Accueil du site
> Forme & Beauté > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Bientôt la fin des cabines de bronzage ?
Bientôt la fin des cabines de bronzage ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 juillet 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Bientôt la fin des cabines de bronzage ?

Bientôt la fin des cabines de bronzage ?

Une mission d’information du Sénat a préconisé, le 12 juillet, d’interdire les cabines de bronzage. Les sénateurs, qui dénoncent un manque d’action des pouvoirs publics pour éviter les cancers de la peau résultant du bronzage artificiel, veulent ainsi éviter un « futur scandale sanitaire ». Dans le même élan, la mission d’information déplore l’absence de formation spécifique en médecine esthétique. A ce jour les cabines de bronzage sont déjà interdites au Brésil, et elles pourraient être bannies en Nouvelle Galles du Sud, l’Etat le plus peuplé d’Australie, dès 2014.

L’interdiction des cabines de bronzage est déjà entrée en vigueur au Brésil, et le Sénat aimerait voir appliquer cette mesure en France. Sur les bancs du Palais du Luxembourg, la mission commune d’information, mise en place après le scandale des prothèses mammaires PIP, n’en démord pas : « Nous voulons éviter un futur scandale sanitaire et mettre nos concitoyens à l’abri des actes dont les dangers sont avérés. Nos contemporains assimilent souvent une peau bronzée à une bonne santé. Mais les excès d’exposition se traduiront en effet d’ici à vingt ans par un surcroît des pathologies cutanées  ». Les sénateurs, qui ont rendu un rapport en ce sens le 12 juillet, tapent ainsi du poing sur la table pour demander « l’interdiction des cabines de bronzage hors usage médical [et notamment le traitement de certaines formes d’acné et du psoriasis, une maladie de la peau, ndlr] ».
 
En ligne de mire, évidemment, le cancer de la peau. Bernard Cazeau (PS) et Chantal Jouanno (UMP), auteurs principaux de la mission d’information, ont ainsi rappelé lors d’un point presse que « les UVA résultant des lampes sont inefficaces, ils ne préparent pas au bronzage naturel, ne synthétisent pas la vitamine D et font courir le danger du mélanome ».
 
C’est la première fois que les sénateurs sont exposés de la sorte à la question des UV artificiels. En mai dernier les cabines de bronzage avaient déjà chauffé à bloc l’esprit de deux représentants de l’Académie de médecine, qui ont suggéré leur interdiction. Et il n’avait fallu que quelques jours pour que Marisol Touraine, ministre de la Santé, ait pris à son tour le soleil artificiel en grippe en proposant de durcir la réglementation des activités liées aux cabines. La mission d’information s’est également penchée sur la pratique de la médecine esthétique ou "anti-âge", visant à combattre le vieillissement de la peau, les rides ou les poils disgracieux. Dans ce domaine, les sénateurs déplorent qu’ « il n’existe pas de véritable formation en médecine esthétique et chaque spécialité médicale revendique le droit de pratiquer un certain nombre d’actes, jusqu’aux dentistes ».
 
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Franck de Lyon (IP:xxx.xx0.92.170) le 12 juillet 2012 a 20H45
Franck de Lyon (Visiteur)

Bonjour. Il fallait arrêter depuis bien longtemps ces cabines de bronzage qui ont conduit des personnes à mettre leur vie en danger pour leur bien être et non pour leur santé. Les UVA /UVB sont très dangereux, il faut des personnes compétentes en Dermatologie pour pouvoir suivre ces séances.

2 votes
par Pauline (IP:xxx.xx3.33.161) le 14 juillet 2012 a 13H20
Pauline (Visiteur)

Je ne suis pas du tout d’accord avec la proposition des sénateurs. Ce qui est dangereux, ce ne sont pas les UVs, c’est l’abus d’UV. Trop de soleil tue, mais pas assez, c’est encore pire. Les cabines UVs, si elles sont consommées avec modération, par des personnes qui ne sont pas de phototype I et qui ne présente pas de facteurs de risque du mélanome, sont totalement inoffensives.

Que le Sénat se prononce d’abord sur l’interdiction de la cigarette et de l’alcool, qui sont de vrais fléaux ! Que le Sénat régule ensuite les plages, où les gens font n’importe quoi et s’exposent n’importe comment ! Que le Sénat fasse ensuite des propositions pour sortir la France du marasme économique dans lequel elle est !

Il y en a marre de toujours les mêmes rengaines sur les cabines UV. Cela n’intéresse personne.