Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Comment préparer un marathon quand on est végétarien ?
Comment préparer un marathon quand on est végétarien ?
note des lecteurs
date et réactions
18 mai 2015
Auteur de l'article
Anna, 4 articles (Rédacteur)

Anna

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
4
nombre de commentaires
0
nombre de votes
1

Comment préparer un marathon quand on est végétarien ?

Comment préparer un marathon quand on est végétarien ?

Les croyances populaires prétendent qu’on ne peut associer une alimentation végétarienne ou végétalienne à une forte pratique sportive comme courir un marathon par exemple. Pourtant, non seulement de nombreuses études médicales nous prouvent que la viande n’est pas un aliment obligatoire pour un entraînement intensif, mais aussi que de nombreux athlètes comme Carl Lewis, 9 fois médaillé olympique, ont pu atteindre les sommets tout en abandonnant les apports animaliers. Alors, si vous êtes végétarien et que vous souhaitez vous lancer dans cette folle course de 42 km dont cette infographie retrace les points essentiels, suivez nos conseils !

Puiser les protéines ailleurs que dans la viande

Tout être humain a besoin d’un apport quotidien en protéines et les sportifs encore plus que la normale. Ces protéines permettent un apport d’acides aminés essentiels que notre organisme ne peut produire de lui-même et aident au renouvellement des muscles et des os. On les trouve aussi bien dans des produits animaliers que végétaux. Les végétariens peuvent donc trouver les protéines dont ils ont besoin dans divers autres aliments que la viande ou le poisson en privilégiant par exemple :

On cuisine donc des plats à base de tofu, de pois chiches ou de pois cassés qui permettent de réaliser de très bons mets et s’avèrent même être d’excellents substituts à la viande dans vos plats traditionnels !

  • les produits laitiers et les œufs
  • les légumineuses
  • le tofu
  • le soya
  • les noix et les amandes

Une alimentation spécifique pour un marathon

Végétarien ou non, se lancer dans une épreuve comme un marathon demande une préparation spécifique aussi bien au niveau de l’entraînement que de l’alimentation. Une semaine avant, on supprime les aliments trop gras ou à fort apport glycémique comme les dates et les fruits secs. On favorise les glucides comme le riz et les pâtes qui permettront d’augmenter les réserves d’énergie avec leurs sucres lents. 3 jours avant, on augmente un peu plus les glucides pour booster son stock de glycogène avant l’épreuve et on diminue les légumes et les plats en sauce qui feront travailler votre transit. Enfin, un jour avant l’épreuve, on allège ses repas pour être dans une condition optimale le jour J.

On pense également à garder un apport en protéines régulier qui pourra aussi être légèrement augmenté lors de la semaine précédant l’épreuve. On peut donner aussi sa chance à la spiruline, une algue naturelle aux multiples vertus qui permet notamment une meilleure oxygénation du corps, ce qui est primordial dans un marathon ! On la privilégie sous sa forme naturelle que l’on ajoute aux jus de fruits plutôt que sous forme de comprimés.

Vous n’avez plus qu’à vous lancer et prouver à tout le monde que courir un marathon est tout à fait possible sinon mieux quand on est végétarien ! En attendant, voici 16 bonnes raisons de courir.

SOURCES

  • www.vegetarisme.fr
    runners.fr
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sport Régime sportif