Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Alors, vous voulez faire du Fitness ?
Alors, vous voulez faire du Fitness ?
note des lecteurs
date et réactions
21 octobre 2011 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Maxime St-Onge, 27 articles (Kinésiologue)

Maxime St-Onge

Kinésiologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
27
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Alors, vous voulez faire du Fitness ?

Alors, vous voulez faire du Fitness ?

Vous l’aurez possiblement constaté, nous avons lancé cette semaine notre série web sur le monde du Fitness. Je dis nous, car il s’agit d’un travail d’équipe qui a demandé de nombreux efforts et multiples sacrifices de la part de chacun des participants. Voilà pourquoi cet article sera directement inspiré d’Occupation Double et des stratégies médiatiques de Québecor. Je l’avoue d’emblée, je succombe à la convergence et je vais vous parler de la série et du Fitness par l’intérim de mon blogue (un peu comme Salut Bonjour fait régulièrement des topos sur O.D.).

En passant, si vous ne l’avez pas encore vu, vous pouvez visionner le premier épisode au www.lesvalkyries.com (1ère plogue).

Les Valkyries après 8h de tournage...

De façon plus sérieuse, l’épisode a piqué la curiosité de plusieurs si je me fie au nombre de questions que j’ai reçues concernant le merveilleux monde du Fitness. De la question classique : « Qu’est-ce que ça prend pour faire du Fitness » à la question plus intéressée : « Qu’est-ce qu’on fait et par où on commence ? ».

J’ai déjà écrit sur la chose dans une publication précédente, mais je crois qu’il est pertinent de revenir sur le sujet (Francs-tireurs, franc Fitness). Je pense que la série Les Valkyries (l’ai-je mentionné ? 2e plogue : www.lesvalkyries.com) dresse un portrait honnête (je pense) du milieu du Fitness au Québec (et pour le reste du pays également). Afin de compléter et de vraiment tomber dans la convergence je vais me permettre d’ajouter quelques points importants afin de tenter de répondre aux interrogations de plusieurs.

Qu’est-ce que ça prend pour faire du Fitness ?

Plusieurs éléments sont requis et la recette diffère selon le parcours choisi. Dans un premier temps, il est impératif d’être honnête avec soi-même et de déterminer quelles sont nos motivations profondes. Souhaitons-nous être aimés, complimentés vénérés ? Souhaitons-nous exploiter notre plein potentiel humain ? Est-ce que ces options sont mutuellement exclusives ? Attention à la réponse rapide… Afin de compétitionner, une athlète de Fitness doit jouir d’un certain égo. Alors qu’il est noble de répondre que nous souhaitons uniquement nous développer et progresser, la réalité nous rattrape : aucune athlète ne souhaite terminer première sous les huées de la foule. Oui, il est important d’être aimé. Cependant, lorsqu’il s’agit de la motivation la plus importante à compétitionner, ce désir reste la plupart du temps inassouvi. Il importe de bien se connaître et d’être ouvert sur ses motivations profondes.

Voici le premier pré requis : Être honnête envers soi-même.

Qu’est-ce qu’on fait et par où on commence ?

Un peu comme à l’image de la série (3e plogue : vous savez, la série sur le Fitness www.lesvalkyries.com), le Fitness requiert le développement de plusieurs aspects. C’est en fait une des raisons pour laquelle chacun des 5 épisodes de la série traite d’une multitude d’éléments qui ne s’appliquent pas uniquement au monde du Fitness. Par exemple, les informations sur l’analyse de la composition corporelle ou sur la nutrition sportive peuvent très bien convenir à quelqu'un souhaitant tout simplement augmenter son niveau d’activité physique afin d’améliorer sa santé. Alors, on commence par quoi et surtout on fait quoi en Fitness ? Il faut savoir dans quelle galère on choisit de s’embarquer. Il existe 2 approches qui regroupent une pléiade de stratégies différentes. La première méthode est davantage axée sur la compétition et sur les victoires. On vise l’atteinte rapide d’un niveau de performance, et ce, presque à tout prix. On impose donc des changements à l’athlète et celle-ci doit s’y conformer afin de réussir. On ne demande pas à l’athlète de changer, on change pour elle. Le principal avantage de cette approche réside dans son potentiel de développement unilatéral rapide : on améliore de façon spectaculaire le physique en relativement peu de temps. Rapidement, on goûte à la victoire et à l’euphorie de l’adulation de la foule.

