Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Bien-être : peut-on arrêter les pensées négatives ?
Bien-être : peut-on arrêter les pensées négatives ?
note des lecteurs
date et réactions
28 mai 2009
Auteur de l'article
Laurence Roux-Fouillet, 95 articles (Sophrologue)

Laurence Roux-Fouillet

Sophrologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
95
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Bien-être : peut-on arrêter les pensées négatives ?

Bien-être : peut-on arrêter les pensées négatives ?

L’excès de pensées, les ruminations, les ressassements contribuent largement à notre "mal-être" mental. Ils créent un état de saturation, extrêmement fatigant, voire angoissant.

Malgré mes recherches incessantes (!) je n’ai pas (encore) découvert la "prise à débrancher les pensées". Pire, les pensées semblent attachées avec des élastiques : plus on essaie de les éloigner et plus elles reviennent à notre esprit (essayez, pendant 2 mn de ne "surtout pas penser à votre déclaration d’impôts", vous verrez de quoi je parle...).

Alors, faut-il se résigner ??

Il y a plus de 80 ans, Vittoz proposait déjà de contrer les pensées en rétablissant la pleine réceptivité, à travers des exercices conçus comme des actes conscients.

La sophrologie permet aussi de canaliser ces pensées pour essayer de s’en affranchir - au moins pendant un temps. Une pensée ne peut être "désintégrée" puisque le sujet auquel elle s’attache est souvent important pour nous. Notre subconscient refuse de le lâcher. Pour autant, certains exercices s’appliquent particulièrement au sommeil, pour éloigner nos contrariétés quotidiennes de notre repos nocturne.

A d’autres moments, il est possible de relativiser ces pensées, c’est à dire de le limiter à ce qu’elles sont, sans envahir tout notre champ mental. De quoi retrouver un peu de sérénité...
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Forme & Beauté