Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
1001 excuses pour ne pas faire du sport. Quelle est la vôtre ?
1001 excuses pour ne pas faire du sport. Quelle est la vôtre ?
note des lecteurs
date et réactions
3 avril 2014
Auteur de l'article
Nivritti, 12 articles (Professeur de Yoga)

Nivritti

Professeur de Yoga
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
12
nombre de commentaires
2
nombre de votes
1

1001 excuses pour ne pas faire du sport. Quelle est la vôtre ?

1001 excuses pour ne pas faire du sport. Quelle est la vôtre ?

Je suis disciplinée dans ma pratique, mais je peux comprendre ceux qui ne le sont pas... ceux qui disent "oui, je sais que le yoga fait du bien, mais..." Et la liste des "MAIS" peut être très longue.

"Je n'ai pas de temps" et un peu plus astucieuse "Je le ferai plus tard, dans l'après-midi" sont les excuses les plus fréquentes. Surtout la deuxième qui est un signe de procrastination ("remettre à plus tard") évidente. Dépliez le tapis sans vous posez des questions. Même si vous ne pratiquez que 5 min par jour, les effets seront plus bénéfiques que si vous vous motiviez pour 2 h une fois par semaine. Favorisez la régularité et la fréquence à l'intensité. Si vous arrivez à joindre les deux, d'autant plus !
 
"Je suis fatigué(e)" – s'étirer, respirer, s'écouter. La pratique du yoga est un moment privilégié pour vous. La série des asanas (postures) accompagnées de pranayama (maîtrise de souffle) et de l’intériorisation, vous fera autant de bien qu'une heure de sieste.
 
"Je suis trop vieux / vieille" – il n'est jamais trop tard pour commencer à prendre soin de soi. "Prenez soin de votre corps, pour que votre âme ait envie d'y rester" dit un proverbe chinois. Adaptez les techniques à vos besoins et vos possibilités. Ce n'est ni une compétition ni un show de cirque.
 
"Je suis rigide comme un paragraphe du code pénal" – la souplesse et la flexibilité sont une conséquence de la pratique régulière et non la condition préalable. Respectez votre corps, lâchez prise et détendez-vous...
 
"J'ai trop mangé à midi" – ventre gonflé comme un ballon, problèmes de transit, le yoga est là pour vous aider à améliorer votre métabolisme. Attendez quand même 2 h avant de pratiquer.
 
"J'ai le nez bouché" – en utilisant le son au fond de la gorge "UJJAYI" provoqué par la contraction de la glotte, vous n'avez plus besoin d’aspirer l'air comme un éléphant. Même avec le nez bouché, votre respiration sera fluide. Pranayama (p.ex. Kaphalabati) vous aidera également à nettoyer les voix respiratoires.
 
"J'ai mal à la tête" – Marc Lesgy dans son émission de dimanche a écarté cet alibi. L'activité physique soulage les douleurs. Grâce à la sécrétion accrue de sérotonine et dopamine (hormones de bonheur) les migraines et les maux de tête sont atténués.
 
"Je n'ai pas de tapis" – pas de souci, 4€ dans la poche et le tapis en mousse est à vous. Vous pouvez aussi pratiquer sur une serviette ou un plaid. Sinon, pour ceux qui aiment jouer les durs, le sol est aussi accueillant.
 
"Yoga, c'est trop ennuyeux" - il y a autant de styles de yoga que de professeurs. Essayez-en plusieurs pour vous faire une idée et choisir celui qui correspond le plus à votre personnalité et vos attentes. N''hésitez pas à visitez les sites de yoga en ligne (www.faitesduyoga.com, www.yogamassala.com) ou bien organisez-vous entre des amis et contactez un professeur de yoga pour un cours particulier de découverte. 
 
"C'est pour les filles" – "heureusement" j'en suis une lol, sauf que cela n'a rien à voir, surtout que les grands gourous yogiques sont surtout les hommes
 
"C'est un peu zinzin olé olé" rentre dans la même case que "J'ai la phobie des turbans" et " Le Yoga c'est trop spirituel"– le yoga est une discipline millénaire à travers laquelle l'homme cherchait à expliquer sa présence et sa place dans l'univers. Hatha yoga codifié en Inde par Patanjali, n'est qu'une des facettes de cette recherche universelle dont vous pouvez trouvez des traces chez des Toltèques, les Mayas, les Aztèques, les Chinois, etc. Les encens, la musique traditionnelle, les figurines de Bouddha ou les tableaux représentant les dieux reprennent les éléments de la culture hindou et ne constituent que le décor dont vous pouvez vous passez.
 
Mes débuts chaotiques ...
 
Tout au début de ma formation de professeurs, je ne savais pas tout à fait où j'avais mis les pieds. Le module 1 en mains, chaque matin à 6h00, grelottant (j'ai habité dans un ancien Haussmann très mal isolé où il faisait 9-12°C le matin), je dépliais mon tapis de yoga. Heureusement il y avait Uddiyana Bandha Kriya qui me réchauffait, sinon le réveil aurait été beaucoup plus dur. Au fur et à mesure de la pratique, j'ai développé un énorme éventail des excuses pour ne pas faire du yoga. Elles devenaient chaque jour plus raffinées et persuasives... Notre prof nous a prévenu de ces petites voix si innocentes qui nous empêcheraient de pratiquer sous des prétextes bien voilés. J'ai appris à les ignorer. Chaque matin à la même heure, le tapis au sol, moi sur le tapis ! Et la régularité s'installa..
Isa B - Nivritti Yoga

POST-SCRIPTUM

SOURCES

  • www.yogallure.blogspot.com
    http://yogallure.blogspot.fr/2014/03/1001-excuses-pour-ne-pas-deplier-son.html
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sport Yoga