Les Valkyries

La seconde approche est plus axée sur le développement global de l’athlète. Au lieu de pousser l’athlète à changer, on cherche plutôt à guider un cheminement vers une progression multidimensionnelle. L’athlète doit initier le changement qui lui est proposé. C’est une approche insécurisante au début, parsemée de petits succès et de douloureuses défaites et qui demande d’investir de façon différente son capital d’effort. Les trophées s’accumulent plus lentement sur la tablette surplombant le foyer du salon…

Deuxième pré requis : Être informé du trajet que nous allons emprunter.

Chaque entraîneur ou équipe d’entraîneurs se campe dans l’une ou l’autre de ces approches et parfois même, sans le savoir. De façon objective, il n’y a pas de bonne ou mauvaise méthode, il y a seulement des athlètes qui se retrouvent au bon endroit au bon moment avec les bonnes personnes (ou l’inverse dans le cas moins heureux, vous l’aurez compris). Certaines athlètes vous diront que l’une des approches fonctionne alors que l’autre est à proscrire, pour être rapidement contredites par d’autres consœurs faisant l’éloge de l’autre approche. Il faut être critique de là le 3e pré requis.

Troisième pré requis : Être critique et comprendre ce que l’on fait et pourquoi nous le faisons.

Etre une athlète de Fitness se résume à faire des choix. Non, il ne s’agit pas d’un univers de restrictions, de sacrifices et de discipline. Oui, il s’agit d’un univers de restrictions, de sacrifices et de discipline. Oui, il est possible de progresser et de gagner sans faire usage de substances illégales. Non, il n’est pas possible de progresser et de gagner sans faire usage de substances illégales. Tout ça dépend des choix que chaque athlète décide de faire. Vous serez rapidement confrontée à la réalité d’un univers de performances et si vos motivations n’ont pas été clairement définies, vous risques d’errer dans un monde de frustration. Est-ce que gagner signifie battre ses adversaires et battre la précédente version de nous-mêmes ? Ce que j’apprécie avant toute chose chez une athlète de Fitness, c’est la transparence et la limpidité de l’honnêteté. Je serai franc, apprendre qu’une de mes athlètes termine derrière une compétitrice qui consomme des substances proscrites alors qu’elle l’avoue ouvertement ne me déplait aucunement. Au contraire, cela me motive à redoubler d’ardeur afin de trouver une stratégie légitime pour la dépasser. Cependant, apprendre qu’une athlète fait usage de produits dopants alors qu’elle revendique une image immaculée fait resurgir en moi un sentiment de désolation et de tristesse qui me laisse un goût amer envers la nature humaine. S’assumer est sans aucun doute l’épreuve la plus difficile pour chaque athlète.

Quatrième pré requis : Assumer ses choix.

À l’image de la série, ces pré requis dépassent largement le monde du Fitness car ils s’appliquent à chaque décision que nous prenons concernant notre santé. Que vous décidiez de vous abonner pour la première fois dans un centre de conditionnement physique ou bien que vous vous prépariez pour votre 6e participation à Olympia, vous laisser guider par ces préceptes est un gage d’épanouissement et de croissance personnelle.

J’espère que vous continuerez à suivre avec intérêt notre série (Xe plogue : www.lesvalkyries.com) que vous aimiez ou non le monde du Fitness. La série déborde largement de cet univers afin de vous apporter des informations intéressantes sur l’activité physique et la nutrition sportive. Je remercie à l’avance de partager la série à travers vos réseaux sociaux, sachez que j’apprécie sincèrement chaque petit clic sur Like, sur Tweet, sur ShareThis, sur Share, sur Partager et tous vos commentaires dans les petites boites Facebook Comments.

Maxime St-Onge, Phd
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sport Forme Fitness
Commentaires
3 votes
par Fabienne (IP:xxx.xx5.5.20) le 21 octobre 2011 a 15H35
Fabienne (Visiteur)

Intéressant, je suis allée voir la version web de l’émission produite par nos cousins. Bon, à part l’accent, c’est original comme concept. C’est une approche différente de l’entraînement, ça vaut la peine d’écouter. Ils m’ont eu pour au moins un autre épisode.

2 votes
par Amira (IP:xxx.xx8.164.158) le 21 octobre 2011 a 15H44
Amira (Visiteur)

Chose qui est certaine, elles ont la forme et les formes les Valkyries. Je n’ai pas vu toute la série, mais ça fait du bien de voir des femmes se prendre en main et foncer. Détermination et passion, j’aime ça. Rafraîchissant, on dépasse de loin le cliché de la femme objet. C’est disponible sur YouTube ? Je n’ai pas trouvé ailleurs que sur lesvalkyries.com