Accueil du site
> Dossiers > Les sports à la mode
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
A la rentrée je fais du sport ! Et pourquoi pas la course d’orientation ?
A la rentrée je fais du sport ! Et pourquoi pas la course d'orientation ?
note des lecteurs
date et réactions
19 août 2009
Auteur de l'article
Fédération Française de Course d'Orientation, 1 article (Rédacteur)

Fédération Française de Course d’Orientation

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

A la rentrée je fais du sport ! Et pourquoi pas la course d’orientation ?

A la rentrée je fais du sport ! Et pourquoi pas la course d'orientation ?

A l’approche de la rentrée, il s’agit de trouver pour l’année à venir une activité sportive, tant pour les enfants et ados en quête de nouvelles sensations, que pour les adultes riches de bonnes résolutions estivales, motivés pour entretenir leur forme sans garder trop de formes. Il faut ensuite, une fois le choix fait, conserver cette motivation tout au long de l’année. Pourquoi ne pas choisir la course d’orientation ?

JPEG - 23.8 ko
A la rentrée je fais du sport ! Et pourquoi pas la course d’orientation ?

Qu’est ce que la « C.O. »

La course d’orientation, en marchant, en courant ou en pédalant se pratique de 6 à 80 ans, en activité de loisir ou en compétition. Il s’agit, grâce à une carte spécifique, de trouver des balises positionnées dans la nature. Un carton de contrôle et une pince ou un dispositif électronique valident le passage. En loisir, le pratiquant marchera ou courra à son rythme, découvrant la nature en suivant l’itinéraire de son choix pour rallier ces balises, seul ou en petit groupe. En abordant la compétition, le sportif cherchera à optimiser ses déplacements, tant par le choix de son itinéraire que par sa rapidité sur des terrains de plus en plus techniques. 

A qui s’adresse la C.O. ?

De 6 ans environ à 75 ou 80 ans, chacun peut pratiquer :
- Enfants ou ados à l’énergie débordante ou au contraire un peu timorés : la C.O. canalisera l’ardeur des uns et aidera les autres à s’affirmer. 
- Adultes de tous ages sédentaires ou souhaitant garder la belle forme acquise durant l’été et pratiquer une activité conviviale, au contact de la nature, sans craindre la monotonie ou la routine. 
- Anciens sportifs voulant pratiquer un sport différent, y progresser à leur rythme, loin du macadam et des stades. 

Un sport, plusieurs disciplines, plusieurs formats de course

La course d’orientation pédestre est la principale composante de la C.O. ; mais les raids, l’orientation à Skis et surtout l’orientation à VTT sont également pratiqués. La base reste la même : une carte et des balises, l’orienteur se déplaçant exclusivement sur des pistes ou des chemins.
Le sprint, la moyenne, la longue distance, la C.O. de nuit et le relais sont les principaux formats de course. La durée et les spécificités techniques les distinguent.
 
Le Trail orientation ou orientation de précision, discipline récente permet à des personnes en fauteuil de pratiquer la C.O. et de se confronter aux valides sur les mêmes épreuves. 

Des lieux de pratique multiples

La course d’orientation peut se pratiquer partout : en milieu urbain, en parcs, en forêts ou en espaces semi-ouverts. 
L’espace doit simplement être cartographié selon des normes internationales précises ; la carte d’orientation offre davantage d’informations qu’une carte routière ou même qu’une carte IGN. 
Des balises déterminent ensuite le terrain de jeu mis à disposition des orienteurs. Des circuits sont tracés pour des organisations d’une journée avec la pose de balises mobiles, triangles de toile blanche et orange. 
Des parcours permanents existent sur des zones touristiques ou à proximité d’établissements scolaires offrant ainsi au plus grand nombre la possibilité de découvrir l’activité. 

« Je vais me perdre, je n’ai pas le sens de l’orientation ! »

Il s’agit bien de la phrase qui revient le plus souvent de la part des néophytes ! Rien n’est plus faux ; on ne naît pas orienteur, mais on le devient au moyen de techniques simples qui sont transmises par les animateurs des clubs. Ils savent démystifier la C.O. et aider à la compréhension de la carte, riche en couleurs, avec surtout du vert et du jaune et des symboles finalement beaucoup plus parlants que des hiéroglyphes. Des parcours faciles permettent ensuite de découvrir la C.O. en parcs urbains ou sur les chemins en foret, seul ou accompagné par un animateur. 

Le point de vue du Docteur Joël Poulain

Le Docteur Joël Poulain, Médecin du sport est membre du comité directeur de la Fédération Française de Course d’orientation.
« Comme toute activité d’endurance, la course d’orientation développe les capacités respiratoires et cardio-vasculaires du sportif, que ce soit en loisir ou en compétition.
La C.O. développe les qualités aérobies du sportif, au point que les orienteurs de haut niveau atteignent les meilleures VO2 Max tous sports estivaux confondus, car l’entraînement se fait surtout en interval-training, proche de la VMA. Les fibres musculaires de type 1 (lentes, rouges, aérobies) sont très prédominantes lors des biopsies effectuées sur les membres inférieurs.
Les contre-indications à la pratique de la C.O. sont rares, surtout du fait de maladies non équilibrées par un traitement efficace, cardio-vasculaires, respiratoires, neurologiques, métaboliques.
De plus, comme il faut rester lucide pour lire sa carte pendant tout son parcours, le déplacement se fait à une vitesse sous maximale, évitant la fatigue excessive ; on améliore de la sorte sa connaissance de soi. L’équilibre entre les qualités physiques et psychiques devient alors optimal. »
 
 
Plus de 200 clubs répartis dans toute la France accueillent débutants ou sportifs expérimentés pour des entraînements et une progression selon la méthode fédérale. Liste des clubs sur le Site FFCO rubrique :"Où pratiquer ?".
 
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions