Accueil du site
> Forme & Beauté
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Cosmétiques : La face cachée de l’hygiène-beauté
Cosmétiques : La face cachée de l'hygiène-beauté
note des lecteurs
date et réactions
18 juin 2014 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Nana Turopathe, 55 articles (Naturopathe)

Nana Turopathe

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
55
nombre de commentaires
2
nombre de votes
11

Cosmétiques : La face cachée de l’hygiène-beauté

Cosmétiques : La face cachée de l'hygiène-beauté
Générations Cobayes nous invite à découvrir la face cachée des produits de beauté & d’hygiène !
 
 
Après avoir tiré la sonnette d’alarme sur les impacts des perturbateurs endocriniens sur la fertilité, le mouvement Générations Cobayes revient en force avec une nouvelle campagne sur les produits cosmétiques et d’hygiène. Parce qu’on le vaut tous bien, Générations Cobayes invite à découvrir la face cachée des produits de beauté et d’hygiène, pour réclamer un étiquetage transparent des perturbateurs endocriniens sur les produits qui en contiennent.
 
A travers un questionnaire en ligne, au ton décalé et sarcastique, cette campagne interpelle sur les messages publicitaires et les produits de beauté et d’hygiène des grandes marques. Douceur, fraîcheur, saveur, les effets vendeurs peuvent en réalité cacher des substances, quant à elles, bien réelles, et parfois toxiques. Parmi celles-ci, les perturbateurs endocriniens. Pourtant considérés par l’OMS comme une menace pour la santé et l’environnement, ces produits toxiques sont encore présents dans 40% des produits d’hygiène-beauté (1).
 
Parabènesphtalates, filtres chimiques à UV, les perturbateurs endocriniens interfèrent avec le système hormonal et sont ainsi suspectés d’être à l’origine de la forte progression des maladies chroniques modernes (maladies cardiovasculaires ou respiratoires, cancers, diabètes…). Avec un taux d’incidence des cancers particulièrement élevé 1 homme sur 2 et 2 femmes sur 5, la France est devenue le premier pays au monde pour les cancers hormono-dépendants (cancer du sein, de la prostate et du testicule).
 
Plus qu’un message de prévention, c’est un appel à changement que Générations Cobayes lance à travers cette campagne en demandant à Ségolène Royal d’exiger l’étiquetage des perturbateurs endocriniens sur les produits de beauté et d’hygiène pour, à termes, inciter les grandes marques à ne plus en produire. Car si l’affichage des ingrédients est obligatoire sur ces produits, il ne précise aucunement la présence et le risque de perturbateurs endocriniens.
 
Pour continuer à se faire de bien sans se faire de mal, Générations Cobayes, en partenariat avec l’association Slow Cosmétique®, offre la possibilité de recevoir par mail un éventail d’alternatives et de conseils produits. Du guide pratique pour mieux choisir ses produits aux meilleures recettes « do ityourself », il y en a pour tous les goûts !
 
(1) selon une étude réalisée par l’Institut Notéo, 2013
 
Pour aller plus loin : 
Nana Turopathe
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx6.108.55) le 18 juin 2014 a 15H30
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Merci pour votre article, vraiment très instructif. Pour ma part, les produits de beauté que j’achète le plus est le Petit Marseillais.

1 vote
par Nana Turopathe (IP:xxx.xx3.21.199) le 19 juin 2014 a 00H20
Nana Turopathe, 55 articles (Naturopathe)

Bonsoir,

Merci à vous pour votre commentaire.

n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Générations Cobayes pour plus d’infos, notamment sur le petit marseillais ;)

Bien à vous.

Nana..