Accueil du site
> Forme & Beauté > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Danger : La lipolyse ne fera plus la peau à la cellulite
Danger : La lipolyse ne fera plus la peau à la cellulite
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 avril 2011 | 4 commentaires

Danger : La lipolyse ne fera plus la peau à la cellulite

Danger : La lipolyse ne fera plus la peau à la cellulite

Pas de chance, si vous comptiez faire appel à la lipolyse pour vous pavaner cet été telle une naïade sur la plage … Les techniques de « lipolyse » permettant de réduire la cellulite, représenteraient un "danger grave" pour la santé, justifiant leur interdiction selon la Haute Autorité de la Santé.

La lipolyse, technique de réduction de la cellulite

La lipolyse, ou technique de lyse adipocitaire, est un procédé qui permet de détruire les cellules graisseuses. Elle consiste à injecter un sérum de type physiologique dans le tissu adipeux des zones à traiter (cuisses, fesses, cou, etc.) qui « dilue » les cellules adipeuses. La lipolyse peut également se faire de manière non invasive, grâce à des ultrasons focalisés, laser, infrarouge, etc. avec association d’autres techniques (massages, etc.).
 
Cette technique s’est largement répandue ces dernières années grâce à un coût bien moins onéreux que la liposuccion, de 300 à 600 euros la séance contre 2000 à 10 000 euros pour une intervention de chirurgie plastique. La lipolyse se rencontre sous le couvert de diverses appellations comme la lipotomie, la mésothérapie, la medisculpture, la morpholiposculpture, l'ultrashape, l'hypodermologie, etc.pratiquées par les instituts de beauté.
 

Elimination, manque d'efficacité et effets secondaires

La lipolyse génère des déchets qui sont dégradés par le corps, contrairement à la liposuccion, où ils sont aspirés par un appareil. Comme l’explique le Dr Serge Bernstein, inventeur de la lipotomie : « Cette graisse passe dans la circulation sanguine. On peut d’ailleurs mettre en évidence l'augmentation très importante des graisses plasmatiques une heure après la séance. Le contenu de l'adipocyte est ensuite dégradé par le foie. Les débris sont évacués par le système lymphatique. »
 
Et c’est justement l’élimination des déchets générés par la lipolyse, qui est au cœur du problème selon la HAS. D’une part, le liquide injecté pourrait altérer d’autres cellules que les adipocytes, comme les vaisseaux, les capillaires, les lymphatiques avec un risque de nécrose. D’autre part, le devenir des triglycérides libérés par les cellules graisseuses serait incertain, car « les différents modes d’élimination évoqués restent hypothétiques (passage dans la circulation, foie, reins, etc.) » selon les experts de la Haute Autorité de la Santé.
 
L’analyse internationale réalisée par la Haute Autorité de la Santé en collaboration avec la Société française de dermatologie et la Société française de médecine esthétique ( pour n’en citer que deux), révèle ainsi que la lipolyse à base d’injection serait responsable « de complications à l’origine de séquelles graves chez plusieurs patients » comme des nécroses cutanées, hématomes, lésions sous-cutanées, ulcérations, thromboses…dont certaines auraient nécessité une intervention chirurgicale. Toutefois, en l’absence de données chiffrées, impossible de connaître véritablement la fréquence de survenue des complications.
 
Quant aux techniques de lyse adipocitaire utilisant les ultrasons ou le laser, pas d’effet secondaire observé mais « suspicion de danger grave ». Les médecins s’inquièteraient des conditions de réalisation, la formation du personnel et l’homologation du matériel. Enfin, le Dr Sydney Ohana, président d'honneur de la Société française de chirurgie esthétique souligne, pour sa part, que ces techniques n’ont pas fait l’objet de publications scientifiques attestant de leur efficacité.
 

Un decret d'interdiction immédiate

Quoi qu’il en soit, un décret devrait être voté en France dans les tous prochains jours, pour interdire la lipolyse par injection ou agent externe (ultrasons…). L’entrée en vigueur immédiate de cette interdiction représentera un sacré manque à gagner pour tous les instituts de beauté et kinés spécialisés dans les cures d’amincissement. Les chirurgiens plasticiens doivent être soulagés de cette mesure fortuite qui intervient pile à l'arrivée des beaux jours …
 
Quant à celles qui ont besoin d’un coup de pouce contre la peau d’orange, ne vous désespérez pas, il vous reste toujours des techniques anti-cellulite basées sur les massages comme le palper-rouler, ou l’endermologie ( Cellu M6) qui ont d’excellents résultats, sans les inconvénients …
L.P
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Risques Cellulite Lipolyse
Commentaires
2 votes
par phibo (IP:xxx.xx2.126.117) le 11 avril 2011 a 17H03
phibo (Visiteur)

! !!!! "Quant aux techniques de lyse adipocitaire utilisant les ultrasons ou le laser, pas d’effet secondaire observé mais « suspicion de danger grave » !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!... INTERDISEZ TOUT pendant que vous y êtes : scanner, IRM, Telephone portable, WIFI, Ligne à Haute tension... Du pure Lobbying Sarkosyste ! Abus de pouvoir total !

1 vote
par mymy (IP:xxx.xx1.161.12) le 12 avril 2011 a 20H06
mymy (Visiteur)

Les chirurgiens avaient déjà réussi à retirer la lipossucion aux médecins mais cela ne devait pas suffire... D’accord avec Philbo il ne s’agit que de lobby des chirurgiens !!! Résultat : les femmes n’ont plus de choix : lipo ou rien ! car, il ne faut pas se leurrer, le palper-rouler n’aura jamais les mêmes résultats que la lipolyse... Et pourquoi ne pas interdire la lipossucion ??? n’y a t’il jamais de problème avec la lipo ??? et l’anesthésie ???? bref... M. Ohanna ne doit certainement pas avoir déjà assez de fric.... pffffff... marre de cette société qui donne toujours aux riches et retire le libre choix aux autres...

1 vote
par Tatounet02 (IP:xxx.xx3.141.80) le 13 avril 2011 a 06H32
Tatounet02 (Visiteur)

En ce qui me concerne j ai perdu 5 cms en 4 séances Pas de séquelles Cela me convenait car impossible de pratiquer une lipo. pour le peu que j avais à perdre La haute autorité médicale aurait du faire une étude avant d’ écouter des chururgiens Esthetique qui ont un lourd passé d’ erreur

1 vote
par shaper (IP:xxx.xx6.170.73) le 13 avril 2011 a 13H38
shaper (Visiteur)

Re : Actu - Traiter la cellulite par lipolyse : trop dangereux ! Ce decret interdisant la lyse adipocytaire ou lipolyse vient d’etre pondu sur recommandattion express de la HAS... celle la même qui s’est occupé de protéger le Mediator durant tant d’année...et avez-vous lu le raport de la HAS ?...Non bien sûr, car celui-ci est fait l’amalgame entre toutes les techniques de lipolyse, dont celle par ultrasons qui est d’apres ce rapport - SANS EFFETS SECONDAIRES RECONNUS - mais est quand même qualifié de "SUSPICION DE DANGER GRAVE" !!!!!!!!!!!!!!! Vous aurez compris le sens de cette interdiction qui vise exclusivement à protéger les chirurgiens plastiques qui ont un tres fort Lobbying et une tres forte proximité gouvernementale ( et ça personne n’en doute ), vis à vis de techniques visant à remplacer la Liposucion, qui sont tres efficace, commençant a devenir tres populaire et à moindre coût... Mais pour comprendre ça, il faudrait faire un vrai travail de journaliste....