugers" ? spontanéité, bonne humeur, réconfort, joie, compassion, gentillesse, chaleur, bonté, désintéressement, parfois émotion intense...

Quelques liens pour se faire sa propre opinion (ou pratiquer !)
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Forme & Beauté