Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Chaussure minimaliste : Saucony Hattori
Chaussure minimaliste: Saucony Hattori
note des lecteurs
date et réactions
28 juillet 2011
Auteur de l'article
Daniel Riou, 12 articles (Kinésiologue)

Daniel Riou

Kinésiologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
12
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Chaussure minimaliste : Saucony Hattori

Chaussure minimaliste: Saucony Hattori

La semaine dernière, j’ai essayé pour la première fois mes Saucony Hattori. Je dois vous avouer que je les attendais avec un peu d’impatience. L’attente en a valu la chandelle.

Voici les statistiques pour une taille 9 :

Poids : 4,4 oz

Hauteur totale : 13 mm

Dénivellation : 0 mm

Apparence : on voit tout de suite que la Hattori est une chaussure spéciale. La forme de la chaussure est différente des chaussures traditionnelles en ce sens que l’avant pied suit la forme d’un pied humain, plutôt que d’être élancé comme les chaussures traditionnelles.

Pas de lacet, un style audacieux, qui fait tourner les têtes. L’empeigne est extrêmement légère. Le tissu sur le dessus est extrêmement mince et seulement renforcé à quelques endroits par des bandes de plastiques sublimées. On remarque aussi l’absence de « heel flare », ou protubérance du talon. Ce que ça veut dire en français, c’est que le talon de la chaussure n’est pas élargie à la base pour donner plus de « stabilité ». Selon moi, cette absence ne nuit pas du tout à la stabilité de la chaussure, au contraire. Aussi, je me demande lequel des deux facteurs, l’absence de pente ou l’absence de protubérance du talon permet le plus d’avoir une foulée naturelle. À ce jour, je n’ai pas encore vu d’article à ce sujet. Regardez sur la photo, le talon de la chaussure n’est pratiquement pas plus large qu’un talon humain.

Ajustement :

En mettant la chaussure dans son pied, il faut quel la chaussure « fit ». Il n’y a pas vraiment d’ajustement… Le velcro qui devrait ajuster la chaussure ne sert pas à grand chose, car si on ne le serre pas, il ne tiens pas plus le pied et si on le serre trop, il se détache à la première foulée. Je comparerais la Hattori à un bas : l’empeigne est assez serrée sur le pied et suit tous ses mouvements. C’est d’ailleurs la seule chaussure dans mon arsenal qui me permet de lever les orteils et qui bouge avec eux. La largeur est standard et je dirais que la chaussure est accommodante. Reprenant l’analogie du bas, avez vous déjà porté un bas trop mince ou trop large ? Moi, non. Par contre, il faut dire que la chaussure est beaucoup plus difficile à enfiler qu’un bas. Normal, n’ayant pas de lacet, l’ajustement doit être serré. Cela peut devenir irritant si vous n’aimez pas travailler pour enfiler vos chaussures. Par contre, vous allez voir que cette chaussure se reprend lorsqu’on se met à courir avec…

Plaisir de courir : WOW !!! je ne dis pas cela souvent, mais vraiment en courant avec cette chaussure, ça fait wow ! La première chose que j’ai remarqué, c’est qu’une chaussure avec 0mm de dénivelé, c’est complètement différent d’une chaussure avec 4mm de dénivelé(A4). Une chaussure plate me force vraiment à déposer le milieu, voir l’avant de mon pied en premier, ce que même la très légère et basse A4 ne fait pas. L’autre chose que l’on remarque avec cette chaussure, c’est qu’on a le goût d’aller vite ! En fait, cette chaussure me donna le goût de courir loin et vite, ce que je ne fis pas, car pour une première fois, je ne voulais courir trop de km à la fois. Aussi, je ne pensais pas qu’il y aurait une telle différence entre une chaussure de 4,4 oz et une chaussure de 6oz. Ça fait vraiment toute la différence et on a l’impression de courir « léger ». Finalement, vu la minceur de la chaussure, on sent les cailloux… et le sol ! C’est la seule chaussure qui m’empêche d’être totalement sur les talons en descente ou qui ne me permet pas d’appuyer mon talon si je saute une chaîne de trottoir. Le feeling est vraiment comme pied nu, mais un peu protégé.

Je conseillerais cette chaussure à tous ceux et celles qui se cherchent une chaussure minimaliste avec 0mm de pente. Bien sûr, il faut être prudent dans sa progression, mais je crois que la chaussure donne tellement de feed-back que cela réduit probablement le risque de blessures. Il faut intégrer cette chaussure doucement dans ses entraînements. Je la conseille aussi à tous ceux et celles qui veulent goûter au plaisir de sentir la route et de courir « comme pied nu ».

Ma note :

Apparence : 9/10

Ajustement : 9/10

Plaisir de courir : 10/10

Daniel Riou, kinésiologue, couseapied.ca
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sport Pieds Chaussures