Accueil du site
> Forme & Beauté > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cosmétiques maison : vraiment sans risques ?
Cosmétiques maison : vraiment sans risques ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 novembre 2011 | 2 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 601 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
601
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Cosmétiques maison : vraiment sans risques ?

Cosmétiques maison : vraiment sans risques ?

Depuis quelque temps, la nouvelle tendance est de fabriquer soi-même ses propres cosmétiques. Les blogs à ce sujet se développent et proposent des recettes dîtes « naturelles » pour confectionner crèmes, shampooings et même maquillage. Mais la cosmétique maison présente-t-elle de réels avantages ? Y-a-t-il des risques ? Quelles sont les règles à respecter ? Réponses d’une experte des cosmétiques, Hélène Le Héno, cofondatrice de L’Observatoire des Cosmétiques.

 
À votre avis, les cosmétiques maison peuvent-ils apporter des avantages par rapport aux cosmétiques industriels ?
 
Hélène Le Héno  : La fabrication d’un produit cosmétique (et les services de Recherche & Développement des marques s’y emploient) est le résultat de plusieurs étapes à la fois complexes et parfois savantes suivant le type de cosmétique concerné. Bien sûr, on peut réaliser chez soi des cosmétiques simples d’un confort d’utilisation équivalent à ceux du commerce. Mais on ne peut difficilement égaler l’efficacité d’un sérum ou d’une crème anti-âge réalisés en laboratoire par exemple. Reste que l’on peut se faire plaisir (et ce n’est pas rien), en privilégiant des ingrédients frais, une recette simple… et une application immédiate.

Y-a-t-il des risques à confectionner soi-même ce type de produit ?
 
Hélène Le Héno  : Fabriquer soi-même ses cosmétiques avec des ingrédients naturels ne met pas à l’abri de réactions d’allergies ou d’irritations, ni à une mauvaise synergie entre actifs ou une erreur de surdosage. Les ingrédients au potentiel allergique (fruits frais, huiles végétales issues d’un fruit à coque… ou huiles essentielles par exemple) ne sont pas dénués de risque pour les peaux allergiques, ou celles sensibles qui peuvent réagir. Reste aussi le problème épineux de la conservation, ou surtout de l’absence de conservateurs dans les cosmétiques homemade.

Quelles précautions prendre ? Quelles sont les règles à respecter ?
 
Hélène Le Héno  : Bien se laver les mains avant la préparation, bien nettoyer ses contenants et ustensiles, s’assurer de la qualité irréprochable de ses matières premières (date de péremption)… et utiliser rapidement ses cosmétiques. Car un produit frais, exposé à la lumière, l’humidité et à la chaleur d’une salle de bain, se dégrade rapidement et devient vite le repaire idéal des bactéries et autres moisissures. Et conservé au réfrigérateur, confondu avec des denrées alimentaires, il peut aussi représenter un risque d’ingestion pour les enfants.
 
Au final, cette pratique est-elle à recommander ?
 
Hélène Le Héno  : Pour les consommatrices qui s’y adonnent occasionnellement, cela reste une activité de plaisir dans la lignée des recettes de nos grand-mères, simples, dotées de bon sens, efficaces et faciles à mettre en œuvre avec peu d’ingrédients, comme un bain capillaire à l’huile d’olive, le rinçage des mèches blondes avec une infusion de camomille ou un masque pour le visage au miel. Pour les plus averties, cela s’inscrit dans une démarche du « Je fais tout moi-même et je sais ce que je consomme ». Une démarche qui a toujours existé, louable d’un point de vue écologique et économique, mais chronophage.
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
4 votes
par cloclo (IP:xxx.xx2.167.209) le 23 novembre 2011 a 17H38
cloclo (Visiteur)

Il y a bien des produits naturels qui permettent de conserver par ex. le clou de girofle sous forme d’essence. Je préfèrerai l’utiliser que de prendre des produits industriels avec du parabène comme agent conservateur. Evidemment faire ses produits soi meme ne rapportent pas aux fabricants et vendeurs de produits industriels.

2 votes
par Malanix (IP:xxx.xx9.231.252) le 24 novembre 2011 a 09H35
Malanix (Visiteur)

conservateur naturel pour produits de beauté/maquillage naturels : Cosgard, Exrait de pepins de raison, et d’autre ...