Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
De belles fesses : gage de bonne santé !
De belles fesses : gage de bonne santé !
note des lecteurs
date et réactions
25 janvier 2010
Auteur de l'article
LC, 33 articles (Equipe de Rédaction)

LC

Equipe de Rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

De belles fesses : gage de bonne santé !

De belles fesses : gage de bonne santé !

Une équipe de chercheurs de l’université d’Oxford vient de montrer que la graisse située sous la ceinture a des effets bénéfiques sur la santé,contrairement à celle qui se trouve au niveau du ventre.

La guerre du gras

L'heure de la vengeance a sonné ! Désormais mesdames, si vous avez un beau fessier, des hanches enveloppées et des cuisses généreuses, soyez heureuses, il semblerait que vous soyez protégées contre les maladies cardio-vasculaires.

L'équipe de l'OCDEM de l'université d'Oxford, spécialisée dans le diabète, l'endocrinologie et le métabolisme vient de publier un article dans l'International Journal of obesity qui montre le bienfait de la graisse située sous la ceinture. Le tissu gras qui se trouve au niveau des hanches, des fesses et des cuisses, intervient dans la capture des acides gras nocifs présents dans le sang. Selon le professeur Konstantinos Manolopoulos, un des membres de cette unité, le gras accumulé autour des hanches libère une hormone appelée adiponectine, qui stimule la combustion des graisses dans les muscles, le foie et empêche l'accumulation de lipides dans les artères. Un taux d'adiponectine élevé diminue donc le risque de diabète lié à l'obésité. Outre son rôle anti-diabétique au niveau du foie et du muscle squelettique, cette hormone a également des propriétés anti-inflammatoires.

Ainsi ce tissu graisseux placé sous la ceinture, propre à la morphologie féminine n'est pas qu'un réservoir d'énergie, il module le métabolisme en produisant des hormones bénéfiques pour la santé. A l'heure de la dictature du mince et du plat, cette nouvelle ne peut que faire plaisir et rendre la belle vie aux fessiers arrondis !

Comment faire du gras ?

D'autant plus que, comme nous l'apprend le professeur Konstantinos Manolopoulos, le gras situé au-dessus de la ceinture est nocif pour la santé. Au niveau de l'abdomen, le gras est plus mobile et peut provoquer l'encrassement des artères. La graisse du ventre secrète des cytokines, molécules qui causent l'inflammation et augmentent le risque de diabète ou de maladies cardio-vasculaires. Il est donc plus intéressant morphologiquement d'avoir du gras en forme de poire sur les hanches, que du gras en forme de pomme, avec la ceinture abdominale.

Dans la guerre du gras, la morphologie féminine serait donc la plus saine. Malheureusement, les chercheurs n'ont pour l'instant pas encore trouvé la formule qui permettrait de choisir la localisation de la graisse.

Toutefois si désormais la formule "10 secondes dans la bouche, 10 ans dans les hanches" vous paraîtra plus douce, n'oubliez pas que ces deux types de gras vont souvent ensemble. Comme le remarque le professeur Konstantinos Manolopoulos, un tour de cuisse de 60 cm mesuré sous les fesses, suffit à assurer une protection. Au-delà, l'effet n'est plus bénéfique.

Faire du gras, c'est permis à condition de faire du sport aussi !

L.C Journaliste pour CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté